CHEMIN DE MEMOIRE DES PARACHUTISTES
Bienvenue sur notre forum Chemin de Mémoire des Parachutistes...

Si vous êtes membre de notre fratrie, ce message s'affiche car vous avez certainement oublié de vous connecter.

Si vous avez oublié votre mot de passe, en bas de page accueil du forum, par l'icône "contact", adressez un message à l'administrateur qui trouvera pour vous une solution.

Ce message s'affiche également pour nos visiteurs qui tardent à s'inscrire...!

En attendant, bonne navigation à tous.....!


« ... Le devoir de mémoire incombe à chacun...rendre inoubliable. Ceux qui sont morts pour que nous vivions ont des droits inaliénables. Laisser la mémoire se transformer en histoire est insuffisant. Le devoir de mémoire permet de devenir un témoin... »
 
AccueilAccueil  S'enregistrerS'enregistrer  Connexion  

Partagez | 
 

 Apres Ben Laden , Maliki...

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
laurent christian
Pro !
Pro !
avatar


MessageSujet: Apres Ben Laden , Maliki...   Dim 20 Juil 2014 - 16:42

Gilles Munier, le 20 Juillet 2014* nous révèle Le passé « sombre et violent » de Nouri al-Maliki, premier ministre d'Irak

Dans le Washington Post du 3 juillet dernier, Ali Khediry - fils d’un émigré irakien aux Etats-Unis - ancien assistant spécial de cinq ambassadeurs américains s’étant succédé à Bagdad, principal conseillé de l’US Central Command, raconte comment il a découvert Nouri al-Maliki – Abou Isra -, « obscur membre du Parlement » au passé « sombre et violent », comment et pourquoi il en a fait le Premier ministre de l’Irak en mai 2006*. Aujourd’hui, il s’en mord les doigts !

J’ai publié en mars 2010 dans le magazine Afrique Asie un article titré « Nouri al-Maliki, côté pile » (1), où je rapportais à peu près les mêmes informations sur son passé « violent», à savoir sur son implication dans des attentats commis en Irak et contre les occidentaux lors de la guerre Iran-Irak.

J’appris plus tard que l’article lui avait déplu et qu’il avait demandé à l’ambassadeur irakien à Paris de déposer une plainte en diffamation contre moi ! Ce dernier lui avait répondu qu’un procès de cette nature n’était pas gagné d’avance, qu’il ne valait mieux ne pas réagir car cela ferait de la publicité au magazine et à l’auteur de l’article dont Maître Jacques Vergès était l’avocat.

Ali Khediry, évidemment mieux informé que moi sur le « passé violent » de Nouri al-Maliki, rappelle les mêmes faits. Sachant qu’il a eu accès à une biographie documentée par la CIA et la DIA, le Premier ministre irakien ne l’attaquera pas en diffamation. Or, que lit-on dans le Washington Post :

1. Que Maliki a organisé des opérations secrètes contre le régime de Saddam Hussein avant de devenir représentant du parti chiite irakien clandestin Al-Dawa à Damas.

2. Qu’en 1981, suite à des ordres venus d’Iran, Al-Dawa a fait sauter l’ambassade d’Irak à Beyrouth, un des premiers attentats-suicides de l’islam radical (81 morts, dont l’ambassadeur).

3. Qu’au Koweït en 1983, Al-Dawa a attaqué les ambassades américaine (5 morts parmi le personnel non-américain) et française (des blessés) et perpétré des dizaines d’attentats contre les dirigeants irakiens de l’époque, y compris contre Saddam Hussein.

4. qu’Abu Mahdi al-Muhandis, cerveau de l'attentat contre l'ambassade des Etats-Unis au Koweït, est aujourd’hui un des conseillers de Maliki et son voisin dans la Zone verte.

Pas étonnant avec ce pédigrée que l’intéressé ait été « surpris » du choix de George W.Bush de l’introniser Premier ministre de l’Irak ! On imagine la réaction de l’opinion publique américaine si les médias avaient révélé son passé anti-occidental.

Depuis 2010, Ali Khediry estime qu’il faut virer Maliki, les intérêts vitaux américains étant en jeu. Mais, ce n’était pas l’avis de Joe Biden, vice-Président des Etats-Unis, qui affirme ne pas avoir d’autre « option », une position partagée – cela se comprend mieux - par le général Qassim Soleimani, chef de la Force Al-Qods, émanation des Gardiens de la Révolution islamique iranienne pour ses interventions à l’étranger. Seulement voilà, depuis la libération de Mossoul le sort de Nouri al-Maliki ne se joue plus seulement à Washington et Téhéran, et rien ne dit qu’un autre cheval consensuel ferait l’affaire. Les révolutionnaires irakiens menacent Bagdad et le pays est au bord de l’implosion. A qui la faute ?

Grâce a nos merveilleux dirigeants, qui nous ont réintégrés à l'OTAN, nous faisons partie des alliés de ces génies clairvoyants qui imposent l'équité et la démocratie...
Sad

*source: http://www.france-irak-actualite.com/2014/07/le-passe-sombre-et-violent-de-nouri-al-maliki.html
Revenir en haut Aller en bas
YOHANN
Pro !
Pro !
avatar


MessageSujet: Re: Apres Ben Laden , Maliki...   Lun 21 Juil 2014 - 10:30

Bonjour,

ils sont forts ces Américains  Evil or Very Mad , comme d'habitude ils se servent des gens et quand l’intérêt du pays n'est plus ou que ces personnages deviennent encombrants, ils virent. Ce n'est pas la 1ère fois qu'ils mettent des armes dans les mains de personnes des plus suspectes pour faire leurs sales besognes, et prendre des dollars et/ou du liquides noir, puis quand cela devient moins intéressant, ils balancent...ce qu'ils ont fait avec ben laden!!!!! C'est sûre que l'on ne va pas le plaindre mais s'ils s'étaient occupé de lui dès le début beaucoup de choses ne seraient pas arrivées!!! avec le pétrole en moins je le concède...

yohann
Revenir en haut Aller en bas
 
Apres Ben Laden , Maliki...
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
CHEMIN DE MEMOIRE DES PARACHUTISTES :: ACTUALITES DIVERS :: Actualité instantanée :: Actualité qui n'a vraiment rien à voir avec les paras...!-
Sauter vers: