CHEMIN DE MEMOIRE DES PARACHUTISTES
Bienvenue sur notre forum Chemin de Mémoire des Parachutistes...

Si vous êtes membre de notre fratrie, ce message s'affiche car vous avez certainement oublié de vous connecter.

Si vous avez oublié votre mot de passe, en bas de page accueil du forum, par l'icône "contact", adressez un message à l'administrateur qui trouvera pour vous une solution.

Ce message s'affiche également pour nos visiteurs qui tardent à s'inscrire...!

En attendant, bonne navigation à tous.....!


« ... Le devoir de mémoire incombe à chacun...rendre inoubliable. Ceux qui sont morts pour que nous vivions ont des droits inaliénables. Laisser la mémoire se transformer en histoire est insuffisant. Le devoir de mémoire permet de devenir un témoin... »
 
AccueilAccueil  S'enregistrerS'enregistrer  Connexion  

Partagez | 
 

 T6 ET AA52 2nd édition

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
guy61
Pro !
Pro !
avatar


MessageSujet: T6 ET AA52 2nd édition   Jeu 18 Sep 2014 - 7:30

entre 2 tailles de haie.....

       NORTH AMERICAN  T 6  en service en Algérie 1956- 1962




Le North American T6 était à l'origine un avion de reconnaissance, en 55/56, l'armée de l'air en a acheté aux américains ( environ 600 ) et Sud-Aviation les a équipés de 2 mitrailleuses Mac 34/39 , puis AA 52* installées sous les ailes, ainsi que des roquettes : c'était devenu un chasseur ! Bien adapté au strafing dans le djebel . Son défaut : sous-motorisé ( 500 ou 550 CV, moteur en étoile) après un piqué, il avait du mal à remonter rapidement, c'était le bon moment pour les fells de lui envoyer quelques bastos, d'ailleurs il y en a eu plusieurs d'abattus.......guy * j'avais la même en version " plancher des vaches ".....voir photo extrait film ci-joint....
TEMOIGNAGES
Tu parles si je connais le T6.Je lui dois probablement la vie.
Je revenais tout seul dans ma jeep de Bir el Ater qui avait subi un
gros passage la nuit précédente
avec près de 50 mètres de réseau sauté au bengalor. Un avion que je
n'avais pas entendu derrière moi
est passé à 3/4 mètres de ma tête et a suivi la piste qui montait dur
en rase motte et s'est mis à tourner en s'élevant
à 900/1000 mètres devant moi. Je m'étais arrêté après ce gros choc au
coeur puis je suis reparti pour monter la côte
quand j'ai vu le T6 me foncer littéralement dessus et me repasser au
ras des moustaches pour repartir tourner en se
déplaçant vers ma gauche c.a.d. côté Algérie .Vingt bonnes minutes après
il est revenu en battant des ailes.
La côte franchie j'ai vu un superbe passage de 2 mètres fait à la
cisaille après mise en court circuit par deux chaines métalliques
avec de nombreuses traces. Quatre cisailles et une perche isolante
laissées sur place.
Le pilote que j'ai invité au resto à Tebessa rentrait de mission à sec
de cartouches quant il a vu que j'allais me planter
dans une vingtaine de fells d'où sa manoeuvre . J'ai même eu droit à une
ballade en T6. François-Marie GUILLOT Lt en Algérie, ligne Morice .

C'est à bord de cet appareil , en mission de repérage que mon meilleur copain d'enfance s'est fait descendre .Son père Pharmacien à BAUVIN (Nord) faisait réparer une Simca Aronde pour son retour incessant car il avait cassé le moteur en prenant la voiture pour un avion!!!! .Philippe est rentré mais pour être conduit au cimetière ..Triste destinée et au diable les médailles posthumes .Pierre TRUPIN

Tu sais à S.BA. les T6 nous ne les voyions pas souvent. J'en ai vu à l"aérodrome de Bel Abbès une fois ou deux. Lorsque mon papa m'amenait là bas pour voir voler les avions ( JODEL, et aussi NORECRIN ) C'est sur ce dernier que j'ai eu mon baptême de l'air. Le pilote se nommait CAPEL et il travaillait pour la SPIE C'était un ami de mon papa
JP a du en parler à la maison de la mission de ces avions chasseurs.
Gérald GOUYON

               Mitrailleuse AA52






NB : en 1955, il s'avère que le FM 24/29 équipant l'infanterie française ne faisait pas le poids avec 450 coups/minute, face à la MG 42 à 1200/1800 coups/minute équipant le FLN.....Début 59 nous avons reçu les premières AA 52 au GCPA qui ne faisaient que 900 coups/minute, mais c'était mieux qu'avant quand même....je fut le 1er au 10 à en avoir une (avant Jumelles août 59) les autres avaient encore le FM !









   
Calibre : 7,5 mm (AAT-52) ou 7,62 x 51 mm OTAN (AN F1)
Capacité du chargeur : bandes de 50 (FM) – 200 cartouches
Longueur totale avec canon léger/lourd : 1080 mm
Longueur du canon : 500/600 mm (canon normal/lourd)
Masse avec bipied et canon léger : 10 kg
Masse avec canon lourd et trépied : 23 kg sur trépied
Cadence de tir : 900 coups / min.
Portée efficace : 600 m (MG 42 beaucoup plus)

Cette arme très efficace, avec une cadence de tir supérieure au FM 24/29, avait selon moi un gros défaut : refroidissement insuffisant du canon.
En effet,elle a été c.nçue pour équiper les avions T6 en Algérie.
En opération j'étais obligé d'emmener un canon de rechange, on en avait besoin s'il y avait de gros accrochages avec les fells.

Anecdote :
J'étais chef de pièce avec un chargeur et 5 pourvoyeurs qui portaient chacun entre 1000 à 1500 cartouches.*
Un jour accrochage, je straffe, au bout de q.q minutes, le canon commence à chauffer, j'appelle mon chargeur (Goralezick) «envoies-moi le canon de rechange !» pas de réponse et pour cause il s'était cassé la figure au fond d'un ravineau ; quand il a refait surface il était trop tard, le reste des fells avait pris la tangente. Au retour à la base j'ai récolté 8 jours de consigne.....


Guy


* une cartouche, environ 27 grammes
Revenir en haut Aller en bas
jacky alaux
Expert
Expert
avatar


MessageSujet: Re: T6 ET AA52 2nd édition   Jeu 18 Sep 2014 - 11:37

En effet Guy, beaucoup de Paras lui doivent la vie à ce fameux T6. Surtout lors que nous attendions l'ordre d'un assaut pour déloger des Fells retranchés dans des endroits où les pertes risquaient d'être lourdes... C'est alors que soulagé, notre sergent nous gueulait " mettez vos dossard jaune, les T6 arrivent " Ces Chasseurs bombardiers Réduisaient souvent des nids de mitrailleuses MG 42 avant un ratissage ou un assaut qui à coups sures auraient fait des dégâts dans nos rangs.
En effet, les T6 et plus tard les Corsaires furent souvent pour les paras " la chance de leur vie "
Respects à ces aviateurs, souvent téméraires.
Revenir en haut Aller en bas
 
T6 ET AA52 2nd édition
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
CHEMIN DE MEMOIRE DES PARACHUTISTES :: ACTUALITES DIVERS :: L'ACTUALITE DU JOUR, LES BREVES-
Sauter vers: