CHEMIN DE MEMOIRE DES PARACHUTISTES
Bienvenue sur notre forum Chemin de Mémoire des Parachutistes...

Si vous êtes membre de notre fratrie, ce message s'affiche car vous avez certainement oublié de vous connecter.

Si vous avez oublié votre mot de passe, en bas de page accueil du forum, par l'icône "contact", adressez un message à l'administrateur qui trouvera pour vous une solution.

Ce message s'affiche également pour nos visiteurs qui tardent à s'inscrire...!

En attendant, bonne navigation à tous.....!


« ... Le devoir de mémoire incombe à chacun...rendre inoubliable. Ceux qui sont morts pour que nous vivions ont des droits inaliénables. Laisser la mémoire se transformer en histoire est insuffisant. Le devoir de mémoire permet de devenir un témoin... »
 
AccueilAccueil  S'enregistrerS'enregistrer  Connexion  

Partagez | 
 

 l'amiral Edouard Guillaud cède sa place de chef d'état-major des armées à son numéro deux, un « terrien », le général Pierre de Villiers, 57 ans

Aller en bas 
AuteurMessage
Claude Millet
Fondateur
avatar


MessageSujet: l'amiral Edouard Guillaud cède sa place de chef d'état-major des armées à son numéro deux, un « terrien », le général Pierre de Villiers, 57 ans   Jeu 16 Jan 2014 - 11:01

Le général Pierre de Villiers prend la tête de l'état-major des armées
Le Monde.fr | 15.01.2014 à 08h57 • Mis à jour le 15.01.2014 à 14h21 | Par Nathalie Guibert
 Réagir
Partager facebook twitter google + linkedin pinterest


L'armée française change de tête. Atteint par la limite d'âge, l'amiral Edouard Guillaud cède sa place de chef d'état-major des armées à son numéro deux, un « terrien », le général Pierre de Villiers, 57 ans. Ce cavalier, qui a commandé le régiment de chars de combat de Mourmelon, était le major général des armées depuis trois ans.
La décision a été inscrite à l'ordre du jour du conseil des ministres de mercredi 15 janvier. L'amiral Guillaud doit pour sa part poursuivre sa carrière à la tête de l'ODAS, la société chargée des ventes d'armement entre la France et l'Arabie saoudite, où il remplacera un autre amiral.
La continuité est donc de mise, du moins dans l'affichage. Le président de la République — qui est le chef des armées selon la Constitution — a fait un choix de compétence, disent les spécialistes de la défense. Le général de Villiers, né en Vendée comme son frère cadet, l'homme politique souverainiste Philippe de Villiers, est un planificateur et un analyste des moyens : il a accompagné toute la préparation de la loi de programmation militaire 2014-2019 auprès du chef d'état-major et saura répondre au pouvoir politique au moment où les trois armées encaissent les chocs des réductions d'effectif. François Hollande avait déjà choisi de maintenir l'amiral Guillaud, qui venait de l'Elysée et avait été nommé par Nicolas Sarkozy.
DROITE CATHOLIQUE TRADITIONNELLE
Ancien chef de cabinet militaire du premier ministre François Fillon, le général de Villiers avait été donné gagnant pour le poste de chef d'état-major particulier du président de la République en mars 2010. Il s'était vu in extremis souffler la place par le général Benoit Puga, un légionnaire au profil très opérationnel, à qui M. Sarkozy avait trouvé l'avantage d'avoir été successivement le patron des opérations spéciales et du renseignement militaire.
Les deux plus hauts gradés français choisis par François Hollande sont aujourd'hui des figures assez similaires d'officiers généraux de l'armée de terre, dont la culture familiale est celle de la droite catholique traditionnelle. Le père du général Puga, Hubert Puga, avait engagé son régiment de chars, le 27e Dragons, dans le pustch d'Alger de 1961, et avait ensuite rejoint l'OAS. Le général de Villiers est lui aussi fils d'officier ; Jacques de Villiers, médaillé de la Résistance, a été incarcéré après la guerre d'Algérie pour son implication dans les activités de l'OAS dans l'ouest de la France.
GUILLAUD QUITTE UNE INSTITUTION « FRAGILISÉE »
« Ce sont des officiers généraux très compétents à n'en pas douter. Mais les équilibres choisis par Hollande ont un côté “Mitterrand et l'OAS” », commente un expert de la défense classé à gauche. « On peut caricaturer en disant que l'on a les francs-maçons au cabinet du ministre et les cathos dans la haute hiérarchie militaire. »
L'amiral Guillaud quitte une institution qu'il a lui-même décrite comme « fragilisée » par le trop-plein des réformes engagées depuis 2009. Il se voit accorder d'avoir bien préparé les dernières opérations militaires françaises, Libye, retrait d'Afghanistan, Mali. Mais si les politiques saluent sa souplesse, les militaires l'accusent de faiblesse… pour avoir accepté de trop grandes réductions de moyens et d'effectifs (suppression de quatre-vingt mille emplois prévue entre 2009 et 2019).
En outre, les prérogatives du chef d'état-major des armées viennent, au nom d'une meilleure performance du ministère de la défense, d'être rognées au profit des grands adjoints civils du ministre – le secrétaire général pour l'administration, le délégué général pour l'armement et le directeur aux affaires stratégiques. Son successeur arrive à l'heure de la mise en œuvre de ces réformes difficiles.
Nathalie Guibert
Journaliste au Monde
Revenir en haut Aller en bas
vigan
confirmé
confirmé
avatar


MessageSujet: Re: l'amiral Edouard Guillaud cède sa place de chef d'état-major des armées à son numéro deux, un « terrien », le général Pierre de Villiers, 57 ans   Jeu 16 Jan 2014 - 19:43

Deux chefs de guerre avec une hérédité remarquable...!
Revenir en haut Aller en bas
ParaGuépard
Pro !
Pro !
avatar


MessageSujet: Re: l'amiral Edouard Guillaud cède sa place de chef d'état-major des armées à son numéro deux, un « terrien », le général Pierre de Villiers, 57 ans   Jeu 16 Jan 2014 - 22:17

Seront-ils de la même trempe que leurs pères?
Revenir en haut Aller en bas
NDL
Pro !
Pro !
avatar


MessageSujet: Re: l'amiral Edouard Guillaud cède sa place de chef d'état-major des armées à son numéro deux, un « terrien », le général Pierre de Villiers, 57 ans   Jeu 16 Jan 2014 - 22:27

Le général Pierre de Villiers bien placé pour devenir chef d'état-major des armées
Sa nomination pourrait intervenir en février. Ce cavalier est le frère de Philippe de Villiers.
Publié le vendredi 10 janvier à 10h54
 
Selon plusieurs sources concordantes, le général Pierre de Villiers pourrait succèder à l'amiral Edouard Guillaud au poste de chef d'état-major des armées (Cema). Cette nomination pourrait intervenir dès le mois prochain. Ce choix n'est pas définitif, même s'il semble "sûr à 95%".
Pierre de Villiers est toutefois bien placé pour savoir que les politiques changent parfois d'avis au dernier moment : en 2010, il avait été quasiment désigné au poste de chef d'état-major particulier du président de la République avant que le général Puga n'y soit nommé, au terme de dix jours de vacance du poste. Une certaine prudence est donc de mise... Néanmoins, ce choix semble aujourd'hui cohérent.
Un autre général, Denis Mercier, chef d'état-major de l'armée de l'air, a
longtemps été favori pour ce poste et, en haut lieu, on reconnait qu'il en a toutes les qualités. Un seul problème : son âge. A 54 ans, sa nomination bloquait le poste de Cema pour près de 7 ans. Et il a encore le temps d'y prétendre, alors qu'il n'est à la tête de l'armée de l'air que depuis l'été 2012. Le nom d'un autre officier général a été avancé, l'amiral Rogel, chef d'état-major de la marine.
Pierre de Villiers, 57 ans, est le major général des armées (MGA), c'est-à-dire le véritable adjoint du Cema, avec lequel il a établi une relation de grande confiance. La continuité va donc prévaloir. Il est en effet l'un des principaux acteurs des réformes en cours dans la défense et les armées au sein du
Comité de cohérence de conduite du changement (C4). Il pourra donc poursuivre cette tâche, comme le souhaite le ministre de la Défense, tout en réalisant le déménagement vers Balard, en 2015.
Cavalier, Pierre de Villiers a servi dans la "lourde". Il a notamment commandé le 501-503ème régiment de chars de combat à Mourmelon, puis la 2ème brigade blindée. Il a servi au Kosovo et en Afghanistan, avant d'être chef de cabinet militaire du Premier ministre François Fillon. Pierre de Villiers est un homme discret - en cela différent de son frère ainé Philippe de Villiers.
Revenir en haut Aller en bas
Rivoil
Pro !
Pro !
avatar


MessageSujet: Passation de pouvoir à la tête de l'armée    Jeu 13 Fév 2014 - 23:49

Passation de pouvoir à la tête de l'armée

  • Home ACTUALITE Flash Actu

    • Par Le Figaro.fr avec AFP
    • Mis à jour le 13/02/2014 à 18:13
    • Publié le 13/02/2014 à 18:09







L'amiral Edouard Guillaud quitte demain ses fonctions de chef d'état-major des armées françaises, et le général Pierre de Villiers, nommé mi-janvier en Conseil des ministres, lui succèdera samedi à la tête des armées. A 12h00, demain, le président François Hollande, chef des armées, présidera la cérémonie d'"adieu aux armes" de l'amiral Guillaud aux Invalides.

Chef d'état-major particulier de Jacques Chirac à l'Elysée à partir de 2006, l'amiral Edouard Guillaud, 60 ans, a été nommé chef d'état-major des armées (CEMA) en février 2010, sous le quinquennat de Nicolas Sarkozy. Il a été à la tête des armées lors de l'opération Harmattan en Libye et de l'intervention française en Côte d'Ivoire en 2011. Maintenu à son poste par François Hollande à son arrivée à l'Elysée, il a ensuite coordonné les opérations Serval au Mali en 2013 et Sangaris, lancée en décembre en Centrafrique.

Nouveau CEMA, le général de l'armée de terre Pierre de Villiers, 57 ans, doit prendre ses fonctions samedi, en adressant notamment un ordre du jour aux armées. A la tête de l'état-major, il devra mettre en oeuvre les réformes inscrites dans la Loi de programmation militaire (LPM, 2014-2019) et réorganiser le ministère de la Défense. La LPM prévoit en particulier la suppression de 34.000 postes supplémentaires et la mise en place d'un nouveau modèle d'armée à l'horizon 2020.

Le nouveau chef d'état-major devra également gérer le déménagement prévu en 2015 du ministère à Balard, dans le XVe arrondissement de Paris.

Le Figaro
139

_________________
« On peut demander beaucoup à un soldat, en particulier de mourir, c’est son métier ; on ne peut lui demander de tricher, de se dédire, de se contredire, de se renier, de se parjurer. »Commandant Hélie de Saint-Marc dernier chef de corps du 1er REP
Revenir en haut Aller en bas
PLOUSEY
Pro !
Pro !
avatar


MessageSujet: Re: l'amiral Edouard Guillaud cède sa place de chef d'état-major des armées à son numéro deux, un « terrien », le général Pierre de Villiers, 57 ans   Ven 14 Fév 2014 - 13:07

Très bien, mais à quand un émule de Bonaparte ?
Revenir en haut Aller en bas
Rivoil
Pro !
Pro !
avatar


MessageSujet: Re: l'amiral Edouard Guillaud cède sa place de chef d'état-major des armées à son numéro deux, un « terrien », le général Pierre de Villiers, 57 ans   Ven 14 Fév 2014 - 23:17

Plousey a écrit:
Très bien, mais à quand un émule de Bonaparte ?

_________________
« On peut demander beaucoup à un soldat, en particulier de mourir, c’est son métier ; on ne peut lui demander de tricher, de se dédire, de se contredire, de se renier, de se parjurer. »Commandant Hélie de Saint-Marc dernier chef de corps du 1er REP
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: l'amiral Edouard Guillaud cède sa place de chef d'état-major des armées à son numéro deux, un « terrien », le général Pierre de Villiers, 57 ans   

Revenir en haut Aller en bas
 
l'amiral Edouard Guillaud cède sa place de chef d'état-major des armées à son numéro deux, un « terrien », le général Pierre de Villiers, 57 ans
Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
CHEMIN DE MEMOIRE DES PARACHUTISTES :: ACTUALITES DIVERS :: VEILLE POLITIQUE: DEFENSE NATIONALE-
Sauter vers: