CHEMIN DE MEMOIRE DES PARACHUTISTES
Bienvenue sur notre forum Chemin de Mémoire des Parachutistes...

Si vous êtes membre de notre fratrie, ce message s'affiche car vous avez certainement oublié de vous connecter.

Si vous avez oublié votre mot de passe, en bas de page accueil du forum, par l'icône "contact", adressez un message à l'administrateur qui trouvera pour vous une solution.

Ce message s'affiche également pour nos visiteurs qui tardent à s'inscrire...!

En attendant, bonne navigation à tous.....!


« ... Le devoir de mémoire incombe à chacun...rendre inoubliable. Ceux qui sont morts pour que nous vivions ont des droits inaliénables. Laisser la mémoire se transformer en histoire est insuffisant. Le devoir de mémoire permet de devenir un témoin... »
 
AccueilAccueil  S'enregistrerS'enregistrer  Connexion  

Répondre au sujetPartagez | 
 

 Mali : l'armée française s'empare d'une nouvelle ville

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Rivoil
Pro !
Pro !
avatar


MessageSujet: Mali : l'armée française s'empare d'une nouvelle ville   Lun 18 Fév 2013 - 23:43


VIDEO. Mali : l'armée française s'empare d'une nouvelle ville
Publié le 17/02/2013 | 21:15 , mis à jour le 17/02/2013 | 21:16
Durée : 2:10




Au Mali, les soldats français, nigériens et maliens sont entrés, dimanche 17 février, dans la ville de Bourem, près de Gao et Kidal, deux importantes cités du nord du pays. Les jihadistes ont fui trois jours auparavant. Les militaires ont été chaleureusement accueillis par la population qui brandissait des petits drapeaux français et maliens. "C'est la délivrance aujourd'hui", s'exclame le maire de Bourem au micro des envoyés spéciaux de France 2. Il explique que les islamistes se comportaient en "maîtres" car ils "droit de vie ou de mort sur [eux]".

Toutefois, les forces françaises restent en alerte car des islamistes peuvent encore se cacher dans la population. "On a tous l'expérience de l'Afghanistan dans notre armée française et on connaît leur mode d'action. Ils sont capables à tout instant de nous infliger des pertes", explique le lieutenant-colonnel Christophe Loridon, de l'Etat-major de la brigade "Serval".

Francetv info / Loïc de la Mornais, Annie Tribouart - France 2

Pour visionner la vidéo et lire l'article

_________________
« On peut demander beaucoup à un soldat, en particulier de mourir, c’est son métier ; on ne peut lui demander de tricher, de se dédire, de se contredire, de se renier, de se parjurer. »Commandant Hélie de Saint-Marc dernier chef de corps du 1er REP
Revenir en haut Aller en bas
 
Mali : l'armée française s'empare d'une nouvelle ville
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous pouvez répondre aux sujets dans ce forum
CHEMIN DE MEMOIRE DES PARACHUTISTES :: NOS GUERRES COMPTEMPORAINES et les OPEX :: OPEX 1962 à ce jour :: MALI opération SERVAL-
Répondre au sujetSauter vers: