CHEMIN DE MEMOIRE DES PARACHUTISTES
Bienvenue sur notre forum Chemin de Mémoire des Parachutistes...

Si vous êtes membre de notre fratrie, ce message s'affiche car vous avez certainement oublié de vous connecter.

Si vous avez oublié votre mot de passe, en bas de page accueil du forum, par l'icône "contact", adressez un message à l'administrateur qui trouvera pour vous une solution.

Ce message s'affiche également pour nos visiteurs qui tardent à s'inscrire...!

En attendant, bonne navigation à tous.....!


« ... Le devoir de mémoire incombe à chacun...rendre inoubliable. Ceux qui sont morts pour que nous vivions ont des droits inaliénables. Laisser la mémoire se transformer en histoire est insuffisant. Le devoir de mémoire permet de devenir un témoin... »
 
AccueilAccueil  S'enregistrerS'enregistrer  Connexion  

Poster un nouveau sujet   Répondre au sujetPartagez | 
 

 LE PUTSCH 21 AVRIL 1961- Récit d'un commando du 40

Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4  Suivant
AuteurMessage
Marcus
Pro !
Pro !
avatar


MessageSujet: Re: LE PUTSCH 21 AVRIL 1961- Récit d'un commando du 40   Ven 29 Mar 2013 - 19:39

Rudy, je comprends que cela ne soit pas facile et que l'émotion soit au rendez-vous! Nous saurons être patient!
Je sais me connaissant que j'aurai été du coté de ceux qui ont su réagir pour respecter la parole donnée, après l'indo, cela faisait beaucoup pour certains de continuer à se renier sur ordre politique!
Et c'est une belle histoire d'amour qui accompagne ce récit, dans un couple on ne peut toujours être d'accord sur tout!
Revenir en haut Aller en bas
Chacal
confirmé
confirmé
avatar


MessageSujet: Re: LE PUTSCH 21 AVRIL 1961- Récit d'un commando du 40   Ven 29 Mar 2013 - 22:43

Merveilleux, Rudy. L'après-putsch n'avait pas été envisagé avec une option "décomposition", ça a dû être difficile de partir en opé sans savoir pour quel idéal se trouver là
Pour le 10 aussi c'était le néant dans l'ignorance de notre futur; au point que je serais incapable de retrouver le souvenir de ces derniers jours de commando; un vrai coma !
Revenir en haut Aller en bas
Rudy Laures
confirmé
confirmé
avatar


MessageSujet: Re: LE PUTSCH 21 AVRIL 1961- Récit d'un commando du 40   Ven 29 Mar 2013 - 22:54

Cher François
Je te comprends car il faut que je puise dans mes souvenirs enfouis depuis plus de 50 ans, mais au fur et à mesure, j'ai la surprise de me rappeler beaucoup de détails, c'est fou le cerveaux humain.
Je dois reconnaître que ce sont les discutions sur le site qui ravivent les Pois CHICHES.
Vous y êtes donc tous pour quelques choses
Merci amis


PS: C'est surtout la suite qui nous a détruis it.[/b]
Revenir en haut Aller en bas
http://www.jatech.fr
rousseau serge
Pro !
Pro !
avatar


MessageSujet: Re: LE PUTSCH 21 AVRIL 1961- Récit d'un commando du 40   Sam 30 Mar 2013 - 14:40

bonjour
Rudy t'es super ecrit le livre j'achéte les yeux fermés

donc ta copine a défilé contre toi !! sans le savoir bien sur..

bientot le 14 avril 51 ans de mariage félicitations noce de camélia..

amitiés serge..
http://i69.servimg.com/u/f69/17/95/21/83/51ans_10.jpg
Revenir en haut Aller en bas
Rudy Laures
confirmé
confirmé
avatar


MessageSujet: Re: LE PUTSCH 21 AVRIL 1961- Récit d'un commando du 40   Sam 30 Mar 2013 - 14:48

Salut Serge
Pour le bouquin pas de soucis, tu fait un copie collé et tu corrige toutes les fautes d’orthographe, ensuite tu signe "devoir de mémoire" c'est notre histoire à tous vécue par chacun.

Au fait je ne connaissais pas noces de camélia. Je boirais 2 coups à ta santé.
Revenir en haut Aller en bas
http://www.jatech.fr
PTS
Pro !
Pro !
avatar


MessageSujet: Re: LE PUTSCH 21 AVRIL 1961- Récit d'un commando du 40   Dim 31 Mar 2013 - 0:33

Merci Rudy!
J'ai lu tout le sujet, que d'émotion.
Parfois un pincement au ventre.
Je suis presque jaloux de ne pas avoir connu votre épopée.
Nous les plus jeunes, nous sommes dans tous les cas fiers de vous.
Revenir en haut Aller en bas
Rudy Laures
confirmé
confirmé
avatar


MessageSujet: Re: LE PUTSCH 21 AVRIL 1961- Récit d'un commando du 40   Dim 7 Avr 2013 - 13:04

Bonjour
Excusez mon absence, quelques petits soucis, rien de grave.

Jeudi 27 avril le Baroud d’honneur.
Le café avalé, sac bergam sur le dos, armes et munitions contrôlés, nous voila partis. Cette fois nous n’avons pas oublié les transistors.

Nous marchons depuis deux heures, peut être bien moins motivé qu’en opération habituelle mais toujours très prudents. Plusieurs fois nous avons vu un T6 nous survoler mais il ne bat pas des ailes, nous sommes surveillés. Le sergent Lafoie devant moi le transistor collé à l’oreille lève la main, la colonne s’arrête.

« Radio Alger annonce: Après les évènements du 22 avril, le commandos GCPA 40 et le 1er REP sont dissous, leurs chefs ont été arrêté, certains sont en fuite »
Bien sur on s’attendait à une sanction, mais la, on est sur le cu., La nouvelle n’a pas mis 2 secondes à faire le tour.

Je ne sais plus qui a pris l’initiative et donné l’ordre, ou tout simplement l’instinct et la rage.En un instant le commando est en position de combat, l’armement des armes claquent. Un feu nourri assourdissant envahit la montagne. L’AA 52 s’est enrayée, Louis est furieux, avec une dextérité incroyable il repositionne le percuteur et c’est toutes les bandes disponibles qu’il tire malgré l’ordre de cesser le feu. Nous nous avons vidé nos chargeurs.

De Firmas discute avec les sous-officiers, « demi tour on rentre à la base »
Le pas est lent, les tètes sont basses, on passe près d’un fortin ou ce matin nous avions entendu crier « La quille bordel » Quelques biffins nous demandes si nous avons accroché. Sur que la fusillade nourrie a été entendue de loin. Notre regard suffit à les dissuader de poursuivre la discussion.

On arrive au camp, des hélicos sont là, interdiction de s’approcher des tentes. On nous demande de déposer les armes à même le sol, les officiers et sous officiers sont pris à l’écart.
Des gendarmes nous font embarquer dans les hélicos, décollage immédiat et on se retrouve sur le tarmac de La Régahia. Nous nous retrouvons une cinquantaine, je suis le seul cabo-chef. Les putains de flics de l’air nous font embarquer sur un nord 2501 qui attend moteurs en marche, nous n’avons aucuns bagages tout est resté dans les tentes, par contre il nous reste quelques grenades que nous n’avons pas utilisées et quelques munitions dans les poches.

Le Nord décolle, destination inconnue, 2 T6 nous escortent. Malgré notre anxiété, quelques conneries fusent (nous sommes des gamins de –de 20 ans) Les c.ns ils ne nous ont pas donné les pépins, putain je n’ai jamais fait de chute libre.

L’avion amorce sa descente, on voit la piste, atterrissage en bout piste, derrière les haies un peloton de gendarmes nous attendent, mais restent postés. Dès la porte ouverte une OF par sur le tarmac, rien ne bouge, une deuxième, les gendarmes ont le nez dans le gazon.
On décent du Nord, on se regroupe instinctivement, toujours pas de mouvement. Finalement d’un groupe de gradés un officier de l’armée de l’air s’avance, étant le plus gradé il s’adresse à moi.

« Vous êtes au Bourget, restez calme on va vous conduire dans vos chambres et vous servir à manger »
On arrive dans des chambrées au 1er étage qui donnent sur une rue, un regard par la fenêtre, à droite à gauche, pas de passant, une nouvelle OF part puis une deuxième. Un Adjudant et un commandant surgissent, suivez nous un avion vous attends.
On réembarque dans un Nord, décollage immédiat et environs une demi-heure plus tard l’avion se pose sur la base de Caen. (Même comité d’accueil).

(A suivre)
Revenir en haut Aller en bas
http://www.jatech.fr
Marcus
Pro !
Pro !
avatar


MessageSujet: Re: LE PUTSCH 21 AVRIL 1961- Récit d'un commando du 40   Dim 7 Avr 2013 - 13:21

Merci Rudy, ces moments inconnus et vécus de l'intérieur sont poignants et également une pierre apportée à l'histoire qui avait été occultée!
Revenir en haut Aller en bas
rousseau serge
Pro !
Pro !
avatar


MessageSujet: Re: LE PUTSCH 21 AVRIL 1961- Récit d'un commando du 40   Dim 7 Avr 2013 - 15:22

bonjour
et bin dis donc vraiment une terrible journée pleine d'angoisse
incertidude de que va ton faire de nous!!!
récit trés prenant c'est du vécu on ne peu en douté
merci rudy
amitiés serge
Revenir en haut Aller en bas
Claude Millet
Fondateur
avatar


MessageSujet: Re: LE PUTSCH 21 AVRIL 1961- Récit d'un commando du 40   Dim 7 Avr 2013 - 20:51


C'est votre histoire, soyez en fière, aucune honte à avoir.
Ces évènements appartiennent qu'on veuille ou non, à notre grande épopée parachutiste.

Partant pour le couscous!
Revenir en haut Aller en bas
Chacal
confirmé
confirmé
avatar


MessageSujet: Re: LE PUTSCH 21 AVRIL 1961- Récit d'un commando du 40   Dim 7 Avr 2013 - 21:54

Merci Rudy, continue c'est passionnant et ne figurera jamais dans les livres d'Histoire; ni sur un forum type CAF corrompu par les ....ttes de service, les P21 et autres jaloux qui n'ont rien à raconter de singulier mais réellement vécu
Revenir en haut Aller en bas
Rudy Laures
confirmé
confirmé
avatar


MessageSujet: Re: LE PUTSCH 21 AVRIL 1961- Récit d'un commando du 40   Lun 8 Avr 2013 - 0:08

Marcus,Chacal,Serge, Claude et tous ceux qui on bien voulu placer un mot gentil.

C'est grâce à vous que j'ai réussit à dominer mon mal être qui m’empêchait depuis 50 ans de pouvoir en parler et de m'exprimer sur ces événements que j'avais si mal vécu mais dont je suis très fier d'y avoir participé.
Un grand merci à vous et "Non je ne regrette rien"
Poussez votre gentillesse pour excuser mes nombreuses fautes d’orthographe car ce n'est pas facile pour moi même aujourd'hui de relater ces événements et je dois avouer que je ne me relis qu'en travers.
Revenir en haut Aller en bas
http://www.jatech.fr
Rudy Laures
confirmé
confirmé
avatar


MessageSujet: Re: LE PUTSCH 21 AVRIL 1961- Récit d'un commando du 40   Lun 8 Avr 2013 - 0:18

Une fête du 1er Mai que les Caennais doivent se rappeler.

Débarquement, Regroupement, escorté par un officier et des gendarmes on nous dirige vers des baraquements. On passe devant un terrain de foot, (ho les gars on fait une partie). « Non vous devez rester dans vos chambres, nous allons donner l’ordre de vous porter à manger. Vous êtes consignés ne bougez pas de la ».

Un car chausson de l’AA passe au ralenti. Pas besoin de mot d’ordre ou de conciliabules, le car est stoppé, par le groupe, comme un seul homme nous sommes déjà à l’intérieur aplatis comme pendant un accrochage. Le chauffeur n’oppose aucune résistance, conduit nous en ville, »mais la barrière » on s’en fou, si elle ne s’ouvre pas tu fonce.

Le planton ne se doutant de rien en voyant un car vide ouvre la barrière.
Un car d’heure plus tard vous voyez la panique : un car de para en tenue camouflées débarque sur la place ou la fête pour le premier mai bat son plein.

Le premier manège qui nous attire ce sont les voitures tamponneuses, situées au centre de la place.

Il doit être 21 ou22 heures, un nombre très important de gens sont à la fête avec leurs enfants.
Nous prenons d’assaut le guichet du manège, la caissière nous dit que son fiancé est en Algérie et comme nous n’avons pas d’argent (ou juste quelques monnaies algériennes) elle nous autorise à monter sur les voitures.

C’est la folie, deux ou trois sur les autos, on retrouve nos 15 ans. C’est à qui en tamponnera le plus et le plus fort.

Mais on s’aperçoit très vite que la place est devenue déserte, les parents prenant leur enfants et disparaissant en courant dans les rues attenantes. (il faut se rappeler que Caen est à l’époque très à gauche)
Un couple, plus courageux nous demande : Mais comment ce fait’ il que les paras sont là.
« Mais Monsieur, vous ne savez pas que nous avons envahit toute la France »

Il est entre 24 et 1 heure du matin. La place est cernée par des autos mitrailleuses et des gardes mobiles.

Surpris, occupés à nos jeux de gosses, nous n’avions rien vus.

Le Commandant de la base et son état major s’avancent vers nous (nous avions fait bloc près d’une baraque foraine) Le Commandant s’adresse à nous avec gentillesse et déférence.

« Je vous demandes de regagner les cars sans résistance. Il ne vous sera retenu aucune sanction ni aucun reproche ne vous sera fait, les bus vous laisseront devant vos chambres, tous le service de garde a été mis aux arrêts. Je vous en prie, les gardes mobiles ont ordre d’ouvrir le feu si la situation venait à l’exiger. Je m’engage personnellement à vous faire porter à boire et à manger dans vos chambres, Allez les gars, je vous comprends »

Nous nous regroupons, les bras sur les épaules du copain, pour la première fois, sans doute, nous réalisons que l’Algérie et le 40 c’est fini, les trippes se nouent, le cœur est séré, je demande aux copains de regagner les 2 cars qui se sont garés près de la place.

En quelques minutes nous avons pris 10 ans, il n’y a plus un gamin dans les cars. On arrive aux piaules, on s’allonge et je ne sais qui commence mais dans la nuit un murmure puis un chant « Non rien de rien non nous ne regrettons rien…… » Ce chant est devenu l’hymne du commando 40 et on le saura plus tard celui du 1er REP.

(A suivre)
Revenir en haut Aller en bas
http://www.jatech.fr
PLOUSEY
Pro !
Pro !
avatar


MessageSujet: Re: LE PUTSCH 21 AVRIL 1961- Récit d'un commando du 40   Lun 8 Avr 2013 - 0:20

Merci Rudy, on se moque des fautes, j' ai vécu cette période depuis la région parisienne. Nous vous attendions et avons partagé votre humiliation dans nos tenues cam de prémilitaires, prêts à vous assister. J'ai eu honte à ce moment d'être français, mais vous nous avez redonné l'honneur perdu.
"Il est là bas en Algérie, un régiment dont les soldats à chaque instants risquent leur vie....."
Revenir en haut Aller en bas
Chacal
confirmé
confirmé
avatar


MessageSujet: Re: LE PUTSCH 21 AVRIL 1961- Récit d'un commando du 40   Lun 8 Avr 2013 - 0:46

Tu as une sacrée mémoire, Rudy, et dans le moindre détail. Dis donc, si le Putsch avait réussi quel ambiance !
Déjà les français se ramollissaient grave, on aurait pu faire de grands changements "manu militari"... Pas de pot !
Revenir en haut Aller en bas
Rudy Laures
confirmé
confirmé
avatar


MessageSujet: Re: LE PUTSCH 21 AVRIL 1961- Récit d'un commando du 40   Lun 8 Avr 2013 - 11:05

François

Ces moments sont tellement restés longtemps dans ma tète à tourner en rond tous les soirs sans pouvoir attraper le sommeil que bien sur, certains reviennent naturellement.
Surement que j'ai oublié (ou omis volontairement) quelques saloperies qu'on nous a infligées et certainement commis quelques petites erreurs de temps ou d'heures.
Mais c'est avec mon cœur que j'écris et crois moi c'est une délivrance de pouvoir le dire à des copains qui comprennent ce que nous avons vécus.
Revenir en haut Aller en bas
http://www.jatech.fr
Rudy Laures
confirmé
confirmé
avatar


MessageSujet: Re: LE PUTSCH 21 AVRIL 1961- Récit d'un commando du 40   Lun 8 Avr 2013 - 11:16

Vendredi 28 avril : Parodie de tribunal

Après un café qui nous parait particulièrement amer, les gendarmes de l’air viennent nous chercher et nous conduisent dans un grande salle style foyer.
Une grande table recouverte d’un drapeau derrière laquelle siège un Général, des commandants et colonels de différant corps d’armée et bien sur Nos gendarmes de l’air près des portes.

Nous avons tout de même droit à des chaises pliantes.

Un par un nous sommes amené devant « les loyaliste »
« Nom, prénom, grade et unité. »
« Vous devez saluer correctement avant de vous présenter «
Nous avions pris c’est vrai l’habitude de saluer un peu à l’Américaine (l’index venant toucher l’insigne du béret)
Nous referons pratiquement tous 5 ou 6 fois le salut, le Général répétant sans cesse le même ordre, mais nous sans cesse le même geste. 1ère manche le 40 1 Général 0

« Donnez nous votre emploi du temps depuis le 21 au soir »
Bien sur depuis Bérouaghia nous avions décidé de soutenir nos chefs et de suivre les conseils d’Emery.
« Travail normal mon Général, nous étions volontaire et sommes toujours resté aux ordres de nos chefs »
« Quels étaient vos chefs »
« Les Chefs du 40 mon Général »

Enfin dialogue de sourd qui énerve passablement nos JUGES. (10 fois la même question, 10 fois la même réponse)

12 heures 30 Pose repas. Bien sur repas pris uniquement entre commandos aucun contact avec les gens de la base, toujours surveillé bien sur par les flics de l’air.

Vers 14 heures : Un Flic arrive et annonce : Laurès, Smaniotto, Ventura et Zorzin suivez moi.
On sort du « tribunal » 2 4L Renault bleues avec 2 chauffeurs et deux Sergent-chef armés nous attendent.
Zorzin et Smaniotto montent dans une voiture, Jeannot Ventura et moi dans la seconde. Pas un mot n’a été prononcé par nos aviateurs. Les voitures démarrent rapidement on sort de la base et direction inconnue pour l’instant.

Vers 16 h Jeannot en bon Marseillais essais de discuter et demande un arrêt pipi sous la menace de faire dans la voiture.
Le sergent Goulette (administratif et surement pour la première fois de sa vie en mission) accepte de faire une halte au bord de la route. Sa main sans cesse sur son pistolet, agrafant et dégrafant le rabat de sa sacoche, petit et rondouillard, lui, je suis sur a pissé de peur. (Qui sait ce qu’on lui avait dit sur nous)
Il doit être 19 ou 20 heures quand les 4L après avoir passé le poste de police de la base de Doullens dans la somme, s’arrêtent devant le bureau des gendarmes de l’air qui nous attendent avec un large sourire triomphant comme s’ils venaient de gagner la grande guerre.
A peine descendus les 4 cellules portes ouvertes nous accueillent. Sur le lit un sandwich et une bière.

On ne nous avait pas trompés : Il fait vachement froid dans le nord.

(A suivre)
Revenir en haut Aller en bas
http://www.jatech.fr
FOUQUET66
Expert
Expert
avatar


MessageSujet: Re: LE PUTSCH 21 AVRIL 1961- Récit d'un commando du 40   Lun 8 Avr 2013 - 12:08

Chacal a écrit:
Tu as une sacrée mémoire, Rudy, et dans le moindre détail. Dis donc, si le Putsch avait réussi quel ambiance !
Déjà les français se ramollissaient grave, on aurait pu faire de grands changements "manu militari"... Pas de pot !

Oui,nous aurions pu faire un grand chanbardement et la France serait sans doute autre chose que ce qu'elle est actuellement.Hélas les Français "ramollo"ne nous ont pa suivis.Dommage pour la suite....
Revenir en haut Aller en bas
http://www.legionetrangere.fr/
Chacal
confirmé
confirmé
avatar


MessageSujet: Re: LE PUTSCH 21 AVRIL 1961- Récit d'un commando du 40   Lun 8 Avr 2013 - 13:14

Merci Rudy, merci Fouquet, vivement la suite afin de voir jusqu'où peut aller l'infamie de la dictature...
On se doute que vous avez dû en chier un max et que les loyalistes, qui auraient été loyaux dans l'autre sens si le Putsch avait réussi, on joui un maximum à vous en faire baver
Revenir en haut Aller en bas
jacky alaux
Expert
Expert
avatar


MessageSujet: Re: LE PUTSCH 21 AVRIL 1961- Récit d'un commando du 40   Lun 8 Avr 2013 - 14:23



Je savais pas tout ca Rudy.... Quel gachi !
Revenir en haut Aller en bas
Chacal
confirmé
confirmé
avatar


MessageSujet: Re: LE PUTSCH 21 AVRIL 1961- Récit d'un commando du 40   Lun 8 Avr 2013 - 14:25

Et il n'a pas tout dit
Revenir en haut Aller en bas
rousseau serge
Pro !
Pro !
avatar


MessageSujet: Re: LE PUTSCH 21 AVRIL 1961- Récit d'un commando du 40   Lun 8 Avr 2013 - 16:02

bonjour
super Rudy mille excuses mais j'ai pas trouvé de faute nulle part..
comme dise les copains quelle bringue autrement!!!

aprés le mot fin si on y arrive imprimé et je range dans le classeur plus facile pour relire

amitiés serge
Revenir en haut Aller en bas
PLOUSEY
Pro !
Pro !
avatar


MessageSujet: Loyalistes   Lun 8 Avr 2013 - 16:18

Loyalistes, le mot me fait bondir, appeler ces gens là des loyalistes !
Les loyalistes c' étaient nous, qui respections la parole donnée, l'honneur de la Patrie, pas ceux qui suivaient celui qui enfreignait la constitution qu'il avait pourtant fait rédiger : art.5 Le président de la République est garant de l' intégrité du territoire français, de son indépendance et du respect des traités.....
Revenir en haut Aller en bas
jacky alaux
Expert
Expert
avatar


MessageSujet: Re: LE PUTSCH 21 AVRIL 1961- Récit d'un commando du 40   Lun 8 Avr 2013 - 16:27

PLOUSEY a écrit:
Loyalistes, le mot me fait bondir, appeler ces gens là des loyalistes !

: art.5 Le président de la République est garant de l' intégrité du territoire français, de son indépendance et du respect des traités.....


---------------------------------------------

Dans le cas contraire... Ces "loyalistes" et leur président ne sont-ils pas des traites ? Aller ! Ayons le courage de le dire... je prend encore des risques en disant ca, mais que voulez vous, moi qui comme tant autres ont vécu ce gachi, dans leur âme et leur sang, je ne pardonnerai jamais à ces laches.
Revenir en haut Aller en bas
laurent christian
Pro !
Pro !
avatar


MessageSujet: Re: LE PUTSCH 21 AVRIL 1961- Récit d'un commando du 40   Lun 8 Avr 2013 - 18:09

merci Rudy d'avoir ouvert la boite aux souvenirs, toujours douloureux
je venais d’être breveté prémi à Orléans, et avec des copains de corniche, nous avons pris le train pour tenter de prendre part au combat, en suivant une rumeur de création de maquis...
on s'est retrouvé dans une ferme a monter la garde façon "désert des tartares" du coté d’Angoulême, pendant une quinzaine de jours, avant que l'on nous demande de rentrer, par nos propres moyens, sur paris ...
impossible de retrouver nos instructeurs, dispersés par les visites domiciliaires, pour pouvoir se rameuter et participer de façon efficace....

53 ans après je n'ai toujours pas digéré...
ni pardonné
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: LE PUTSCH 21 AVRIL 1961- Récit d'un commando du 40   

Revenir en haut Aller en bas
 
LE PUTSCH 21 AVRIL 1961- Récit d'un commando du 40
Revenir en haut 
Page 3 sur 4Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4  Suivant

Permission de ce forum:Vous pouvez répondre aux sujets dans ce forum
CHEMIN DE MEMOIRE DES PARACHUTISTES :: LES UNITES PARACHUTISTES France et OM :: Fusiliers et Commandos Parachutistes de l'Air "CPA"-
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujetSauter vers: