CHEMIN DE MEMOIRE DES PARACHUTISTES
Bienvenue sur notre forum Chemin de Mémoire des Parachutistes...

Si vous êtes membre de notre fratrie, ce message s'affiche car vous avez certainement oublié de vous connecter.

Si vous avez oublié votre mot de passe, en bas de page accueil du forum, par l'icône "contact", adressez un message à l'administrateur qui trouvera pour vous une solution.

Ce message s'affiche également pour nos visiteurs qui tardent à s'inscrire...!

En attendant, bonne navigation à tous.....!


« ... Le devoir de mémoire incombe à chacun...rendre inoubliable. Ceux qui sont morts pour que nous vivions ont des droits inaliénables. Laisser la mémoire se transformer en histoire est insuffisant. Le devoir de mémoire permet de devenir un témoin... »
 
AccueilAccueil  S'enregistrerS'enregistrer  Connexion  

Partagez | 
 

 Qui a tué les paras français de Beyrouth en 1983 ?

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
RCP
enregistré
enregistré
avatar


MessageSujet: Qui a tué les paras français de Beyrouth en 1983 ?   Sam 2 Nov 2013 - 20:44

Qui a tué les paras français de Beyrouth en 1983 ?


  • Publié le : mercredi 23 octobre
  • Mots-clés : défense; international
  • Commentaires : 37
  •   (dernier : 30 octobre 14:37 par Youri)
  • Source : lemonde.fr

  • Le dimanche 23 octobre 1983, aux petites heures du matin, un attentat visait l’immeuble Drakkar, à Beyrouth, tuant 58 parachutistes français et la famille libanaise du gardien. Ce jour meurtrier reste un traumatisme pour l’armée française. Trois décennies ont passé mais n’ont pu soulager la douleur des rescapés et le deuil des familles.
Le temps n’a pas non plus levé les doutes sur les causes de l’explosion. La thèse officielle est décrite dans un rapport confidentiel défense. Une camionnette bourrée d’explosifs venait de percuter le siège des marines, près de l’aéroport, tuant 241 soldats américains.
"Quelques instants plus tard, malgré les tirs d’une ou plusieurs sentinelles, une autre camionnette se jette contre l’immeuble Drakkar occupé par la compagnie du premier RCP dans Beyrouth-Ouest, à proximité du quartier chiite. La commission d’enquête libanaise conclura à deux attentats exécutés de façon similaire et par ailleurs les enquêtes menées par les autorités françaises aboutissent aux mêmes conclusions."
Lire la suite de l’article sur lemonde.fr
Revenir en haut Aller en bas
Herve02
enregistré
enregistré
avatar


MessageSujet: Camion piégé ou immeuble miné est-ce important?   Dim 16 Fév 2014 - 15:37

Amitiés à tous et sincères condoléances pour les familles. Deux thèses s'affrontent : celle du camion piégé impliquant le Hezbollah et celle des services secrets syriens impliquant le gouvernement de Hafez el Assad. L'attentat du 23 octobre 1983 a été revendiqué par le Hezbollah. De son côté Hafez el Assad a proclamé son innocence et le gouvernement français de l'époque a fait semblant de le croire. Le Hezbollah et les services secret syriens travaillent la main dans la main. Leur responsabilité est donc solidaire. Les services secrets syriens ont donc soit su que l'attentat se préparait et ne l'ont pas empêché, soit l'ont directement commandité avec sans doute la bénédiction de l'Iran. Nous n'avons pas pu intervenir en Syrie récemment à cause du veto russe et de la volte-face des Américains qui n'ont pas eu le courage de remettre Poutine et Lavrov à leur place. Cela aurait été l'occasion de déférer Bachar el Assad devant le TPI et d'apprendre la vérité sur ce lâche attentat. Je reste dégoûté que Bachar el Assad ait pu être invité par Sarkozy sur les Champs Elysées le 14 juillet 2008. Que nos morts reposent en paix. Amitiés à tous. Hervé
Revenir en haut Aller en bas
Herve02
enregistré
enregistré
avatar


MessageSujet: Camion piégé ou immeuble miné est-ce important?   Dim 16 Fév 2014 - 15:37

Amitiés à tous et sincères condoléances pour les familles. Deux thèses s'affrontent : celle du camion piégé impliquant le Hezbollah et celle des services secrets syriens impliquant le gouvernement de Hafez el Assad. L'attentat du 23 octobre 1983 a été revendiqué par le Hezbollah. De son côté Hafez el Assad a proclamé son innocence et le gouvernement français de l'époque a fait semblant de le croire. Le Hezbollah et les services secret syriens travaillent la main dans la main. Leur responsabilité est donc solidaire. Les services secrets syriens ont donc soit su que l'attentat se préparait et ne l'ont pas empêché, soit l'ont directement commandité avec sans doute la bénédiction de l'Iran. Nous n'avons pas pu intervenir en Syrie récemment à cause du veto russe et de la volte-face des Américains qui n'ont pas eu le courage de remettre Poutine et Lavrov à leur place. Cela aurait été l'occasion de déférer Bachar el Assad devant le TPI et d'apprendre la vérité sur ce lâche attentat. Je reste dégoûté que Bachar el Assad ait pu être invité par Sarkozy sur les Champs Elysées le 14 juillet 2008. Que nos morts reposent en paix. Amitiés à tous. Hervé
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Qui a tué les paras français de Beyrouth en 1983 ?   

Revenir en haut Aller en bas
 
Qui a tué les paras français de Beyrouth en 1983 ?
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
CHEMIN DE MEMOIRE DES PARACHUTISTES :: AU PANTHEON DES PARACHUTISTES, tous égaux devant la mort, St MICHEL ne fait aucune distinction de grade :: LES PARACHUTISTES MORTS AU "CHAMP D'HONNEUR" :: DRAKKAR 30ans après, la thèse de l'origine de l'explosion toujours contesté-
Sauter vers: