CHEMIN DE MEMOIRE DES PARACHUTISTES
Bienvenue sur notre forum Chemin de Mémoire des Parachutistes...

Si vous êtes membre de notre fratrie, ce message s'affiche car vous avez certainement oublié de vous connecter.

Si vous avez oublié votre mot de passe, en bas de page accueil du forum, par l'icône "contact", adressez un message à l'administrateur qui trouvera pour vous une solution.

Ce message s'affiche également pour nos visiteurs qui tardent à s'inscrire...!

En attendant, bonne navigation à tous.....!


« ... Le devoir de mémoire incombe à chacun...rendre inoubliable. Ceux qui sont morts pour que nous vivions ont des droits inaliénables. Laisser la mémoire se transformer en histoire est insuffisant. Le devoir de mémoire permet de devenir un témoin... »
 
AccueilAccueil  S'enregistrerS'enregistrer  Connexion  
anipassion.com
Partagez | 
 

 Exclusif. La vérité sur les violences après le match Algérie - Corée Par valeursactuelles.com

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Philippe MULLER
Expert
Expert
avatar


MessageSujet: Exclusif. La vérité sur les violences après le match Algérie - Corée Par valeursactuelles.com    Ven 27 Juin 2014 - 19:36

Exclusif. La vérité sur les violences après le match Algérie - Corée
Par

valeursactuelles.com http://www.valeursactuelles.com/comment/77280


Photo © Marc Charuel

Fact checking. Contrairement à ce qu’expliquent certains journalistes et des communautés d’internautes, de nombreuses scènes de violence ont eu lieu après le match de la coupe du monde Algérie – Corée.

Valeurs actuelles s’était procuré le 19 juin le rapport de police faisant état des violences qui avaient eu lieu après le match de la coupe du monde Algérie – Belgique, démentant ainsi les rumeurs expliquant qu’il ne s’était « rien passé ». Valeurs actuelles fait à nouveau le point après la controverse qui s’est développée sur les réseaux sociaux après le match Algérie-Corée le 22 juin.

Cinq policiers blessés

Dans un rapport de police que Valeurs actuelles  a pu consulter en exclusivité, il apparaît que « des incidents ont éclaté dans une vingtaine de villes (prises à partie des policiers par jets de projectiles, incendies de véhicules et de conteneurs, dégradations diverses…) ». Au cours de la soirée du 22 juin, opposant l’Algérie à la Corée « de nombreux moyens de défense collectifs étaient utilisés par les forces de l ‘ordre.  5 policiers (4 de la Sécurité Publique et 1 CRS) étaient blessés, dont l’un plus gravement, qui souffre d’une fracture d’une côté dorsale après avoir reçu un artifice dans le dos [à Marseille, NDLR]. 14 interpellations étaient réalisées ».

« Des incidents importants »

Le début de la note de police est explicite : « Des incidents relativement importants étaient recensés » le soir du match de l’Algérie contre la Corée.  Dans plusieurs villes, des individus ont « grimpé sur les édifices publics afin de remplacer les drapeaux français par des drapeaux algériens ». Ces incidents ont été notamment relevés à Provins, Orléans ou encore à Bourgoin-Jallieu. Au cours de la soirée, « deux supporters algériens étaient arrêtés pour port d’arme prohibée ».

Des tirs de mortiers contre les policiers

A Elancourt à 23 heures, « une cinquantaine de jeunes, arborant des drapeaux algériens et positionnés au niveau du rond-point des Lions, lançait 4 mortiers d’artifice sur les forces de l’ordre ». Les policiers ont du faire usage de « 2 tirs de flash-ball, 2 tirs de lanceur de balle de défense 40x46, d’ 1 MP7 et d’1 D.B.D. ». A Guyancourt, c’est un groupe hostile qui s’en est pris aux policiers. Ces derniers ont du riposter de 6 tirs. Un bus a été saccagé. A Villiers-Le-Bel, « les policiers étaient les cibles de jets de cocktail Molotov et de tirs de mortiers ». Un cocktail Molotov a touché un véhicule de Police, obligeant les fonctionnaires à abandonner leur véhicule. A Montereau-Fault-Yonne, ce sont deux voitures de Police qui ont été attaquées à 23 heures.

Un policier gravement blessé à Marseille

Au cours de la même soirée, près de « 5000 supporters de l’équipe d’Algérie se rassemblaient sur le secteur de la Canebière, afin de célébrer la victoire de leur équipe ». Pour contenir la foule, « 114 policiers de sécurité publique et 139 policiers des C.R.S » ont été mobilisés. « A partir de 0h05, les forces de l’ordre étaient la cible de jets de projectiles. Il était fait usage de 2 MP7 et d’1 DBD. A 1 h, un policier recevait une fusée d’artifice dans l’omoplate ».

D’importantes violences à Lyon

Reprenant les informations relevées par Valeurs actuelles dans son article sur les violences qui avaient éclaté lors du match Algérie – Belgique, le rapport de police du 23 juin explique : « comme lors du 1er match, les incidents les plus importants se concentraient dans l’agglomération lyonnaise ». A 22h30, ce sont « 350 supporters algériens » qui s’en sont pris aux forces de police, place Gabriel Peri. En riposte, les fonctionnaires de police ont « fait usage de 53 MP7, de 16 CM6, de 51 tirs de lanceurs de balle de défense et de 39 tirs de Flash-ball ».

Non loin de Lyon, « 200 personnes arborant des drapeaux et des maillots algériens investissaient la place Guy Môquet » à Vaulx-en-Velin. Une nouvelle fois, les « forces de l’ordre étaient la cible de tirs de mortiers et de projectiles ». Pour repousser leurs assaillants, les policiers ont « fait usage de 114 MP7, 2 CM6, 50 tirs de lanceurs de balle de défense et d’1 tir de Flash-ball ».

A Grenoble, à 23 heures, « les policiers étaient pris à partie par des groupes de supporters algériens, cours Jean Jaurès. 12 tirs de cougar, 4 tirs de lanceurs de balle de défense, 1 tir de flash-ball et 1 MP7 étaient utilisé en riposte ». A Toulouse cette fois, 750 supporters de l’Algérie se sont rassemblés dans les rues. Le rapport précise que « plusieurs véhicules étaient dégradés ». Les policiers ont aussi été pris à partie par des supporters et ont été contraints de riposter pour se défendre.

Un commissariat dégradé

A Dreux, « la façade du commissariat était dégradée par plusieurs jets de pierre de la part de groupes d’individus brandissant des drapeaux algériens ». Les équipages de police ont été « pris à partie par une centaine de supporters, qui leur lançaient des projectiles ».

A Nantes, des individus ayant « le visage dissimulé par des drapeaux algériens » ont attaqué des policiers. Un peu plus tard dans la soirée, un tramway transportant des voyageurs était violemment attaqué : dix vitres étaient brisées.

Comme à l’issue du match Algérie-Belgique, des photos détournées ou fausses montrant des scènes de violence qui ne se sont pas produites, ont circulé sur les réseaux sociaux. Souvent diffusées par des sympatisants d’extrême-droite, proches notamment du « bloc identitaire », ces photos ont fait l’objet de démentis de la part des internautes.

L' analyse de nos confrères qui expliquent comme à l’accoutumée qu' il ne s’est « rien passé », sont tout autant erronées. Le rapport de police que Valeurs actuelles s’est procuré le confirme.
Revenir en haut Aller en bas
 
Exclusif. La vérité sur les violences après le match Algérie - Corée Par valeursactuelles.com
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
CHEMIN DE MEMOIRE DES PARACHUTISTES :: ACTUALITES DIVERS :: L'ACTUALITE DU JOUR, LES BREVES-
Sauter vers: