CHEMIN DE MEMOIRE DES PARACHUTISTES
Bienvenue sur notre forum Chemin de Mémoire des Parachutistes...

Si vous êtes membre de notre fratrie, ce message s'affiche car vous avez certainement oublié de vous connecter.

Si vous avez oublié votre mot de passe, en bas de page accueil du forum, par l'icône "contact", adressez un message à l'administrateur qui trouvera pour vous une solution.

Ce message s'affiche également pour nos visiteurs qui tardent à s'inscrire...!

En attendant, bonne navigation à tous.....!


« ... Le devoir de mémoire incombe à chacun...rendre inoubliable. Ceux qui sont morts pour que nous vivions ont des droits inaliénables. Laisser la mémoire se transformer en histoire est insuffisant. Le devoir de mémoire permet de devenir un témoin... »
 
AccueilAccueil  S'enregistrerS'enregistrer  Connexion  

Partagez | 
 

 ALGERIE PRESSE MARS 1962, suite et fin

Aller en bas 
AuteurMessage
guy61
Pro !
Pro !
avatar


MessageSujet: ALGERIE PRESSE MARS 1962, suite et fin   Mer 19 Mar 2014 - 12:41





de Gaulle demande et obtient les pleins pouvoirs pour lutter contre l'OAS. Poursuite de la répression à Bab El Oued sous la conduite du Général Ailleret assisté du Gal Capodanno, tous les jeunes de 18 à 21 ans sont arrêtés et envoyés en métropole (plan Simoun)

Tous ces événements montrent que l'OAS a perdu la bataille, ce 26 mars marque la fin des espoirs des Pn. Ils ont compris que le pouvoir les a condamnés à l'exil, certains se jettent dans le nihilisme et les attentats aveugles, la majorité en revanche ne pense plus qu'a sauver sa peau et si possible ses biens.

le 30 mars, mise en place de l'exécutif provisoire à Rocher Noir. Abderhamane Farès Président, Roth Vice-Président.

Fin mars il reste encore 40.000 harkis, 9600 GMS et 9000 GAD, les autre ayant été licenciés (> 100.000)

Si Azzedine est nommé par le FLN, responsable du Grand Alger, il doit tenir les groupes FLN éviter les débordements et collaborer avec les gendarmes mobiles pour lutter contre l'OAS.







3ème RPIMa

"le 1er REP n'existe plus depuis fin avril 61, l'emploi de la Légion dans le maintien de l'ordre pose de sérieux problèmes,(sauf à Sidi Bel Abbès) le 3 semble donc pour certains, être un recours crédible car il est resté légaliste....Mais les autorités installées à Rocher Noir, connaissent l'affection des Pn pour cette formation, les officiers et S/officiers en particulier ont des liens très étroits avec les algérois . Ils sont tiraillés entre leur attachement à la légalité et leur souhait d'aider celles et ceux qu'ils aiment.
Le 3 est envoyé à Blida le 27 mars pour calmer les esprits des 2 communautés"




l'exode continue, ce sont surtout les gens du bled qui arrivent à Alger, Oran, Bône pour embarquer.



départ de Ténès.......



les familles de harkis aussi, amenés par camions militaires en dépit des ordres officiels.....





ils avaient cru en la France





FIN POUR MARS guy
Revenir en haut Aller en bas
 
ALGERIE PRESSE MARS 1962, suite et fin
Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
CHEMIN DE MEMOIRE DES PARACHUTISTES :: ACTUALITES DIVERS :: L'ACTUALITE DU JOUR, LES BREVES-
Sauter vers: