CHEMIN DE MEMOIRE DES PARACHUTISTES
Bienvenue sur notre forum Chemin de Mémoire des Parachutistes...

Si vous êtes membre de notre fratrie, ce message s'affiche car vous avez certainement oublié de vous connecter.

Si vous avez oublié votre mot de passe, en bas de page accueil du forum, par l'icône "contact", adressez un message à l'administrateur qui trouvera pour vous une solution.

Ce message s'affiche également pour nos visiteurs qui tardent à s'inscrire...!

En attendant, bonne navigation à tous.....!


« ... Le devoir de mémoire incombe à chacun...rendre inoubliable. Ceux qui sont morts pour que nous vivions ont des droits inaliénables. Laisser la mémoire se transformer en histoire est insuffisant. Le devoir de mémoire permet de devenir un témoin... »
 
AccueilAccueil  S'enregistrerS'enregistrer  Connexion  

Partagez | 
 

 Mais où est passé le vol malésien MH 370

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Rivoil
Pro !
Pro !
avatar


MessageSujet: Mais où est passé le vol malésien MH 370   Dim 16 Mar 2014 - 20:32

Bd Voltaire a écrit:
Voilà une grosse semaine que le vol malaisien MH 370 a disparu. D’où votre question : mais où est passé le hi-tech ?

Un avion de 300 tonnes, 70 mètres de longueur et d’envergure, s’est volatilisé. Or, souvenons-nous hier encore des râles d’extase de médias naïfs ou complices sur l’infaillible surveillance hi-tech planétaire… Mais que font à présent les satellites ? Et Prism, Echelon, et ces balises sous-marines entendant éternuer un phoque à 40 kilomètres ? À quoi servent en cas de drame ces (indéniables) merveilles techniques ?
[...]
On entend les mêmes âneries à chaque accident aérien. Or, fatalement, dans chaque vol long-courrier, il y a une nièce d’ayatollah, un oncle de jihadi et deux porteurs de passeports bidouillés. En Afrique par exemple, l’artisanat du passeport-bidon est d’autant plus prospère que, dans une société tribale, l’identité personnelle irrévocable est une vue de l’esprit.
[...]


Les ECHOS a écrit:
L'avion a atterri et est dissimulé?
L'absence de débris ou d'indices signalant un impact, ainsi que les sept heures de vol après la disparition des écrans radars civils, font espérer que l'avion a atterri et serait dissimulé dans un endroit reculé.


Michel Polacco expert civil a écrit:
Il existe de nombreuses iles accessibles avec l'autonomie de ce Boeing pourvues d'une piste sommaire capable de supporter l’atterrissage de bombardiers de la dernière guerre (en ces mots...)

Bref! Je me suis retourné vers les BD de mon enfances. J'ai retrouvé " Vol 747 pour Sydney".
La zone géographique, le mystère qui entoure la disparition de ce Boeing et si comme d'habitude Hergé...
Un espoir peut-être pour les passagers du MH370???






Prise de contrôle de l'avion




Les commandes de l'avion sont transférées et vol au raz de la mer




arrivé à destination



Atterrissage par un pilote chevronné de substitution




Avec même un filet d’appontage




Démontage de la piste et disparition de l'aéronef


_________________
« On peut demander beaucoup à un soldat, en particulier de mourir, c’est son métier ; on ne peut lui demander de tricher, de se dédire, de se contredire, de se renier, de se parjurer. »Commandant Hélie de Saint-Marc dernier chef de corps du 1er REP
Revenir en haut Aller en bas
battement zéro
Pro !
Pro !
avatar


MessageSujet: Re: Mais où est passé le vol malésien MH 370   Dim 16 Mar 2014 - 20:45

Peut-être un peu fort, mais je te rejoins dans ton raisonnement.
J'avais cela sous le coude:

source air journal

634 pistes d’atterrissage possibles pour le vol MH370

Publié le 16 mars 2014 à 12h00 par Joël Ricci
dans Actualité - 14 commentaires
Les dernières révélations du premier ministre malaisien indiquant que le vol MH370 avait été dévié volontairement de sa trajectoire après la désactivation de son système de transmission de données, ont donné naissance à de nouvelles prospections qui agitent la toile. Notamment celle sur les pistes possibles où auraient pu atterrir l’avion disparu avec 239 personnes à bord.
Le 8 mars, le vol MH370 disparaissait des radars civils, mais les radars militaires confirment qu’il aurait fait demi-tour avant de tourner vers le nord ouest, des actions délibérées selon le gouvernement malaisien. Dans l’hypothèse où l’avion fantôme  aurait continué sa route, des journalistes de WNYC ont cherché en puisant dans la base de données de X-Plane les différentes pistes où l’avion aurait pu se poser et respectant deux critères : une longueur de piste suffisante pour y faire atterrir un long-courrier tel que le B777 (soit d’au moins 5 000 pieds ou 1524 mètres) et un rayon d’action évalué après sa disparition des écrans radars à 2 200 miles ou 3 430 kilomètres correspondant à 5 heures de vol.
Le résultat donne 634 pistes d’atterrissage possibles disséminées dans 26 pays entre l’Inde, les Maldives, le Pakistan, le Japon et l’Australie et comprenant des pistes aussi éloignées que celle des aéroports de Gan (Maldives), Dalanzadgad (Mongolie), Yap (Micronésie), Miyazaki (Japon). Cependant, le nombre de possibilités d’atterrissages pourrait être encore plus élevé en considérant une piste d’atterrissage improvisée par exemple à partir d’une route longue d’au moins 1,5 km, indique un pilote interrogé par Slate.
Rappelons que les radars militaires ont repéré l’avion à 45 000 pieds (13 700 mètres d’altitude), soit bien au-dessus de la limite autorisée pour  ce genre d’avions – ce qui pourrait être perçu comme une tentative « pour assommer » le reste de l’équipage et les passagers- avant de redescendre à 23 000 pieds, en approchant de l’île malaisienne de Penang. Il est vrai qu’on nage ici en plein James Bond. Deux corridors aériens auraient pu être empruntés selon la dernière communication satellitaire, au nord entre le Kazakhstan et la Thaïlande, ou au sud entre l‘Indonésie et l’océan Indien.

_________________

Revenir en haut Aller en bas
En position
confirmé
confirmé
avatar


MessageSujet: Re: Mais où est passé le vol malésien MH 370   Dim 16 Mar 2014 - 20:53

Les amis! Il y a aussi cette autre hypothèse.






Boeing 777 disparu
L'avion pourrait être réutilisé comme «missile de croisière»
Par La rédaction du Newsnet avec les agences. Mis à jour à 16h24 25 Commentaires

Selon un élu américain, les autorités US sont soucieuses à l'idée que l'avion ait pu atterrir quelque part pour être ensuite utilisé comme une puissante arme de destruction.

1/45 La Malaisie a annoncé dimanche que 25 pays étaient maintenant impliqués dans les recherches pour retrouver le Boeing 777 de Malaysian Airlines disparu il y a huit jours. Le nombre de participants a presque doublé. Les investigations s'étendent dans une zone désormais élargie. (16 mars 2014)
Image: Keystone

   
(24 heures)
16:19  
Un futur «missile de croisière»

Le Boeing de Malaysia Airlines pourrait avoir été détourné et caché pour servir plus tard de «missile de croisière», a déclaré dimanche le président de la commission de Sécurité Intérieure à la Chambre des représentants américaine, Michael McCaul.

M. McCaul a souligné qu'à l'heure actuelle il n'est pas sûr que la disparition du Boeing 777 dans d'étranges circonstances soit liée à un acte de terrorisme, dans une interview à la chaîne Fox News.

Mais selon lui les autorités américaines sont soucieuses à l'idée que l'avion ait pu atterrir quelque part pour être caché et ensuite réutilisé comme une puissante arme de destruction.

L'avion a pu prendre deux directions après sa disparition: une au nord, vers le Kazakhstan, mais l'appareil aurait certainement été repéré par des radars. «L'autre hypothèse est qu'il soit allé atterrir dans un pays comme l'Indonésie, et il pourrait être réutilisé par la suite comme un missile de croisière, comme l'ont fait les terroristes du 11-Septembre», a déclaré Michael McCaul.

«Une chose dont est sûr: ce n'était pas un accident. Il s'agit d'un acte délibéré, intentionnel, et la question est de savoir qui est derrière ça», a-t-il ajouté.
Revenir en haut Aller en bas
GARD
Expert
Expert
avatar


MessageSujet: Re: Mais où est passé le vol malésien MH 370   Lun 17 Mar 2014 - 8:28

Le mystère reste complet, comment peut on perdre toute trace de ce vol brutalement ? les 2 hommes aux passeports volés pourraient être un indice, je pense que l'avion a finalement disparu en mer mais peut être loin de là où on l'a cherché...
Revenir en haut Aller en bas
FOUQUET66
Expert
Expert
avatar


MessageSujet: Re: Mais où est passé le vol malésien MH 370   Lun 17 Mar 2014 - 10:05

De nombreuses énigmes de notre histoire restent encore aujourd'hui non élucidées malgré les progrès de la science.
La disparition de ce triple7 est un mystère....
Revenir en haut Aller en bas
http://www.legionetrangere.fr/
bleu12
Pro !
Pro !
avatar


MessageSujet: Re: Mais où est passé le vol malésien MH 370   Mar 18 Mar 2014 - 1:00

Bref....il y a 239 passagers et 17 hommes d'équipage dont le sort est incertain.

_________________
"Nous avons eu l’impression d’être trahis, ce qui explique notre révolte" Commandant Hélie de Saint-Marc dernier Chef de Corps du 1er REP
Revenir en haut Aller en bas
battement zéro
Pro !
Pro !
avatar


MessageSujet: Re: Mais où est passé le vol malésien MH 370   Mar 18 Mar 2014 - 23:52

Ce soir encore Polacco a remis le couvert: sur une plage 700m l'avion peut se poser sans espoir de redécoller, les passagers seraient alors otage , de qui?

_________________

Revenir en haut Aller en bas
Kéo
Expert
Expert
avatar


MessageSujet: Re: Mais où est passé le vol malésien MH 370   Mar 8 Avr 2014 - 23:55


Peter Trumpheller a écrit:
Bonsoir à tous,
Une autre hypothèse qui fait peur, lire les conclusions à la fin….Ne pas voyager avec certaines compagnies aériennes mais..
L’avenir nous le dira peut être, espérons que cela ne se reproduise ?
Bien amicalement
André

Hypothèse d’attaque de Diego Garcia par le vol MH370 de la Malaysian Airlines

http://www.wikistrike.com/article-hypothese-d-attaque-de-diego-garcia-par-le-vol-mh370-de-la-malaysian-airlines-123187359.html

A WikiStrike, nous pensons toujours à un détournement de l'avion par les américains dans le but de kidnapper les scientifiques de génie qui se trouvaient à bord et de s'accaparer des brevets. Néanmoins, nous vous laissons ci-dessous une autre hyptohèse, celle d'un attentat du Boeing sur la base américaine de Diego Garcia



Pourquoi la Malaisie MH370 Vol n’a pas été détecté par la base militaire de Diego Garciadans l’océan Indien ?
On nous confirme aujourd’hui que l’avion a volé durant 7 heures avant que tout contact soit interrompu.

Entre Diego Garcia et la Malaisie, il y a 4.00 km
7 h de vol à 650 km/h = 4.500 km !

Un satellite thaïlandais découvre, 3 semaines plus tard, 300 objets de 2 à 15 mètres, flottant dans le sud de l’océan Indien”, à 2.700 kilomètres de la capitale de l’Etat d’Australie-Occidentale
Le pilote expérimenté a délibérément détourné l’avion de son trajet et l’a amené en direction de l’Ouest au lieu du Nord comme il était prévu.
L’armée de l’air thaïlandaise a vérifié les informations de ses radars et ces derniers avaient repéré un“appareil non identifié” changeant plusieurs fois de direction:
une panne des appareils mais alors aucun appel,
aucun SOS ??  et ce pendant 7 heures ??
aucun appel de téléphone portable ou cellulaire à proximité des côtes...
une manœuvre pour tromper la surveillance au sol.
L’île de Diego Garcia comme objectif du MH370 est une hypothèse sérieuse: démonstration
Diego Garcia: l’ile est louée aux Anglais et c’est une grosse base américaine qui abrite un aéroport pour les bombardiers stratégiques B1 et B52, avec des bombes thermonucléaires, donc tout un symbole contre les USA
le détournement aurait été plus laborieux que prévu ce qui expliquerait sa position au Nord-Ouest de l’Australie
le détournement a mal tourné avec la destruction de l’avion (en interne)
la destruction de l’avion par la Défense Américaines, des missiles air/air, sol/air, mer/air…

Sinon pourquoi ne pas crasher l’avion plus rapidement ? et pourquoi voler 7 h en plein océan,
je veux me suicider ?  je rate mon décollage et je me crashe en bout de piste !
Les Américains ont sans doute suivi son trajet et auraient compris dès le début, le détournement de l’avion, puis sa cible Diego Garcia.
On peut imaginer que les Américains ont tenté de convaincre le pilote à changer de trajet mais en vain.
Il est sans doute difficile pour les Américains de reconnaître ouvertement avoir abattu un avion civil pour protéger leur base, même si les passagers à bord étaient de toute façon condamnés à mourir.
Un délai de 3 semaines, incompréhensible mais qui s’explique :
pour récupérer et/ou déplacer les débris de l’avion,
on garde les morceaux compromettants (cramés, brûlés, impactés, percés…)
on déplace les autres débris de l’avion,
on récupère les boîtes noires ? pour en tirer des informations, mais par 4.000 m de profondeur ?
on évalue l’étendue de l’infiltration d’al Qaeda dans le staff des pilotes et des techniciens de laMalaysian Airlines
on transforme l’acte terroriste en erreur de navigation, une panne banale et l’avion à bout de carburant se serait abîmé
dans l’océan indien  et on se dispense de critique pour ce crime odieux envers d’innocents passagers
Une autre question ? si Al Qaida n’a pas revendiqué l’attentat manqué, c’est qu’elle ne veut pas ébruiter l’étendue de son infiltration des compagnies aériennes, elle prépare sans aucun doute d’autres attentats.

http://www.enquete-debat.fr/archives/hypothese-dattaque-de-diego-garcia-par-le-vol-mh370-de-la-malaysian-airlines-11271
Merci Peter pour ces excellents scénario, on se rapproche du probable!
Revenir en haut Aller en bas
RGP
Pro !
Pro !
avatar


MessageSujet: Re: Mais où est passé le vol malésien MH 370   Jeu 10 Avr 2014 - 0:36

On approche de la vérité!
Les boites noires devraient depuis bien longtemps transmettre régulièrement leurs informations par satellite.
Revenir en haut Aller en bas
Devevey
Pro !
Pro !
avatar


MessageSujet: Re: Mais où est passé le vol malésien MH 370   Ven 11 Avr 2014 - 13:34

En effet, la vérité est proche.

_________________

Revenir en haut Aller en bas
Bonnot
confirmé
confirmé
avatar


MessageSujet: Une hypothèse émise par un ancien pilote et qui est très intéressante :MH 370   Ven 11 Avr 2014 - 23:48

DIEGO GARCIA
 
DIEGO GARCIA est un atoll de l'archipel des Chagos, dans le territoire britannique de l'Océan Indien, un territoire britannique d'outre-mer.
 
DIEGO GARCIA occupe une position stratégique dans le centre de l'Océan Indien remarquée dès le XIXème siècle par le Royaume-Uni et dans les années 1950 par les États-Unis. En effet, l'atoll est situé :

  • à 2.000 kilomètres de l'Inde,
  • à 3.500 kilomètres des côtes orientales de l'Afrique,
  • à 3.500 kilomètres des côtes occidentales de l'Indonésie,
  • à 4.500 kilomètres du Golfe Persique et
  • à 5.000 kilomètres des côtes occidentales de l'Australie.

 
DIEGO GARCIA est un porte-avions dans l’Océan Indien situé au croisement des routes maritimes reliant l'Extrême-Orient à l'Europe aussi bien via le Canal de Suez que par le Cap de Bonne-Espérance et les pétroliers sortant du Golfe Persique croisent au large de Diego Garcia quelle que soit leur destination et notamment en direction de l'Asie.
 

L'île principale de l'atoll, appelée elle aussi DIEGO GARCIA, accueille une base militaire britannique louée à l'armée américaine. Les installations comprennent un aéroport, des hangars, des locaux techniques, des habitations et autres infrastructures civiles ainsi qu'un port en eaux profondes aménagé dans le lagon. La partie occidentale de l'atoll est la plus urbanisée avec la présence des bureaux du territoire britannique de l'Océan Indien et de la base militaire américaine,
 
L'apparition de la Guerre froide et l'accroissement de la présence soviétique dans des pays riverains de l'Océan Indien conduisent les États-Unis à rechercher une base d'opérations, notamment avec la perte de l'allié iranien. L'installation de structures militaires sur DIEGO GARCIA est accordée par les Britanniques aux Américains pour cinquante ans suite à des discussions conclues en 1966. Ce bail a été renouvelé pour une durée de vingt ans ce qui porte son expiration à 2016. La construction de la base militaire débute en janvier 1971 lorsque des Seabees, une unité de génie militaire de l'armée des États-Unis, sont débarqués sur DIEGO GARCIA.
 
En 1971, les Chagossiens de DIEGO GARCIA sont déportés par les autorités américaines vers LES SEYCHELLES et l’ÎLE MAURICE dans le cadre du développement des activités militaires dans l'atoll. Depuis, DIEGO GARCIA ne compte plus de population indigène. Certains des anciens habitants de l'atoll y sont toutefois revenus en tant que visiteurs en avril 2006 mais sans possibilité d'y retourner y vivre. Les Chagossiens continuent de réclamer un droit au retour sur DIEGO GARCIA et malgré plusieurs décisions favorables des Cours britanniques, le Gouvernement du Royaume-Uni utilise des pouvoirs spéciaux pour empêcher leur retour.
 
La base sera opérationnelle en 1986.
 
 
Ces installations restent modestes par rapport aux autres bases navales américaines avec, en 2011, moins de 300 militaires et cinq navires de soutien déployés en permanence.
 
 
Lorsque la Guerre froide cesse, la base militaire de DIEGO GARCIA trouve de nouveaux objectifs militaires et stratégiques qui sont d'apporter un soutien logistique aux opérations militaires des pays du pourtour de l'Océan Indien où les États-Unis sont engagés. Dans cette région du monde qui inclut aussi le Proche et le Moyen-Orient, DIEGO GARCIA constitue ainsi le « fer de lance » de l'armée américaine. La base a ainsi été utilisée comme base de départ de raids de bombardement durant :

  • la guerre du Golfe de 1991,
  • la guerre d'Afghanistan de 2001,
  • les opérations contre les Talibans en Afghanistan depuis 2001, et
  • la guerre d'Irak de 2003.

 
L'île accueille en effet une base aérienne pouvant accueillir des bombardiers stratégiques de l'United States Air Force – U.S.A.F., pour des escales techniques grâce à des hangars démontables pressurisés tels que les :

  • Boeing B 52, et/ou
  • Northrop B-2 Spirit furtifs

 
Avec la montée du terrorisme islamiste, les États-Unis souhaitent renforcer leurs moyens d'action à DIEGO GARCIA. Dans cette optique, l'United States Navy – U.S.N., déclare en décembre 2009 vouloir installer un port flottant qui pourrait accueillir jusqu'à quatre sous-marins nucléaires lanceurs de missiles de croisière.
 
Une des stations G.E.O.D.S.S. - Ground-based Electro-Optical Deep Space Surveillance que l'on peut traduire par « Système au sol de surveillance électro-optique de l'espace profond », est un programme de l'United States Air Force – U.S.A.F., déclaré opérationnel le 30 juin 1982. Ce système de surveillance des objets artificiels en orbite a pris la relève de l'ancien procédé de suivi optique des objets spatiaux NUNN-BAKER datant des années 1950. A DIEGO GARCIA cette station est ouverte en 1987.
 
Une station du réseau Echelon  serait basée sur l'atoll ce qui constitue un atout majeur pour le United States Central Command. Echelon est un nom de code utilisé pendant de nombreuses années par les services de renseignements des États-Unis pour désigner une base d'interception des satellites de télécommunications commerciaux. Par extension, le réseau Echelon désigne le système mondial d'interception des communications privées et publiques (S.I.G.I.N.T.), élaboré par les États-Unis, le Royaume-Uni, le Canada, l’Australie et la Nouvelle-Zélande dans le cadre du traité U.K./U.S.A.. Le réseau Echelon est géré conjointement par les services de renseignements des États membres du U.K./U.S.A. :

  • la N.S.A. - National Security Agency, pour les États-Unis qui en est le principal contributeur et utilisateur,
  • le G.C.H.Q. - Government Communications Headquarters, pour le Royaume-Uni,
  • le C.S.T.C. - Centre de la Sécurité des Télécommunications Canada, pour le Canada,
  • l'A.S.D. - Australian Signals Directorate, pour l'Australie, et
  • le G.C.S.B. - Government Communications Security Bureau, pour la Nouvelle-Zélande.

 
C’est un réseau global, appuyé par des satellites artificiels, de vastes bases d’écoutes situées aux États-Unis, au Canada à LEITRIM, au Royaume-Uni à MORWENSTOW, en Australie à PINE GAP et en Nouvelle-Zélande à WAIHOPAI, des petites stations d'interception dans les ambassades, et le sous-marin U.S.S. Jimmy Carter (S.S.N.-23) de la classe Seawolf, entré en service en 2005 pour écouter les câbles sous-marins de télécommunications. Il intercepte les télécopies, les communications téléphoniques, les courriels et, grâce à un puissant réseau d’ordinateurs, est capable de trier en fonction de certains termes les communications écrites et, à partir de l’intonation de la voix, les communications orales.
 
Après la divulgation des violation des droits de l’homme au centre de détention de GUANTANAMO dans l’île de Cuba, les Etats-Unis ont été accusés d'entretenir un centre de détention secret à DIEGO GARCIA où seraient pratiquées la détention arbitraire et la torture.
 
Alors quelques pistes ont surgi.
 
Celle de l’avion suicide.
 
Une hypothèse émise par un ancien pilote et qui est très intéressante :
 
« Bonjour,
Je me prends aujourd'hui pour Sherlock HOLMES, la disparition mystérieuse de l'avion de la Malaysian Airlines m'intrigue et je ne suis certainement pas le seul à réfléchir à cette affaire. Mon pif me dit que le mystère du Boeing 777 de la Malaysian Airlines est à la veille d'être dévoilé, mais partiellement. J'y ai bien réfléchi, depuis le début j'avais des soupçons et certains indices les confirment actuellement. Les autorités malaisienes et américaines nous donnent les informations au compte-goutte. À présent, elles confirment ce qu'elles savent depuis le début, à savoir que c'est un pilote expérimenté qui a délibérément détourné l'avion de son trajet et l'a amené en direction de l'Ouest au lieu du Nord comme il était prévu. On nous confirme aujourd'hui que l'avion a volé durant 7 heures avant que tout contact soit interrompu. Les américains disent qu'il avait pris une direction l'amenant au Sud de l'océan indien. Or qu'y a-t-il dans cette région qui pourrait intéresser un pirate de l'air ou un pilote musulman fanatisé ? 
La réponse la plus limpide et la plus évidente est l'île de DIEGO GARCIA. Et qu'y a-t-il sur cette île : une grosse base américaine qui abrite un aéroport pour les bombardiers stratégiques B1 et B52, les mêmes qui ont bombardé à partir de cette base les talibans en octobre et novembre 2001. On y trouve des bombes thermonucléaires également.
Moi je pense que le pilote djihadiste, sans doute le capitaine, très expérimenté, et probablement le copilote plus jeune mais sans doute fanatisé lui aussi, avaient pour mission une opération suicide contre ladite base, compte tenu de la distance l'avion l'aurait atteint à l'aube. Les américains ont été mis au courant dès le début du détournement de l'avion, ils ont sans doute suivi son trajet et quand ils ont compris qu'il s'en allait droit sur la base de DIEGO GARCIA, ils n'ont eu d'autres choix que de l'abattre. J'imagine qu'ils ont tenté à plus d'une reprise de forcer le pilote à changer de trajet mais en vain.
Le cinéma monté sur toute cette affaire a pour but de gagner du temps :
1. Faire croire à la thèse d'un accident d'ordre technique au début et par la suite à la thèse d'un détournement sans raison apparente,
2. Récupérer rapidement pour les cacher les débris de l'avion, et les boîtes noires pour en tirer le plus d'informations possibles,
3. Evaluer l'étendue de l'infiltration d'Al Qaïda dans le staff des pilotes et des techniciens de la Malaysian Airlines,
4. Retarder d'au moins une semaine les recherches officielles dans l'océan indien et faire en sorte qu'elles se fassent loin de DIEGO GARCIA,
5. Préparer le plan de communication conjointement avec les chinois et les malais, à savoir qu'il s'agit d'un détournement d'avion sans but apparent, l'avion à bout de carburant se serait abîmé dans l'océan indien, et
6. Enfin, exonérer l'islam de toute responsabilité.
Il est sans doute difficile pour les américains de reconnaître ouvertement avoir abattu un avion civil pour protéger leur base, même si les passagers à bord étaient de toutes façons condamnés à mourir. L'odieux tomberait inévitablement sur les américains, on n'arrêterait pas de dire que le pilote s'est simplement égaré, qu'il ne savait pas trop où aller, qu'il cherchait un aéroport où atterrir, que son système de communication est tombé en panne, etc....
Bref l'acte terroriste se transformerait en erreur de navigation et la destruction de l'avion par les américains en crime contre l'humanité. Le public chinois et le public malais ne l'accepteraient pas et les gouvernements chinois et malais se sentiraient obligés de protester et de condamner les États-Unis. Bon tout ça n'est qu'une théorie, on ne saura pas ce qui est arrivé au juste.
Si Al Qaïda n'a pas revendiqué l'attentat manqué, c'est qu'elle ne veut pas ébruiter l'étendue de son infiltration des compagnies aériennes, elle prépare sans aucun doute d'autres attentats ».
 
Voici une nouvelle théorie intéressante, mais à prendre avec un grain de sel vu la provenance, présenté par le site Wikistrike dans l’affaire de la disparition du vol MH370 de la Malaysia Airlines.
Chez WikiStrike, nous pensons toujours à un détournement de l’avion par les américains dans le but de kidnapper les scientifiques de génie qui se trouvaient à bord et de s’accaparer des brevets. Néanmoins, nous vous laissons ci-dessous une autre hyptohèse, celle d’un attentat du Boeing sur la base américaine de DIEGO GARCIA. Pourquoi la Malaisie MH370 Vol n’a pas été détecté par la base militaire de DIEGO GARCIA dans l’Océan Indien ?
On nous confirme aujourd’hui que l’avion a volé durant sept heures avant que tout contact soit interrompu. Entre DIEGO GARCIA et la Malaisie, il y a 4000 kilomètres. Sept heures de vol à 650 km/h font 4.500 kilomètres. Un satellite thaïlandais découvre, trois semaines plus tard, 300 objets de 2 à 15 mètres, « flottant dans le sud de l’Océan Indien », à 2.700 kilomètres de PERTH, la capitale de l’Etat d’Australie-Occidentale. Le pilote expérimenté a délibérément détourné l’avion de son trajet et l’a amené en direction de l’Ouest au lieu du Nord comme il était prévu.
L’Armée de l’Air Taïlandaise a vérifié les informations de ses radars et ces derniers avaient repéré un « appareil non identifié » changeant plusieurs fois de direction. Les hypothèses alors émises portent sur :
·         une panne des appareils mais alors aucun appel mais aucun S.O.S. et ce pendant sept heures, ni d’appel de téléphone portable ou cellulaire à proximité des côtes, ou
·         une manœuvre pour tromper la surveillance au sol avec l’île de DIEGO GARCIA comme objectif du MH370.
Cette hypothèse est sérieuse avec pour démonstration le fait que :
·         l’île est louée aux Gouvernement britannique par les Etats-Unis, et
·         elle abrite une base américaine constituée d’un aéroport pour les bombardiers stratégiques B1 et B52, avec des bombes thermonucléaires, donc tout un symbole contre les U.S.A., et d’un port en eaux profondes.
Le détournement aurait été plus laborieux que prévu ce qui expliquerait sa position au Nord-Ouest de l’Australie, qu’il a mal tourné avec la destruction de l’avion (en interne), et que la destruction de l’avion par la Défense Américaines avec des missiles air/air, sol/air, mer/air, est envisagée.
Sinon pourquoi ne pas crasher l’avion plus rapidement et pourquoi voler sept heures en plein océan ? Je veux me suicider ? Je rate mon décollage et je me crashe en bout de piste !
Les Américains ont sans doute suivi son trajet et auraient compris dès le début, le détournement de l’avion, puis sa cible : DIEGO GARCIA. On peut imaginer que les Américains ont tenté de convaincre le pilote à changer de trajet mais en vain. Il est sans doute difficile pour les Américains de reconnaître ouvertement avoir abattu un avion civil pour protéger leur base, même si les passagers à bord étaient de toute façon condamnés à mourir.
Un délai de trois semaines apparaît nécessaire pour préparer l’opinion, mais incompréhensible, sinon pour récupérer et/ou déplacer les débris de l’avion :
·         on garde les morceaux compromettants (cramés, brûlés, impactés, percés…),
·         on déplace les autres débris de l’avion,
·         on récupère les boîtes noires pour en tirer des informations, mais par 4.000 m de profondeur, l’opération est délicate,
·         on évalue l’étendue de l’infiltration d’Al Qaïda dans le staff des pilotes et des techniciens de la Malaysia Airlines,
·         on transforme l’acte terroriste en erreur de navigation, une panne banale et l’avion à bout de carburant se serait abîmé dans l’Océan Indien et on se dispense de critique pour ce crime odieux envers d’innocents passagers.
Une autre question et si Al Qaïda n’a pas revendiqué l’attentat manqué, c’est qu’elle ne veut pas ébruiter l’étendue de son infiltration des compagnies aériennes et prépare sans aucun doute d’autres attentats.
 
            Celle de l’atterrissage forcé.
 
« Un passager aurait envoyé une photo de l'Île DIEGO GARCIA. Philip WOOD, ingénieur d'I.B.M. qui a disparu avec une dizaine d'autres ingénieurs en haute technologie dans le vol de la Malaysian Airlines aurait envoyé une photo, prise dans l'obscurité, à partir de son Iphone, caché dans son derrière depuis le prétendu détournement, et les coordonnées du téléphone correspondraient à un endroit situé près de l'île DIEGO GARCIA, là où se trouve une base de l'Armée américaine.
Sarah BAJC, partenaire de Philip WOOD, ingénieur pour I.B.M. qui avait pris place dans l'avion, déclare à la B.B.C. que 30 ingénieurs du Département de la Défense se trouvaient sur le vol MH 370 et que l'avion aurait été détourné par des gens qui ont des intérêts militaires.
Plusieurs témoins, dans les jours qui ont suivis la disparition du vol MH 370, ont dit avoir vu l'avion atterrir à l'endroit exact où se trouve la base américaine DIEGO GARCIA.
 
 
Des traces de carburant et des données radar supporteraient cette thèse. Les témoignages de ces témoins ont vite été relayés aux oubliettes. Photo prétendument envoyée du Iphone 5 de Philip WOOD. Si vous allez consulter les propriétés de la photo, vous trouverez les coordonnées GPS que voici : Latitude  7; 18;58.308906555175781 - Longitude  72; 25; 35 55908203125 
Toutefois, voilà qu'un des passagers, Philip WOOD, aurait envoyé une photo sur le web et aurait dit être détenu dans une prison avec d'autres passagers. L'homme aurait prétendu avoir les yeux bandés et être incapable d'enlever son bandeau puisqu'un sac verrouillé l'empêchait de le faire. Ses mains étant libres puisqu'il est impossible d'enlever le voile sur les yeux, il aurait réussi à tirer de ses fesses son Iphone 5 avec lequel il a pris une photo de l'obscurité de la pièce où il se trouve. Il a utilisé une commande vocale pour dicter son emplacement et quelques faits entourant sa détention. 
Les données Exif confirmeraient que Philip WOOD se trouve dans un endroit proche de DIEGO GARCIA ».
 
 
Revenir en haut Aller en bas
PTS
Pro !
Pro !
avatar


MessageSujet: Re: Mais où est passé le vol malésien MH 370   Lun 9 Juin 2014 - 11:02


Lire la vidéo
Le Boeing 777 de la Malaysia Airlines a disparu il y a exactement trois mois.
Toutes les recherches sont restées infructueuses, dans une zone où les conditions sont difficiles.
Revenir en haut Aller en bas
bleu12
Pro !
Pro !
avatar


MessageSujet: Re: Mais où est passé le vol malésien MH 370   Mar 4 Aoû 2015 - 16:01

Juillet 2015: Avec la découverte d'un aileron du mh370, de nouvelles pistes vont bon train...!

_________________
"Nous avons eu l’impression d’être trahis, ce qui explique notre révolte" Commandant Hélie de Saint-Marc dernier Chef de Corps du 1er REP
Revenir en haut Aller en bas
jacky alaux
Expert
Expert
avatar


MessageSujet: Re: Mais où est passé le vol malésien MH 370   Mer 5 Aoû 2015 - 16:09

Une répétition du 11 Septembre 2011 déjouée ?
Et si, les deux pilotes "musulmans" avaient décidé de détourner l'avion pour l'écraser sur la base stratégique de Diégo Garcia ou l'on sait que les américains y ont installé une base ...nucléaire. Et que, repéré dans les radars les américains n'eurent le choix d’abattre l'avion avant l'impact. .. Une possibilité, qu'il faut bien sure cacher, à cause des victimes.
L'analyse des débris retrouvés, nous confirmera sans doute si il y a eu explosion... A moins que des consignes viennent nous cacher la vérité.


Dernière édition par jacky alaux le Jeu 6 Aoû 2015 - 1:37, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
NDL
Pro !
Pro !
avatar


MessageSujet: Re: Mais où est passé le vol malésien MH 370   Mer 5 Aoû 2015 - 19:04

Les consignes entre gouvernement.......
Revenir en haut Aller en bas
Rivoil
Pro !
Pro !
avatar


MessageSujet: Re: Mais où est passé le vol malésien MH 370   Sam 8 Aoû 2015 - 15:03

Bd VOLTAIRE a écrit:
La France doit déployer vendredi matin de nouveaux moyens de recherche au large de La Réunion après la confirmation par la Malaisie que le fragment d’avion trouvé sur cette île de l’océan Indien provenait bien du vol MH370 disparu il y a 17 mois.
Un aéronef survolera la zone dès « demain matin » (vendredi), avaient indiqué jeudi dans un communiqué commun les ministres français de la Défense, des Outre-mer et des Transports, précisant que des « patrouilles à pied, missions d’hélicoptères de recherches et de brigade nautique » seront aussi menées pour détecter la présence éventuelle de nouveaux débris.
La Malaisie a annoncé jeudi que le fragment d’avion trouvé le 29 juillet sur une plage de l’île française de la Réunion provenait bien du Boeing de Malaysia Airlines disparu le 8 mars 2014, première preuve que l’appareil s’est abîmé dans l’océan Indien, suscitant l’espoir de résoudre l’une des plus grandes énigmes de l’aviation.
Les autorités australiennes, qui dirigent les opérations internationales pour retrouver l’avion parti de Kuala Lumpur pour Pékin avec 239 personnes à bord (vol 370), se sont déclarées à nouveau persuadées de le chercher au bon endroit.
La découverte du fragment d’aile « semble bien montrer que l’avion s’est abîmé, plus ou moins là où l’on pensait qu’il était tombé, et cela montre pour la première fois que nous sommes peut-être un peu plus près de résoudre ce mystère déconcertant », a déclaré le Premier ministre australien, Tony Abbott.
Quelques heures d’analyses ont suffi aux experts réunis dans un laboratoire militaire près de Toulouse (sud-ouest de la France) pour confirmer que ce fragment d’aile — un flaperon — charrié par la mer a dérivé sur plusieurs milliers de kilomètres à partir de l’endroit de l’océan Indien où l’avion s’est abîmé, a déclaré le Premier ministre malaisien, Najib Razak, à Kuala Lumpur.
Le parquet de Paris, qui enquête aussi car quatre victimes sont françaises, s’est montré plus prudent, évoquant de « très fortes présomptions » que le débris vienne en effet du Boeing 777 de Malaysia Airlines.
Le ministre malaisien des Transports, Liow Tiong Lai, a par ailleurs affirmé jeudi que des experts malaisiens dépêchés à La Réunion avaient retrouvé d’autres débris d’avion — coussins de siège, hublots –, ajoutant qu’il reviendrait aux autorités françaises de vérifier s’ils proviennent aussi du Boeing 777.
Mais une source judiciaire française a déclaré que les enquêteurs français n’étaient en possession d’aucun nouveau débris d’avion.
– Une ‘avancée majeure’ –
La disparition du Boeing 777 avait soulevé l’un des plus grands mystères de l’aviation civile, entraînant de colossales opérations de recherches et nourrissant toutes sortes d’hypothèses, allant jusqu’au complot.
L’annonce du chef de gouvernement malaisien selon laquelle le fragment d’aile provient bien du Boeing 777 est « une avancée majeure », a réagi Malaysia Airlines. Cette percée dans l’enquête n’a pas suffi à apaiser certaines familles de victimes parfois en colère, qui exigent depuis 17 mois de savoir ce qu’il est advenu de leurs proches.
« Je ne crois pas à ces dernières informations au sujet de l’avion, ils nous mentent depuis le début », a lancé le Chinois Zhang Yongli, dont la fille se trouvait à bord.
La plupart des passagers du Boeing 777 étaient chinois.
Des experts français du Bureau d’enquêtes et d’analyses (BEA) et leurs homologues malaisiens participent à l’expertise entamée mercredi après-midi dans un laboratoire militaire dans la banlieue de Toulouse.
Reste notamment à rechercher des indices sur les causes de l’accident. L’avion a-t-il été détruit en vol ou s’est-il désintégré en percutant la surface de l’océan ?
D’après certains chercheurs, l’espèce et l’âge des crustacés accrochés sur le volet ainsi que sur les restes d’une valise découverts sur la même plage que le morceau d’aile pourraient notamment permettre de déterminer combien de temps la pièce d’avion a séjourné dans l’eau, la température de cette eau, par où elle a cheminé. Ce qui livrerait des indices sur une zone dans laquelle relancer la recherche d’éventuels autres débris.
Le commissaire en chef du Bureau australien de la sécurité des transports (ATSB), Martin Dolan, a cependant observé qu’il était « trop tôt » pour dire ce qui était arrivé, ajoutant qu’un « examen approfondi (du flaperon) était nécessaire pour savoir ce que l’on peut en apprendre ».

_________________
« On peut demander beaucoup à un soldat, en particulier de mourir, c’est son métier ; on ne peut lui demander de tricher, de se dédire, de se contredire, de se renier, de se parjurer. »Commandant Hélie de Saint-Marc dernier chef de corps du 1er REP
Revenir en haut Aller en bas
Claude Millet
Fondateur
avatar


MessageSujet: Re: Mais où est passé le vol malésien MH 370   Sam 8 Aoû 2015 - 17:05

Bd voltaire a écrit:
Ces recherches visent également à apaiser les familles qui ne cachent pas leur défiance vis-à-vis des autorités malaisiennes ou australiennes.

« Ce n’est pas un débris, mais des centaines de débris qu’on doit retrouver. Un seul débris au bout de seize mois, c’est extrêmement louche. J’espère qu’on va retrouver d’autres débris », a déclaré jeudi Ghyslain Wattrelos, père et époux de trois des quatre victimes françaises.
c'est extrêmement louche...

Bd voltaire du 7 août 2015
1245

_________________

RASURA_________SER
1er RCP - 257.174

« Il n'y a pas de sens de l'Histoire, il n'y a pas de vent de l'Histoire car ce qui fait l'Histoire, selon notre conception occidentale et chrétienne qui est vérifiée par tous les faits historiques, c'est la volonté des hommes, c'est l'intelligence des hommes, ce sont leurs passions, bonnes ou mauvaises. »Colonel Bastien THIRY procès Petit Clamart
Revenir en haut Aller en bas
http://membres.multimania.fr/intelligencearmee/
En position
confirmé
confirmé
avatar


MessageSujet: Vol MH370   Sam 8 Aoû 2015 - 17:31

Vol MH370, ce n'est pourtant pas compliqué.
La question est toujours posée: quand équipera-t-on nos avions civils de transmetteur automatique (par satellite) des mêmes informations que celles enregistrées dans les "boîtes noires"?
Revenir en haut Aller en bas
battement zéro
Pro !
Pro !
avatar


MessageSujet: Re: Mais où est passé le vol malésien MH 370   Mer 12 Aoû 2015 - 1:01

Citation :
La question est toujours posée: quand équipera-t-on nos avions civils de transmetteur automatique (par satellite) des mêmes informations que celles enregistrées dans les "boîtes noires"?

Entièrement d'accord avec toi "En position"....

_________________

Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Mais où est passé le vol malésien MH 370   

Revenir en haut Aller en bas
 
Mais où est passé le vol malésien MH 370
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
CHEMIN DE MEMOIRE DES PARACHUTISTES :: ACTUALITES DIVERS :: L'ACTUALITE DU JOUR, LES BREVES-
Sauter vers: