CHEMIN DE MEMOIRE DES PARACHUTISTES
Bienvenue sur notre forum Chemin de Mémoire des Parachutistes...

Si vous êtes membre de notre fratrie, ce message s'affiche car vous avez certainement oublié de vous connecter.

Si vous avez oublié votre mot de passe, en bas de page accueil du forum, par l'icône "contact", adressez un message à l'administrateur qui trouvera pour vous une solution.

Ce message s'affiche également pour nos visiteurs qui tardent à s'inscrire...!

En attendant, bonne navigation à tous.....!


« ... Le devoir de mémoire incombe à chacun...rendre inoubliable. Ceux qui sont morts pour que nous vivions ont des droits inaliénables. Laisser la mémoire se transformer en histoire est insuffisant. Le devoir de mémoire permet de devenir un témoin... »
 
AccueilAccueil  S'enregistrerS'enregistrer  Connexion  

Répondre au sujetPartagez
 

 Mauvais genre : menteurs ou super menteurs ?

Aller en bas 
AuteurMessage
dulac
Pro !
Pro !
dulac


Mauvais genre : menteurs ou super menteurs ? Empty
MessageSujet: Mauvais genre : menteurs ou super menteurs ?   Mauvais genre : menteurs ou super menteurs ? EmptyLun 10 Fév 2014 - 14:38

Mauvais genre : menteurs ou super menteurs ?
Mauvais genre : menteurs ou super menteurs ? Vincent-peillon-et-najat-vallaud-belkacem-lors-du-lancement-du-dispositif-abcd-de-l-egalite-photo-pierre-augros-565x250
Le 9 février 2014
Qui sont les vrais « négationnistes » ? Ceux qui lancent l’alerte ou ceux qui prennent leurs concitoyens pour des imbéciles ?




Ce n’est pas compliqué. De deux choses l’une. Ou bien Najat Vallaud-Belkacem et Vincent Peillon sont des menteurs, ou – mais ce n’est pas moins grave – ce sont des irresponsables de haut niveau qui ne connaissent pas le contenu des programmes scolaires dont ils ont la responsabilité.
Je ne vois guère d’autre possibilité, au vu de l’âpreté avec laquelle ils s’indignent de la folle rumeur dénonçant l’enseignement de la « théorie du genre ». Enseignement, certes, à titre « expérimental » mais dans quelque 500 établissements scolaires du premier degré. Excusez du peu ! D’ailleurs, à les entendre, la théorie du genre n’existerait tout simplement pas, n’aurait jamais existé. Une sorte de mythe, de croque-mitaine destiné à affoler des parents trop crédules menés en bateau par des forces obscures, obscurantistes, hostiles à tout progrès, quasi fascistes, voire négationnistes.
Mais qui sont les vrais « négationnistes » dans l’affaire ? Ceux qui disent les faits dans leur crue nudité, qui lancent l’alerte, ou ceux qui, abusant de l’autorité que leur confère leur position dans la hiérarchie du pouvoir, prennent leurs concitoyens pour des imbéciles en niant l’évidence ? Si ce que dit M. Peillon était la vérité vraie, alors pourquoi personne n’est-il aussitôt intervenu pour démentir les propos vigoureux d’un Éric Zemmour sur i>Télé ce vendredi 31 janvier ? À part, bien sûr, son vis-à-vis de plateau, Nicolas Domenach, véhément et oublieux de la plus élémentaire prudence. Curieusement, i>Télé ne diffuse aujourd’hui qu’un court extrait de cette empoignade, se gardant bien de reprendre la citation ahurissante de Zemmour relative à la Ligne Azur et à ses outils « pédagogiques ».
Citée par Vincent Peillon dans sa lettre du 4 janvier aux recteurs, la Ligne Azur se présente comme un « service aux parents, enseignants, éducateurs » et dont l’objectif est de réconcilier tout un chacun avec son omnisexualité. C’est-à-dire aider à découvrir si l’on est intersexuel ou cisgenre. Un must ! La Ligne Azur fait, de cette façon, s’interroger les préadolescents sur leurs pratiques sexuelles. Ce n’est pas triste. Au choix bon choix : « masturbation, pénétration buccale, anale, vaginale, autre, aucune ».
Ne jetons cependant la pierre ni à Peillon ni à Vallaud-Belkacem qui, finalement, ne font qu’emboîter le pas à leurs prédécesseurs experts en tartufferie politiquement correcte. Ainsi, Luc Chatel, interpellé sur les éléments de théorie du genre figurant dans les manuels scolaires, le ministre UMP répondait qu’il n’avait pas à connaître du contenu desdits manuels. C’est aussi le gouvernement UMP qui, le 11 mai 2011, signait la Convention d’Istanbul imposant « l’éradication de toute pratique fondée sur un rôle stéréotypé des femmes et des hommes ».
« Éradication » : le terme suppose l’exercice de la contrainte pour bannir « toute pratique sociale, dans tous les domaines, susceptible d’évoquer la distinction traditionnelle des sexes… pour qu’advienne enfin un monde délivré de l’oppression hétérosexuelle ». Or, si l’on ne joue pas sur les mots, il s’agit là de la théorie du genre dans toute sa sombre plénitude. Théorie prétendant que la notion de sexe est « totalement culturelle ». Qu’en outre, pour citer Drieu Godefridi : « Le modèle hétérosexuel exerce une violence littéralement innommable sur les modèles sexuels et les genres alternatifs. Qu’il est donc temps, et légitime, de défaire le genre… en éradiquant toute référence au masculin et au féminin, deux genres parmi une sarabande infinie de variations possibles… trans, queer, drag, butch, garou, dyke, fem, etc. !»
Mais la théorie du genre n’existe pas, nous l’avons bien compris.
Bd Voltaire

_________________

Revenir en haut Aller en bas
 
Mauvais genre : menteurs ou super menteurs ?
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Votre genre cinématographique préféré.
» le "super" copain
» lequel des laits à le moins mauvais gout?
» 035 - Pouding Carmen super
» Une nouvelle aventure AS 332 SUPER PUMA

Permission de ce forum:Vous pouvez répondre aux sujets dans ce forum
CHEMIN DE MEMOIRE DES PARACHUTISTES :: ACTUALITES DIVERS :: Actualité instantanée :: Coup de gueule envers nos chers politiciens-
Répondre au sujetSauter vers: