CHEMIN DE MEMOIRE DES PARACHUTISTES
Bienvenue sur notre forum Chemin de Mémoire des Parachutistes...

Si vous êtes membre de notre fratrie, ce message s'affiche car vous avez certainement oublié de vous connecter.

Si vous avez oublié votre mot de passe, en bas de page accueil du forum, par l'icône "contact", adressez un message à l'administrateur qui trouvera pour vous une solution.

Ce message s'affiche également pour nos visiteurs qui tardent à s'inscrire...!

En attendant, bonne navigation à tous.....!


« ... Le devoir de mémoire incombe à chacun...rendre inoubliable. Ceux qui sont morts pour que nous vivions ont des droits inaliénables. Laisser la mémoire se transformer en histoire est insuffisant. Le devoir de mémoire permet de devenir un témoin... »
 
AccueilAccueil  S'enregistrerS'enregistrer  Connexion  

Poster un nouveau sujet   Répondre au sujetPartagez | 
 

 ETAT DE SIEGE à Pontarlier

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Bacchus
confirmé
confirmé
avatar


MessageSujet: ETAT DE SIEGE à Pontarlier   Ven 8 Nov 2013 - 0:21

Accueil > Articles > Jura > Etat de siège à Pontarlier



 

6 novembre 2013 - 21h39Jura, Vivre dans le Jura
Etat de siège à Pontarlier
Un exercice militaire plus vrai que nature simulant l’invasion de la région de Pontarlier par des forces ennemies, se déroule jusqu’à dimanche soir.

L’objectif étant de libérer la zone et de repousser l’envahisseur vers Mouthe, d’ici la fin de la semaine
 
Par Voix du Jura
Jusqu’à dimanche soir, trois unités du 2ème Régiment étranger de parachutistes de Calvi ont pris leur quartier dans le Haut Doubs. Depuis lundi, appuyés par une section du 17e Régiment du génie parachutiste de Montauban, deux équipes d’observateurs d’artillerie du 35e Régiment d’artillerie parachutiste de Tarbes et deux patrouilles d’hélicoptères, ils multiplient les manœuvres sur un large périmètre, allant d’Amancey à Pontarlier, en passant par Mouthe et Ornans. Le scénario prévoit l’invasion de la région de Pontarlier par des forces ennemies. L’objectif étant de libérer la zone et de repousser l’envahisseur vers Mouthe, d’ici la fin de la semaine. Ces forces adverses sont composées d’éléments du 13e Régiment du génie de Valdahon et du 152e Régiment d’infanterie de Colmar.
Combats de rue dans Pontarlier
Le choix de la région de Pontarlier n’est pas anodin pour effectuer cet exercice. Pour le chef de bataillon du 2ème REP, Bertrand Morel, le climat et la montagne sont des éléments importants pour permettre à ses hommes de devenir plus « rustiques ». Depuis hier et jusqu’à vendredi, les combats se déroulent en zone urbaine, en plein cœur de la capitale du Haut Doubs (secteur rue de Besançon et rue de la République). « L’organisation de ces exercices permettent aux combattants d’approcher l’ennemi, de saisir des objectifs, de sécuriser des accès et d’assurer une liberté de circulation… » explique le Chef de bataillon Morel. Le spectacle est assez inhabituel. Deux hélicoptères survolent la ville et des légionnaires armés procèdent à des tirs. « Des tirs à blanc », précise le chef de bataillon Morel, « même si le bruit est le même que des tirs réels ». Une précision bien utile pour éviter tout « syndrome de Carcassonne », en référence au drame survenu le 28 juin 2008, où six militaires avaient tiré avec de vraies balles sur le public lors d’une journée portes ouvertes.
source: Voix du Jura
Revenir en haut Aller en bas
ParaGuépard
Pro !
Pro !
avatar


MessageSujet: Re: ETAT DE SIEGE à Pontarlier   Mer 13 Nov 2013 - 20:06

par Thomas Séchier, France Bleu Besançon
Pontarlier libéré par la Légion étrangère !
Mercredi 06 novembre 2013 à 19h34
Le 2e Régiment étranger de parachutistes de Calvi (Corse), l'un des plus prestigieux de l'armée française, est dans le Haut-Doubs pendant dix jours. Le temps fort de cet entraînement grandeur nature : la libération de Pontarlier mercredi. Les balles à blanc ont fusé, au beau milieu des habitants et des automobilistes.

Après avoir sécurisé l'abattoir, le commando doit maintenant sauver le "maire" de Pontarlier, retranché dans une maison située en territoire ennemi Thomas Séchier © Thomas Séchier
Des scènes de guérilla urbaine. Les "paras" de la Légion étrangère s'en sont donné à coeur joie dans les rues de Pontarlier mercredi. L'exercice "Jura 2013", qui mobilise 350 hommes pendant une semaine, a connu son temps fort avec la libération de la capitale du Haut-Doubs.
Citation :
Un régiment d'élite
Quartiers encerclés, tirs nourris (à balles à blanc), sauvetage du maire de la ville retranché dans une maison en terrain ennemi... Le scénario imaginé par l'état-major était calqué sur des situations vécues sur d'autres théâtres d'opérations. Le 2e Régime étranger de parachutistes, basé à Calvi (Corse) a en effet servi au Liban (1982), au Rwanda (1990), en Irak (1991), en Somalie (1992), en ex-Yougoslavie (de 1993 à 2003), en Afghanistan (de 2008 à 2012) et, plus récemment, au Mali dans le cadre de l'opération Serval (de janvier à avril 2013).

Les abords des anciens abattoirs sont encerclés par les légionnaires Thomas Séchier © Radio France
Citation :
Pontarlier sous le feu des balles
Après une journée d'intenses combats, Pontarlier a donc été reprise aux ennemis, "joués" par une quarantaine de militaires du 152e Régiment d'infanterie de Colmar. Sous l'oeil de nombreux riverains.




Le bruit des balles, même tirées à blanc par les "Famas" (fusils d'assaut), est particulièrement impressionnant (reportage de Thomas Séchier). 

Des échanges de tirs nourris ont eu lieu en plein centre-ville de la capitale du Haut-Doubs Thomas Séchier © Radio France
Citation :
Enchantés par les conditions climatiques
Au total le 2e REP va passer une semaine en Franche-Comté. Arrivé dimanche 3 novembre dans le val d'Usier, il a mis le cap sur le milieu urbain avant de progresser jusqu'à Mouthe. L'objectif est de tester la condition physique des légionnaires et de corriger certains détails. "Nous voulions des mauvaises conditions climatiques pour nous changer de la Corse, notre terrain d'entraînement habituel", explique le chef de bataillon Morel. En plus du froid et de la pluie, les légionnaires devaient supporter plus de 40 kilos de chargement sur leur dos.
 

"L'idée était de tester les légionnaires dans la durée" (Le commandant Bertrand Morel au micro de Thomas Séchier).

Le commando entre dans la maison pour sauver le premier magistrat de la ville, joué par un légionnaire 1ère classe Thomas Séchier © Radio France
Les "paras" resteront dans le Haut-Doubs jusqu'au lundi 11 novembre. Ils seront les invités de marque de la cérémonie commémorative de l'armistice à Pontarlier.
 

Le "maire" de Pontarlier (le légionnaire 1ère classe Polops, au milieu, avec un pull noir) est sauvé ! Thomas Séchier © Radio France

Voir l'article FRANCE BLEU
Revenir en haut Aller en bas
FOUQUET66
Expert
Expert
avatar


MessageSujet: Re: ETAT DE SIEGE à Pontarlier   Jeu 14 Nov 2013 - 11:20

Merci à vous deux, Bacchus et ParaGuépard pour ce reportage et ces photos.
Revenir en haut Aller en bas
http://www.legionetrangere.fr/
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: ETAT DE SIEGE à Pontarlier   

Revenir en haut Aller en bas
 
ETAT DE SIEGE à Pontarlier
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous pouvez répondre aux sujets dans ce forum
CHEMIN DE MEMOIRE DES PARACHUTISTES :: LES UNITES PARACHUTISTES France et OM :: 2ème R.E.P. - Régiment Etranger de Parachutistes-
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujetSauter vers: