CHEMIN DE MEMOIRE DES PARACHUTISTES
Bienvenue sur notre forum Chemin de Mémoire des Parachutistes...

Si vous êtes membre de notre fratrie, ce message s'affiche car vous avez certainement oublié de vous connecter.

Si vous avez oublié votre mot de passe, en bas de page accueil du forum, par l'icône "contact", adressez un message à l'administrateur qui trouvera pour vous une solution.

Ce message s'affiche également pour nos visiteurs qui tardent à s'inscrire...!

En attendant, bonne navigation à tous.....!


« ... Le devoir de mémoire incombe à chacun...rendre inoubliable. Ceux qui sont morts pour que nous vivions ont des droits inaliénables. Laisser la mémoire se transformer en histoire est insuffisant. Le devoir de mémoire permet de devenir un témoin... »
 
AccueilAccueil  S'enregistrerS'enregistrer  Connexion  

Poster un nouveau sujet   Répondre au sujetPartagez | 
 

 L'INSECURITE EN ALGERIE 1954-1962

Aller en bas 
AuteurMessage
guy61
Pro !
Pro !
avatar


MessageSujet: L'INSECURITE EN ALGERIE 1954-1962   Dim 1 Déc 2013 - 3:09

Il y a eu des zones en Algérie, où la sécurité n'a jamais pu être assurée.......

regardez cette carte....



de 1956 à 1962, pour aller de Ténès à Mostaganem et vice versa, il fallait faire un détour (voir tracé vert).
d'Alger à Cherchell, pas de pb, de Cherchell à Ténès roulage en convoi sous escorte militaire (x fois par semaine).

en 1956, la route côtière était constamment détruite par les fells, route à flanc de falaise propice aux embuscades, sur la carte le cercle rouge indique la zone de coupure....QUI DEVINT ZONE INTERDITE pour tout le monde !



Les embuscades :
En 1956, 3 embuscades : 33 morts
En 1957, 5 embuscades : 82 morts dont un pilote d’avion
En 1958, 3 embuscades : 40 morts et 2 prisonniers
Novembre 1956
Un convoi fut attaqué entre Le Guelta et El Marsa, près de Ténès.
Douze militaires et deux civils furent tués dont le père PFISTER, curé du village de
Rabelais
À partir de cette date, cette liaison ne fut plus assurée de façon régulière
et la zone du Guelta fut déclarée interdite
BOUCHERAL 24/02/1958
embuscade : 24 militaires tués, et 2 prisonniers.
L'un d'eux, Musulman, a été assassiné le lendemain, l'autre, Jean GUIRRIEC, a été emmené
prisonnier
au MAROC et libéré quelque temps plus tard.
TENES 10/06/1958
embuscade : 16 militaires tués



TENES, charmante ville de 7000 habitants dont 5000 européens.

Les habitants étaient prisonniers dans la ville et alentours, pour aller vers Alger et
Orléansville c'était sous escorte et ça a duré 6 ans !



au printemps 1959, le CPA 20 a été en opération au sud de Ténès.........







obsèques de militaire tué au combat à Ténès

11 août 1962 : évacuation des européens de la région.
L'École de Cherchell avec l'aide du 3/2e R.I. et des gardes mobiles du 4/10 procède à
l'évacuation des européens
17 septembre 1962 : évacuation des brigades de gendarmerie de la région
Les brigades de gendarmerie de Dupleix et Gouraya ainsi que les familles sont évacuées par
convoi routier et hébergées pour la nuit à l'École Militaire de Cherchell.
Ténès était un comptoir Espagnol en l'an 895
Revenir en haut Aller en bas
GARD
Expert
Expert
avatar


MessageSujet: Re: L'INSECURITE EN ALGERIE 1954-1962   Dim 1 Déc 2013 - 9:19

Merci Guy pour ce topo avec photos...
Revenir en haut Aller en bas
Claude Millet
Fondateur
avatar


MessageSujet: Re: L'INSECURITE EN ALGERIE 1954-1962   Dim 1 Déc 2013 - 20:43

Bonsoir à tous,
Guy, pour rebondir sur ton exposé
"Il y a eu des zones en Algérie, où la sécurité n'a jamais pu être assurée......."
Arnaud de Vial, -un camarade de mon frère Bernard promotion 102 de Cherchell- m'a ouvert ses documents d'archives de son manuscrit "CEUX DE CHERCHELL"
Dans l'ensemble des documents que j'ai "mitraillé", il m'avait fait remarqué la carte anotée du "Djebel CHENOUA" qu'il avait noté comme zone où la sécurité n'était pas assuré.
Le djebel ChENOUA est un massif dont le point le plus élevé depasse à peine 1.000 mètres.
La route de bord de mer est déconseillée.
Revenir en haut Aller en bas
Devevey
Pro !
Pro !
avatar


MessageSujet: Re: L'INSECURITE EN ALGERIE 1954-1962   Dim 1 Déc 2013 - 22:56

Citation :

"Il y a eu des zones en Algérie, où la sécurité n'a jamais pu être assurée......."

_________________

Revenir en haut Aller en bas
guy61
Pro !
Pro !
avatar


MessageSujet: zones de non droit   Lun 2 Déc 2013 - 19:10

oui Claude la zone de Cherchell n'était pas sûre. Un bon nombre d'endroits étaient des zones de non droit !

la route SAÏDA-TIARET, le secteur de Géryville, les gorges de La Chiffa, Palestro, Keratta et El Kantara, le massif de l'Edough et j'en oublie.......guy
Revenir en haut Aller en bas
ParaGuépard
Pro !
Pro !
avatar


MessageSujet: Re: L'INSECURITE EN ALGERIE 1954-1962   Lun 2 Déc 2013 - 20:48

Merci les amis de nous faire partager ces photos et documents.
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: L'INSECURITE EN ALGERIE 1954-1962   

Revenir en haut Aller en bas
 
L'INSECURITE EN ALGERIE 1954-1962
Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous pouvez répondre aux sujets dans ce forum
CHEMIN DE MEMOIRE DES PARACHUTISTES :: NOS GUERRES COMPTEMPORAINES et les OPEX :: ALGERIE 1954 -1962-
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujetSauter vers: