CHEMIN DE MEMOIRE DES PARACHUTISTES
Bienvenue sur notre forum Chemin de Mémoire des Parachutistes...

Si vous êtes membre de notre fratrie, ce message s'affiche car vous avez certainement oublié de vous connecter.

Si vous avez oublié votre mot de passe, en bas de page accueil du forum, par l'icône "contact", adressez un message à l'administrateur qui trouvera pour vous une solution.

Ce message s'affiche également pour nos visiteurs qui tardent à s'inscrire...!

En attendant, bonne navigation à tous.....!


« ... Le devoir de mémoire incombe à chacun...rendre inoubliable. Ceux qui sont morts pour que nous vivions ont des droits inaliénables. Laisser la mémoire se transformer en histoire est insuffisant. Le devoir de mémoire permet de devenir un témoin... »
 
AccueilAccueil  S'enregistrerS'enregistrer  Connexion  

Poster un nouveau sujet   Répondre au sujetPartagez | 
 

 Quand le 1er RCP fait donner sa réserve

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Claude Millet
Fondateur
avatar


MessageSujet: Quand le 1er RCP fait donner sa réserve   Dim 13 Oct 2013 - 16:29

Quand le 1er RCP fait donner sa réserve

Publié le 13/10/2013 à 03:51

exercice Laparan 2013 en haute Ariège

Poste de protection sur le barrage de Laparan./Photo DDM, S. B.

Barrage de Laparan : il fait encore soleil mais les nuages arrivent sur les cimes et la nuit le thermomètre est descendu bien bas sur la quarantaine d’hommes, commandés par le capitaine Maxime Crété, agriculteur réserviste au Carlaret ! Leur unité : la 5e compagnie de réserve du 1er RCP. Dans le cadre de l’exercice Laparan 2013,ils sont intégrés à un dispositif fictif mettant en œuvre de nombreuses unités de la région militaire. Le scénario : un plan impose de protéger le barrage. Le dispositif, piloté depuis la délégation militaire de Foix avec d’autres réservistes, a pour but d’assurer la protection d’un certain nombre de sites sensibles. Sans compter l’alerte au colis piégé à Foix, l’attaque sur le stock d’explosifs des carrières de talc, la protection de l’usine électrique d’Aston et du barrage de Laparan. Sa destruction pourrait occasionner des dégâts terribles aux vallées en aval. Enfin, des Britanniques sont pris en otages du côté de L’Hospitalet et amenés pas loin du lac de Laparan.
Tous les cas de figure
Bref, près de 70 incidents émaillent cette fiction, histoire de tester les réflexes de tous, depuis les «reclus» de la délégation militaire, eux aussi réservistes pour la plupart, jusqu’aux hommes de la 5e compagnie de réserve. Les uns en salle, en liaison avec les autorités civiles (préfecture, police, gendarmerie) qui gardent la main sur le territoire, les autres au grand air face aux «Terroristes» (un plastron du 1er RCP jouant le rôle). On trouve «en défense» des gens de tout âge, ayant revêtu le treillis, comme le Nîmois Cédric, caporal de réserve, couvreur dans le civil, «heureux de prendre part à cette action», ou Vincent, lui aussi «cabo», qui vient du Lot-et-Garonne, où il bosse dans la sécurité.
Et encore Pierre, le natif de la région parisienne, étudiant à Toulouse, qui vient de passer une fraîche nuit près des rives noires et tranquilles de Laparan. Régulièrement, durant leur vie, ces réservistes sont appelés à prendre part à ce type d’exercice. Pour le colonel Bruno Helluy, patron du 1er RCP mais aussi délégué militaire départemental, «bien entendu, c’est l’occasion d’en appréhender tous les aspects. Et n’oublions pas que sur le territoire français, si nous sommes engagés, dès qu’une situation est stabilisée, nous devons immédiatement passer le relais aux forces de sécurité de la police et de la gendarmerie». Ce qui fut le cas à Laparan après deux jours de manœuvre, où la réserve s’est donnée à fond !
Voir l'article dans: La Dépêche du Midi

_________________

RASURA_________SER
1er RCP - 257.174

« Il n'y a pas de sens de l'Histoire, il n'y a pas de vent de l'Histoire car ce qui fait l'Histoire, selon notre conception occidentale et chrétienne qui est vérifiée par tous les faits historiques, c'est la volonté des hommes, c'est l'intelligence des hommes, ce sont leurs passions, bonnes ou mauvaises. »Colonel Bastien THIRY procès Petit Clamart
Revenir en haut Aller en bas
http://membres.multimania.fr/intelligencearmee/
LAUCHERE
Expert
Expert
avatar


MessageSujet: La resrve du 1°R.C.P.   Lun 14 Oct 2013 - 18:02


Cette compagnie est trés active au sein du régiment, et est souvent engagée au plan vigipirate.
Revenir en haut Aller en bas
Camp d'Idron
Pro !
Pro !
avatar


MessageSujet: Re: Quand le 1er RCP fait donner sa réserve   Lun 14 Oct 2013 - 19:58

Bravo et merci pour ces belles photos......!

_________________
       
  601° GIA                          602° GIA

« La France n’est plus que silence. Elle est perdue quelque part dans la nuit, tous feux éteints, comme un navire. Sa conscience et sa vie spirituelle se sont ramassées dans son  épaisseur » (Antoine de Saint-Exupéry)
Revenir en haut Aller en bas
Claude Millet
Fondateur
avatar


MessageSujet: Maxime Crété, l'éleveur est aussi capitaine au 1er RCP à la 5e cie de réserve   Mer 16 Oct 2013 - 23:54

Pamiers. Maxime Crété, l'éleveur est aussi capitaine au 1er RCP

Publié le 15/10/2013 à 08:58 | 1

c'est leur vie

Maxime Crété, capitaine de rzserve, ici aux côtés du colonel Helluy qui commande le 1er RCP../Photos DDM.

On le croise plus souvent sur son tracteur ou au milieu de son élevage : dans ce cas, au Carlaret, c’est Maxime Crété. Pourtant, notre homme possède un autre visage, en fin de compte une autre vie : la carrière des armes. Un peu comme le grand romain Cininnatus qui se consacrait à ses terres, on vient quérir régulièrement cet agriculteur tranquille pour l’inviter à se préparer à défendre la nation. Dans ce cas, en prenant le temps de passer un treillis et de prendre son paquetage, il devient le capitaine Maxime Crété, officier de réserve au 1er RCP où il commande la 5e compagnie, celle des réservistes. Il lui faut donc abandonner le territoire de son exploitation, les «Bœufs de Marly» pour consacrer beaucoup de son temps à sa seconde vie, celle de soldat. «C’est assez contraignant, mais c’est voulu. Il faut compter, en ce qui me concerne une centaine de jours par an, ce qui n’est pas neutre. Fort heureusement, nous vivons en famille, je passe le relais aux miens ! Bien entendu, comme je suis mon patron, c’est plus facile pour moi de me libérer. C’est plus difficile pour certains de mes camarades qui sont salariés»
Maxime Crété a fait son service militaire en 1986 au 1er RCP. Depuis il appartient à sa réserve, et en bonne place en tant que commandant de la fameuse compagnie qui regroupe exclusivement des réservistes. Autant dire que le régiment c’est sa seconde famille, qui le lui rend bien : «C’est un régiment où nous les réservistes on est particulièrement bien accueilli. C’est gratifiant, et en particulier d’être aussi souvent que possible associé aux activités du régiment»
Face aux «terroristes»
Le capitaine Crété a pris part en 2012 à une mission au Gabon, où il avait été envoyé dans le cadre des missions affectées au 1er RCP. Mercredi et jeudi, il n’a pas eu à quitter l’Ariège, puisque sa compagnie avait été mobilisée (autant que c’est possible car tout le monde ne peut pas se libérer pour des raisons professionnelles) pour prendre part à la manœuvre Laparan 2 013. C’est lui qui, en haute Ariège, commandait le dispositif de défense du barrage, que fictivement, pour les besoins de l’exercice, des «terroristes» se proposaient d’investir et de détruire. Dans son petit PC aménagé au cœur de l’ouvrage, il exposait au colonel Helluy, le patron de 1er RCP, le dispositif de protection mis en place, et les derniers événements de la nuit.
Mercredi à midi, le capitaine Maxime Crété sifflait la fin de la manœuvre. Les quarante réservistes réunis autour de lui reprenaient le chemin du quartier Beaumont, puis de la vie civile. Tout comme lui, peut-être le plus près de tous, rentrant au Carlaret, l’esprit encore tout occupé par les obligations de sa charge occasionnelle. Le temps de ranger le treillis au vestiaire et d’enfiler la combinaison de l’éleveur.

la 5eme La compagnie de réserve du régiment
On en parle jamais mais pourtant elle existe : comme dans tous les régiments d’active, figure au tableau des effectifs une compagnie de réservistes, un précieux renfort et qui n’est pas une unité fantôme. Ces 130 hommes environ viennent en général de toute la région, et restent longtemps réservistes de l’arme et de l’unité. Ils prennent part régulièrement à des manœuvres avec les professionnels, mais en situation d’exercice ce n’est pas toujours facile de rassembler la totalité de l’unité, pour des raisons de disponibilité professionnelle. Dans le cas présent de l’exercice Laparan , la compagnie s’est résumée à une quarantaine de réservistes. Mais ils se sont démultipliés pour faire face à la situation !
J.-Ph.
vu dans: La Dépêche du Midi

_________________

RASURA_________SER
1er RCP - 257.174

« Il n'y a pas de sens de l'Histoire, il n'y a pas de vent de l'Histoire car ce qui fait l'Histoire, selon notre conception occidentale et chrétienne qui est vérifiée par tous les faits historiques, c'est la volonté des hommes, c'est l'intelligence des hommes, ce sont leurs passions, bonnes ou mauvaises. »Colonel Bastien THIRY procès Petit Clamart
Revenir en haut Aller en bas
http://membres.multimania.fr/intelligencearmee/
LAUCHERE
Expert
Expert
avatar


MessageSujet: Re: Quand le 1er RCP fait donner sa réserve   Jeu 17 Oct 2013 - 11:29

Merci Claude pour l'article, je l'ai zappé sur la dépêche.
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Quand le 1er RCP fait donner sa réserve   

Revenir en haut Aller en bas
 
Quand le 1er RCP fait donner sa réserve
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous pouvez répondre aux sujets dans ce forum
CHEMIN DE MEMOIRE DES PARACHUTISTES :: LES UNITES PARACHUTISTES France et OM :: 1er R.C.P. - Régiment de Chasseurs Parachutistes - :: Actualité et vie du régiment-
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujetSauter vers: