CHEMIN DE MEMOIRE DES PARACHUTISTES
Bienvenue sur notre forum Chemin de Mémoire des Parachutistes...

Si vous êtes membre de notre fratrie, ce message s'affiche car vous avez certainement oublié de vous connecter.

Si vous avez oublié votre mot de passe, en bas de page accueil du forum, par l'icône "contact", adressez un message à l'administrateur qui trouvera pour vous une solution.

Ce message s'affiche également pour nos visiteurs qui tardent à s'inscrire...!

En attendant, bonne navigation à tous.....!


« ... Le devoir de mémoire incombe à chacun...rendre inoubliable. Ceux qui sont morts pour que nous vivions ont des droits inaliénables. Laisser la mémoire se transformer en histoire est insuffisant. Le devoir de mémoire permet de devenir un témoin... »
 
AccueilAccueil  S'enregistrerS'enregistrer  Connexion  

Partagez
 

 Les Suisses sont-ils des salauds de xénophobes ? titré par Marianne du 12 février!!!

Aller en bas 
AuteurMessage
Rivoil
Pro !
Pro !
Rivoil


Les Suisses sont-ils des salauds de xénophobes ? titré par Marianne du 12 février!!! Empty
MessageSujet: Les Suisses sont-ils des salauds de xénophobes ? titré par Marianne du 12 février!!!   Les Suisses sont-ils des salauds de xénophobes ? titré par Marianne du 12 février!!! EmptyVen 14 Fév 2014 - 0:00

Les Suisses sont-ils des salauds de xénophobes ?
Mercredi 12 Février 2014 à 05:00 | Lu 16881 fois I 118 commentaire(s)

Jack Dion - Marianne
Les Suisses sont-ils des salauds de xénophobes ? titré par Marianne du 12 février!!! 9e6a55b6b4563e652a23be9d623ca5055c356940-thumb
Directeur adjoint de la rédaction de Marianne et grand amateur de théâtre En savoir plus sur cet auteur


S'abonner+ Les Suisses sont-ils des salauds de xénophobes ? titré par Marianne du 12 février!!! Bt_print Imprimer    Les Suisses sont-ils des salauds de xénophobes ? titré par Marianne du 12 février!!! Bt_fontplus Augmenter le texte    Les Suisses sont-ils des salauds de xénophobes ? titré par Marianne du 12 février!!! Bt_fontmoins Diminuer le texte
A lire la presse et à écouter les dirigeants politiques, on a l’impression que les Suisses ont commis un crime contre l’esprit avec leur référendum sur l’immigration. Est-ce aussi caricatural ?

Les Suisses sont-ils des salauds de xénophobes ? titré par Marianne du 12 février!!! 978504-1159637
Anja Niedringhaus/AP/SIPA
Du même auteur

Pour Libération, l’affaire est entendue. En disant Oui à l’instauration de quotas sur l’immigration, la Suisse a opté pour le « repli identitaire », le « populisme », et le « discours glauque ». Le titre du jour de « Libé » est d’ailleurs symptomatique : « Le virus suisse ».

Il s’agit d’une maladie comparable à celui de la vache folle sauf qu’elle frappe des êtres humains incapables de comprendre que « l’Europe et l’immigration sont une chance économique et culturelle pour toutes nos sociétés ». Où l’on voit que certains des journalistes de « Libé » sont aptes à remplir la mission définie par leur actionnaire: trouver une formule « monétisable sur les palettes des différents supports médias ». Avec une telle approche, il ne devrait pas y avoir de problèmes pour être dupliqué dans les médias néolibéraux.

Donc, pour Libération, les Suisses sont rien qu’une bande de racistes, des gros c.ns à la Cabu, des apprentis fascistes en puissance. Soyons justes, le quotidien de la gauche normalisée n’est pas le seul à penser ainsi. Jacques Attali, ce BHL sans chemise blanche, a aussitôt débusqué le « xénophobe » qui sommeille en chaque Suisse ayant répondu positivement à la question. Même chose pour ces grands humanistes que sont les membres de la Commission Européenne, emmenés par José Manuel Barroso et l’inévitable Viviane Reding, laquelle a expliqué qu’à la différence « du fromage suisse, le grand marché européen ne peut pas avoir de trous ».

Eh oui. Il ne faudrait pas oublier pas que l’Europe, c’est d’abord et avant tout un marché. Et qui dit marché, chez ces gens-là, dit circulation des hommes et des capitaux, sinon pas de mise en concurrence des travailleurs pour faire pression sur les salaires et pas de spéculation pour entretenir la retraite de grand papa. La Suisse a beau ne pas faire partie de l’UE, elle a signé des accords qui la lient aux principes majeurs de ce grand machin, et il n’est pas question de la laisser en négocier le moindre iota.

D’où ce tir nourri, de la gauche socialiste au patronat en passant par des élites persuadées que le peuple ne pouvait pas voter autrement que ses maîtres à penser. Or ces derniers, sur les bords du lac de Genève, avaient appelé à voter Non sans exception notable. Les banquiers, les éditorialistes, les patrons et les syndicats avaient expliqué par A+B qu’il fallait absolument continuer avec le système en place, quand bien même était-il entrain d’exploser.

Pour couronner le tout, et inciter à voter contre, le référendum avait été pris à l’initiative d’un parti, l’UDC, qui, par certains aspects, se situe à la droite du FN. C’est l’UDC qui a déjà suscité un référendum contre des minarets inexistants, avec une campagne d’affiche qui ferait passer toute musulmanophobe à la française pour un partisan de l’amitié franco-arabe. Chez les adeptes de l’UDC, l’islamisation de l’Europe n’est pas un risque éventuel, c’est la réalité d’aujourd’hui.

Qu’il y ait chez une partie des électeurs de dimanche dernier des relents musulmanophobes, c’est évident. Mais le plus grand nombre a voté oui malgré l’effet rejet que peut susciter l’UDC, avec le résultat que l’on connaît. Ce simple fait devrait interroger. On devrait se dire qu’il y a quelque chose qui ne cloche pas dans la politique d’immigration au sein de l’espace Schengen et qu’il serait temps d’y remédier. On pourrait également constater qu’à la différence de la consultation sur les minarets, il n’y a cette fois aucun scandale irrémédiable dans le choix proposé. Après tout, la Suisse va se retrouver avec la politique d’immigration en vigueur en Etats-Unis ou au Canada, ce pays qui fait tant fantasmer les bobos mais où l’entrée sur le territoire est surveillé à la loupe afin d’y faire venir des cerveaux plutôt que des nouveaux pauvres.

Foin de ces considérations de bas étage. De « Libération » au « Monde » et de Laurent Fabius à Manuel Valls, tout le monde y est allé de sa charge moralisante, comme si la Suisse avait institué un nouvel apartheid. Marine Le Pen peut ainsi occuper seule l’un de ses terrains favoris, avec ses réponses détestables, pendant que les autres expliquent que l’immigration dérégulée et la mise en concurrence des travailleurs constituent l’une des sept merveilles du monde.

Voilà qui augure mal des futures élections européennes. Car enfin, que diraient les Français si on leur posait la même question qu’aux Suisses ? Seraient-ils donc eux aussi des nazillons en puissance ? Ne faut-il pas plutôt s’interroger sur ce que devrait être une vraie politique de l’immigration, afin de ne pas laisser les apprentis sorciers apporter les pires réponses qui soient ?
à lire dans Marianne

_________________
« On peut demander beaucoup à un soldat, en particulier de mourir, c’est son métier ; on ne peut lui demander de tricher, de se dédire, de se contredire, de se renier, de se parjurer. »Commandant Hélie de Saint-Marc dernier chef de corps du 1er REP
Revenir en haut Aller en bas
GARD
Expert
Expert
GARD


Les Suisses sont-ils des salauds de xénophobes ? titré par Marianne du 12 février!!! Empty
MessageSujet: Re: Les Suisses sont-ils des salauds de xénophobes ? titré par Marianne du 12 février!!!   Les Suisses sont-ils des salauds de xénophobes ? titré par Marianne du 12 février!!! EmptyVen 14 Fév 2014 - 8:17

La Suisse n'est pas membre de l'union Européenne et elle a raison...
Revenir en haut Aller en bas
 
Les Suisses sont-ils des salauds de xénophobes ? titré par Marianne du 12 février!!!
Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
CHEMIN DE MEMOIRE DES PARACHUTISTES :: ACTUALITES DIVERS :: Actualité instantanée :: COUP DE GUEULE envers les primitifs rappartenant à la famille des MEDIAS-
Sauter vers: