CHEMIN DE MEMOIRE DES PARACHUTISTES
Bienvenue sur notre forum Chemin de Mémoire des Parachutistes...

Si vous êtes membre de notre fratrie, ce message s'affiche car vous avez certainement oublié de vous connecter.

Si vous avez oublié votre mot de passe, en bas de page accueil du forum, par l'icône "contact", adressez un message à l'administrateur qui trouvera pour vous une solution.

Ce message s'affiche également pour nos visiteurs qui tardent à s'inscrire...!

En attendant, bonne navigation à tous.....!


« ... Le devoir de mémoire incombe à chacun...rendre inoubliable. Ceux qui sont morts pour que nous vivions ont des droits inaliénables. Laisser la mémoire se transformer en histoire est insuffisant. Le devoir de mémoire permet de devenir un témoin... »
 
AccueilAccueil  S'enregistrerS'enregistrer  Connexion  

Partagez | 
 

 PAUVRE DE NOUS !!!

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
SACCO83
Pro !
Pro !
avatar


MessageSujet: PAUVRE DE NOUS !!!   Lun 18 Fév 2013 - 11:43

Mes chers médias,

J’apprends, effaré, à longueur de jour dans vos journaux, qu’en France, en hiver il NEIGE. Je n’en reviens pas. Il neige en hiver ! Pire, je constate qu’il ne neige pas seulement dans le Nord, il neige aussi dans le Sud.
Cà c’est de l’info. Je crois bien que si vous ne m’aviez pas abreuvé jusque plus soif de cette information incroyable, je ne me serais pas aperçu qu’il pouvait encore neiger en France en hiver. La poudre blanche qui a recouvert mon jardin c’était de la neige ????? Je n’en reviens pas. J’ai eu de la neige chez moi en hiver, et je ne le savais pas.
Grâce à vous je me sens bien informer. Je suis certain que cet été vous ne manquerez pas de me faire savoir pendant une semaine que le soleil luit sur la France. Un grand merci pour ces infos. Je ne m’en serais pas aperçu seul.
Pourtant, le bailleur de fond de vos chaînes que je suis par l’impôt que me pompe l’état parce que je suis français (et oui, je n’ouvre pas droit à l’AME et à tous le panel des allocations que nombres d’étrangers perçoivent, eux) aurait aimé que vous l’informiez d’un fait divers, si peu important, que vous n’avez pas jugé bon de le faire savoir et qui s’est déroulé le 10 janvier dernier à Aix en Provence.
Effectivement, il ne s’agit que d’un rond point portant le nom d’un illustre inconnu qui a été vandalisé…
Mais qui était ce général oublié de tous, ayant écrit quelques livres parlant d’un pays qui meurt mais qu’il aimait passionnément.
Cet inconnu porte le nom de Marcel Bigeard ? Il était général de corps d’armée. Un rond-point porte son nom ?

Alors le citoyen lambda que je suis vous livre une information bien moins importante que la neige qui tombe en hiver.
Le jeudi 10 janvier 2013 au soir, constat du vandalisme dont a été victime la Stèle du rond point Bigeard à Aix en Provence. Cette plaque avait été apposée le 5 décembre 2012, en présence de Mme le Maire d’Aix, du Général Piquemal et des membres de l'UNP. Les lâches, ont détruit la plaque noire, sur laquelle apparaissait le visage du Général Bigeard; Il ne reste plus qu’un tout petit morceau du liseré bleu-blanc-rouge, en haut, à gauche.

J’imagine que si des vandales avaient osés vandaliser le panneau portant le nom de ce jeune et célèbre tunisien, dont j’ai oublié le nom, qui s’est immolé par le feu et qui a déclenché ce que vous avez appelez « le printemps arabe » vous auriez très certainement fait la une de vos journaux en stigmatisant ceux qui auraient gravement insulté la mémoire de ce suicidé. Je note, au passage, que si vous avez longuement parlez du printemps arabe, vous êtes d’une grande discrétion quant à son hiver et au recul des droits de la femme dans ces pays. L’hiver vous n’en parlez que lorsqu’il tombe, anormalement, de la neige.

Je comprends messieurs que vous soyez extrêmement réticent à parler d’un homme admirable qui vantait l’amour de son pays et qui n’appartenait pas aux mêmes clubs que vous. Je pense aux clubs le ‘Siècle’ et au ‘French Américan Foundation’. Clubs d’une grande discrétion mais si influents où se côtoient tout ce qui compte « d’élites » français de tous bords politiques, en passant par les journalistes, éditeurs de presse, syndicalistes de la CGT au Medef, banquiers, etc. (J’en possède la liste depuis peu, elle confirme les raisons que j’aie de vous interpeller. Je n’y ai vu ni le nom de Marine Le Pen, ni celui de Mélenchon).

Le général, lui, ne mangeait pas ce pain là il se contentait, comme la majorité des français, d’aimer la France et de le dire très fort. Comme tous les soldats ayant commandés, il n’avait pas forcément les mains propres parce qu’il exécutait les ordres des politiques. Mais il le faisait pour la France, rien que pour elle et en son nom. Mon grand-père aimait cette phrase entendue un jour « la guerre est le massacre de gens qui ne se connaissent pas au profit de gens qui se connaissent mais qui ne se massacre pas » dans cette phrase il est aisée de connaitre la place du général et la vôtre.
En vérité je vous le dis, de nouveau. Le peuple est en train de se redresser et va demander des comptes. Sincèrement je ne voudrais pas être a vos places car, vous le savez, le peuple est rustre, il aime les solutions simples et efficaces, il ressortira le ‘raccourcisseur’ (on ne lui a pas demandé son avis pour le supprimer, il est donc en droit de l’ignorer et de le remettre en place parce qu’il est le peuple souverain qui s’avance et qui proclame ‘tyran descendez au tombeau’. Vous vous rappelez la chanson ? Elle commence par ‘la victoire en chantant….’) et vous serez très certainement en bonne place au pied de l’escalier qui y conduit.

Remémorez-vous ces paroles « Entendez-vous dans les campagnes Mugir ces féroces soldats ? Ils viennent jusque dans vos bras Egorger vos fils et vos compagnes ! » Posez vous la question de savoir, le moment venu, qui entendra mugir les soldats et qui les verra venir égorger qui ?
Sincèrement je préfère ma place à la vôtre.

Je ne vous souhaite pas bonne nuit car moi, vous ayant interpellé, je vais bien dormir.

Inamicalement vôtre.
Revenir en haut Aller en bas
http://societe.volontaires65@sfr.fr
SACCO83
Pro !
Pro !
avatar


MessageSujet: GENERAL BIGEARD   Lun 18 Fév 2013 - 11:54

Porte drapeau des médaillés militaires du Luc, j'ai refusé de participer à la cérémonie officielle, car je ne voulait pas serrer la main de deux types que je n'aime pas du tout. Par contre j'ai participé à une cérémonie très intime qui réunissait les "vieux de la vieille". Il y avait environ 200 spectateurs (des anciens) et une trentaine de drapeaux d'unités ayant baroudé en Algérie. Il était 17.00 et le soleil se couchait. Les "huiles" étaient toutes parties.

Un officiel a lu la biographie de Bruno, puis après une minute de silence ce fut une marseillaise hurlée par 250 gosiers.



Adieu Bruno, tu es heureux car tu ne vas pas être obligé de voir ce qui va arriver au pays que tu aimait tant, et qui te l'as si peu rendu.
Revenir en haut Aller en bas
http://societe.volontaires65@sfr.fr
Kéo
Expert
Expert
avatar


MessageSujet: Re: PAUVRE DE NOUS !!!   Lun 18 Fév 2013 - 16:50

Bravo pour ce texte, il est de toi SACCO83?
Revenir en haut Aller en bas
SACCO83
Pro !
Pro !
avatar


MessageSujet: TEXTE   Lun 18 Fév 2013 - 18:38

Non Kéo. Même si j'en pense chaque mot, il n'est pas de moi. C'est un pote para qui me l'a envoyé. Peut être est il de lui ou d'un autre. Qu'importe, nous tous sommes d'accord avec.

Revenir en haut Aller en bas
http://societe.volontaires65@sfr.fr
battement zéro
Pro !
Pro !
avatar


MessageSujet: Re: PAUVRE DE NOUS !!!   Lun 18 Fév 2013 - 20:47

Ah! ces médias...

_________________

Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: PAUVRE DE NOUS !!!   

Revenir en haut Aller en bas
 
PAUVRE DE NOUS !!!
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
CHEMIN DE MEMOIRE DES PARACHUTISTES :: AU PANTHEON DES PARACHUTISTES, tous égaux devant la mort, St MICHEL ne fait aucune distinction de grade :: AU PANTHEON DES PARACHUTISTES :: CEREMONIE FUNERAIRE GENERAL MARCEL BIGEARD-
Sauter vers: