CHEMIN DE MEMOIRE DES PARACHUTISTES
Bienvenue sur notre forum Chemin de Mémoire des Parachutistes...

Si vous êtes membre de notre fratrie, ce message s'affiche car vous avez certainement oublié de vous connecter.

Si vous avez oublié votre mot de passe, en bas de page accueil du forum, par l'icône "contact", adressez un message à l'administrateur qui trouvera pour vous une solution.

Ce message s'affiche également pour nos visiteurs qui tardent à s'inscrire...!

En attendant, bonne navigation à tous.....!


« ... Le devoir de mémoire incombe à chacun...rendre inoubliable. Ceux qui sont morts pour que nous vivions ont des droits inaliénables. Laisser la mémoire se transformer en histoire est insuffisant. Le devoir de mémoire permet de devenir un témoin... »
 
AccueilAccueil  S'enregistrerS'enregistrer  Connexion  

Poster un nouveau sujet   Répondre au sujetPartagez | 
 

 26 MARS 1962 TEMOIGNAGE

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
guy61
Pro !
Pro !
avatar


MessageSujet: 26 MARS 1962 TEMOIGNAGE   Ven 23 Aoû 2013 - 16:25

de la part du Médecin Général HCG

J'ai parmi mes amis un major de gendarmerie en retraite. Je l'ai guéri du choléra et j'ai guéri son fils d'une méningite cérébrospinale d'où une profonde amitié consolidée par nos retrouvailles dans les Landes et notre passion commune pour la chasse. Quand nous remontons le Fleuve Jaune ,il me raconte que leur encadrement leur expliquait,avant le drame des barricades,par exemple, que les gens qu'ils auraient en face d'eux n'étaient pas des français mais une assemblée de racaille méditerranéenne. Ce mépris des pieds noirs était du reste très répandu parmi les frangaouis. Il faut savoir également que le Général Ailleret ,pourtant "grand féal",avait refusé que le 4ème Régiment de Tirailleurs régiment arabe constitué pour l'essentiel de jeunes recrues pro FLN soit utilisé pour le maintien de l'ordre Rue d'Isly. Mais l'ordre est venu de Paris,donc de la Grande Zorah et des lèche c.ls l'entourant. Ces "tirailleurs" sont arrivés, pour certains d'entre eux, baïonnette au canon ce qui prouve bien leur intention d'en découdre et l'impéritie voire même, malheureusement, la complicité de leur encadrement (à l'exception de Daoud Ouchène ).
Revenir en haut Aller en bas
NDL
Pro !
Pro !
avatar


MessageSujet: Re: 26 MARS 1962 TEMOIGNAGE   Dim 25 Aoû 2013 - 17:02

guy61 a écrit:
leur encadrement leur expliquait,avant le drame des barricades,par exemple, que les gens qu'ils auraient en face d'eux n'étaient pas des français mais une assemblée de racaille méditerranéenne. Ce mépris des pieds noirs était du reste très répandu parmi les frangaouis
Des Français auxquels de gaulle avait triché. Ces Français, naturellement, voulaient défendre leur terre natale.
Revenir en haut Aller en bas
 
26 MARS 1962 TEMOIGNAGE
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous pouvez répondre aux sujets dans ce forum
CHEMIN DE MEMOIRE DES PARACHUTISTES :: NOS GUERRES COMPTEMPORAINES et les OPEX :: ALGERIE 1954 -1962 :: Le 19 mars 1962 en question...-
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujetSauter vers: