CHEMIN DE MEMOIRE DES PARACHUTISTES
Bienvenue sur notre forum Chemin de Mémoire des Parachutistes...

Si vous êtes membre de notre fratrie, ce message s'affiche car vous avez certainement oublié de vous connecter.

Si vous avez oublié votre mot de passe, en bas de page accueil du forum, par l'icône "contact", adressez un message à l'administrateur qui trouvera pour vous une solution.

Ce message s'affiche également pour nos visiteurs qui tardent à s'inscrire...!

En attendant, bonne navigation à tous.....!


« ... Le devoir de mémoire incombe à chacun...rendre inoubliable. Ceux qui sont morts pour que nous vivions ont des droits inaliénables. Laisser la mémoire se transformer en histoire est insuffisant. Le devoir de mémoire permet de devenir un témoin... »
 
AccueilAccueil  S'enregistrerS'enregistrer  Connexion  

Répondre au sujetPartagez | 
 

  Mali: l'armée française intensifie sa riposte face aux jihadistes

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Rivoil
Pro !
Pro !
avatar


MessageSujet: Mali: l'armée française intensifie sa riposte face aux jihadistes   Lun 27 Oct 2014 - 0:43



 Mali   France   Défense  
 Publié le 24-10-2014   Modifié le 24-10-2014 à 00:13  



Mali: l'armée française intensifie sa riposte face aux jihadistes

Par   RFI  

Des habitantes du village de Fafa, région de Gao, devant un blindé de la force française Barkhane au cours de l'opération Piana, le 16 octobre 2014. RFI/David Baché

Fin septembre, le contingent tchadien de la mission de l’ONU au Mali (Minusma) a tapé du poing sur la table. Nous sommes devenus « du bétail pour les jihadistes », assuraient certaines responsables du contingent tchadien. « Si ça continue, nous allons plier bagages », avait même prévenu un officier. Le contingent tchadien venait de perdre 11 militaires en quelques jours. L'armée française tente désormais de reprendre la main dans le nord du pays.
Ndjamena menaçait de claquer la porte. Il était donc  temps, pour les Français, de faire quelque chose. Tout d'abord, il a fallu revoir les méthodes employées par les Tchadiens. En effet, « quinze soldats sur un pick-up, alors qu'il y a des mines autour, ce n'est pas possible », commente un officier français. Aussi, durant quinze jours, l'armée française a donc envoyé son détachement de liaison de Tessalit rejoindre les 150 Tchadiens d'Aguelhok qui étaient les plus exposés.
Mais c'est à Kidal que la situation est alors devenue alarmante, notamment avec l'attaque au mortier, du 7octobre, contre le camp 2 de la Minusma. Une attaque dans laquelle un casque bleu sénégalais a trouvé la mort. Le 17 octobre dernier, trois suspects ont été arrêtés par les forces françaises. Mais pour redonner confiance aux militaires sénégalais, l'opération française Barkhane a dû monter des patrouilles communes franco-sénégalaises. « Cela n'a pas été facile », confie un militaire français.
Paris a dû, ponctuellement, renforcer son détachement (DLAO) à Kidal en envoyant une centaine de soldats supplémentaires. Il a fallu aussi réévaluer la sécurité du camp dont la protection n'avait rien à voir avec les normes internationales. « Ces piqures de rappel ont été salutaires, car elles ont permis une réaction plus ferme de la Minusma », commente-t-on au ministère de la Défense. Après Tombouctou et Gao, la force onusienne va créer un troisième état-major régional à Kidal, mais les 8 000 militaires et policiers de la Minusma ne disposent toujours pas de force de réaction rapide (QRF) capable d'intervenir en cas de coup dur.

_________________
« On peut demander beaucoup à un soldat, en particulier de mourir, c’est son métier ; on ne peut lui demander de tricher, de se dédire, de se contredire, de se renier, de se parjurer. »Commandant Hélie de Saint-Marc dernier chef de corps du 1er REP
Revenir en haut Aller en bas
 
Mali: l'armée française intensifie sa riposte face aux jihadistes
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous pouvez répondre aux sujets dans ce forum
CHEMIN DE MEMOIRE DES PARACHUTISTES :: NOS GUERRES COMPTEMPORAINES et les OPEX :: OPEX 1962 à ce jour :: MALI opération SERVAL-
Répondre au sujetSauter vers: