CHEMIN DE MEMOIRE DES PARACHUTISTES
Bienvenue sur notre forum Chemin de Mémoire des Parachutistes...

Si vous êtes membre de notre fratrie, ce message s'affiche car vous avez certainement oublié de vous connecter.

Si vous avez oublié votre mot de passe, en bas de page accueil du forum, par l'icône "contact", adressez un message à l'administrateur qui trouvera pour vous une solution.

Ce message s'affiche également pour nos visiteurs qui tardent à s'inscrire...!

En attendant, bonne navigation à tous.....!


« ... Le devoir de mémoire incombe à chacun...rendre inoubliable. Ceux qui sont morts pour que nous vivions ont des droits inaliénables. Laisser la mémoire se transformer en histoire est insuffisant. Le devoir de mémoire permet de devenir un témoin... »
 
AccueilAccueil  S'enregistrerS'enregistrer  Connexion  

Partagez | 
 

 Noratlas n°160 - "auto photo". Si vous n'y voyez pas de l'amour, alors... vous n'avez jamais aimé

Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2
AuteurMessage
Sergent LOMBART
Expert
Expert
avatar


MessageSujet: Re: Noratlas n°160 - "auto photo". Si vous n'y voyez pas de l'amour, alors... vous n'avez jamais aimé   Mer 25 Nov 2009 - 18:05

Je ne peux que remercier Saint-Michel!

Pour t'avoir donné le virus de notre appareil fétiche...

Malheureusement, aucune photo, aucune vidéo, ne pourrons de donner un aperçu de ce que nous avons connu, mais, aucun para qui a sauté du noratlas, n'a oublié, le vent des moteur, l'odeur de kérosène, le planché en bois la sonnerie..

Merci en tout cas de participer au passage du flambeau...
Revenir en haut Aller en bas
Arcimboldo_56
Pro !
Pro !
avatar


MessageSujet: THE 160 de Meucon   Ven 27 Nov 2009 - 11:24

Bonjour les fanas de la grise.
Je souhaite juste donner une précision sans vouloir ne créer aucune polémique stérile lol :
le noratlas ne fonctionnait pas au kérozène mais à l'essence, précisément la 100/130, remplacée dans les pays chauds par la 115/145 lorsque l'on pouvait en trouver.
L'huile moteur était de la DE100.
Tout cela donne des odeurs et l'odeur de la grise était sensuelle ! ;o)))))
Clin d'oeil à Pascale !
Pour ceux qui ont pu faire de la ligne en hiver sur ce merveilleux tagazou, il y avait quelquefois des senteurs d'alcool, ce qui inquiétait certains PAX !
Ces relents subtils provenaient du dégivrage des hélices à l'alcool isopropylique.
Ainsi lorsque le givrage était sévère, dans la soute, l'on pouvait entendre les blocs de glace qui en s'éjectant des pales de l'hélice venaient frapper la cellule du cargo.
Le N2501 volait à une altitude de croisière moyenne de 9000 pieds, au niveau 90 en général (90 - 100 niveau optimum de fonctionnement moteur) et c'est à ce niveau que cela givrait le plus. C'est à ce niveu que l'on rentrait dans les beaux cumulonimbus, il n'y avait pas de radar sur la grise. Ainsi on rentrait de tout coeur directement dans le centre actif du cunimb !
N'avez-vous pas remarqué le nez bosselé de certains taxis ? C'étit de gros glaçons des cunimbs qui venaient frapper ce si joli nez ! Je ne vous dit pas coment ça secouait daans ces moments là !
Je pourrais continuer mais il faut que je quitte, j'ai un gastro ! un déjeuner, pas une chiasse lol Désolé d'être si vulgaire, ça m'a échappé ! ;o))))
Très cordialement à vous, chers paras et mes hommages à Pascale.
Arcimboldo
PS : Pascale je t'ai adressé 2 MP que je ne retrouve plus dans ma BAL ! ? ! ? Les as-tu reçus ?
Revenir en haut Aller en bas
Claude Millet
Fondateur
avatar


MessageSujet: Re: Noratlas n°160 - "auto photo". Si vous n'y voyez pas de l'amour, alors... vous n'avez jamais aimé   Ven 27 Nov 2009 - 14:51

arcimboldo_56 a écrit:
Bonjour les fanas de la grise.
Je souhaite juste donner une précision sans vouloir ne créer aucune polémique stérile lol :
le
noratlas ne fonctionnait pas au kérosène mais à l'essence, précisément
la 100/130, remplacée dans les pays chauds par la 115/145 lorsque l'on
pouvait en trouver.
L'huile moteur était de la DE100.
Tout cela donne des odeurs et l'odeur de la grise était sensuelle !
Clin d'oeil à Pascale !
Pour
ceux qui ont pu faire de la ligne en hiver sur ce merveilleux tagazou,
il y avait quelquefois des senteurs d'alcool, ce qui inquiétait
certains PAX !
Ces relents subtils provenaient du dégivrage des hélices à l'alcool isopropylique.
Ainsi
lorsque le givrage était sévère, dans la soute, l'on pouvait entendre
les blocs de glace qui en s'éjectant des pales de l'hélice venaient
frapper la cellule du cargo.
Le N2501 volait à une altitude de
croisière moyenne de 9000 pieds, au niveau 90 en général (90 - 100
niveau optimum de fonctionnement moteur) et c'est à ce niveau que cela
givrait le plus. C'est à ce niveau que l'on rentrait dans les beaux
cumulonimbus, il n'y avait pas de radar sur la grise. Ainsi on rentrait
de tout coeur directement dans le centre actif du cunimb !
N'avez-vous
pas remarqué le nez bosselé de certains taxis ? C'étit de gros glaçons
des cunimbs qui venaient frapper ce si joli nez ! Je ne vous dit pas
comment ça secouait dans ces moments là !
Je pourrais continuer mais
il faut que je quitte, j'ai une gastro ! un déjeuner, pas une chiasse
Désolé d'être si vulgaire, ça m'a échappé !
Très cordialement à vous, chers paras et mes hommages à Pascale.
Arcimboldo
PS : Pascale je t'ai adressé 2 MP que je ne retrouve plus dans ma BAL ! ? ! ? Les as-tu reçus ?

Un petit amphi sympath...merci arcimboldo!

De la 100/130 et pendant presque 47 ans personne ne m'avait démenti, même pas SL avec qui nous avons de nombreuse fois (dans nos écrits) parlé de la griserie par l'odeur du kérosène !

C'était alors une véritable bombe volante...maintenant, je comprends pourquoi la pétarade des moteurs au démarrage!

Citation :
Tout cela donne des odeurs et l'odeur de la grise était sensuelle !

Merci encore...arcimboldo!
Revenir en haut Aller en bas
Sergent LOMBART
Expert
Expert
avatar


MessageSujet: Re: Noratlas n°160 - "auto photo". Si vous n'y voyez pas de l'amour, alors... vous n'avez jamais aimé   Ven 27 Nov 2009 - 17:26

Merci pour tes précisions technique Arcimboldo_56 !en fait pour nous autres terriens, c'est un terme générique.....

Je pense et j'espère que tout le monde avait compris, l'odeur spécifique qui était propulsé vers l'arrière de ses moteurs....

Je n'ai pas constaté pareille odeur derrière un Transall.....
Revenir en haut Aller en bas
Arcimboldo_56
Pro !
Pro !
avatar


MessageSujet: Voeux 2010   Mer 30 Déc 2009 - 15:51

A Pascale, amoureuse du 160, je présente mes voeux les plus chaleureux.

A cette occasion, j'en profite pour les adresser également à tous ces sympathiques fondus qui sautent en marche !

Bloavez mad et kénavo.

Revenir en haut Aller en bas
Pérignon
Expert
Expert
avatar


MessageSujet: Re: Noratlas n°160 - "auto photo". Si vous n'y voyez pas de l'amour, alors... vous n'avez jamais aimé   Jeu 14 Oct 2010 - 15:32

Pascale Philibert a écrit:
Voici donc la photo qui me pose problème...
Une baleine, un lévrier (ou une levrette).
Si quelqu'un sait, merci de me laisser un comm.



Les renseignements décisifs fournis par un ami ancien pilote de la Grise qui m'a dirigé sur l'escadron de transport Vercors permettent de répondre :

L'insigne est celui de la 63e Escadre de Transport composé de l'insigne du Centre d'Instruction des équipages de transport CIET340 et de l'insigne de l'escadron de transport "Vercors". La levrette est l'insigne d'une escadrille de la guerre 14 , la SPA Bi 55 dont l'ET" Vercors" a repris les traditions.

Aussi :

Citation :
63° ESCADRE DE TRANSPORT ET COMMANDEMENT CIET

A 1148 homologué le 25 mai 1981 sur BA 101 TOULOUSE FRANCAZAL

Définition héraldique :
Ecu moderne taillé au un d’azur à l’insigne du CIET et au deux d’argent à l’insigne du VERCORS.

Définition symbolique:
L'insigne du CIET/63e ET regroupe les insignes du CIET 340 (A1081) de l’ET 2/63 VERCORS (A894, anciennement ET 1/62 VERCORS).

Observation :
A la dissolution de l’ET 2/63 VERCORS le 1er octobre 1986, le CIET 340 reprend son insigne A1081.

L'insigne du CIET



L'insigne de l'escadron VERCORS

Revenir en haut Aller en bas
Arcimboldo_56
Pro !
Pro !
avatar


MessageSujet: CIET et VERCORS = 63ème   Ven 15 Oct 2010 - 15:40

Pérignon au top de l'info ;o))))

Il convient donc de l'anoblir !

Ainsi dorénavant, ce sera Dom Pérignon ;o)))))))))))

Bien à toi cher ami

et à toutes et tous.

Arcimboldo
Revenir en haut Aller en bas
ZITOUNE
Pro !
Pro !
avatar


MessageSujet: Re: Noratlas n°160 - "auto photo". Si vous n'y voyez pas de l'amour, alors... vous n'avez jamais aimé   Dim 6 Mar 2011 - 11:30

Ah, le 160, celui de ma Prémi en aout 1977.
Pour beaucoup comme moi ce fut aussi le bapteme de l'air et dans quel avion...finalement nous avions de la chance.
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Noratlas n°160 - "auto photo". Si vous n'y voyez pas de l'amour, alors... vous n'avez jamais aimé   

Revenir en haut Aller en bas
 
Noratlas n°160 - "auto photo". Si vous n'y voyez pas de l'amour, alors... vous n'avez jamais aimé
Revenir en haut 
Page 2 sur 2Aller à la page : Précédent  1, 2

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
CHEMIN DE MEMOIRE DES PARACHUTISTES :: LES AVIONS MYTHIQUES et récents des PARAS :: NORD 2501 dit NORATLAS :: Fiche des NORD 2501 dit NORATLAS-
Sauter vers: