CHEMIN DE MEMOIRE DES PARACHUTISTES
Bienvenue sur notre forum Chemin de Mémoire des Parachutistes...

Si vous êtes membre de notre fratrie, ce message s'affiche car vous avez certainement oublié de vous connecter.

Si vous avez oublié votre mot de passe, en bas de page accueil du forum, par l'icône "contact", adressez un message à l'administrateur qui trouvera pour vous une solution.

Ce message s'affiche également pour nos visiteurs qui tardent à s'inscrire...!

En attendant, bonne navigation à tous.....!


« ... Le devoir de mémoire incombe à chacun...rendre inoubliable. Ceux qui sont morts pour que nous vivions ont des droits inaliénables. Laisser la mémoire se transformer en histoire est insuffisant. Le devoir de mémoire permet de devenir un témoin... »
 
AccueilAccueil  S'enregistrerS'enregistrer  Connexion  

Partagez
 

 En Irak le 26 Fevrier 1991, le 1er RPIMa perd 2 hommes !

Aller en bas 
AuteurMessage
Kéo
Expert
Expert
Kéo


En Irak le 26 Fevrier 1991, le 1er RPIMa perd 2 hommes ! Empty
MessageSujet: En Irak le 26 Fevrier 1991, le 1er RPIMa perd 2 hommes !   En Irak le 26 Fevrier 1991, le 1er RPIMa perd 2 hommes ! EmptyMer 26 Fév 2014 - 15:11

En Irak le 26 Fevrier 1991, le 1er RPIMa perd 2 hommes !
Publiée le 26/02/2014 dans la rubrique : Les Chroniques de VJC.

Hommage aux parachutistes Mort pour la France en IRAK

En Irak le 26 Fevrier 1991, le 1er RPIMa perd 2 hommes ! 0_guer10

La Première Guerre du Golfe, mieux connue dans la culture populaire sous l’appellation d’Opération Desert Storm, fut une campagne militaire multinationale conduite du 17 janvier au 3 mars 1991 dans le but de libérer l’Émirat du Koweït de son occupation par les forces irakiennes. En effet, la cause immédiate du déclenchement des hostilités réside dans l’invasion du Koweït par l’Irak le 2 août 1990. Cette agression par l’armée de Saddam Hussein, qui comprit alors plus de 1,5 million de soldats et environ 6,000 chars d’assaut, constitua une menace directe au Royaume d’Arabie Saoudite ainsi qu’à toute la zone productrice de pétrole se trouvant à l’ouest du Golfe Persique. Les forces koweïtiennes tentèrent tant bien que mal de résister, mais elles furent rapidement écrasées par un ennemi largement supérieur en nombre. Trois jours après le début de l’invasion, le Koweït fut rayé de la carte.

l’offensive terrestre débuta au matin du 24 février 1991. Les Alliés percèrent rapidement les défenses irakiennes et avancèrent à un rythme accéléré et soutenu. Les Irakiens tentèrent de donner la réplique par des tirs d’artillerie, mais leurs canons furent rapidement détruits par des tirs de contre-batterie et un appui aérien tactique efficaces. À peine entamée, l’offensive alliée causa une onde de choc dans les rangs irakiens dont les soldats capitulèrent en masse.

En trois jours, les Alliés reprirent Koweït City et la vaste manœuvre de flanquement par la gauche fut couronnée de succès, si bien que leurs forces avancèrent de 200 kilomètres en Irak, attaquant ainsi les réserves irakiennes à l’arrière du front.

Le 1er RPIMa lors de la guerre du Golfe, il forme un groupement de commandos d'action dans la profondeur de 120 hommesqui intervient en Irak sous les ordres de son Chef de Corps, le colonel Rosier, en plus des hommes du 1er RPIMa,on retrouve dans ce groupement , les CRAP de la 11e DP des 3e RPIMA , 6e RPIMa,2e REP, 7e RPCS,14e RPCS, 1er RHP et 35e RAP.

Le 26 février, à 7h, la 4e compagnie du 3e RIMa, le 1e RPIMa (Régiment parachutiste d’infanterie de Marine) et quelques éléments américains entrent dans le village d’Al Salman où commence l’action psychologique afin de rassembler et de protéger la population civile, parallèlement, le village d’Al Salman doit être fouillé pour éliminer tous les pièges. À 13h30,le site est totalement contrôlé avec 24 heures d’avance sur le planning. Les soldats français font 18 derniers prisonniers, qui s’additionnent aux 219 de la veille. Les unités des troupes de Marine assurent ensuite la sécurité intérieure et extérieure du village, à 16 heures (heure UTC), au cours de la prise d'As Salman, ce même jour marque aussi un drame pour l’armée française. Alors que des personnels des CRAP (Commando de renseignement et d’action dans la profondeur) du 1er RPIMa pénètrent dans le fort d’Al Salman, PC de la division irakienne, ils sont victimes d’une première explosion de mines, quelques instants plus tard une seconde explosion,le sergent Yves Schmitt et le caporal-chef Eric Cordier du 1er RPIMa sont tués par deux sous-munitions de l'aviation américaine non explosées au fort d'As Salman et 23 autres commandos bléssés. Grâce à l’organisation de la 9e ACA (Antenne chirurgicale aérotransportable), les hélicoptères sanitaires Puma évacuent les blessés qui sont transférés à Orly par avion de transportTransall C-160 ou par Boeing C-135-FR dans la nuit du 27 au 28 février.

Le 27 février, la 2e Compagnie et la section de mortiers lourds du 3e RIMa sont mises à disposition du 1er RS (Régiment de spahis) dans le cadre de la fin de la mission : le contrôle de l’axe Texas.Le 28 février 1991, l’Irak accepte les douze résolutions du Conseil de Sécurité de l’ONU. Le cessez-le-feu prend effet à 8h. L’ambassade de France au Koweït, qui était occupée par l’armée irakienne depuis le 14 septembre 1990, en violation des lois internationales, est reprise par un commando de parachutistes et à 13h30, le drapeau tricolore y est hissé lors d’une cérémonie en l’honneur de sa réouverture en présence des journalistes. Le colonel Michel Monier Vinard, commandant le détachement au Koweït, déclare alors : « Le drapeau de la France flotte à nouveau sur notre ambassade au Koweït libéré. Le droit international est rétabli, grâce à l’autorité des Nations unies. Cette victoire a été payée par le sacrifice de la vie de certains. Nous allons observer une minute de silence pour honorer leur mémoire. » Car de son côté, l’armée française paie également un lourd tribut : 2 morts et 38 blessés.

Photo: enterrement du sergent Yves Schmitt à Bayonne 1991.

En mémoire de mes deux camarades et frères d'armes morts pour la France...
Revenir en haut Aller en bas
Githi
Pro !
Pro !
Githi


En Irak le 26 Fevrier 1991, le 1er RPIMa perd 2 hommes ! Empty
MessageSujet: Re: En Irak le 26 Fevrier 1991, le 1er RPIMa perd 2 hommes !   En Irak le 26 Fevrier 1991, le 1er RPIMa perd 2 hommes ! EmptyMer 26 Fév 2014 - 18:35

In Memoriam...
Revenir en haut Aller en bas
FOUQUET66
Expert
Expert
FOUQUET66


En Irak le 26 Fevrier 1991, le 1er RPIMa perd 2 hommes ! Empty
MessageSujet: Re: En Irak le 26 Fevrier 1991, le 1er RPIMa perd 2 hommes !   En Irak le 26 Fevrier 1991, le 1er RPIMa perd 2 hommes ! EmptyJeu 27 Fév 2014 - 14:54

En Irak le 26 Fevrier 1991, le 1er RPIMa perd 2 hommes ! In_mem19
Revenir en haut Aller en bas
http://www.legionetrangere.fr/
GARD
Expert
Expert
GARD


En Irak le 26 Fevrier 1991, le 1er RPIMa perd 2 hommes ! Empty
MessageSujet: Re: En Irak le 26 Fevrier 1991, le 1er RPIMa perd 2 hommes !   En Irak le 26 Fevrier 1991, le 1er RPIMa perd 2 hommes ! EmptyJeu 27 Fév 2014 - 20:07

Nous ne les oublions pas...
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




En Irak le 26 Fevrier 1991, le 1er RPIMa perd 2 hommes ! Empty
MessageSujet: Re: En Irak le 26 Fevrier 1991, le 1er RPIMa perd 2 hommes !   En Irak le 26 Fevrier 1991, le 1er RPIMa perd 2 hommes ! Empty

Revenir en haut Aller en bas
 
En Irak le 26 Fevrier 1991, le 1er RPIMa perd 2 hommes !
Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
CHEMIN DE MEMOIRE DES PARACHUTISTES :: AU PANTHEON DES PARACHUTISTES, tous égaux devant la mort, St MICHEL ne fait aucune distinction de grade :: LES PARACHUTISTES MORTS AU "CHAMP D'HONNEUR" :: Les Parachutistes morts au "Champ d'Honneur" en OPEX-
Sauter vers: