CHEMIN DE MEMOIRE DES PARACHUTISTES
Bienvenue sur notre forum Chemin de Mémoire des Parachutistes...

Si vous êtes membre de notre fratrie, ce message s'affiche car vous avez certainement oublié de vous connecter.

Si vous avez oublié votre mot de passe, en bas de page accueil du forum, par l'icône "contact", adressez un message à l'administrateur qui trouvera pour vous une solution.

Ce message s'affiche également pour nos visiteurs qui tardent à s'inscrire...!

En attendant, bonne navigation à tous.....!


« ... Le devoir de mémoire incombe à chacun...rendre inoubliable. Ceux qui sont morts pour que nous vivions ont des droits inaliénables. Laisser la mémoire se transformer en histoire est insuffisant. Le devoir de mémoire permet de devenir un témoin... »
 
AccueilAccueil  S'enregistrerS'enregistrer  Connexion  

Partagez
 

 Observateur-pilote sur Piper à l'A.L.A.T. (Aviation Légère de l'Armée de Terre). son parcours le conduisit dans les Aurès Némenchas

Aller en bas 
AuteurMessage
Rivoil
Pro !
Pro !
Rivoil


Observateur-pilote sur Piper à l'A.L.A.T. (Aviation Légère de l'Armée de Terre). son parcours le conduisit dans les Aurès Némenchas Empty
MessageSujet: Observateur-pilote sur Piper à l'A.L.A.T. (Aviation Légère de l'Armée de Terre). son parcours le conduisit dans les Aurès Némenchas   Observateur-pilote sur Piper à l'A.L.A.T. (Aviation Légère de l'Armée de Terre). son parcours le conduisit dans les Aurès Némenchas EmptyDim 30 Nov 2014 - 23:13

Voir les récits et photos du [url=http://michel.bousigniere.pagesperso-orange.fr/Photos souvenirs Page 12.htmsite]site Michel Bousinière[/url]


[...]
Les photos  suivantes et commentaires sont de Hugues BOUVARD

Observateur-pilote sur Piper à l'A.L.A.T. (Aviation Légère de l'Armée de Terre). son parcours le conduisit dans les Aurès Némenchas, où il participa aux diverses activités de l'armée de l'air dans ce secteur, notamment le guidage de nos troupes au sol en cours d'opérations.

Le vrombissement du moteur d'un Piper nous mettait en alerte, et me reste toujours en mémoire. Dès son apparition dans notre secteur, nos yeux se rivaient sur ses  inlassables allées et venues au dessus des montagnes que nous  encerclions. Lorsqu'il larguait un fumigène non loin de nous, nous signalant la présence des Fells, un grand moment de tension s'emparait de nous. En liaison radio avec lui, nous marchions en silence guidés par ce Piper vers l'accrochage imminent..

Il y a 50 ans, j'avais 25 ans...

1957-1958
Observateur-pilote sur Piper à l'A.L.A.T. (Aviation Légère de l'Armée de Terre). son parcours le conduisit dans les Aurès Némenchas Hugues%20Bouvard
Hugues Bouvard à Batna avant un départ de mission.
Observateur-pilote sur Piper à l'A.L.A.T. (Aviation Légère de l'Armée de Terre). son parcours le conduisit dans les Aurès Némenchas Bouvard%205
Hugues  BOUVARD

Il était une fois dans les Aurès, ou ailleurs...




[...]




Durant mon temps à Sétif, une fois terminés les périodes de formation, j'eus l'occasion de faire quelques missions opérationnelles sur la Région de Sétif, la Kabylie... J'eus l'occasion, en particuliers, de me faire tirer dessus !!! Et aussi malheureusement de faire une bien triste Mission Photo ! Je fus un jour, je n'ai plus la date exacte, commandé comme "photographe" dans la commission d'enquête Armée de l'Air, qui se rendit en Hélico Sikorski, sur le lieu d'un "Parpaing" de la Kabylie. Il y avait du monde dans cet Hélico, posé sans problème. J'étais muni d'une caméra K 20 ou 24, je ne sais plus, le spectacle était HORRIBLE. Il s'agissait de 2 P 47 de Télergma qui avaient percuté la montagne Kabyle. En fait il y avaient eu 3 P 47en basse altitude, pris par les très bas nuages, ont rentrés droit dans la montagne sauf que, l'un des trois était passé au dessus de la couche, sauvant ainsi sa peau ! Je pris les photos demandées, les appareils et les restes des 2 Pilotes étaient éparpillés sur la pente, ce fut, je le répéte, horrible. Je fis mon travail !

Pour repartir, nous étions en altitude et trop nombreux pour la charge tolérée de ce niveau. Problème ? Résolu par les pilotes, ils se rapprochèrent à vide, de la limite de la corniche, nous montâmes, puis à pleine puissance de son moteur l'hélico se leva un peu et, et... plongea pour reprendre son vol normal. OUF!!! Je ne me rappelle pas du nom de l'Equipage, mais BRAVO !
Observateur-pilote sur Piper à l'A.L.A.T. (Aviation Légère de l'Armée de Terre). son parcours le conduisit dans les Aurès Némenchas Bouvard%206
Départ de mission : Le S/Lt Hugues Bouvard

Commençons par bien définir ce qu'étaient les missions d'un Équipage"Piper".

-1) Accompagnement de troupes sur une Opération programmée.

Le matin du jour Ops. si nous n'avions pas reçu les ordres la veille, nous rendre à la vertical du P.C.Opérationnel et prendre les ordres c.a.d. la disposition par exemple des différentes Unités, leur indicatif Radio, leurs missions, puis les reconnaître sur leurs positions de départ ou leurs encours actuels. Puis commencer les reconnaissances de la zone en basse altitude. là les 2 paires d'yeux de l' équipage sont très utile, c'est la force primordiale d'un équipage.

-2) Accompagnement de convois.

Missions qui peuvent paraître lassantes et fort peu rentables, mais qui se révélèrent quelquefois très utiles !

Il s'agit de surveiller la route que va prendre le convoi, pour relever les anomalies du terrain, anomalies qui peuvent être faites par la pose d'explosifs, puis fouiller les alentours de la route dans la recherche d'embuscades possibles. Si nécessaire faire appel à des moyens Air, chasse pour "nettoyer" un lieu, puis héliportage d'un élément ou "straffing" d'un endroit, ouvert au feu, ('il est bon de le savoir, cela peut éviter de fâcheuses méprises !). Souvent nous profitions de la mission pour larguer "le courrier" au passage, sur différents postes isolés, souvent a lagrande joie des intéressés ! etc..

-3) Les R.A.V.

Il s'agit là, sur odre de fouiller une zone pour y relever des mouvements anormaux de population, des traces de campements de groupes passagers, enfin d'essayer de trouver toutes anomalies justifiables dans un délai plus ou moins grand d'une opération. Cela se passe en "rase motte" ou tout au moins à l'altitude la plus basse permise par la topographie du terrain reconnu ! Là aussi nous larguions des courriers.

-4) Les liaisons

Là il s'agit de conduire un passager sur tel ou tel endroit. Nous devenons des "Pilotes de ligne" Cela fait des heures de vols pour le Pilote désigné !
Observateur-pilote sur Piper à l'A.L.A.T. (Aviation Légère de l'Armée de Terre). son parcours le conduisit dans les Aurès Némenchas Piper%202

En cours d'opération, le Piper est en contact Radio en permanence avec les troupes au sol.


[...]

_________________
« On peut demander beaucoup à un soldat, en particulier de mourir, c’est son métier ; on ne peut lui demander de tricher, de se dédire, de se contredire, de se renier, de se parjurer. »Commandant Hélie de Saint-Marc dernier chef de corps du 1er REP
Revenir en haut Aller en bas
guy61
Pro !
Pro !
guy61


Observateur-pilote sur Piper à l'A.L.A.T. (Aviation Légère de l'Armée de Terre). son parcours le conduisit dans les Aurès Némenchas Empty
MessageSujet: beau récit.....   Observateur-pilote sur Piper à l'A.L.A.T. (Aviation Légère de l'Armée de Terre). son parcours le conduisit dans les Aurès Némenchas EmptyLun 1 Déc 2014 - 15:18

................grand Merci, guy
Revenir en haut Aller en bas
jacky alaux
Expert
Expert
jacky alaux


Observateur-pilote sur Piper à l'A.L.A.T. (Aviation Légère de l'Armée de Terre). son parcours le conduisit dans les Aurès Némenchas Empty
MessageSujet: Re: Observateur-pilote sur Piper à l'A.L.A.T. (Aviation Légère de l'Armée de Terre). son parcours le conduisit dans les Aurès Némenchas   Observateur-pilote sur Piper à l'A.L.A.T. (Aviation Légère de l'Armée de Terre). son parcours le conduisit dans les Aurès Némenchas EmptyLun 1 Déc 2014 - 15:41

Je les vois encore ces " Mouchards " comme nous les appelions familièrement. ils étaient nos yeux et nos guides, nous signalant les bandes de fells par radio et plus précisément par des fumigènes jaunes qu'ils larguaient souvent à l'endroit précis ou étaient embusqués les fells, se faisant souvent tiré sur la gueule. Certain étaient gonflés, se faufilant à travers les crevasses, dans le creux des oueds. Quant ils larguaient un fumigène, nous savions ce qui nous attendait... l'angoisse de l'accrochage rapproché, avec ses lots de morts et de blessés .
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




Observateur-pilote sur Piper à l'A.L.A.T. (Aviation Légère de l'Armée de Terre). son parcours le conduisit dans les Aurès Némenchas Empty
MessageSujet: Re: Observateur-pilote sur Piper à l'A.L.A.T. (Aviation Légère de l'Armée de Terre). son parcours le conduisit dans les Aurès Némenchas   Observateur-pilote sur Piper à l'A.L.A.T. (Aviation Légère de l'Armée de Terre). son parcours le conduisit dans les Aurès Némenchas Empty

Revenir en haut Aller en bas
 
Observateur-pilote sur Piper à l'A.L.A.T. (Aviation Légère de l'Armée de Terre). son parcours le conduisit dans les Aurès Némenchas
Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
CHEMIN DE MEMOIRE DES PARACHUTISTES :: LES AVIONS MYTHIQUES et récents des PARAS :: RECIT A LA GLOIRE DE NOTRE AVIATION FRANCAISE-
Sauter vers: