CHEMIN DE MEMOIRE DES PARACHUTISTES
Bienvenue sur notre forum Chemin de Mémoire des Parachutistes...

Si vous êtes membre de notre fratrie, ce message s'affiche car vous avez certainement oublié de vous connecter.

Si vous avez oublié votre mot de passe, en bas de page accueil du forum, par l'icône "contact", adressez un message à l'administrateur qui trouvera pour vous une solution.

Ce message s'affiche également pour nos visiteurs qui tardent à s'inscrire...!

En attendant, bonne navigation à tous.....!


« ... Le devoir de mémoire incombe à chacun...rendre inoubliable. Ceux qui sont morts pour que nous vivions ont des droits inaliénables. Laisser la mémoire se transformer en histoire est insuffisant. Le devoir de mémoire permet de devenir un témoin... »
 
AccueilAccueil  S'enregistrerS'enregistrer  Connexion  

Poster un nouveau sujet   Répondre au sujetPartagez | 
 

 Pour les soldats du 17 et du 31, un jour de l'an loin des leurs

Aller en bas 
AuteurMessage
Eric Decroix
enregistré
enregistré
avatar


MessageSujet: Pour les soldats du 17 et du 31, un jour de l'an loin des leurs   Lun 5 Jan 2015 - 14:12

Pour les soldats du 17 et du 31, un jour de l'an loin des leurs


Publié le 01/01/2015 à 03:47, Mis à jour le 01/01/2015 à 08:27

Tarn-et-Garonne - Armée de terre


Lors du réveillon 2013 en Afghanistan, le ministre de la Défense au milieu des soldats.. /Photo DDM.

Le métier de soldat a de nombreuses exigences. L'une de ces contraintes touche à la séparation familiale qui survient de façon régulière, parfois «au mauvais moment». C'est par exemple le cas quand le régiment est en opération extérieure (Opex) au moment des fêtes de fin d'année. Une réalité qui touche tous les régiments opérationnels. Dans le département, le 31e régiment de génie (31e RG) et le 17e Régiment de génie parachutiste (17e RGP) sont concernés par cette réalité. Noël et le réveillon du jour de l'an se déroulent alors entre frères d'armes, loin de la famille, enfants, épouse, parents… Les moyens modernes de communication ont grandement soulagé ces expatriés aux quatre coins du monde : téléphone, skype, mails… Il est aujourd'hui possible de réduire considérablement les distances et de rester «proche». Ces soldats ne s'en privent pas et compensent ainsi autant qu'ils le peuvent la difficile absence, rendue encore plus cruelle au moment des fêtes de fin d'année.
À Castelsarrasin où le régiment est actuellement d'alerte, le nombre de militaires en opération extérieures est plutôt réduit, une cinquantaine seulement. Ces soldats sont ainsi engagés sur des théâtres bien différents, que ce soit au Mali, en RCA ou au Niger… Ce sont donc de petits détachements composés de quelques unités qui fêteront le passage de la nouvelle année loin de leur famille…

Un réveillon entre frères d'armes

Les hommes du 17e RGP sont eux aussi projetés loin de leurs bases pour ces fêtes de fin d'année, mais là encore dans des proportions moindres. Soldats et officiers sont actuellement projetés au Liban au Mali et en RCA (République centrafricaine). Pour ces soldats, cette nuit du nouvel an fut conforme à ce qu'ils peuvent attendre d'un réveillon en Opex même si, ceux présents au Mali, auront l'honneur de recevoir le ministre de la Défense notamment accompagné de la députée de Montauban Valérie Rabault (lire ci contre).
Pour ces soldats, ce premier jour de l'année sera donc marqué par un repas amélioré… Pour Noël, ils avaient eu droit à la distribution de cadeaux. Ceux du régiment expédiés par la poste militaire généralement agrémentés de victuailles «made in France». Et ceux envoyés par la famille selon une organisation toute militaire et savamment orchestrée en amont et contenant les petits cadeaux «perso» (à l'exception des armes et des denrées périssables). Ces colis déposés au régiment ont été contrôlés et enfermés dans une caisse qui a rejoint les troupes le jour J. Mais pour ces fêtes de fin d'année, la nourriture des soldats se veut aussi culturelle et spirituelle… Chacun s'essayant à la création artistique (chant, danse, théâtre…) pour le plus grand plaisir des camarades hilares.
La vie du soldat loin de ses bases pour le jour de l'an n'est pas forcément une sinécure même si le jour de l'an est plus facile à passer que les fêtes de Noël ou tous aimeraient être au pied du sapin avec sa famille.
Ces soldats finiront par toucher le sol français prochainement. L'an prochain à la même époque, ils devraient être auprès des leurs en vertu d'un roulement prenant soin de ne pas répéter deux années de suite, les efforts demandés aux soldats et à leurs proches.


Jean-Yves Le Drian et Valérie rabault au Sahel

Jean-Yves Le Drian, ministre de la défense a passé le réveillon auprès des forces françaises déployées au Sahel . Il était notamment accompagné de Valérie Rabault (
, députée de Montauban et rapporteur du budget à l'assemblée Nationale. La délégation minitérielle doit être de retour en France samedi 3 janvier.
Rappelons que plus de 1000 soldats français sont actuellement projetés loin de leus bases dont plus d'un millierdans le cadre de l'opération «Barkhane», conduite par la France avec cinq pays sahéliens (Mauritanie, Mali, Niger, Tchad, Burkina Faso).
P.Mz
source La dépêche
Revenir en haut Aller en bas
 
Pour les soldats du 17 et du 31, un jour de l'an loin des leurs
Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous pouvez répondre aux sujets dans ce forum
CHEMIN DE MEMOIRE DES PARACHUTISTES :: LES UNITES PARACHUTISTES France et OM :: 17ème R.G.P. - Régiment de Génie Parachutiste-
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujetSauter vers: