CHEMIN DE MEMOIRE DES PARACHUTISTES
Bienvenue sur notre forum Chemin de Mémoire des Parachutistes...

Si vous êtes membre de notre fratrie, ce message s'affiche car vous avez certainement oublié de vous connecter.

Si vous avez oublié votre mot de passe, en bas de page accueil du forum, par l'icône "contact", adressez un message à l'administrateur qui trouvera pour vous une solution.

Ce message s'affiche également pour nos visiteurs qui tardent à s'inscrire...!

En attendant, bonne navigation à tous.....!


« ... Le devoir de mémoire incombe à chacun...rendre inoubliable. Ceux qui sont morts pour que nous vivions ont des droits inaliénables. Laisser la mémoire se transformer en histoire est insuffisant. Le devoir de mémoire permet de devenir un témoin... »
 
AccueilAccueil  S'enregistrerS'enregistrer  Connexion  

Partagez | 
 

 ALGERIE PRESSE AVRIL 1962 suite et fin

Aller en bas 
AuteurMessage
guy61
Pro !
Pro !
avatar


MessageSujet: ALGERIE PRESSE AVRIL 1962 suite et fin   Ven 21 Mar 2014 - 19:08

Spécial 3ème RPIMa

Voyant que ses actions ne pouvaient renverser le cours des événements (de plus les grands chefs ont été arrêtés), l'OAS a choisi de faire de l'Algérie, une terre brûlée. Nous vivons la fin d'une période qui a duré 130 ans. Les gens sont au désespoir, nombreux sont ceux pour qui Paris est en terre étrangère, et voilà qu'il leur faut rejoindre un pays qui ne les aime pas.......et en plus les accords  d'Evian ne sont pas respectés !

De tout ce qui précède le Colonel Le Borgne en est conscient, aussi sa politique sera celle d'un chef soucieux de préserver la cohésion du corps dont il est responsable, tout en gérant au mieux les interventions dans Alger, qui lui sont imposées.

L'une d'entre elles est restée gravée dans ma mémoire : Le 3 est engagé pour soutenir les Gardes Mobiles, l'idée de l'EM est de mettre dans les rues des patrouilles mixtes (G.M/PARAS) pour contraindre l'OAS, soit de lever le tir, soit de tirer aussi sur les paras.

Notre 1er contact avec les G.M a eu lieu un matin à EL-BiAR, nous avons été pris sous un tir de mortier qui a causé la mort de 6 G.M, au moment où j'entrais dans un grand jardin avec ma section. Le tir de l'OAS, mais était-ce vraiment elle ? s'est appliqué ensuite sur un local servant de popote aux G.M.

J'ai vu à cet instant des gestes de panique venant de vieux gendarmes, comprenant que la donne a changé. J'ai vu venir vers moi un officier en larmes que j'avais rencontré quand il était biffin, avant qu'il ne rejoigne la Mobile. "Si vous saviez combien je regrette mon choix" me dit-il.

AM de G.M à Alger



saccage par les G.M



et la LEGION ?

Elle est en Algérie depuis la conquête et a construit la ville de Sidi-Bel-Abbès en 1847, c'est son berceau.......en 1962 il y a 100.000 habitants dans cette ville, dont 35.000 européens.
A partir de mai 62, elle organisera des convois routiers vers l'aéroport de La Sénia et le port d'Oran, afin de protéger les habitants qui veulent partir vers métropole, alors qu'il y a des barrages de l'ALN partout, mais ils n'osent pas se frotter à la Légion qui ne respecte pas les consignes de non-intervention. Sur le plan de la sécurité on peut dire que les Bel-Abbésiens ont été privilégiés (30.000 évacués fin août). Le 28 avril 1962, elle fête son dernier Camerone en Algérie à Bel-Abbès, quelle émotion pour tous , que de chagrin aussi.....





les enfants jetaient des fleurs, les femmes pleuraient.....





dernière prise d'armes au quartier Viénot



à l'indépendance, le déménagement commence, on va transférer le monument à Aubagne





fin pour AVRIL (Merci à mon ami virtuel José)
Revenir en haut Aller en bas
FOUQUET66
Expert
Expert
avatar


MessageSujet: Re: ALGERIE PRESSE AVRIL 1962 suite et fin   Sam 22 Mar 2014 - 14:59

Merci Guy61 pour ces photos de Sidi bel Abbés.
Revenir en haut Aller en bas
http://www.legionetrangere.fr/
 
ALGERIE PRESSE AVRIL 1962 suite et fin
Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
CHEMIN DE MEMOIRE DES PARACHUTISTES :: ACTUALITES DIVERS :: L'ACTUALITE DU JOUR, LES BREVES-
Sauter vers: