CHEMIN DE MEMOIRE DES PARACHUTISTES
Bienvenue sur notre forum Chemin de Mémoire des Parachutistes...

Si vous êtes membre de notre fratrie, ce message s'affiche car vous avez certainement oublié de vous connecter.

Si vous avez oublié votre mot de passe, en bas de page accueil du forum, par l'icône "contact", adressez un message à l'administrateur qui trouvera pour vous une solution.

Ce message s'affiche également pour nos visiteurs qui tardent à s'inscrire...!

En attendant, bonne navigation à tous.....!


« ... Le devoir de mémoire incombe à chacun...rendre inoubliable. Ceux qui sont morts pour que nous vivions ont des droits inaliénables. Laisser la mémoire se transformer en histoire est insuffisant. Le devoir de mémoire permet de devenir un témoin... »
 
AccueilAccueil  S'enregistrerS'enregistrer  Connexion  

Partagez | 
 

 Les militaires ont été désarmés durant la visite de François Hollande à Olivet

Aller en bas 
AuteurMessage
RGP
Pro !
Pro !
avatar


MessageSujet: Les militaires ont été désarmés durant la visite de François Hollande à Olivet   Sam 12 Jan 2013 - 0:13

Même sous Sarkozy, le mal aimé, on n'avait pas osé le faire.....
>
>


> Secret défense
> Rien de ce qui est kaki, bleu marine ou bleu ciel ne nous sera étranger
>

Les militaires ont été désarmés durant la visite de François Hollande à Olivet


> Rédigé par Jean-Dominique Merchet le Jeudi 10 Janvier 2013 à 15:11




Les armes individuelles ont été temporairement "démilitarisées". Une mesure exceptionnelle et vexatoire.




Selon nos informations, des mesures exceptionnelles de sécurité ont été
prises par l'autorité militaire, à l'occasion de la visite mercredi du
chef de l'Etat au 12ème régiment de cuirassiers d'Olivet (Loiret), pour
la cérémonie des voeux aux armées. "Les Famas,7.62, 12.7 seront montés sans percuteur; les PA seront montés sans platine"
ordonnait une note interne. Cela signifie que les armes des militaires
présents sur le site ont été quasiment "démilitarisées" durant le temps
de la visite.
> Qui a pris cette décision - qui a froissé de
nombreux militaires, estimant que le chef des armées mettaient en doute
leur loyauté ? La sécurité de la Présidence ou l'armée de terre ?
> Le Groupement de sécurité du président de la République (GSPR) a, selon une source bien informée, formulé la "demande habituelle de ne pas avoir de muntions dans les chargeurs"... ce qui est le simple bon sens. Selon cette même source, l'idée de faire "sans les culasses et les percuteurs" serait une "initiative des armées".
> Une autre source indique au contraire qu'il s'agit d'une demande expresse du GSPR...
>
Quoi qu'il en soit, quelqu'un semble avoir fait de l'excès de zèle -
car on ose croire qu'il s'agisse d'une exigence du niveau politique. Et
les militaires ont trouvé cet épisode aussi vexatoire que déplaisant...
Revenir en haut Aller en bas
Claude MILLET
Fondateur
avatar


MessageSujet: Re: Les militaires ont été désarmés durant la visite de François Hollande à Olivet   Sam 12 Jan 2013 - 1:04

Un renvoi de RASURA




Article pas mal .. mais on est
quand même bien loin de BODYGUARD ... et des vrais services de protections
des personnalités , telle que le SPHP et autres services , des Ministères de l'
Intérieur et la Défense . Assez complexe ces services .


En plus les vrais services sont
armés. etc etc ...


Travail intéressant , mais
fatiguant .









Service de
protection des hautes personnalités






Création Siège Effectifs Chef de service Affiliation(s)




1er mars 1935 (SVOSHP)
19 octobre 1994 (SPHP)
14-16 rue de
Miromesnil
, Paris VIIIe
770 (2010)
Frédéric Auréal
Direction
générale de la Police nationale
Le Service de protection des hautes personnalités (SPHP) est un
service de la Police nationale
française
chargé de missions de protection rapprochée et
d'accompagnement de sécurité au profit des dirigeants ou ex-dirigeants de la République
française
, de ses hôtes étrangers ou bien encore de personnalités
spécialement menacées.

Le SPHP met également en œuvre les mesures nécessaires à l'organisation
matérielle et à la sécurité des visites officielles en France et à
l'étranger.

Organisation[modifier]


Le service comprend près de 770 policiers et est basé à Paris, rue de Miromesnil, non loin
du Ministère
de l'intérieur
et du Palais de
l'Élysée
. Le SPHP dispose également d'une antenne permanente à Strasbourg,
où siègent plusieurs institutions européennes dont le Parlement
européen
. Ses membres, sont recrutés sur concours interne, après
trois années de service minimum au sein de la Police nationale, et, après une
période de formation, occupent leurs fonctions pour une durée, renouvelable, de
5 ans.

Le service, dirigé depuis juillet 2012 par le contrôleur
général
Frédéric Auréal, comprend[1] :






Véhicule du SPHP (Peugeot
607
)
Histoire[modifier]


Après l'assassinat
du roi Alexandre Ier et de
Louis Barthou
à Marseille, en 1934, est créé
le "service des voyages officiels et de la sécurité des hautes personnalités"
(SVOSHP), abrégé dans le langage policier en "Voyages Officiels" ou "VO". Un
décret signé par le président de la République Gaston Doumergue le 14
décembre 1929 prévoyait déjà l'organisation de ce service. L'assassinat du roi
accélère sa mise en place par une instruction interministérielle du
1er mars 1935.

Pendant la Seconde Guerre
mondiale
:


Aux termes d'un arrêté du 19 octobre 1994 sous l'impulsion du Ministre
de l'Intérieur Charles Pasqua, le
service prend l'appellation de "service de protection des hautes personnalités"
(SPHP).

En juin 2010, un rapport de la Cour des
comptes
mentionnait notamment, parmi les personnalités bénéficiant d'une
protection du SPHP, les anciens premiers ministres Dominique de
Villepin
et Jean-Pierre
Raffarin
, les anciens ministres de l'intérieur Pierre Joxe, Jean-Pierre
Chevènement
et Charles Pasqua, les
anciennes premières dames Danielle Mitterrand
et Bernadette Chirac, les
anciens candidats à l'élection présidentielle de 2007 François Bayrou et
Ségolène Royal,
l'ancien otage et parlementaire Ingrid Betancourt,
l'ancien ministre Michel Charasse ou
encore la présidente du MEDEF Laurence Parisot[2].
Revenir en haut Aller en bas
 
Les militaires ont été désarmés durant la visite de François Hollande à Olivet
Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
CHEMIN DE MEMOIRE DES PARACHUTISTES :: ACTUALITES DIVERS :: VEILLE POLITIQUE: DEFENSE NATIONALE-
Sauter vers: