CHEMIN DE MEMOIRE DES PARACHUTISTES
Bienvenue sur notre forum Chemin de Mémoire des Parachutistes...

Si vous êtes membre de notre fratrie, ce message s'affiche car vous avez certainement oublié de vous connecter.

Si vous avez oublié votre mot de passe, en bas de page accueil du forum, par l'icône "contact", adressez un message à l'administrateur qui trouvera pour vous une solution.

Ce message s'affiche également pour nos visiteurs qui tardent à s'inscrire...!

En attendant, bonne navigation à tous.....!


« ... Le devoir de mémoire incombe à chacun...rendre inoubliable. Ceux qui sont morts pour que nous vivions ont des droits inaliénables. Laisser la mémoire se transformer en histoire est insuffisant. Le devoir de mémoire permet de devenir un témoin... »
 
AccueilAccueil  S'enregistrerS'enregistrer  Connexion  

Poster un nouveau sujet   Répondre au sujetPartagez | 
 

 Pressions françaises en vue d’indemniser les Pieds Noirs ?

Aller en bas 
AuteurMessage
Rivoil
Pro !
Pro !
avatar


MessageSujet: Pressions françaises en vue d’indemniser les Pieds Noirs ?   Lun 15 Déc 2014 - 16:19

Pressions françaises en vue d’indemniser les Pieds Noirs ?
Au lendemain de la visite du premier ministre Abdelmalek Sellal à Paris dans le cadre de la réunion du Comité intergouvernemental algéro-français, des médias nationaux se sont fait l’écho de prochains accords sur l’indemnisation des victimes algériennes des essais nucléaires français dans le Sahara algérien et sur les conditions de circulation des ressortissants algériens dans l’espace Schengen. Ces projets d’accord étaient censés être reçus comme des « acquis » importants à l’actif des négociateurs algériens.
La chaîne privée Echorouk TV vient de lancer un pavé dans la marre en laissant entendre qu’un projet d’accord est en cours de négociation entre les deux gouvernements en vertu duquel les Pieds Noirs pourraient récupérer « leurs » biens immobiliers en Algérie. Selon le directeur de l’agence de gestion des biens immobiliers publics, 24 300 biens immobiliers seraient concernés par ces discussions. A titre d’exemple, le siège d’Air Algérie dans la capitale serait concerné par les tractations immobilières. D’autres immeubles servant de sièges à des offices publics comme l’ONCI (Office national de la culture et de l’information) sont également concernés.
Si une telle information venait à être confirmée, elle ne manquera pas de créer un nouveau sujet de friction sociale et politique dans la mesure où plusieurs secteurs dans l’opinion publique paraissent farouchement hostiles à tout retour des Pieds Noirs en Algérie. Interrogée par Echorouk TV, l’avocate algérienne Benbraham a vivement réagi en niant aux Pieds Noirs qui ont quitté l’Algérie au lendemain de l’indépendance tout droit de récupération des biens qu’ils ont abandonnés dans la mesure où une loi algérienne dite des « biens vacants » a stipulé en 1964 que tout bien abandonné par ses occupants sera déclaré « vacant » et propriété de l’Etat algérien.
La « récupération » des biens par leur anciens propriétaires Pieds Noirs s’avère par ailleurs difficile dans la mesure où la plupart de ces biens ont été acquis dans les années 80 par des particuliers algériens et on voit mal l’Etat algérien déloger ces familles algériennes. Pour répondre aux demandes françaises, l’Etat algérien pourrait lâcher du lest en autorisant les ressortissants français qui sont restés et leurs descendants de vendre leurs biens en Algérie et de transférer le bénéfice de la vente en France comme ils le souhaitent. C’est d’ailleurs ce qu’ a reconnu l’ambassadeur français en Algérie qui a confirmé lors de sa récente visite à Constantine qu’un groupe de travail mixte a été installé avec l’objectif de trouver des solutions à quelques dizaines de familles françaises qui ont des difficultés de se voir reconnaitre leur droit de propriété, des difficultés à vendre leurs biens ou à rapatrier les fonds.
Echorouk TV a-t-il soulevé un faux dossier ? C’est en tout cas ce qu’on peut comprendre à la lumière des déclarations de l’ambassadeur français en Algérie.

_________________
« On peut demander beaucoup à un soldat, en particulier de mourir, c’est son métier ; on ne peut lui demander de tricher, de se dédire, de se contredire, de se renier, de se parjurer. »Commandant Hélie de Saint-Marc dernier chef de corps du 1er REP
Revenir en haut Aller en bas
FOUQUET66
Expert
Expert
avatar


MessageSujet: Re: Pressions françaises en vue d’indemniser les Pieds Noirs ?   Lun 15 Déc 2014 - 17:59

Il ne faut pas se leurrer,nous récupèrerons des clopinettes!!..sans compter les PN qui sont décédés depuis 1962...
Revenir en haut Aller en bas
http://www.legionetrangere.fr/
 
Pressions françaises en vue d’indemniser les Pieds Noirs ?
Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous pouvez répondre aux sujets dans ce forum
CHEMIN DE MEMOIRE DES PARACHUTISTES :: NOS GUERRES COMPTEMPORAINES et les OPEX :: ALGERIE 1954 -1962 :: LES PIEDS-NOIRS-
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujetSauter vers: