CHEMIN DE MEMOIRE DES PARACHUTISTES
Bienvenue sur notre forum Chemin de Mémoire des Parachutistes...

Si vous êtes membre de notre fratrie, ce message s'affiche car vous avez certainement oublié de vous connecter.

Si vous avez oublié votre mot de passe, en bas de page accueil du forum, par l'icône "contact", adressez un message à l'administrateur qui trouvera pour vous une solution.

Ce message s'affiche également pour nos visiteurs qui tardent à s'inscrire...!

En attendant, bonne navigation à tous.....!


« ... Le devoir de mémoire incombe à chacun...rendre inoubliable. Ceux qui sont morts pour que nous vivions ont des droits inaliénables. Laisser la mémoire se transformer en histoire est insuffisant. Le devoir de mémoire permet de devenir un témoin... »
 
AccueilAccueil  S'enregistrerS'enregistrer  Connexion  

Poster un nouveau sujet   Répondre au sujetPartagez
 

  Tarbes. Les hommes du 35e RAP domptent le «Caïman»

Aller en bas 
AuteurMessage
Kéo
Expert
Expert
Kéo


       Tarbes. Les hommes du 35e RAP domptent le «Caïman» Empty
MessageSujet: Tarbes. Les hommes du 35e RAP domptent le «Caïman»          Tarbes. Les hommes du 35e RAP domptent le «Caïman» EmptySam 15 Fév 2014 - 22:57



Tarbes. Les hommes du 35e RAP domptent le «Caïman»

Publié le 15/02/2014 à 03:53, Mis à jour le 15/02/2014 à 08:02 | 5
       Tarbes. Les hommes du 35e RAP domptent le «Caïman» 201402151928-full
Dans un tonnerre assourdissant, l'imposant «Caïman» se pose pour embarquer les hommes du 35e RAP./Photo Laurent Dard.
       Tarbes. Les hommes du 35e RAP domptent le «Caïman» Zoom
Le 1er RHC de Falsbourg a présenté les tout nouveaux NH90, l’hélicoptère qui succède au Puma, aux hommes du 35e RAP qui ont apprivoisé le «Caïman» sur le camp de Ger.
À observer le ballet au-dessus du camp de Ger, l’admiration étouffe la crainte, née mercredi soir, du bruit sourd des vols stationnaires au-dessus de Tarbes. Le «Caïman» est plus impressionnant que menaçant. Depuis mardi, les hommes du 1er régiment d’hélicoptères de combat mènent une série d’exercices avec le 35e RAP de Tarbes, autour du tout nouvel appareil, le NH 90, dont les trois premiers engins de toute l’armée française ont été perçus par le 1er RHC il y a moins de deux mois.
C’est donc avec une certaine impatience que les militaires du 35e RAP ont dompté celui que l’on surnomme le «Caïman», au travers de différents exercices autour des deux exemplaires stationnés sur la Bigorre durant une semaine. «Il est important que les unités utilisent l’appareil et puissent, à travers leur retour d’expérience, améliorer nos procédures, analyse le capitaine Vigier, ancien du 35e RAP et aujourd’hui à la tête de l’escadrille du 1er RHC. Nous sommes toujours dans une phase d’appropriation et commençons ici l’expérimentation tactique au profit des troupes au sol.»
Transport de personnel, démontage, transport et redéploiement de pièces lourdes comme des mortiers ou des véhicules, les exercices se multiplient pour le successeur d’un Puma vieillissant et dont l’extinction est prévue d’ici dix ans. «Nous avons les mêmes missions qu’avec l’ancienne gamme mais celle-ci nous permet d’aller plus vite, plus loin, avec une capacité d’utilisation dans des conditions plus délicates, détaille le capitaine Vigier. Il permet d’embraquer treize commandos équipés et de transporter jusqu’à quatre tonnes.»
Au total, dix engins de ce type, d’une valeur d’environ 25 millions d’euros, ont été déployés en France dont la moitié au centre de formation des pilotes. Même pour les plus rodés aux hélicoptères Puma, six mois de pratique sont nécessaires pour amadouer le «Caïman». «La grosse particularité, ce sont les commandes de vol électronique qui confère une très grosse marge dans la conduite de l’appareil, précise le capitaine Vigier. Il est beaucoup plus réactif, plus dynamique.»
La phase d’expérimentation tactique s’étalera sur dix-huit mois mais le NH90 participera à ses premières opérations avant la fin de l’année. Pour les forces au sol, l’appareil ne présente pas de gros changements. «Il est un peu plus confortable», sourit un des militaires tarbais, qui prendront part à un exercice d’envergure mardi pour terminer cette phase d’essai. «Il était essentiel de renouveler la flotte pour s’adapter à nos missions», pointe le chef d’escadrille du 1er RHC. Avec cet animal capable de couvrir 800 km en trois heures, nos forces paraissent bien armées.
Andy Barréjot
Revenir en haut Aller en bas
 
Tarbes. Les hommes du 35e RAP domptent le «Caïman»
Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous pouvez répondre aux sujets dans ce forum
CHEMIN DE MEMOIRE DES PARACHUTISTES :: LES UNITES PARACHUTISTES France et OM :: 35ème R.A.P - Régiment d'Artilleurs Parachutistes-
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujetSauter vers: