CHEMIN DE MEMOIRE DES PARACHUTISTES
Bienvenue sur notre forum Chemin de Mémoire des Parachutistes...

Si vous êtes membre de notre fratrie, ce message s'affiche car vous avez certainement oublié de vous connecter.

Si vous avez oublié votre mot de passe, en bas de page accueil du forum, par l'icône "contact", adressez un message à l'administrateur qui trouvera pour vous une solution.

Ce message s'affiche également pour nos visiteurs qui tardent à s'inscrire...!

En attendant, bonne navigation à tous.....!


« ... Le devoir de mémoire incombe à chacun...rendre inoubliable. Ceux qui sont morts pour que nous vivions ont des droits inaliénables. Laisser la mémoire se transformer en histoire est insuffisant. Le devoir de mémoire permet de devenir un témoin... »
 
AccueilAccueil  S'enregistrerS'enregistrer  Connexion  

Répondre au sujetPartagez | 
 

 Mali opération SERVAL

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : 1, 2, 3  Suivant
AuteurMessage
Bertrand
Pro !
Pro !
avatar


MessageSujet: Mali opération SERVAL   Sam 19 Jan 2013 - 1:16

Le 11 janvier 2013, lors de la première phase de l’opération Serval consistant, en appui des forces armées maliennes, à stopper l’avancée des groupes djihadistes vers le Sud du Mali, le Lieutenant Damien BOITEUX du 4e régiment d’hélicoptères des Forces spéciales a été mortellement blessé alors qu’il était aux commandes de son hélicoptère.

Revenir en haut Aller en bas
Bertrand
Pro !
Pro !
avatar


MessageSujet: Re: Mali opération SERVAL   Sam 19 Jan 2013 - 11:14




L'adieu aux armes.
Sur cette photo prise quelque part dans le désert et donnée par sa famille, apparaît le lieutenant Damien Boiteux, 41 ans, pilote au 4e régiment d'hélicoptères des forces spéciales, mortellement blessé le 11 janvier au Mali au cours d'un violent accrochage avec des djihadistes. Spécialiste reconnu des interventions difficiles en milieu désertique, cet officier brillant avait participé à de nombreuses missions extérieures: Djibouti en 1993, ex-Yougoslavie en 1998, Côte d'Ivoire en 2005, 2007 et 2009, à nouveau Djibouti en 2008 et 2009, Mauritanie en 2010 et Burkina Faso en 2010, 2011 et 2012. Autant d'opérations qui l'ont profondément marqué. Le lieutenant Boiteux est le premier mort français de l'opération «Serval». Il était pacsé et père d'un enfant. Crédits photo : SIPA/SIP
Revenir en haut Aller en bas
Bertrand
Pro !
Pro !
avatar


MessageSujet: Re: Mali opération SERVAL   Lun 21 Jan 2013 - 11:17

INTERVENTION AU MALI - Par communiqué officiel



Rappel sécurité à l’attention des journalistes sur le territoire malien (16.01.13)
Ministère des Affaires étrangères / Ministère de la Défense - Communiqué conjoint
Mesdames et Messieurs les journalistes,

La situation sécuritaire au Mali impose à chacun la plus grande prudence.

Vous savez à quel point les autorités françaises sont attachées à votre sécurité. Aussi, si vous devez vous rendre au Mali, nous vous demandons de faire preuve de la plus extrême vigilance, de vous tenir informés de l’évolution de la situation et de respecter les consignes de sécurité données par le ministère des Affaires étrangères, l’ambassade de France à Bamako et nos forces sur place qui sont à même de vous indiquer les zones où vous ne devez pas vous rendre.

Le non respect de ces règles élémentaires de prudence mettrait en péril, non seulement votre sécurité, mais également la sécurité de ceux qui se porteraient à votre aide.

Les directions de la communication du ministère des Affaires étrangères et de la Défense restent à votre disposition pour toute précision ou information complémentaire.


Philippe Lalliot
Directeur de la Communication et de la presse du ministère des Affaires étrangères

Philippe Germain
Délégué à l’information et à la communication de la Défense

Revenir en haut Aller en bas
Bertrand
Pro !
Pro !
avatar


MessageSujet: Re: Mali opération SERVAL   Lun 21 Jan 2013 - 11:25

Revenir en haut Aller en bas
Bertrand
Pro !
Pro !
avatar


MessageSujet: Re: Mali opération SERVAL   Jeu 24 Jan 2013 - 10:14

C’est aussi le nom choisi pour l’intervention française au Mali, nettement moins grandiloquent que
« Tempête du désert ».

Revenir en haut Aller en bas
Pérignon
Expert
Expert
avatar


MessageSujet: Re: Mali opération SERVAL   Dim 27 Jan 2013 - 0:10

Citation :
Réflexions d’un chibani sur la guerre au Mali

J’ai eu la vocation militaire très tôt et mes lectures d’adolescent tournaient autour des récits de guerre. Plus encore que ceux de 1914/18, ceux de la période coloniale me fascinaient car ils mettaient en scène de jeunes chefs, isolés avec quelques soldats autochtones sur des territoires immenses, face des adversaires souvent redoutables par leur maîtrise du terrain, leur fanatisme et leur mépris de la mort.

Sans avoir eu la chance de commander à mon tour un « escadron blanc », j’ai acquis, jeune, une petite expérience de la solitude du chef sur le terrain, de l’adversaire à épier et si possible à surprendre, des hommes à encourager souvent, à calmer parfois et à ramener toujours, vivants, blessés ou morts...

Plus tard, j’ai mesuré le poids de l’opinion sur la politique de défense et constaté notamment que les deux guerres du Vietnam avaient été perdues davantage sur les campus et au parlement que dans la brousse…

C’est pourquoi, je pense très fort à nos capitaines et lieutenants qu’on vient d’engager au Mali. Par rapport à leurs anciens, ceux par exemple des compagnies méharistes traquant un rezzou, nos jeunes bénéficient de quelques avantages et souffrent de beaucoup de contraintes.

Ils sont motorisés, disposent d’équipements dernier cri: lunettes de vision et de tir nocturne, GPS, gilets pare-balles et téléphone permettant de communiquer avec l’éclaireur de tête, et de guider l’appui aérien de rigueur, feu ou l’EVASAN.

En revanche, même s’ils ont acquis un certain nombre de réflexes en Opex, et notamment en Afghanistan, ils n’ont aucune connaissance du milieu et des habitants.

Circonstance aggravante, leurs actions sont contrôlées en permanence par des chefs qui, eux- mêmes, sont en liaison directe avec le CEMA et l’Elysée. Il en résulte que le moindre de leur succès, et surtout les pertes même minimes qu’ils pourraient subir, risquent d’être rapportées au prochain 20 H et d’y faire l’objet de commentaires acides.
Car, même en milieu militaire, la doctrine de la guerre zéro mort a fait son chemin. Tout en fermant les yeux sur nos 200.000 avortements annuels, nous conférons à la vie humaine un tel prix que tout soldat mort pour la France est dorénavant célébré aux Invalides comme l’était autrefois un maréchal.

Or, dans le contexte actuel de guerre dissymétrique, l’effet psychologique à obtenir sur l’opinion est déterminant, Cette façon d’honorer publiquement les otages et les morts - innovation dont je salue le principe - présente l’énorme inconvénient de montrer notre vulnérabilité d’occidentaux sentimentaux à des adversaires rompus aux techniques de manipulation de l’opinion via la terreur.
Eux n’ont aucun scrupule à utiliser les kamikazes du 11 septembre et autres bombes humaines. Pour eux, la vie d’un homme ne pèse pas lourd par rapport aux effets obtenus : titres de notre presse et gros plans de notre TV…

Cela dit, je souhaite bonne chance à nos jeunes camarades. Qu’ils sachent utiliser leurs gadgets électroniques et s‘en passer éventuellement… Qu’ils sachent déjouer la ruse des terroristes et la curiosité des journalistes… Qu’ils sachent descendre de leur VAB pour identifier les traces et interroger les habitants sans se laisser berner... Qu’ils sachent attendre patiemment sous le soleil ardent ou dans la nuit glaciale, foncer quand le gibier est débusqué et tirer au but... Qu’ils sachent garder leur sang- froid en toutes circonstances, même quand le niveau baisse, celui du carburant dans les réservoirs et celui de l’eau dans les bidons… Même quand les gouvernants mettent en garde les militaires contre les bavures et exigent des résultats.
Comme leurs pères avaient sacrifié les chars à la Ligne Maginot, les responsables politiques privilégient depuis 50 ans l’Arme Nucléaire, Après avoir sabré pendant des années les budgets de la Défense, ils vous engagent dans un véritable imbroglio politico-humain et dans une nouvelle aventure.

A vous de leur montrer qu’au-delà des illusions pacifistes et de la confiance abusive à la technique, la Patrie peut compter pour la protéger sur ses soldats de chair et de sang, des guerriers courageux.

Bonne chance, les guerriers !

Général d’armée (2s) Jean Delaunay
Président de l’association France-Valeurs
Revenir en haut Aller en bas
ROUGE1
Pro !
Pro !
avatar


MessageSujet: Re: Mali opération SERVAL   Dim 27 Jan 2013 - 20:01

Merci Bertrand pour le beau montage!
Revenir en haut Aller en bas
Pérignon
Expert
Expert
avatar


MessageSujet: La Légion a sauté sur Tombouctou!    Lun 28 Jan 2013 - 12:21

Citation :
La Légion a sauté sur Tombouctou!
Le 2e REP largué au nord de la ville


L'EMA-COM a annoncé qu'une opération aéroportée (la première depuis 2007, si mes souvenirs sont exacts) a eu lieu ce matin à Tombouctou.

Qui a sauté sur la ville? Le REP, bien sûr.

Le 2e REP, dont 200 hommes ont gagné le Mali la semaine dernière, était en Guépard TAP; ce qui d'ailleurs l'avait empêché de partir en premier (c'était le 2e RIMa aussi en Guépard qui avait été projeté).

Ce lundi matin, un largage par 2 C-130 et 3 C-160 a eu lieu au nord de la ville de Tombouctou pour verrouiller les accés. Une compagnie "très renforcée du REP" a sauté avec succès. Elle est partie d'Abidjan où elle avait été prépositionnée.

Simultanément, le GTIA qui arrivait par l'ouest (il avait quitté Niono vendredi) a pris le contrôle de l'aéroport de Tombouctou. Ces forces terrestres (600 hommes) ont été appuyées par les hélicos du GAM et des avions Atlantique et des drones.

A Gao, après l'attaque des forces spéciales de samedi matin, un poser d'assaut a été effectué par une compagnie du 1er RCP arrivée "discrètement" de Côte d'Ivoire.

A Dakar, le BPC Dixmude vient d'arriver et commence à décharger son fret dont des dizaines de véhicules qui vont prendre la route du Mali.

Philippe Chapleau. http://lignesdedefense.blogs.ouest-france.fr/archive/2013/01/28/la-legion-saute-sur-tombouctou-le-2e-rep-etait-en-guepard-ta.html#comments

Un autre article ICI : http://lemamouth.blogspot.fr/
Revenir en haut Aller en bas
Marcus
Pro !
Pro !
avatar


MessageSujet: Re: Mali opération SERVAL   Lun 28 Jan 2013 - 12:36

J'avais ouvert un sujet dans l'actualité du jour :

http://www.chemin-de-memoire-parachutistes.org/t12323-oap-au-mali-pour-la-prise-de-tombouctou

Il faudrait peut-être fusionner!
Revenir en haut Aller en bas
Marcus
Pro !
Pro !
avatar


MessageSujet: Re: Mali opération SERVAL   Lun 28 Jan 2013 - 19:18

Revenir en haut Aller en bas
Fombecto
Expert
Expert
avatar


MessageSujet: Re: Mali opération SERVAL   Lun 28 Jan 2013 - 23:29

Bonsoir,
Lorsqu'un sujet est d’actualité brulante, il peut être publié dans "actualité-les brèves", il sera regroupé ultérieurement avec le sujet de fond.

_________________
« A la Grèce, nous devons surtout notre raison logique. A Rome, nos maximes de droit et de gouvernement. Mais à l'Evangile nous devons notre idée même de l'homme. Si nous renions l'Evangile, nous sommes perdus. » Maréchal de Lattre de Tassigny (mort le 11 janvier 1952).
Revenir en haut Aller en bas
Trekker
confirmé
confirmé
avatar


MessageSujet: Re: Mali opération SERVAL   Lun 28 Jan 2013 - 23:46

Un bon résumé des opérations depuis vendredi :

http://www.marianne.net/blogsecretdefense/Au-Mali-la-Blitzkrieg-de-l-armee-francaise_a926.html

Au Mali, la Blitzkrieg de l'armée française
Raids dans la profondeur, frappes de précision et opération aéroportée, la reconquête de la boucle du Mali témoigne d'un impressionnant savoir-faire.


Ce qui s'est passé ce weekend au Mali restera dans les annales militaires. En deux jours, la boucle du Niger a été reprise au terme d'une impressionnante manoeuvre dont peu d'armées au monde sont aujourd'hui capables. D'abord parce que nous sommes au coeur de l'Afrique, où il a été possible de déployer plus de 3000 hommes et leurs armements en deux semaines. Ensuite, parce que sur le terrain, les "élongations" - c'est-à-dire les distances - sont considérables. Tombouctou est à 700 km de Bamako - la distance entre Paris et Toulon...

L'affaire s'est joué en deux temps : à Gao, dans la nuit de vendredi à samedi, puis à Tombouctou, dans la nuit de dimanche à lundi. Désormais, tous les points de passage du fleuve Niger - ponts ou bacs - sont sous contrôle des armées françaises et maliennes. Après le coup d'arrêt donné à l'offensive des colonnes djihadistes (1ere phase), la deuxième phase - qui était planifiée dès le déclenchement de l'opération - s'est déroulée sans anicroche. Il faut dire que l'ennemi se replie, sans véritablement livrer combat.

La ville de Gao a été reprise d'abord par les hommes du Commandement des opérations spéciales, en particulier le pont et l'aéroport. Un poser d'assaut a permis d'acheminier ensuite des renforts. Le secteur est désormais sous le contrôle d'élements essentiellement fournis par les paras du 1er RCP. Quelques combats ont eu lieu, ne faisant aucune victime côté français. Les forces spéciales ont tués une quinzaine de djihadistes dans des 4X4 puis un hélicoptère Tigre a détruit un autre 4x4, tuant une dizaine d'hommes.

La ville de Tombouctou a été le théâtre d'une opération aéroportée dans la nuit de dimanche à lundi. C'est le plus important largage de parachutiste depuis Kolwezi en 1978. 250 légionnaires du 2ème REP ont sauté à quatre kilomètres au nord de la ville, sous le regard d'un drone Harfang. Cinq avions ont largué les paras : trois Transall C-160 et deux Hercules C-130. Un GTIA blindé (21ème RIMa) et des hélicoptères du Groupement aéromobile ont également été engagés.

L'aviation - qui bénéficie désormais des ravitailleurs de l'US Air Force - a appuyé ses opérations avec les quatorze avions de combat désormais présents (6 Rafale, 6 Mirage 2000D et 2 Mirage F1 CR). Depuis le début de l'opération Serval, 145 frappes aériennes ont eu lieu.

Contrairement à ce qu'on a pu lire ici ou là, l'aviation n'a pas été engagé dans le nord du payx, où se refugient les djhadistes. Aucune frappe n'a eu lieu à plus de 120 km au nord de Gao - alors que Kidal, la "capitale" du nord se situe deux fois plus loin. La prochaine étape ?
Revenir en haut Aller en bas
Githi
Pro !
Pro !
avatar


MessageSujet: Re: Mali opération SERVAL   Mar 29 Jan 2013 - 0:02

La vidéo du saut sur Tombouctou :

Revenir en haut Aller en bas
Pérignon
Expert
Expert
avatar


MessageSujet: Re: Mali opération SERVAL   Mar 29 Jan 2013 - 19:22

Citation :
Le réalisateur Pascal Dupont vient de mettre en ligne un très efficace montage vidéo de 6 minutes décrivant les opérations militaires de Gao (poser d'assaut de samedi), Tombouctou (largage 2e REP), N'Djamena (préparation des Rafale) et Dakar (arrivée du BPC).

http://lignesdedefense.blogs.ouest-france.fr/archive/2013/01/29/en-video-samedi-en-guerre-a-gao-tombouctou-et-dakar.html

Revenir en haut Aller en bas
Marcus
Pro !
Pro !
avatar


MessageSujet: Re: Mali opération SERVAL   Mar 29 Jan 2013 - 20:23

Merci Pérignon, superbe document!!
Revenir en haut Aller en bas
Pérignon
Expert
Expert
avatar


MessageSujet: Au tour du 17ème Régiment du Génie Parachutiste de sauter sur Tombouctou   Mar 29 Jan 2013 - 23:55



Citation :
Un jour après la prise de contrôle de la boucle du Niger, les forces françaises de l’opération Serval, associées aux troupes africaines ont consolidé leurs positions à Gao et à Tombouctou, tout en assurant des reconnaissances afin d’éviter un éventuel retour d’éléments jihadistes.

Selon l’Etat-major des armées, l’activité de l’aviation française est restée encore soutenue, avec une “vingtaine de sorties, dont près de la moitié dédiées à l’appui feu, à partir de N’Djamena, de Bamako et de Dakar.”

Quant au secteur de Tombouctou, et après l’opération aéroportée de la 2e Compagnie du 2e Régiment Etranger Parachutistes (REP), qui a fait beaucoup de bruit, des sapeurs du 17e Régiment du Génie Parachutiste (RGP) ont sauté à leur tour et du matériel a également été largué. Leur mission est de dégager les pistes de l’aéroport de Tombouctou afin de pouvoir y rétablir le trafic aérien.

http://www.opex360.com/2013/01/29/au-tour-du-17eme-regiment-du-genie-parachutiste-de-sauter-sur-tombouctou/

http://www.defense.gouv.fr/operations/actualites/operation-serval-point-de-situation-du-29-janvier-2013
Revenir en haut Aller en bas
Marcus
Pro !
Pro !
avatar


MessageSujet: Re: Mali opération SERVAL   Mer 30 Jan 2013 - 8:50

En revenant sur le largage du REP, si je ne me trompes pas c'est la première OAP nocturne depuis DBP!
Revenir en haut Aller en bas
Pérignon
Expert
Expert
avatar


MessageSujet: Re: Mali opération SERVAL   Mer 30 Jan 2013 - 9:31

Marcus a écrit:
En revenant sur le largage du REP, si je ne me trompes pas c'est la première OAP nocturne depuis DBP!

En mars 2007 des parachutistes français avaient été largués de nuit à Birao en Centrafrique.

http://lci.tf1.fr/monde/afrique/2007-03/forces-speciales-francaises-ont-bien-ete-parachutees-centrafrique-4903048.html
Revenir en haut Aller en bas
Camp d'Idron
Pro !
Pro !
avatar


MessageSujet: Re: Mali opération SERVAL   Mer 30 Jan 2013 - 23:49

Publié par Pérignon:L'auteur du film Pascal Dupont est un ancien du 1er RCP


_________________
       
  601° GIA                          602° GIA

« La France n’est plus que silence. Elle est perdue quelque part dans la nuit, tous feux éteints, comme un navire. Sa conscience et sa vie spirituelle se sont ramassées dans son  épaisseur » (Antoine de Saint-Exupéry)
Revenir en haut Aller en bas
Marcus
Pro !
Pro !
avatar


MessageSujet: Re: Mali opération SERVAL   Jeu 31 Jan 2013 - 9:21

Pérignon, le largage de Centrafrique, n'était pas du volume de celui-ci qui peut vraiment avoir le nom OAP, échelon CIE + EMT + Soutien , deux cent cinquante hommes si les infos sont bonnes, cinq avions et protection aérienne, cela ne s'était pas vu depuis Kolwezi! Ce qui n'enlève rien à ceux qui sautent ici et là au gré d'opérations ponctuelles, mais souvent secrètes!
Revenir en haut Aller en bas
Trekker
confirmé
confirmé
avatar


MessageSujet: Re: Mali opération SERVAL   Jeu 31 Jan 2013 - 15:43

Bien que sans rapport direct avec l'opération " Serval ", l'entretien avec le l'historien François Simonis ne manque pas d'intérêt: de la conquête en 1894 de Tombouctou à l'imprégnation Française au Mali.

http://www.marianne.net/blogsecretdefense/1894-les-Francais-arrivaient-deja-a-Tombouctou_a930.html

Extrait :

Que reste-t-il de la colonisation française au Mali ?

"Des traces diverses. La France y a d’abord laissé sa langue, et en partie sa culture. Si la très grande majorité de la population malienne ne maîtrise par le français, notre langue est la aujourd’hui la langue officielle utilisée dans l’enseignement et l’administration, même si un enseignement de base en langue nationale s’est progressivement mis en place, ainsi qu’un enseignement en arabe. Les systèmes scolaires et universitaires maliens sont calqués sur les systèmes français. Les élites maliennes ont été essentiellement formées en France, mais les regards se tournent aujourd’hui davantage vers les Etats-Unis (cas de l’ancien premier ministre Modibo Diarra )

La présence française se marque aussi par le système administratif du pays. Jusqu’à la chute de Moussa Traoré en 1991, celle-ci était à peu de chose près la même qu’à l’époque coloniale, le pays étant divisé en cercles ayant à leur tête un commandant de cercle, les cercles étant à leur tours divisés en arrondissement (dits subdivisions à l’époque coloniale). La politique de décentralisation menée par le président Konaré conduisit à créer environ 700 communes, dont beaucoup reprenaient les limites des anciens cantons coloniaux supprimés à la veille de l’indépendance. L’administration coloniale était une administration de commandement, autoritaire et au besoin brutale. Il serait difficile de dire que les choses ont beaucoup changé …

La colonisation française est présente dans l’espace par les bâtiments qu’elle y a laissés et qui sont toujours utilisés aujourd’hui. Le complexe administratif de Koulouba date ainsi de 1906 : le Président de la République a pris la place du gouverneur. Il en est de même des splendides bâtiments de l’Office du Niger à Ségou. Le pont barrage de Markala, achevé au lendemain de la seconde guerre mondiale en est un autre exemple. On y trouve les rails du transsahariens relancé par Vichy et dont la gare avait même était construite à Markala !

D’un point de vue militaire, la plupart des camps et bases militaires du pays datent de l’époque coloniale. La gendarmerie malienne a ainsi succédé à la gendarmerie française, dans les mêmes locaux et au départ avec le même personnel.
Les liens militaires sont très forts, me semble-t-il, avec la France. Surtout, l’héritage de l’histoire est fondamental. Pour les Maliens, leurs ancêtres ont sauvé la France au cours des deux guerres mondiales, et il est donc tout naturel que la France vienne aujourd’hui à leur secours. Beaucoup des tirailleurs dits « sénégalais » étaient en effet originaire du Mali actuel, et plusieurs de dizaines de milliers d’entre eux sont morts pour la France, lors des deux grands conflits et des guerres d’Indochine et d’Algérie. L’ancien combattant est donc un personnage clé de la société malienne.

Le professeur Bakari Kamian qui fait autorité dans son pays en matière d’histoire a bien exprimé la matière dont on y perçoit les choses dans son ouvrage : Des tranchées de Verdun à l’église Saint-Bernard. 80.000 combattants maliens au secours de la France (1914-18 et 1939-45), Paris, Karthala, 2001.

Il faut cependant avoir conscience que l’immense majorité de la population malienne d’aujourd’hui est née bien après l’indépendance, puisque la moitié des Maliens a sans doute moins de 25 ans…

L’islam même est en quelque sorte un héritage colonial ! En dehors des populations nomades du nord du Mali : Arabes, Maures, Touaregs et des Peuls, c’est au cours de l’époque coloniale que s’est convertie la majeure partie de la population. Au sud du Mali, en effet, l’islam, présent dès le moyen-âge, était une religion minoritaire professée par une élite intellectuelle et/ou marchande. C’est autour de 1945 seulement que les musulmans ont dépassé en nombre les tenants des cultes de terroir traditionnels, le christianisme étant très minoritaire (quelques % de la population tout au plus).
On le dit peu, mais la célèbre mosquée en terre de Djenné a été construite par l’administration coloniale en 1906 …

Le Mali a aussi hérité de la France sa conception de la laïcité. Cette conception fut ardemment défendue par les pères de l’indépendance, mais on peut se demander si elle est encore d’actualité tant les associations musulmanes pèsent aujourd’hui sur le pouvoir à Bamako."
Revenir en haut Aller en bas
Pérignon
Expert
Expert
avatar


MessageSujet: Re: Mali opération SERVAL   Ven 1 Fév 2013 - 16:00

Retour sur le saut du 17ème RGP à Tombouctou :

Citation :
Le 29 janvier 2013, 10 sapeurs parachutistes du 17e régiment du génie parachutiste de Montauban ont été largués depuis des avions de transport et d’assaut C 130 et C 160 au dessus de la piste de l’aéroport de Tombouctou au Mali. Partis de l’aéroport Félix Houphouët Boigny d’Abidjan en République de Côte d’Ivoire, ils ont été largués par les largueurs du 1er régiment de train parachutiste avec 3 véhicules d’aménagement du terrain : une Benne Thwaites, un Carterpillar D3 et un tracto-chargeur TC 910.

Mission : réhabiliter la piste, enlever les merlons, reboucher les coupures de piste, nettoyer des gravas et autres encombrants dispersés le long du tarmac par les djihadistes avant leur départ de Tombouctou.




Crédits EMA / ECPAD et SIRPA Terre

D'autres photos ICI : http://www.flickr.com/photos/theatrum-belli/sets/72157632507552964/
Revenir en haut Aller en bas
Marcus
Pro !
Pro !
avatar


MessageSujet: Re: Mali opération SERVAL   Ven 1 Fév 2013 - 17:05

Merci de ces documents!
Revenir en haut Aller en bas
Pérignon
Expert
Expert
avatar


MessageSujet: Forces Spéciales & 1er RCP à Tessalit, Armée Française au Mali 8 Février 20   Sam 9 Fév 2013 - 13:40

Revenir en haut Aller en bas
RGP
Pro !
Pro !
avatar


MessageSujet: Re: Mali opération SERVAL   Sam 9 Fév 2013 - 23:28

Merci et bravo pour les sapeurs du 17°RGP!
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Mali opération SERVAL   

Revenir en haut Aller en bas
 
Mali opération SERVAL
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 3Aller à la page : 1, 2, 3  Suivant

Permission de ce forum:Vous pouvez répondre aux sujets dans ce forum
CHEMIN DE MEMOIRE DES PARACHUTISTES :: NOS GUERRES COMPTEMPORAINES et les OPEX :: OPEX 1962 à ce jour :: MALI opération SERVAL-
Répondre au sujetSauter vers: