CHEMIN DE MEMOIRE DES PARACHUTISTES
Bienvenue sur notre forum Chemin de Mémoire des Parachutistes...

Si vous êtes membre de notre fratrie, ce message s'affiche car vous avez certainement oublié de vous connecter.

Si vous avez oublié votre mot de passe, en bas de page accueil du forum, par l'icône "contact", adressez un message à l'administrateur qui trouvera pour vous une solution.

Ce message s'affiche également pour nos visiteurs qui tardent à s'inscrire...!

En attendant, bonne navigation à tous.....!


« ... Le devoir de mémoire incombe à chacun...rendre inoubliable. Ceux qui sont morts pour que nous vivions ont des droits inaliénables. Laisser la mémoire se transformer en histoire est insuffisant. Le devoir de mémoire permet de devenir un témoin... »
 
AccueilAccueil  S'enregistrerS'enregistrer  Connexion  

Partagez | 
 

 Le bon, la brute et le mécréant…

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
FOUQUET66
Expert
Expert
avatar


MessageSujet: Le bon, la brute et le mécréant…   Mer 22 Oct 2014 - 11:49

Le bon, la brute et le mécréant…


Pas d’amalgame ! Pas de confusion entre le bon musulman et la brute islamiste : cette revendication a toutes les caractéristiques de la pétition de principe. Il s’agirait là d’une telle évidence qu’elle devrait être (sauf à faire preuve d’une immonde islamophobie) hors de portée de la discussion. Or c’est là que le bât blesse.

Car si le slogan s’appuie sur une constatation indubitablement exacte et socialement vérifiable – il existe une différence de conduite entre le modéré et l’extrémiste – ,elle élude la question centrale permettant la compréhension globale de l’enjeu : celle de l’objectif poursuivi et des moyens mis en œuvre à cette fin.

Est-il possible d’induire d’une différence de degré dans la méthode entre l’autoproclamé bon et l’assumée brute une distinction de nature politique de leurs religions ? Pour répondre par l’affirmative, encore faudrait-il que soit précisément établie la frontière entre le « gentil »musulman et le « méchant »islamiste, le ou les critères de discrimination. Or, la réponse se fait d’autant plus attendre que c’est parmi les « bons » que se recrute la cinquième colonne des « brutes ». En outre la distinction entre un « véritable » islam (ouvert au progrès) et sa forme « dévoyée » (parce qu'archaïque) ne résout pas la question de savoir de quel côté de la délimitation il faut placer, par exemple, la pratique, à priori pacifique mais non moins provocatrice, des prières publiques.

Se pourrait-il, alors, que la distance entre les conduites ne s’explique nullement par des prescriptions différentes mais en raison d’une adaptation des protagonistes aux circonstances (lieux et rapport de force) auxquelles ils sont confrontés ? D’aucuns considèrent que les trois étapes de la stratégie de conquête politico-religieuse de l’islam (dont l’ambition est attestée par l’histoire) sont clairement identifiées.

Premièrement, s’implanter dans une société en revendiquant un droit à l’indifférence, tout accroc à l’égalitarisme étant accusé d’être une illégitime discrimination. Il s’agit d’instrumentaliser la victimisation et de culpabiliser la société d’accueil.

Deuxièmement, subvertir l’ordre de celle-ci en obtenant des droits différents (communautarisme).Dans cette phase, l’islam est encore trop faible pour vaincre mais assez puissant pour prendre possession d’une partie de l’espace public (vêtements, menus, horaires…)

Troisièmement, imposer sa domination politique et un droit différent quand le rapport de force lui est devenu favorable. Alors l’islam combat ouvertement tout ce qui le lui fait pas allégeance (le mécréant étant, dans le meilleur des cas, soumis à un statut le mettant dans une situation d’infériorité juridique et de soumission sociale)

Islams « modéré » et « rigoriste »ne divergent pas dans leur finalité mais se distinguent en raison des situations socialement différentes dans lesquelles ils sont placés : le premier est minoritaire et donc conciliant, le second est dominant et donc dominateur. Dans ces conditions, il est naturel que le mécréant soit enclin à suspecter la dissimulation du loup islamiste sous les traits de la brebis musulmane. Comment pourrait-il croire que l’islam est une religion capable de tolérance quand celui-ci n’hésite pas à revendiquer pour lui, en Occident, les libertés collectives de prosélytisme et individuelle de conversion qu’il refuse aux autres religions dans les territoires qu’il contrôle ? Le non-respect de la plus élémentaire des réciprocités de traitement lui donne le sentiment amer d’une déloyauté et d’un jeu de dupes.

Guillaume Bernard


Diffuser le plus possible: les français doivent savoir ce qui les attend....
Revenir en haut Aller en bas
http://www.legionetrangere.fr/
Claude Larue
Expert
Expert



MessageSujet: Re...   Mer 22 Oct 2014 - 12:35

Hélas... Trois fois hélas...
Nul n'est pire sourd que celui qui ne veut pas entendre et pire aveugle que celui qui ne veut pas voir.
C'est un peu le cas du pays dans lequel je vis aujourd'hui.
Les socialos-communistes sont en train de détricoter la France et personne ne lève ne serait-ce que le petit doigt.
Revenir en haut Aller en bas
LAUCHERE
Expert
Expert
avatar


MessageSujet: Re: Le bon, la brute et le mécréant…   Mer 22 Oct 2014 - 12:46

Claude Larue a écrit:
Hélas... Trois fois hélas...
Nul n'est pire sourd que celui qui ne veut pas entendre et pire aveugle que celui qui ne veut pas voir.
C'est un peu le cas du pays dans lequel je vis aujourd'hui.
Les socialos-communistes sont en train de détricoter la France et personne ne lève ne serait-ce que le petit doigt.

Tu a raison Claude, mais il y a fort longtemps que j'avais dit à peu prés la même réplique dans un autre forum.
nous sommes foutus!! No No
Revenir en haut Aller en bas
Claude Larue
Expert
Expert



MessageSujet: Re...   Mer 22 Oct 2014 - 12:50

Je me demande, malheureusement, quel homme ou quelle femme politique sera capable de relever le pays.
Pas plus tard que ce matin, je lisais dans "Riposte Laïque" La main-mise des islamistes sur la ville de Tournon, maire socialiste naturellement. Il en est de même à Rochefort. Nous somme, hélas, plus que foutus.
Revenir en haut Aller en bas
GARD
Expert
Expert
avatar


MessageSujet: Re: Le bon, la brute et le mécréant…   Mer 22 Oct 2014 - 19:57

Effectivement, le loup est dans notre bergerie depuis longtemps mais on ne veut rien savoir et on se fait dévorer sans rien dire comme les moutons que nous sommes...
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Le bon, la brute et le mécréant…   

Revenir en haut Aller en bas
 
Le bon, la brute et le mécréant…
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
CHEMIN DE MEMOIRE DES PARACHUTISTES :: ACTUALITES DIVERS :: L'ACTUALITE DU JOUR, LES BREVES-
Sauter vers: