CHEMIN DE MEMOIRE DES PARACHUTISTES
Bienvenue sur notre forum Chemin de Mémoire des Parachutistes...

Si vous êtes membre de notre fratrie, ce message s'affiche car vous avez certainement oublié de vous connecter.

Si vous avez oublié votre mot de passe, en bas de page accueil du forum, par l'icône "contact", adressez un message à l'administrateur qui trouvera pour vous une solution.

Ce message s'affiche également pour nos visiteurs qui tardent à s'inscrire...!

En attendant, bonne navigation à tous.....!


« ... Le devoir de mémoire incombe à chacun...rendre inoubliable. Ceux qui sont morts pour que nous vivions ont des droits inaliénables. Laisser la mémoire se transformer en histoire est insuffisant. Le devoir de mémoire permet de devenir un témoin... »
 
AccueilAccueil  S'enregistrerS'enregistrer  Connexion  

Partagez | 
 

 ALGERIE PRESSE MARS 1962, suite 1

Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2
AuteurMessage
guy61
Pro !
Pro !
avatar


MessageSujet: à Jacky   Mer 19 Mar 2014 - 11:17

les scans de journaux (fac-similés) ne sont pas toujours faciles à lire, le bilan exact de la fusillade est mentionné sur le journal, mais peu lisible, joint un témoignage, comme quoi ce 26 mars était prémédité par Paris.....

preuve reçue d'un copain médecin constantinois :

26 MARS 1962


J'ai parmi mes amis un major de gendarmerie en retraite. Je l'ai guéri du choléra et j'ai guéri son fils d'une méningite cérébrospinale d'où une profonde amitié consolidée par nos retrouvailles dans les Landes et notre passion commune pour la chasse. Quand nous remontons le Fleuve Jaune ,il me raconte que leur encadrement leur expliquait,avant le drame des barricades,par exemple, que les gens qu'ils auraient en face d'eux n'étaient pas des français mais une assemblée de racaille méditerranéenne. Ce mépris des pieds noirs était du reste très répandu parmi les frangaouis. Il faut savoir également que le Général Ailleret ,pourtant "grand féal",avait refusé que le 4ème Régiment de Tirailleurs régiment arabe constitué pour l'essentiel de jeunes recrues pro FLN soit utilisé pour le maintien de l'ordre Rue d'Isly. Mais l'ordre est venu de Paris,donc de l'Elysée. Ces "tirailleurs" sont arrivés, pour certains d'entre eux, baïonnette au canon ce qui prouve bien leur intention d'en découdre et l'impéritie voire même, malheureusement, la complicité de leur encadrement (à l'exception de Daoud Ouchène ).  

ceci corrobore les dires du 3ème RPIMa, Gal Roudeillac.


ces 2 photos symbolisent toute la détresse des Pn (français d'Algérie)



Revenir en haut Aller en bas
Claude Millet
Fondateur
avatar


MessageSujet: Re: ALGERIE PRESSE MARS 1962, suite 1   Mer 19 Mar 2014 - 14:45

Jacky Allaux a écrit:
A la Grande Poste.
47 tués sur le coup. Sur 115 blessés, 13 mourront à l’hôpital Mustapha pour un total de 60 morts... Si Guy est d'accord, bien sure.


Bonjour à tous,
Le livre blanc publié en 1962 par "L'esprit public" de Jacques Laurent -historien de sa période contemporaine- faisait état de 80 morts le jour même de la fusillade et des suites de leurs blessures des 200 blessés répertoriés dans les différents hôpitaux d'Alger.
Il est vrai que les circonstances de ce drame, il fallait garder la tête froide. Les vidéos prises lors de la fusillade n'ont été diffusé en France qu'un an après, à l'occasion de l'émission TV "5 colonnes à la une".
La bande son du cri par un manifestant criant "Halte aux feu" apparu en 1998.
L'arrivée d'internet favorisa la diffusion de ce dramatique appel au secours.

Merci Guy pour ta contribution documentaire.
Revenir en haut Aller en bas
jacky alaux
Expert
Expert
avatar


MessageSujet: Re: ALGERIE PRESSE MARS 1962, suite 1   Mer 19 Mar 2014 - 15:52

Merci pour ces détails Claude.
Enfin de compte, j'étais encore loin du nombre réel de victimes de ce massacre. 80 morts et 200 blessés... un massacre sans aucun doute prémédité et commandité par la clique gaulliste qui avait choisi un régiment de Tirailleurs PRO-FLN pour écraser dans le sang une manifestation pacifique. Avec la répression sauvage et combinée de certains éléments de l'armée et de l'aviation sur Bab El Oued, tout les ingrédients étaient réunis pour convaincre définitivement les Francais d'Algérie qu'ils étaient SEULS, sans les PARAS dont les régiments avaient été ou radiés ou éloignés d'Alger. Pour ces Francais d'Algérie, il ne restait que " LA VALISE OU LE CERCUEIL " Quant à nos Braves Harkis ce sera seulement le CERCUEIL, car eux aussi seront lâchement abandonnés... Quant on a vécu tout ca et qu'on voit ou va la France aujourd'hui, on se demande parfois si...
Revenir en haut Aller en bas
JP.Béghé
Pro !
Pro !
avatar


MessageSujet: Re: ALGERIE PRESSE MARS 1962, suite 1   Mer 19 Mar 2014 - 18:38

Et parmi toutes ces victimes, l'un des nôtres, un copain :
CHARLES CIAVALDINI
ancien du 18ème RCP, sérieusement blessé au ventre lors des combats du Djebel Refaa le 15/07/59, Croix de la valeur Militaire, étoile de bronze.
Pratiquement un an auparavant, nous étions les 2 Algérois du régiment libérés de leurs obligations et avons fait ensemble le trajet Batna-Alger.



Revenir en haut Aller en bas
jacky alaux
Expert
Expert
avatar


MessageSujet: Re: ALGERIE PRESSE MARS 1962, suite 1   Mer 19 Mar 2014 - 19:33

JP.Béghé a écrit:
Et parmi toutes ces victimes, l'un des nôtres, un copain :
CHARLES CIAVALDINI
ancien du 18ème RCP, sérieusement blessé au ventre lors des combats du Djebel Refaa le 15/07/59, Croix de la valeur Militaire, étoile de bronze.
Pratiquement un an auparavant, nous étions les 2 Algérois du régiment libérés de leurs obligations et avons fait ensemble le trajet Batna-Alger.




Avec nos respects à ton camarade Charles Ciavaldini qui est aussi des notre.
Revenir en haut Aller en bas
battement zéro
Pro !
Pro !
avatar


MessageSujet: Re: ALGERIE PRESSE MARS 1962, suite 1   Mer 19 Mar 2014 - 20:25

Le détachement de tirailleurs était constitué pour le plus grand nombre (pas de pro-Fln...) par des fellouzes ralliés récemment à la France.
Arrivés de la veille à Alger, on leur avait probablement fait savoir que des militaires ou gendarmes avaient été tué la semaine d'avant par ces même Pieds-noirs qu'ils devaient affronter.
Ces tirailleurs n'avais jamais fait de service d'ordre dans les villes.
Ils étaient craintifs, habitué à tirer promptement dans le djebel.

Il a suffit d'un tir de provocation pour que la machine s'emballe.

Le choix de cette unité avait été délibéré et prémédité, pas question de mettre un régiment para ou métropolitain qui aurait vite fait l'objet de débordements.
Les ordres de tirer de tirer sans sommation avait été donné par la Xe région militaire, les ordres de confirmation par écrit n'arrivèrent jamais.
Il fallait coûte que coûte empêcher la foule de rompre le blocus de Bab-el-Oued par les gendarmes MOOBIILEEs.
christian fouchet en accord de gaulle avaient bien organisé le drame, en tous cas tous les ingrédients été rassemblées pour l'issue soit dramatique.

_________________

Revenir en haut Aller en bas
FOUQUET66
Expert
Expert
avatar


MessageSujet: Re: ALGERIE PRESSE MARS 1962, suite 1   Jeu 20 Mar 2014 - 15:06

JP.Béghé a écrit:
Et parmi toutes ces victimes, l'un des nôtres, un copain :
CHARLES CIAVALDINI
ancien du 18ème RCP, sérieusement blessé au ventre lors des combats du Djebel Refaa le 15/07/59, Croix de la valeur Militaire, étoile de bronze.
Pratiquement un an auparavant, nous étions les 2 Algérois du régiment libérés de leurs obligations et avons fait ensemble le trajet Batna-Alger.


Revenir en haut Aller en bas
http://www.legionetrangere.fr/
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: ALGERIE PRESSE MARS 1962, suite 1   

Revenir en haut Aller en bas
 
ALGERIE PRESSE MARS 1962, suite 1
Revenir en haut 
Page 2 sur 2Aller à la page : Précédent  1, 2

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
CHEMIN DE MEMOIRE DES PARACHUTISTES :: ACTUALITES DIVERS :: L'ACTUALITE DU JOUR, LES BREVES-
Sauter vers: