CHEMIN DE MEMOIRE DES PARACHUTISTES
Bienvenue sur notre forum Chemin de Mémoire des Parachutistes...

Si vous êtes membre de notre fratrie, ce message s'affiche car vous avez certainement oublié de vous connecter.

Si vous avez oublié votre mot de passe, en bas de page accueil du forum, par l'icône "contact", adressez un message à l'administrateur qui trouvera pour vous une solution.

Ce message s'affiche également pour nos visiteurs qui tardent à s'inscrire...!

En attendant, bonne navigation à tous.....!


« ... Le devoir de mémoire incombe à chacun...rendre inoubliable. Ceux qui sont morts pour que nous vivions ont des droits inaliénables. Laisser la mémoire se transformer en histoire est insuffisant. Le devoir de mémoire permet de devenir un témoin... »
 
AccueilAccueil  S'enregistrerS'enregistrer  Connexion  

Répondre au sujetPartagez | 
 

 La traque aux jihadistes se poursuit. L'armée française et des militaires de l'armée tchadienne poursuivent lundi dans le massif des Ifoghas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
R.Mathieu
confirmé
confirmé
avatar


MessageSujet: La traque aux jihadistes se poursuit. L'armée française et des militaires de l'armée tchadienne poursuivent lundi dans le massif des Ifoghas   Lun 4 Fév 2013 - 22:36

12h39 : La traque aux jihadistes se poursuit. L'armée française et des militaires de l'armée tchadienne poursuivent lundi dans le massif des Ifoghas, au nord de Kidal, tout près de la frontière algérienne, leur traque aux groupes islamistes armés liés à Al-Qaïda qui s'y sont repliés après leur fuite des grandes villes du nord Mali. C'est dans cette immense zone de montagnes et de grottes, berceau des Touareg, qu'une bonne partie des chefs et des combattants des groupes islamistes armés se sont réfugiés. Les arrestations de Mohamed Moussa Ag Mouhamed, considéré comme le numéro trois d'Ansar Dine et d'Oumeïni Ould Baba Akhmed, un haut responsable du Mujao, le mouvement jihadiste de la région de Gao, ont été revendiquées par le Mouvement national pour la libération de l'Azawad (MNLA). Kidal a longtemps été le bastion d'Ansar Dine, mais avant même l'arrivée de troupes françaises, elle était passée sous le contrôle du Mouvement islamique de l'Azawad (MIA, dissidence d'Ansar Dine s'affirmant « modérée ») et du MNLA. Ces deux groupes ont affirmé soutenir l'arrivée des soldats français à Kidal, mais refusent la présence de militaires maliens et ouest-africains, notamment par crainte d'exactions contre les membres des communautés arabe et touareg de la ville, parfois assimilés aux groupes islamistes armés.
Source Les Echos
Revenir en haut Aller en bas
 
La traque aux jihadistes se poursuit. L'armée française et des militaires de l'armée tchadienne poursuivent lundi dans le massif des Ifoghas
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous pouvez répondre aux sujets dans ce forum
CHEMIN DE MEMOIRE DES PARACHUTISTES :: NOS GUERRES COMPTEMPORAINES et les OPEX :: OPEX 1962 à ce jour :: MALI opération SERVAL-
Répondre au sujetSauter vers: