CHEMIN DE MEMOIRE DES PARACHUTISTES
Bienvenue sur notre forum Chemin de Mémoire des Parachutistes...

Si vous êtes membre de notre fratrie, ce message s'affiche car vous avez certainement oublié de vous connecter.

Si vous avez oublié votre mot de passe, en bas de page accueil du forum, par l'icône "contact", adressez un message à l'administrateur qui trouvera pour vous une solution.

Ce message s'affiche également pour nos visiteurs qui tardent à s'inscrire...!

En attendant, bonne navigation à tous.....!


« ... Le devoir de mémoire incombe à chacun...rendre inoubliable. Ceux qui sont morts pour que nous vivions ont des droits inaliénables. Laisser la mémoire se transformer en histoire est insuffisant. Le devoir de mémoire permet de devenir un témoin... »
 
AccueilAccueil  S'enregistrerS'enregistrer  Connexion  

Poster un nouveau sujet   Répondre au sujetPartagez | 
 

 Tradition du 1er Rgt de Parachutistes d'Infanterie de Marine

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Michel
Expert
Expert
avatar


MessageSujet: Tradition du 1er Rgt de Parachutistes d'Infanterie de Marine   Mar 23 Sep 2008 - 8:29

Le Drapeau du 1er RPIMa



Dans ses plis sont inscrits:
Crète: 1942
Libye: 1942
Sud Tunisien: 1943
France: 1944
Ardennes belges: 1945
Hollande: 1945
Indochine: 1946 - 1954

Le drapeau du 1er RPIMa est décoré de :

Croix de la légion d'honneur
Croix de la libération
Croix de guerre 1939-1945 avec 6 palmes
Croix de guerre des TOE avec 3 palmes
Bronze star Medal US
Croix de bronze du Lion de Hollande
Croix de guerre belge 1939-1945
Fourragère aux couleurs de la légion d'honneur
Fourragère aux couleurs de la Croix des TOE
Revenir en haut Aller en bas
Michel
Expert
Expert
avatar


MessageSujet: Re: Tradition du 1er Rgt de Parachutistes d'Infanterie de Marine   Mar 23 Sep 2008 - 9:58

Devise: "Qui Ose Gagne"

Béret Rouge



Le port du béret amarante remonte à l'été 1944 pour les bataillons SAS. Il leur fut offert par le roi Georges VI en récompense de leur bravoure. Auparavant les SAS portaient le béret noir des blindés britanniques. Le béret amarante fut porté par les 2e et 3e RCP (SAS) lors du défilé du 11 novembre 1944. A l'issue de la Seconde Guerre mondiale, seules les unités issues des SAS furent autorisées à le conserver jusqu'à la fin de la guerre d'Indochine.

Il fut ensuite décidé en 1956-1957 que les parachutistes métropolitains en seraient dotés. Seul l'insigne de béret permettant de différencier l'arme d'appartenance, les coloniaux ajoutèrent ainsi l'ancre d'or à l'insigne parachutiste. La couleur amarante est devenue rouge, mais la puissance de son symbole reste intacte.

Fourragères



Le port de la fourragère rouge, couleur de la Légion d'Honneur est l'héritage des SAS de la France Libre qui ont obtenu six citations à l'ordre de l'Armée, inscrites en lettres d'or sur le Drapeau.

La nomination au grade de Chevalier de la Légion d'Honneur a été prononcé par le Président de la République René Coty le 14 juillet 1955.

Le port de la fourragère bleu ciel à liserés rouges, couleurs de la Croix de Guerre TOE, est dû aux SAS d'Indochine et à la 1re DBCCP. Elle fut remise par le général de Linares en 1950.

Le port du signe vert à liserés noirs, couleurs d'appartenance à l'ordre de la Libération, (ce n'est pas une fourragère car elle n'est pas torsadée), rappelle que le 4e SAS (ou 2e RCP), dont le régiment est l'héritier, a été fait Compagnon de la Libération par le général De Gaulle le 11 novembre 1944.
Le port de ce signe a été attribué le 18 juin 1996 par le Président de la République Jacques Chirac à toutes les unités de l'Armée Française qui sont Compagnons de la Libération.

Chimère



"Dragon ailé bleu avec une griffe armée tissé sur fond amarante" est la description d'origine de la chimère porté sur le bras gauche par les parachutistes du 1er RPIMa. Le bras droit étant réservé au port de l'insigne de la grande unité d'appartenance, à savoir la Brigade des Forces Spéciales Terre.

C'est à la demande du colonel Massu, commandant la nouvelle 1re Demi Brigade Coloniale de Commandos Parachutistes que l'insigne fut crée en 1948. Désireux de créer un insigne de bras commun à tous les parachutistes coloniaux, il choisit le dragon, peut-être parce qu'il est l'animal mythologique du Vietnam et qu'alors nous étions en pleine guerre d'Indochine. Ce n'est qu'en 1949, quand Saint Michel devin officiellement patron des parachutistes, que l'on s'aperçut de l'illogisme de garder le dragon comme emblème puisque Saint Michel s'ingéniait à le détruire. Cette même année, le colonel Gilles remplaça le colonel Massu à la tête de la 1re DBCCP. A l'époque il était de bon ton pour les cadres paras colo de passage à Paris d'aller festoyer dans un cabaret parisien appelé "Le lapin agile". Le jeu de mots fut vite trouvé et l'on parla avec humour du "Lapin à Gilles" que l'on associa à la chimère.

La chimère remplaçant le Bellerophon montant Pégase porté par les SAS français durant le second conflit mondial et le fond amarante de la couleur du béret des aéroportés britanniques alliaient le souvenir des SAS et celui des parachutistes coloniaux d'Indochine seuls autorisés à porter le beret rouge.

En 1955, lors de la création de la brigade de parachutistes coloniaux, la " Chimère " fut reprise comme insigne d'unité. Les régiments de parachutistes coloniaux portant à partir de 1956, les insignes de manche des divisions de rattachement, à savoir la 10e ou la 25e DP. Héritier, entre autre, des SAS et de la brigade de parachutistes coloniaux, le 1er RPIMa a repris la " Chimère " par tradition en 1976.
Revenir en haut Aller en bas
 
Tradition du 1er Rgt de Parachutistes d'Infanterie de Marine
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous pouvez répondre aux sujets dans ce forum
CHEMIN DE MEMOIRE DES PARACHUTISTES :: LES UNITES PARACHUTISTES France et OM :: 1er R.P.I.M.a - Régiment de Parachutistes d'Infanterie de Marine-
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujetSauter vers: