CHEMIN DE MEMOIRE DES PARACHUTISTES
Bienvenue sur notre forum Chemin de Mémoire des Parachutistes...

Si vous êtes membre de notre fratrie, ce message s'affiche car vous avez certainement oublié de vous connecter.

Si vous avez oublié votre mot de passe, en bas de page accueil du forum, par l'icône "contact", adressez un message à l'administrateur qui trouvera pour vous une solution.

Ce message s'affiche également pour nos visiteurs qui tardent à s'inscrire...!

En attendant, bonne navigation à tous.....!


« ... Le devoir de mémoire incombe à chacun...rendre inoubliable. Ceux qui sont morts pour que nous vivions ont des droits inaliénables. Laisser la mémoire se transformer en histoire est insuffisant. Le devoir de mémoire permet de devenir un témoin... »
 
AccueilAccueil  S'enregistrerS'enregistrer  Connexion  

Partagez | 
 

 « Vous avez oublié le pur visage de la takiyya: vous serez la prochaine Bosnie »

Aller en bas 
AuteurMessage
Philippe MULLER
Expert
Expert
avatar


MessageSujet: « Vous avez oublié le pur visage de la takiyya: vous serez la prochaine Bosnie »   Ven 27 Juin 2014 - 19:55

« Vous avez oublié le pur visage de la takiyya: vous serez la prochaine Bosnie »
Posted On 27 juin 2014 By : Jean-Patrick Grumberg

Alija Izetbegovic, le visage de la pure takya

Alija Izetbegovic cravaté sans barbe, le visage de la takiyya

Ci-dessous une partie essentielle et jamais (ou rarement) traduite de la Déclaration islamique du leader musulman bosniaque Alija Izetbegovic décédé en 2003.

Je la publie afin que ne soit pas oublié que l’aveuglement des dirigeants occidentaux, loin d’être récent, est leur marque de fabrique : vos chefs d’états, vos ministres, vos intellectuels et vos élites incarnent l’erreur du jugement et de l’analyse élevés au rang d’un art raffiné, de la manière la plus sophistiquée qui soit.

Je la publie également afin de rappeler que si l’on amalgame musulmans modérés à islam radical – et Izetbegovic a été l’incarnation superbe du musulman modéré – c’est l’islam, et non les européens, qui en porte l’entière responsabilité.
Voici pourquoi :

• Izetbegovic obéissait à la tradition bien connue de la takiyya, par laquelle un musulman est autorisé à mentir aux infidèles, si cela peut servir à faire avancer l’islam.

• Dès lors, les premières victimes de cette obligation à la méfiance ne sont autres que les millions de braves gens musulmans bien intégrés qui ne demandent rien à personne, mais que rien ne peut distinguer de l’islamiste caché parmi eux.

• Et pourtant, ces musulmans modérés existent bel et bien en chair aimable et en os, et s’il existe une population à risque qui doit être préservée de la tentation de rejoindre l’islam, à force d’être victime d’amalgames, c’est bien elle : les frontières sont poreuses répète souvent Guy Millière. J’y ajoute la proximité géographique et sociale : leurs « frères » islamistes sont souvent dans le même immeuble, dans le même quartier, les mêmes amis d’amis.
Oui, le cercle est vicieux: l’amalgame est à double tranchant

• Ne pas faire d’amalgame revient donc à se laisser endormir par les faux modérés. Faire des amalgames, c’est pousser les modérés dans les bras des radicaux. Dans les deux cas : l’islam conquérant gagne.

Le cercle est vicieux car la culpabilisation qui résulte de la dénonciation de l’islamophobie (pourquoi croyez-vous que Riposte laïque n’a qu’une poignée de gens à ses manifestations contre l’islam) est « une arme de guerre fatale qui permet de vaincre un ennemi devenu hostile à lui-même et ainsi incapable de se défendre.” (Sun Tzu, cité par Alexandre del Valle), et les islamistes ont recruté vos intellectuels pour livrer cette bataille là.

Cet article vous a intéressé ? Inscrivez-vous à notre newsletter pour recevoir les nouveaux articles de Dreuz, une fois par jour en fin d’après-midi.

Déclaration islamique d’Alija Izetbegovic

» L’ordre islamique a deux éléments fondamentaux : une société islamique, et une autorité islamique. Le premier est son essence, et le second la forme de l’ordre islamique. Une société islamique sans pouvoir islamique est incomplète et faible. Le pouvoir islamique sans la société islamique est soit une utopie, soit la violence.

Un musulman n’existe généralement pas en tant qu’individu. S’il souhaite vivre et survivre en tant que musulman, il doit créer un environnement, une communauté, un ordre. Il doit changer le monde, ou être changé lui-même [par le monde].

Il ne peut pas y avoir de paix et de coexistence entre la « foi islamique » et les sociétés et institutions politiques non islamiques. L’Islam exclut explicitement le droit et la possibilité de suivre toute activité idéologique étrangère à ses propres règles.

Le mouvement islamique devrait et doit prendre le pouvoir dès qu’il est moralement et numériquement assez fort pour non seulement renverser le pouvoir non-islamique existant, mais aussi pour construire une nouvelle autorité islamique. »


On pourrait être étonné, vu l’affiliation de Izetbegovic avec les nazis (pendant la guerre il a servi de recruteur pour l’infâme division SS Handzar qui a massacré tant de Serbes) et sa vie dévouée à l’islam radical (juste avant la guerre, il a fondé la société des jeunes musulmans sur le modèle des Frères musulmans avec l’intention explicite de créer un état islamique en Europe), qu’il ait pu tromper l’occident en se présentant comme la minorité musulmane modérée victime des Chrétiens, alors qu’il entendait instaurer la charia.

On pourrait être étonné, sauf que l’on vit en 2014, et que l’explication est sous vos yeux chaque jour.

Attendons-nous à revoir en Bosnie les « tensions » provoquées par l’islam : les mythes de l’islam pacifique sont omniprésents dans vos médias, et ils cachent le jihad qui s’y prépare.

Reproduction autorisée avec la mention suivante : © Jean-Patrick Grumberg pour Dreuz.info.
Revenir en haut Aller en bas
 
« Vous avez oublié le pur visage de la takiyya: vous serez la prochaine Bosnie »
Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
CHEMIN DE MEMOIRE DES PARACHUTISTES :: ACTUALITES DIVERS :: L'ACTUALITE DU JOUR, LES BREVES-
Sauter vers: