CHEMIN DE MEMOIRE DES PARACHUTISTES
Bienvenue sur notre forum Chemin de Mémoire des Parachutistes...

Si vous êtes membre de notre fratrie, ce message s'affiche car vous avez certainement oublié de vous connecter.

Si vous avez oublié votre mot de passe, en bas de page accueil du forum, par l'icône "contact", adressez un message à l'administrateur qui trouvera pour vous une solution.

Ce message s'affiche également pour nos visiteurs qui tardent à s'inscrire...!

En attendant, bonne navigation à tous.....!


« ... Le devoir de mémoire incombe à chacun...rendre inoubliable. Ceux qui sont morts pour que nous vivions ont des droits inaliénables. Laisser la mémoire se transformer en histoire est insuffisant. Le devoir de mémoire permet de devenir un témoin... »
 
AccueilAccueil  S'enregistrerS'enregistrer  Connexion  

Partagez
 

 Anne, ma sœur Anne… n’as-tu rien vu venir ?

Aller en bas 
AuteurMessage
Rivoil
Pro !
Pro !
Rivoil


Anne, ma sœur Anne… n’as-tu rien vu venir ? Empty
MessageSujet: Anne, ma sœur Anne… n’as-tu rien vu venir ?   Anne, ma sœur Anne… n’as-tu rien vu venir ? EmptyVen 25 Avr 2014 - 11:07

Anne, ma sœur Anne… n’as-tu rien vu venir ?
Anne, ma sœur Anne… n’as-tu rien vu venir ? Blindfolded-565x250
Le 24 avril 2014
Anne Sinclair est de gauche. La meilleure preuve en est son obsessif et maladif refus de la réalité, même lorsque celle-ci crève les yeux.




J’ai regardé la nécro d’Anne Sinclair sur France 2.
C’était bien, vraiment. Un bel éloge. Comme on les fait lorsque le défunt – qui ne peut plus se défendre – accède au statut de « regretté ».
Et puis, patatras, grosse surprise (enfin, grosse, disons surprise rubensienne), après un déluge de compliments chantés par un défilé de thuriféraires, qui voili voilou ? Anne Sainte Claire !
Alors le doute m’étreint (c’est généralement juste avant qu’il ne m’habite) : mais qu’était-ce donc que cet OVNI télévisuel que je venais de me taper ? (Rassure-toi, ô lecteur, je dégustais en même temps une choucroute que n’aurait pas reniée José Meidinger, accompagnée d’une bouteille que Robert Ménard avait laissée à la rédac avant de partir à Béziers – d’ailleurs, Robert ne boit pas, c’était très avantageux pour le reste de la rédac, il y avait un côté partage, hyper communautaire, tout ça, quoi.) Mais bon, je diverge. Et vous savez ce qu’on dit.
Bref, Anne Sinclair, dont on venait d’encenser le corps (ça, c’était le rôle d’Ivan Levaï), était pétante de forme, là, en vrai, sur le plateau. Genre hologramme tellement impressionnant de réalisme que je m’attendais à voir surgir Michael Jackson. Revival années 80, quoi. Mais non. Juste Anne. Sans Mohair.
Bref, je n’ai pas vu du tout la même émission que mon amie Marie, telle qu’elle la décrivait hier. Tiens, comme je t’aime, ô lecteur, je t’ai apporté mes notes (parce que les fleurs…).
Alors, d’abord, il y a Laurent Delahousse qui nous parle du grand-père en prononçant plusieurs fois « le marchand d’art Paul Rose en Berre » (je note : « Vérifier : le Titanic a-t-il heurté un Hisse-Berre ? ») ; puis l’amie qui nous confie : « Anne me l’avait dit très clairement : il n’était pas question pour elle d’avoir pour mari autrement qu’un homme juif. [...] Il fallait qu’il soit juif. » (Je note : « C’est bien, ce souci des racines, de l’identité, de la souche. ») ; la même amie qui nous explique que « Anne a toujours un sens de la précarité » (je note : « Quid du sens de la précarité chez Bill Gates et Liliane Bettencourt ? ») ; enfin, la moitié des anciens de TF1 qui se confondent en compliments parce qu’en pleine affaire Pelat, Anne pose quelques questions dérangeantes à François Mitterrand. C’est un peu comme si on s’étonnait que Bourdin, pendant l’affaire Cahuzac, n’invite pas ce dernier pour parler culture des roses anciennes.
Et puis il y a le karma.
T’y crois, t’y crois pas, au karma.
Mais force est de constater…
Allez, j’vous résume :
Episode 1 : jeunette à Europe 1, Anne Sinclair est déjà fiancée avec un garçon lorsqu’elle séduit Ivan Levaï, qui est lui-même… marié, père d’un enfant. La relation reste secrète, jusqu’à ce qu’il devienne impossible de la dissimuler.
Un point.
Episode 2 : moins jeunette à TF1, Anne Sinclair est mariée avec Ivan Levaï lorsqu’elle entame une relation avec DSK, qui est lui-même… marié et père. S’installe un jeu sexuel et amoureux à base de messages chiffrés.
Deux points.
Episode 3 : le même DSK part en goguette à travers la France des terroirs. Et Anne, d’un coup d’un seul, trouve que la tromperie, c’est mal. Pas bien. Non, vraiment, très bof bof.
Aaaah.. Karma is a bitch, indeed.
Enfin, ce monument télévisuel aura permis de nous confirmer avec certitude qu’Anne Sinclair est de gauche. Il est impossible d’en douter. La meilleure preuve en est son obsessif et maladif refus de la réalité, même lorsque celle-ci crève les yeux.
Et ça, c’est foncièrement de gauche.
Voir Bd Voltaire

_________________
« On peut demander beaucoup à un soldat, en particulier de mourir, c’est son métier ; on ne peut lui demander de tricher, de se dédire, de se contredire, de se renier, de se parjurer. »Commandant Hélie de Saint-Marc dernier chef de corps du 1er REP
Revenir en haut Aller en bas
 
Anne, ma sœur Anne… n’as-tu rien vu venir ?
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Pour Anne !!!
» Crème brûlée au foie gras et espumas pomme verte d'Anne Sophie Pic
» Aux éducatrices de Beauport,Ange-Gardien,Ste-Anne et environ
» sur l'air de Mexico ( blâmez Anne...)
» Fécamp - DEHIN DHEM D'HEIM DHEN

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
CHEMIN DE MEMOIRE DES PARACHUTISTES :: ACTUALITES DIVERS :: Actualité instantanée :: COUP DE GUEULE envers les primitifs rappartenant à la famille des MEDIAS-
Sauter vers: