CHEMIN DE MEMOIRE DES PARACHUTISTES
Bienvenue sur notre forum Chemin de Mémoire des Parachutistes...

Si vous êtes membre de notre fratrie, ce message s'affiche car vous avez certainement oublié de vous connecter.

Si vous avez oublié votre mot de passe, en bas de page accueil du forum, par l'icône "contact", adressez un message à l'administrateur qui trouvera pour vous une solution.

Ce message s'affiche également pour nos visiteurs qui tardent à s'inscrire...!

En attendant, bonne navigation à tous.....!


« ... Le devoir de mémoire incombe à chacun...rendre inoubliable. Ceux qui sont morts pour que nous vivions ont des droits inaliénables. Laisser la mémoire se transformer en histoire est insuffisant. Le devoir de mémoire permet de devenir un témoin... »
 
AccueilAccueil  S'enregistrerS'enregistrer  Connexion  

Partagez | 
 

 Tchad : Relève de la force Épervier

Aller en bas 
AuteurMessage
dulac
Pro !
Pro !
avatar


MessageSujet: Tchad : Relève de la force Épervier   Lun 25 Fév 2013 - 1:22



Comme tous les quatre mois, la base aérienne de N’Djamena connaît de nombreux mouvements de personnel. Cinq rotations d’avions se sont croisées et c’est un peu plus de 750 militaires qui ont été relevés dont 350 composant le groupement Terre.
prise d'armes

Le groupement Terre de la force Epervier est passé sous les ordres du colonel Waché, chef de corps du 110e régiment d’infanterie (110e RI) basé à Donaueschingen en Allemagne. Il succède au colonel Gèze, chef de corps du 21e régiment d’infanterie de Marine (21e RIMa) toujours déployé au Mali. Le précédent groupement Terre composé par le 21e RIMA de Fréjus et le 1er Régiment étranger de cavalerie (1er REC) d’Orange ont en effet été les premiers éléments terrestres à être déployés lors du déclenchement de l’opération Serval.

Le 110e RI arme désormais l’état-major du groupement Terre ainsi que la compagnie motorisée (COMOTO) ; le 3e régiment de Hussards (3e RH) de Metz quant à lui, arme l’escadron blindé et le 8e régiment d’artillerie (8e RA) de Commercy constitue l’unité élémentaire de protection terrestre détachée à Abéché. Pour des raisons de logement, suite à l’augmentation des flux de personnel lors de l’opération Serval, une partie importante de la COMOTO a été momentanément stationnée à Abéché.

Une autre passation de commandement s’est déroulée le 11 février 2013 à Faya, pour le détachement français constitué d’une vingtaine de militaires et situé dans la palmeraie au milieu du désert saharien. La cérémonie a été l’occasion de réunir les nombreuses autorités locales avec lesquelles les militaires travaillent au quotidien. Le lieutenant-colonel Urlacher y succède au lieutenant-colonel Marcaillou, précédent chef du détachement sur place.

Quelques jours auparavant, le 08 février 2013, le colonel Rataud, commandant de la force Épervier, a présidé le transfert d’autorité de la base de soutien à vocation interarmées BSVIA de la force Épervier. Le lieutenant-colonel Krausse succède ainsi au lieutenant-colonel Grégoire. La base de soutien à vocation interarmées compte plus de 300 militaires détachés de l’armée de terre, de l’armée de l’air et des services. Elle assure le support opérationnel, technique et personnel des unités stationnées sur la base Adji Kosseï (protection, sécurité incendie, soutien pétrolier etc…). En cas de déclenchement du plan Chari Baguirmi, elle assure l’organisation et le fonctionnement du centre d’évacuation des ressortissants (CENTREVAC).

_________________

Revenir en haut Aller en bas
 
Tchad : Relève de la force Épervier
Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
CHEMIN DE MEMOIRE DES PARACHUTISTES :: NOS GUERRES COMPTEMPORAINES et les OPEX :: OPEX 1962 à ce jour :: TCHAD-
Sauter vers: