CHEMIN DE MEMOIRE DES PARACHUTISTES
Bienvenue sur notre forum Chemin de Mémoire des Parachutistes...

Si vous êtes membre de notre fratrie, ce message s'affiche car vous avez certainement oublié de vous connecter.

Si vous avez oublié votre mot de passe, en bas de page accueil du forum, par l'icône "contact", adressez un message à l'administrateur qui trouvera pour vous une solution.

Ce message s'affiche également pour nos visiteurs qui tardent à s'inscrire...!

En attendant, bonne navigation à tous.....!


« ... Le devoir de mémoire incombe à chacun...rendre inoubliable. Ceux qui sont morts pour que nous vivions ont des droits inaliénables. Laisser la mémoire se transformer en histoire est insuffisant. Le devoir de mémoire permet de devenir un témoin... »
 
AccueilAccueil  S'enregistrerS'enregistrer  Connexion  

Poster un nouveau sujet   Répondre au sujetPartagez | 
 

 de GAULLE et les français d'Algérie

Aller en bas 
AuteurMessage
guy61
Pro !
Pro !
avatar


MessageSujet: de GAULLE et les français d'Algérie   Jeu 14 Mar 2013 - 19:45

UNE DES RAISONS POUR LESQUELLES, C2G A ABANDONNE L'ALGERIE FRANCAISE

C2G arrive au pouvoir en mai 1958, grâce aux
généraux d'Alger et aux pieds-noirs.
Or, en moins de 2 ans tout s'effondre, C2G créature des français d'Algérie passe à l'ennemi...
A partir du 16.09.1959, les français d'Algérie s'estiment floués et tournent le dos à C2G (et pourtant ce dernier prône l'indépendance depuis juillet 1944, tout le monde l'a oublié)qu'importe C2G joue le double jeu de mai 1958 à septembre 1959.
La semaine des barricades en janvier 1960 est un fiasco et le putsch d'avril 1961, un désastre.

Que s'est-il passé entre 1945 et 1958 ?

Outre le problème du blocage des réformes, visant à améliorer le statut des musulmans, par un puissant lobby européen à Alger, la tragédie des français d'Algérie, se résume en quelques mots : Pour le gouvernement en place , ils ne servent plus à rien !
Avec les musulmans, ils ont aidé la France à gagner la guerre 14-18, l'armée d'Afrique en juin 1944, c'était 500.000 hommes dont 50.000 métros seulement et 170.000 européens d'Algérie, soit 17% de la population totale. Après 1945, On n'a plus besoin d'eux. guy

Bibliographie : « Un siècle de passions algériennes » de Pierre Darmon, « La guerre d'Algérie «  de Peter Batty, « Histoire de l'Algérie » de Pierre Montagnon.
« La guerre d'Algérie » Françoise Corman.
Revenir en haut Aller en bas
guy61
Pro !
Pro !
avatar


MessageSujet: citation C2G   Ven 15 Mar 2013 - 19:09

Y a-t-il un brin de vérité dans ce qui est dit, ci-dessous ? OUI !je pense.....

Nous employons en Algérie 500 000 hommes au service d’ordre armé. Les rebelles emploient au maximum 30 ou 40 000 hommes à l’insurrection armée. Nous appuyons nos forces de moyens matériels écrasants par rapport à ceux de la rébellion (aviation, hélicoptères, camions, armements, concours de la marine…). En qualité militaire, nos cadres, nos états-majors, notre commandement sont incomparablement mieux formés que les malheureux analphabètes de l’insurrection.
Nous dépensons chaque année 1 000 milliards en Algérie sous toutes sortes de formes pour la lutte en Algérie. Le FLN dépense environ 30 milliards. Par le combat, les exécutions sommaires, les exécutions légales, nous tuons dix fois plus d’adversaires que ceux-ci ne nous tuent de musulmans (de toutes espèces) ou de Français. Nous détenons dans les camps et les prisons 80 000 adversaires tandis que le FLN n’en détient pour ainsi dire pas. La crainte est dans notre âme beaucoup plus que celle des fellaghas.
Nos moyens de propagande : radio, journaux, affiches, tracts, argent, écoles, secours sanitaires, centres de formation…, sont d’une puissance beaucoup plus grande que celle des moyens FLN. Notre influence et notre action diplomatiques sont hors de toute proportion avec celles du GPRA, etc. Et cependant, malgré toutes les affirmations, promesses et illusions, l’ensemble de la population musulmane n’a pas du tout « basculé » de notre côté, ni en Algérie, ni dans la métropole, ni à l’étranger.
A en croire les rêveurs ou les fumistes, il suffirait d’être les plus forts pour que les musulmans nous rallient. Quelles forces supplémentaires nous faudrait- donc pour qu’ils le fassent ! Il est parfaitement vrai que notre écrasante supériorité militaire finit par réduire la plus grande partie des bandes. Mais moralement et politiquement, c’est moins que jamais vers nous que se tournent les musulmans algériens.
Prétendre qu’ils sont français, ou qu’ils veulent l’être, c’est une épouvantable dérision. Se bercer de l’idée que la solution politique c’est l’intégration ou la francisation, qui ne sont et ne peuvent être que notre domination par la force que les gens d’Alger et nombre de bons militaires appellent « l’Algérie française », c’est une lamentable sottise. Or, étant donné l’état réel des esprits musulmans et celui de tous les peuples de la terre, étant donné les 150 000 hommes morts en combattant contre nous en Algérie, … il est tout simplement fou de croire que notre domination forcée ait quelque avenir que ce soit.

Signé : le général de Gaulle, 26 décembre 1959
Revenir en haut Aller en bas
 
de GAULLE et les français d'Algérie
Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous pouvez répondre aux sujets dans ce forum
CHEMIN DE MEMOIRE DES PARACHUTISTES :: NOS GUERRES COMPTEMPORAINES et les OPEX :: ALGERIE 1954 -1962-
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujetSauter vers: