CHEMIN DE MEMOIRE DES PARACHUTISTES
Bienvenue sur notre forum Chemin de Mémoire des Parachutistes...

Si vous êtes membre de notre fratrie, ce message s'affiche car vous avez certainement oublié de vous connecter.

Si vous avez oublié votre mot de passe, en bas de page accueil du forum, par l'icône "contact", adressez un message à l'administrateur qui trouvera pour vous une solution.

Ce message s'affiche également pour nos visiteurs qui tardent à s'inscrire...!

En attendant, bonne navigation à tous.....!


« ... Le devoir de mémoire incombe à chacun...rendre inoubliable. Ceux qui sont morts pour que nous vivions ont des droits inaliénables. Laisser la mémoire se transformer en histoire est insuffisant. Le devoir de mémoire permet de devenir un témoin... »
 
AccueilAccueil  S'enregistrerS'enregistrer  Connexion  

Partagez | 
 

 2 décembre 1805 la bataille AUSTERLITZ est l’une des plus grandes victoires napoléonienne

Aller en bas 
AuteurMessage
dulac
Pro !
Pro !
avatar


MessageSujet: 2 décembre 1805 la bataille AUSTERLITZ est l’une des plus grandes victoires napoléonienne   Ven 13 Déc 2013 - 20:59

La bataille d’Austerlitz 2 décembre 1805



La bataille d’Austerlitz que l'on célèbre chaque année, est l’une des plus grandes victoires napoléonienne, mais également une des traditions des écoles de Saint-Cyr Coëtquidan.
Outre son importance stratégique, cette bataille, ainsi que la campagne qui l'a précédée, menant la Grande Armée de Boulogne-sur-Mer jusqu’à Austerlitz, est considérée comme le chef-d'œuvre tactique de Napoléon Bonaparte et est encore de nos jours enseignée dans de nombreuses écoles militaires.

L’Ecole Spéciale Militaire de Saint-Cyr, créée par Napoléon en 1802 et l’École Interarmes de Coëtquidan, née après la seconde guerre mondiale, forment toutes les deux des officiers des armes et célèbrent chacune la bataille d’Austerlitz. En effet, la commémoration de cette bataille prend une place particulière dans la tradition Saint-Cyrienne, notamment avec le « 2 S » .
Les Saint-Cyriens emploient un calendrier qui leur est propre. Chaque mois de l’année scolaire, depuis 1805 (décidé comme l’an 0), sont désignés par une des lettres du nom AUSTERLITZ. La lettre « A » désigne le mois d’octobre et ainsi de suite jusqu’en juillet, désigné par la lettre « Z ». Les mois d’août et de septembre étant des mois de permission, ne sont pas comptés . Le mois de décembre est alors désigné par la lettre « S »,  le 2 décembre devient donc le « 2 S » selon le calendrier Saint-Cyrien.
De plus la tradition du « 2s » veut que les élèves de l’École Militaire Interarmes de Coëtquidan, célèbre l’anniversaire de la bataille par une reconstitution, sur un site choisi pour sa ressemblance avec celui d’Austerlitz mais à plus petite échelle.
Par ailleurs, une partie des maréchaux et généraux qui reposent sous le Dôme des Invalides et dans le caveau des gouverneurs sont issus de l’École Spéciale Militaire de Saint-Cyr, à l’image du Maréchal de Mac Mahon, du Maréchal Lyautey ou du général Leclerc pour n’en citer qu’une partie.

_________________

Revenir en haut Aller en bas
jacky alaux
Expert
Expert
avatar


MessageSujet: Re: 2 décembre 1805 la bataille AUSTERLITZ est l’une des plus grandes victoires napoléonienne   Ven 13 Déc 2013 - 21:26

Il faut savoirque mon régiment PARA le 14eme RCP fut a l'origine un régiment d'élite sous Napoléon le 14eme RI de la Garde. Devenu parachutiste en 54 Le 14 eme RCP conserva le même insigne avec L'Aigle Napoléonien ainsi que l'inscription de 6 batailles dont AUSTERLITZ inscrite sur la pucelle. Quant à la devise du Régiment donné par Napoléon lui même elle fut conservé chez les paras du régiment " BRAVE 14 "
Revenir en haut Aller en bas
Claude Larue
Expert
Expert



MessageSujet: Re...   Jeu 11 Déc 2014 - 13:28

Austerlitz trahi par Chirac qui effaça la cérémonie de la carte et... Trahison suprême, envoya le P.A. Charles de Gaulle, fleuron de la marine nationale, fêter Trafalgar avec les Anglais.
Avec de tels renoncements comment voulez-vous que les jeunes connaissent l'Histoire de France, la vraie, pas celle que l'on enseigne actuellement dans nos écoles.
Revenir en haut Aller en bas
jacky alaux
Expert
Expert
avatar


MessageSujet: Re: 2 décembre 1805 la bataille AUSTERLITZ est l’une des plus grandes victoires napoléonienne   Jeu 11 Déc 2014 - 14:51


HA ! CES GAULLISTES....DE VRAIS PD.
Revenir en haut Aller en bas
JP.Béghé
Pro !
Pro !
avatar


MessageSujet: Re: 2 décembre 1805 la bataille AUSTERLITZ est l’une des plus grandes victoires napoléonienne   Jeu 11 Déc 2014 - 16:06

jacky alaux a écrit:
Il faut savoirque mon régiment PARA le 14eme RCP fut a l'origine un régiment d'élite sous Napoléon le 14eme RI de la Garde. Devenu parachutiste en 54 Le 14 eme RCP conserva le même insigne avec L'Aigle Napoléonien ainsi que l'inscription de 6 batailles dont AUSTERLITZ inscrite sur la pucelle. Quant à la devise du Régiment donné par Napoléon lui même elle fut conservé chez les paras du régiment " BRAVE 14 "

Il en est de même pour le 18ème RCP (Royal Auvergne)
Revenir en haut Aller en bas
Pérignon
Expert
Expert
avatar


MessageSujet: Re: 2 décembre 1805 la bataille AUSTERLITZ est l’une des plus grandes victoires napoléonienne   Jeu 11 Déc 2014 - 23:38

Claude Larue a écrit:
Austerlitz trahi par Chirac qui effaça la cérémonie de la carte...

Citation :
Le désastre d'Austerlitz

Jacques Chirac et Dominique de Villepin viennent en effet de contourner la commémoration de la victoire d'Austerlitz avec une triste prudence de notaires normands. Le président de la République passe pourtant pour amoureux de la gloire militaire et le Premier ministre a la réputation d'être un admirateur de Napoléon. Si tel est le cas, ils ont su brider leurs sentiments avec une efficacité implacable. Aucun des deux n'a voulu honorer de sa présence les modestes cérémonies organisées en France pour célébrer ce qui fut peut-être le triomphe militaire le plus spectaculaire de notre histoire et l'apogée de la légende napoléonienne. Sans doute traumatisés par les récentes échauffourées nocturnes dans les «cités» ; vraisemblablement impressionnés par l'offensive actuelle contre Napoléon l'esclavagiste ; à coup sûr désireux de ne rien faire qui puisse alimenter le communautarisme ou ressembler à de l'indifférence face à la mémoire blessée des descendants de ceux que l'Empereur priva de leur liberté ou de leur vie parce qu'ils étaient noirs, le chef de l'Etat et le chef du gouvernement ont couru s'abstenir. On ne les prendrait pas, on ne les a pas pris en flagrant délit de culte napoléonien. Puisque l'Empereur est contesté, puisque son oeuvre fait polémique, puisque ses méthodes sont condamnées, Jacques Chirac et Dominique de Villepin ont choisi de boycotter ostensiblement le 200e anniversaire d'Austerlitz. S'il fallait démontrer que le malaise français a gagné les sommets de l'Etat et que la crise d'identité nationale n'épargne plus les chefs de l'exécutif eux-mêmes, ils ne s'y seraient pas pris autrement. 

http://www.liberation.fr/tribune/2005/12/07/le-desastre-d-austerlitz_540956

dulac a écrit:
La bataille d’Austerlitz que l'on célèbre chaque année...

Oui, enfin..., pas tout le monde  :

Citation :
Amnésie française

Cette année encore, la bataille d’Austerlitz, le 2 décembre 1805, n’aura été rappelée par aucun des grands médias, comme s’il était capital d’occulter une époque où la France avait su imposer à l’Europe son humanisme, passât-il par la violence des armes.

On doit s’interroger sur les raisons et les c.nséquences d’une amnésie si française et si contraire à la nature même de l’Histoire, science exacte tant qu’elle s’en tient aux faits et détestable manifeste lorsqu’elle est revue pas les exégètes à travers leur prisme idéologique. Notre époque a choisi la seconde vision pour rendre compte de notre passé à partir du postulat majeur, imposé par les « humanistes » que la Révolution marque une « année zéro » abolissant tout ce qui lui était antérieur. Cette vision, bien peu scientifique, est désormais la vulgate de notre instruction publique où des pans entiers de l’Ancien Régime sont résumés dans les manuels scolaires en quelques images et jugements lapidaires. Il ne fait aucun doute que nos tant vantés « hussards noirs » de la IIIème République, seraient horrifiés du saccage de la mémoire nationale perpétré par les idéologues qui ont remplacé les Lavisse, Malet & Isaac, voire Lagarde & Michard, chantres émérites du passé de la France où en toute honnêteté doivent se mêler ombres et lumières dans la froide impartialité du « Réel ».


Ainsi, pour nos modernes exégètes, la France a émergé à la fin du XVIIIème siècle de quelque mille années d’obscurantisme. Soit. Mais alors appliquons le postulat dans toute sa rigueur et la césure historique introduite par la Révélation de 1789 doit être nette et honnête : avant elle égale « mauvais », après elle égale « bon », Napoléon 1er y compris. Mais l’opprobre sur Austerlitz contredit cette interprétation pourtant recommandée dans les programmes scolaires et l’on ne comprend plus pourquoi l’Empereur est banni comme n’importe quel pré-révolutionnaire… Certes, il avait pris le pouvoir de manière un peu vive pour en finir avec la « chienlit » d’après 89. Mais oublie-t-on que son exemple avait suscité beaucoup d’espoirs et secoué les tyrannies dans tant de pays d’Europe qu’il ne pouvait être totalement mauvais pour ses contemporains. A preuve, la liesse des Italiens pressentant avec sa venue la fin du joug autrichien ou l’hommage du grand Beethoven par son concerto « L’Empereur » (renié sur le tard…).

La faute de Napoléon serait-elle d’avoir rendu un temps à la France son rang en Europe, parmi les puissances jalouses de son redressement économique et politique ? Faut-il lui reprocher, avec tant de victoires pour la Liberté, d’avoir rendu leur honneur aux armées de la république, souillées par les ordres abjects de la Terreur et par le génocide vendéen ?

Le bi-centenaire d’Austerlitz en 2005 a été ostensiblement boudé par la France, à la différence des autres nations impliquées dans le conflit pan-européen de l’époque. Cette marque appuyée d’une « repentance » imposée par nos modernes exégètes semble durablement inscrite dans le calendrier mémoriel de la France. Seuls, les saint-cyriens lui restent fidèles ainsi que les Français de longue mémoire.

Mais qu’en est-il des jeunes générations à qui l’on enseigne une France humiliée par d’innombrables contritions et dépouillée, au profit de l’idéologie, des faits qui l’ont construite : victoires ou défaites, hommes d’Etat ou pauvres figurants, aussi nombreux en monarchie qu’en république ? Sur leur culture sans racines, fragilement fondée sur quelques abstractions grandiloquentes, que pourra croître sinon l’aspiration à servir une cause quelconque – magnifique ou maléfique – qui répondrait à leur besoin quasi biologique d’engagement ?

Devant une jeunesse a-culturée qu’ils ont privée de cap et de carte au sein même de leur patrie – fût-elle d’adoption – nos pédagogistes et les idéologues qui les inspirent comprendront-ils un jour les c.nséquences de leur manipulation de l’Histoire de France ?


Christian Vauge

http://le-rassemblement.org/amnesie-francaise/


dulac a écrit:
De plus la tradition du « 2s » veut que les élèves de l’École Militaire Interarmes de Coëtquidan, célèbre l’anniversaire de la bataille par une reconstitution, sur un site choisi pour sa ressemblance avec celui d’Austerlitz mais à plus petite échelle.

Revenir en haut Aller en bas
jacky alaux
Expert
Expert
avatar


MessageSujet: Re: 2 décembre 1805 la bataille AUSTERLITZ est l’une des plus grandes victoires napoléonienne   Ven 12 Déc 2014 - 15:01

WATERLOO et TRAFALGAR, des Victoires sur les Français que les ANGLAIS, eux, n'oublient pas de commémorer chaque années... Le Nationalisme ANGLAIS ne s'embarrassent pas de Problèmes de Banlieues, d’esclavagisme ou de repentances. Typiquement BRITISH, comme pour bien montrer leur supériorité sur les Français, ils allèrent jusqu'à inviter lors de leur dernière cérémonie navale soulignant leur victoire à Trafalgar, Le porte avions CHARLES de GAULLE, qui bien sure accepta.
Personnellement, si j'avais été marin sur le CHARLES de GAULLE, j'aurais été mal à l'aise devant un marin Anglais...LA FRANCE, LE SEUL PAYS QUI COMMÉMORE SES DÉFAITES.
Revenir en haut Aller en bas
Claude Larue
Expert
Expert



MessageSujet: Re...   Lun 15 Déc 2014 - 12:46

Napoléon est célébré dans le monde et "oublié" en France.
Je n'en veux pour preuve que son "chapeau" enlevé aux enchères par des asiatiques. Je crois que les deux derniers renchérisseurs étaient un Japonais et un Coréen.
Revenir en haut Aller en bas
jacky alaux
Expert
Expert
avatar


MessageSujet: Re: 2 décembre 1805 la bataille AUSTERLITZ est l’une des plus grandes victoires napoléonienne   Lun 15 Déc 2014 - 14:58

Claude Larue a écrit:
Napoléon est célébré dans le monde et "oublié" en France.
Je n'en veux pour preuve que son "chapeau" enlevé aux enchères par des asiatiques. Je crois que les deux derniers renchérisseurs étaient un Japonais et un Coréen.
--

Les ALLEMANDS viennent d'offrir à la Chancelière, pour ses performances depuis son accession au pouvoir, une RÉPLIQUE du CHAPEAU DE NAPOLÉON...Avec une cocarde allemande.
Revenir en haut Aller en bas
Claude Larue
Expert
Expert



MessageSujet: Re...   Lun 15 Déc 2014 - 16:39

Je crois que bon nombre de français devraient lire l'immense travail d'André Castellot: Tome I "Bonaparte" 748 pages, tome II "Napoléon" 993 pages. Ce qui éviterait à pas mal d'ignares d'écrire des conneries.
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: 2 décembre 1805 la bataille AUSTERLITZ est l’une des plus grandes victoires napoléonienne   

Revenir en haut Aller en bas
 
2 décembre 1805 la bataille AUSTERLITZ est l’une des plus grandes victoires napoléonienne
Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
CHEMIN DE MEMOIRE DES PARACHUTISTES :: DIVERS :: Un peu d'Histoire de FRANCE-
Sauter vers: