CHEMIN DE MEMOIRE DES PARACHUTISTES
Bienvenue sur notre forum Chemin de Mémoire des Parachutistes...

Si vous êtes membre de notre fratrie, ce message s'affiche car vous avez certainement oublié de vous connecter.

Si vous avez oublié votre mot de passe, en bas de page accueil du forum, par l'icône "contact", adressez un message à l'administrateur qui trouvera pour vous une solution.

Ce message s'affiche également pour nos visiteurs qui tardent à s'inscrire...!

En attendant, bonne navigation à tous.....!


« ... Le devoir de mémoire incombe à chacun...rendre inoubliable. Ceux qui sont morts pour que nous vivions ont des droits inaliénables. Laisser la mémoire se transformer en histoire est insuffisant. Le devoir de mémoire permet de devenir un témoin... »
 
AccueilAccueil  S'enregistrerS'enregistrer  Connexion  

Poster un nouveau sujet   Répondre au sujetPartagez | 
 

 L'ARMEE FRANCAISE A TOUT FAIT EN ALGERIE......extraits de mon livre

Aller en bas 
AuteurMessage
guy61
Pro !
Pro !
avatar


MessageSujet: L'ARMEE FRANCAISE A TOUT FAIT EN ALGERIE......extraits de mon livre   Mer 18 Sep 2013 - 18:19



Le 14 Juin 1830,l'armée Française débarque à Sidi-Ferruch (36.000
hommes commandés par le ministre de la guerre de l'époque, le comte
de Bourmont) après de durs combats, l'armée Française entre dans
ALGER le 05 Juillet.


Lettre du 14 juin 1830, écrite par l'architecte Jean Viel (fac-similé, musée de la Poste)

Comme le montre la carte ci-haut, entre 1830 et 1835, les villes
suivantes sont conquises et sont dotées d'un bureau de Poste militaire :
La Calle, Bône, Bougie, Alger, Mostaganem et Oran (Constantine sera
prise le 13 Octobre 1837).

Les BPM sont ouverts au public, à partir de 1835 pour Alger, les autres
villes à la suite. Les cachets militaires sont utilisés jusqu'en1839, puis les
cachets à date avec nom de ville.

Le trafic se développe au fur et à mesure de l'occupation des régions par
l'armée et l'implantation des européens à travers le pays.
En 1840, il y a environ 2.600.000 musulmans, 16.000 européens d'origine
française et 20.000 étrangers.

Les communications avec la Métropole sont assurées par la Marine
Nationale.
1 voyage par semaine entre ALGER et TOULON, même chose entre les
villes principales d'Algérie.
1 voyage tous les 15 jours entre ALGER et ORAN et ALGER et BÔNE.

Maréchal BUGEAUD, nommé Gouverneur Général de l'Algérie en décembre 1840.
C'est lui qui redressa la situation militaire en 1836 (musée de la Poste)

L'Administration militaire adopte le tampon oblitérant dit "losange grillé" de
l'Administration de métropole pour annuler le timbre (oblitérer).
Ce losange est remplacé par le" losange à points" avec n° de bureau
"petits chiffres" en Janvier 1852.



En 1852, il existe 83 bureaux de Poste en Algérie avec "petits chiffres".
Département d'Alger = 34 bureaux (ex : Alger 3710)
Département de Constantine = 22 (ex : Constantine 3721)
Département d'Oran = 27 (ex : Oran 3732, SBA 3736, Mers-El-Kebir
3728, Sebdou 4448 )

En 1860, la population musulmane avoisine les 2.600.000 habitants, il y
a 110.000 européens d'origine française et 80.000 d'origine étrangère.
Entre 1835 et 1860, l 'armée française a ouvert 50 routes (4000 kms) +
des chemins vicinaux. Décret Impérial du 8 Avril 1857, pour la création
d'un réseau ferré en Algérie.


Décret Impérial du 10 Mars 1860, séparant la Poste de l'armée. La
colonisation devient progressivement l'affaire des civils, il y a maintenant
97 bureaux de Poste desservis par mer et par diligence dans l'intérieur
des terres.
De 1830 à 1852, l'armée française a perdu + de 50.000 soldats pendant la conquête, dont 40.000 par maladie.
Revenir en haut Aller en bas
BKLX
confirmé
confirmé
avatar


MessageSujet: Re: L'ARMEE FRANCAISE A TOUT FAIT EN ALGERIE......extraits de mon livre   Mer 18 Sep 2013 - 18:30

Bonjour Guy,

Tout d'abord merci pour cet extrait très intéressant.

Pour ma part, je suis particulièrement intéressé par l'histoire de l'armée française en Algérie et Afrique du nord en général. Je cherche des réponses aux questions suivantes depuis plusieurs années sans trouver de réponses exhaustives :

  • de quand date la création des divisions de Constantine, Alger, Oran, Fez (il y en a peut-être d'autres?)?
  • quelles étaient leur constitutions et quelles furent leurs évolutions au cours du temps?
  • Que restait-il pendant la période Vichy?
  • y-a-t'il des ouvrages complets sur le sujet


Merci d'avance pour votre aide.
Revenir en haut Aller en bas
guy61
Pro !
Pro !
avatar


MessageSujet: Pas facile de vous répondre.....   Mer 18 Sep 2013 - 19:27

je sais qu'aux environs de 1860/70, il y avait les régions militaires d'Oran, Alger, Constantine et territoires du Sud....après la défaite de 1940, < de 100.000 soldats en AFN.

extraits de mon livre sur la Philatélie :

Le 24 décembre 1942, Darlan est assassiné par Fernand Bonnier de la
Chapelle.
Le général Giraud (évadé de sa prison en Allemagne et arrivé à Alger le 9
novembre) est nommé par Vichy "Haut Commissaire en A.F.N", mais il n'est
pas "Pétainiste", sa devise est "UN SEUL BUT, LA VICTOIRE" voir les timbres
ci-haut, émis par les PTT-Algérie, début 1943.
Giraud avec l'aide des Américains, rééquipe l'armée d'Afrique et envoie des
pilotes se former aux U.S.A. Les anglo-américains ont compris que Giraud est
un bon Général sans plus, ils organisent une rencontre à Anfa (Maroc) le
22.01.43 entre lui et de Gaulle, sans succès
L'armée française d'Afrique se bat en Tunisie contre les Allemands avec l'aide
des Anglais, Tunis est libérée le 8 mai 1943, capitulation totale le 13 des forces
de l'Axe (250.000 prisonniers Allemands et Italiens). Au défilé de la victoire à
Tunis, l'armée d'Afrique défile séparément des F.F.L !

Renseignements : Fondation Maréchal de Lattre et " Armées d'Aujourd'hui " n°190 Mai 1994
En juin 1943:Armée d'Afrique = 400.000 hommes, dont 170.000 d'origine Européenne Algérie-
Maroc-Tunisie, très peu de métros ! le recrutement concerne 16% de la population Européenne
et comme l'Algérie comptait 840.000 pieds-noirs, cela fait>130.000 ! à ce chiffre, ajouter 230.000
Arabo-Berbères, soit 1.5% de la population "indigène". Pour Juin 1944 = 550.000 Hommes
( armée de terre ) 400.000 hommes d'AFN ( on retrouve les chiffres de la fondation , les pertes ont
été compensées-Italie ) 50.000 Métropolitains,15.000 Républicains Espagnols,13.000 Corses,
entre 30 et 35.000 d'Afrique Noire. Au débarquement de Provence:130.000 Pieds-Noirs,10.000
Métropolitains et 92000 Arabo-Berbères et Africains Noirs.

Du 31.10 au 01.11.1954, 70 attentats se produisent dans le pays, la
plupart se produisent dans le Constantinois.
Le Gouverneur Général Roger Léonard et le Général Chérrière
Commandant en chef de la Xème Région militaire disposent de <40.000
hommes pour le maintien de l'ordre (dont 5.000 soldats opérationnels,
5000 policiers et 2.300 gendarmes) le F.L.N dispose d'environ 800
hommes.
Attaque du car Arris-Biskra dans les gorges de Tighanimine, le caïd Hadj Sadok est tué
ainsi que l'instituteur Guy Monnerot, son épouse laissée pour morte est gravement
blessée.(photo Historia).

essayez "BNF Gallica" pour trouver des écrits, bon courage.....Guy
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: L'ARMEE FRANCAISE A TOUT FAIT EN ALGERIE......extraits de mon livre   

Revenir en haut Aller en bas
 
L'ARMEE FRANCAISE A TOUT FAIT EN ALGERIE......extraits de mon livre
Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous pouvez répondre aux sujets dans ce forum
CHEMIN DE MEMOIRE DES PARACHUTISTES :: NOS GUERRES COMPTEMPORAINES et les OPEX :: ALGERIE 1954 -1962-
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujetSauter vers: