CHEMIN DE MEMOIRE DES PARACHUTISTES
Bienvenue sur notre forum Chemin de Mémoire des Parachutistes...

Si vous êtes membre de notre fratrie, ce message s'affiche car vous avez certainement oublié de vous connecter.

Si vous avez oublié votre mot de passe, en bas de page accueil du forum, par l'icône "contact", adressez un message à l'administrateur qui trouvera pour vous une solution.

Ce message s'affiche également pour nos visiteurs qui tardent à s'inscrire...!

En attendant, bonne navigation à tous.....!


« ... Le devoir de mémoire incombe à chacun...rendre inoubliable. Ceux qui sont morts pour que nous vivions ont des droits inaliénables. Laisser la mémoire se transformer en histoire est insuffisant. Le devoir de mémoire permet de devenir un témoin... »
 
AccueilAccueil  S'enregistrerS'enregistrer  Connexion  

Partagez | 
 

 HOLLANDE ET LE MALI opération SERVAL

Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2, 3
AuteurMessage
Trekker
confirmé
confirmé
avatar


MessageSujet: Re: HOLLANDE ET LE MALI opération SERVAL   Dim 20 Jan 2013 - 21:47

Merci Claude pour cette excellente vidéo qui décrit bien la situation dans la région, et son historique.

Pour ce qui est de la non intervention militaire des autres pays Européens, c'était hélas quasi certain et quelque aurait été le Président et gouvernement Français en place : UMP, FN, etc.... . A cela deux raisons majeures, l'Europe de la défense n'existe pas dans la réalité * et n'est pas prêt d'exister. Pour cela il faudrait au préalable qu'il est une politique étrangère commune, ou pour le moins concertée entre une majorité de pays Européen. Cela serait peut être le cas dans 20, 30, 50 ans ou voir plus !...
* La seule unité Européenne, la Brigade Franco Allemande créée au début des années 90 n'est que de l'affichage politique

Le deuxième raison est un constat historique. Depuis le début des années 60 et donc indépendances des états Africains, chaque fois que la France y est intervenus militairement, AUCUN autre pays Européen n'est venu participé à nos côtés. Même dans le cas de Kolweizi alors qu'il y avait urgence. Il a été impossible de monter une opération militaire concertée et sous commandement unique, France et Belgique ont conduit chacune leur propre opération qui avait des buts finaux différents. La coordination militaire sur le terrain entre le 2° REP et paras commandos Belges, fut limitée au strict minimum. Cela bien que dans cette affaire de Kolwezi les Belges étaient encore plus concernés que nous.

Résultat on est seul sur le terrain, hormis le futur contingent Africain d'environ 5 000 hommes, mais dans lequel seuls les 2 000 Tchadiens ont une réelle valeur militaire. De fait la suite au sol ce sera une opération strictement Française, dans le sens sous commandement Français. Au final c'est peut être préférable à une coalition Européenne ou Européo-Américaine, avec un commandement hétérogène ou chacun des participants voudra préserver son autonomie. Sur ce sujet voir les analyses du colonel Goya :

http://lavoiedelepee.blogspot.fr/2012/11/les-operations-exterieures-en.html

http://lavoiedelepee.blogspot.fr/2013/01/la-france-est-de-retour.html
Revenir en haut Aller en bas
marcel.salvan
Pro !
Pro !
avatar


MessageSujet: HOLLANDE ET LE MALI   Lun 21 Jan 2013 - 7:22

Cette VIDEO relate parfaitement la situation dans ce pays depuis 2007 et plus particulièrement depuis la fin 2011 et son extension à partir d'Avril 2012. Devant une telle évolution connaissant la situation régnant au Nord du MALI comment se fait-il que notre gouvernement et en particulier le nouveau président de la République n'est pas pris les décisions qui s'imposent dés sa prise du pouvoir, j'appelle cela un manque de réactivité et d'incompétence DE LA PART D'UN HOMME QUI SE DIT NORMAL, ET QUI A LE DEFAUT DE CRITIQUER L'ENSEMBLE DE LA POLITIQUE DE SON PREDECESSEUR. QU'ES QUE NOUS REMARQUONS TOUS LES JOURS QUE CE MEME PRESIDENT PREND LES MEMES DECISIONS QU'AURAIENT PRISES SON PREDECESSEUR MAIS AVEC BEAUCOUP PLUS DE RETARD DANS DE NOMBREUX SECTEURS. Si Monsieur HOLLANDE au lieu de claironner depuis qu'il est à la tête du pays c'est à dire depuis 8 mois NOUS INTERVIENDRONS AU MALI UNIQUEMENT EN APPUI DE L'ARMEE MALIENNE. Que voyons nous aujourd'hui à l'inverse de ses déclarations intempestives qu'il envoie notre corps expéditionnaire en première ligne. Le contraire de toutes ses déclarations. Mais le drame dans cette situation c'est que les rebelles qui sont dans le Nord du MALI ont prit soin en attendant de s'organiser de se ravitailler et de prendre toutes les dispositions pour affronter leurs adversaires. Si le président de la République avait décidé dés les mois d'Aout ou Septembre de frapper un grand coup sans rien dire, je pense que le probleme de la reconquête du Nord du MALI serait terminée et que nous n'aurions pas eu le carnage de IN AMENAS. De plus il a une politique étrangère catastrophique, ce qui fait que l'ensemble des pays europeens nous soutiennent uniquement que par des paroles. Dans l'opération de la LYBIE nous avions eu le soutien et l'aide des Anglais, des Americains et de certains pays Arabes. Nous voyons également un appui très timide de la part des pays voisins Africains qui ne sont pas trés chaud pour s'engager. Sans mettre ma main au feu je pense que l'Algérie n'interviendra pas en dehors de ses frontières. En conclusion c'est la FRANCE une fois de plus qui supportera tout le poids de cette gigantesque opération. Avec un président et un gouvernement de cette trempe attendons-nous à des jours sombres et que notre pauvre pays mettra des années pour se relever d'une situation pareille.
Malheureusement nous avons eu à deplorer la triste opération de la Somalie qui fut du même tabac, dire depuis des mois nous ferons tout pour récupérer notre otage, ne soyons pas étonné du résultat qui a vu l'assasinat de notre compatriote et la perte en plus d'un ou deux militaires. Je souhaite beaucoup de courage à notre hierarchie militaire, devant recevoir des instructions d'un pouvoir qui ne sait pas ou il va les amener. Personnellement ca me rappelle le début des évenements d'Algérie en Novembre 54 . MITTERRAND déclarant l'ALGERIE c'est la FRANCE, j'avais 20 ans.
Revenir en haut Aller en bas
battement zéro
Pro !
Pro !
avatar


MessageSujet: Re: HOLLANDE ET LE MALI opération SERVAL   Lun 21 Jan 2013 - 10:21

Citation :
Cette VIDEO relate parfaitement la situation dans ce pays depuis 2007 et plus particulièrement depuis la fin 2011 et son extension à partir d'Avril 2012.

Mon cher Marcel Salvan, ce n'est plus le moment de critiquer. En 2007, en 2011 qui avait les manettes?
Maintenant que la situation s'est dégradé, ce n'est pas le Président qui agit sur le terrain, ce sont nos militaires avec un EM qui a la compétence, laissons les agir.
Posons la question dès maintenant, je n'ai aucun doute sur l'issue finale. Comme je l'ai lu dans ce forum que feront-ils, les uns et les autres, de cette victoire?
Paramicalement

_________________

Revenir en haut Aller en bas
Trekker
confirmé
confirmé
avatar


MessageSujet: Re: HOLLANDE ET LE MALI opération SERVAL   Lun 21 Jan 2013 - 10:53

battement zéro a écrit:
Citation :
Cette VIDEO relate parfaitement la situation dans ce pays depuis 2007 et plus particulièrement depuis la fin 2011 et son extension à partir d'Avril 2012.

Posons la question dès maintenant, je n'ai aucun doute sur l'issue finale. Comme je l'ai lu dans ce forum que feront-ils, les uns et les autres, de cette victoire?

Et là ce sera encore plus compliqué que militairement, ou du moins demandera autant de volonté et surtout cohérence : imposer une solution politique viable dans la durée du problème Touareg. Ce qui signifie obliger la majorité noire a partager réellement le pouvoir avec la minorité Touareg, cela probablement sous forme d'une structure fédérale, et un partage équitable des ressources du Mali. Si ce n'est pas le cas dans quelques années, et même en l'absence d'islamites, le problème resurgira de nouveau.
Revenir en haut Aller en bas
V12
Pro !
Pro !
avatar


MessageSujet: Re: HOLLANDE ET LE MALI opération SERVAL   Lun 21 Jan 2013 - 15:20



Crise du Mali, réalités géopolitiques : première partie, par Aymeric Chauprade

Publié par Aymeric Chauprade le 20 janvier 2013 dans Articles - 2 commentaires


L’intervention du Mali, comme toutes les interventions occidentales depuis la fin de la Guerre froide (de l’Irak jusqu’à la Libye en passant par l’ingérence en Syrie) ne saurait être analysée de manière angélique, sous prétexte qu’elle serait une opération française. Inversement, elle ne saurait être assimilée à toutes les autres opérations parce qu’elle admet en effet ses propres déterminants.

La guerre au Mali est la confrontation d’une multiplicité d’acteurs :
1.l’État central malien (Bamako)
2.les Touaregs indépendantistes de l’Azawad
3.les groupes jihadistes
4.l’État français et sa compagnie pétrolière Total (qui est certes une multinationale sur le plan capitalistique mais dont l’action politique reste coordonnée à celle de la France),
5.l’État algérien avec d’une part son État profond (le puissant DRS, la sécurité militaire, coeur du régime) d’autre part sa société pétrolière étatique Sonatrach
6.les États-Unis d’Amérique et leur État profond (composé d’éléments de la CIA, du Pentagone, de l’armée)
7.l’État qatarien et ses intérêts pétroliers et gaziers
8.deux États voisins, la Mauritanie et la Libye qui ont toujours joué un rôle crucial dans la question touareg.

Ce sont là les principaux protagonistes de l’affaire malienne. Au second plan, d’autres acteurs chargés d’apporter aux acteurs de premier plan une légitimité en terme de droit international : les autres États africains (la CEDEAO), l’Union européenne…

Voyons les intérêts et les motivations des premiers rôles qui s’affrontent sur la scène malienne, et pas forcément de manière visible.

Cette analyse étant longue, j’ai décidé de la découper en deux parties. La première partie tentera d’y voir clair sur les motivations de l’État malien, des Touaregs indépendantistes et des groupes islamistes.

La seconde partie abordera la question complexe des enjeux pétroliers et gaziers dans la zone (avec notamment les intérêts pétroliers français, qataris et algériens).

Nous pourrons alors proposer une lecture de la crise qui s’articulera autour d’un bras de fer entre Paris, Alger et Doha pour l’essentiel, avec bien entendu aussi les États-Unis en « embuscade » et qui montrera, une fois de plus, que le terrorisme islamiste est largement instrumentalisé pour consolider ou restaurer les intérêts des principaux acteurs.

la suite sur http://www.realpolitik.tv/2013/01/crise-du-mali-realites-geopolitiques-premiere-partie-par-aymeric-chauprade/
Revenir en haut Aller en bas
marcel.salvan
Pro !
Pro !
avatar


MessageSujet: HOLLANDE ET LE MALI   Lun 21 Jan 2013 - 17:03

Nous avons beau dire et écrire comme le laisse supposer Aymeric CHAUPRADE avec ses 8 suppositions, je pense personnellement si il y a une part de vrai que l'essentiel n'est pas là. Nous avons en façon de nous une bande de bandits qui vivent uniquement de contre bande, des assasins il n'y a pas d'islame ni d'arrière pensée ideologique dans tout cela. Le seul moyen si nous voulons en finir vite, il faut frapper un grand coup et les anéantir complétement. Mais aussi en finir avec tous ces dirigeants véreux de certains pays Africains qui vivent comme cette bande de voyoux qui rendent leur peuple malheureux , car certains ont des ressources et peuvent les développer sans faire appel à l'aide internationale. Je ne citerai pas les noms de ces pays pour ne pas avoir des réprimandes de notre gouvernement de peur de leur créer un incident diplomatique. Voilà la vérité. Laissons les vivre comme ils le veulent. Si notre pays était restait uniquement à l'intérieure de ses frontières au lieu d'aller les civiliser et de les moderniser ils vivraient comme au moyen age. Les aider comme on le fait nous nous afflaiblissons au lieu de prospérer. Notre pays c'est fait au cours des siécles, nous le devons à nos ancêtres qui ont travaillé dur pour que la FRANCE soit devenue ce qu'elle ait. Sachons conserver cet héritage et ne le gaspillons pas avec des nations qui n'en valent pas la peine.
Revenir en haut Aller en bas
gervez alexis
Pro !
Pro !
avatar


MessageSujet: HOLLANDE ET LE MALI    Lun 21 Jan 2013 - 19:03

Moi je suis dès maintenant sur d'une chose . En dehors de la France pratiquement aucun autres pays ne viendra nous aider ,la force Africaine ne fait pas le poids il n'y a qu'a les voir débarquer , la France va donc être obligée d'envoyer de plus en plus de renforts dans un pays deux fois grand comme le notre, le conflit va s'éterniser ,nous aurons de nombreux morts et resterons SEULS dans la problème de par la seule faute d'un président qui n'a rien compris .
Je l'avais déja écris pour l'Afghanistan : c'est chez nous en France qu'il faut combattre les terroristes (et les bandits ) aussi.Si l'un d'entre vous a des doutes ,qu'il m'explique à quoi ont servis nos Morts en Afghanistan ? Le dernier soldat de la coalition parti ,les Talibans reprendrons le contrôle et tout reviendra comme avant . Ce sera pareil au Mali .
Les choses ne changeront que quand les dirigeants de la planète comprendrons qu'il faut d'abord combattre l'intégrisme et le terrorisme d'abord chez eux (et chez nous) ,même les Russes se sont cassé les dents en Afghanistan . Autre question ! d'après vous ,combien y a-t-il de Djihadistes en puissance en France prêts à intervenir chez nous dès qu'ils ont recevront l'ordre ? C'EST DONC CHEZ NOUS QU'IL FAUT LES COMBATTRE au lieu de les laisser faire comme Mohamed Mérah ,connu , fich et que l'on a ignoré tout en sachant qu il était ?
Vous pourrez donc écrire tout ce que vous voullez . Nous resterons SEULS ,nous aurons de nombreux Morts et le Mali deviendra Islamique ,et nous aussi .
______________________
Para un jour, Para toujours
Revenir en haut Aller en bas
Trekker
confirmé
confirmé
avatar


MessageSujet: Re: HOLLANDE ET LE MALI opération SERVAL   Lun 21 Jan 2013 - 20:27

gervez alexis a écrit:
.....En dehors de la France pratiquement aucun autres pays ne viendra nous aider ,la force Africaine ne fait pas le poids il n'y a qu'a les voir débarquer , la France va donc être obligée d'envoyer de plus en plus de renforts dans un pays deux fois grand comme le notre, le conflit va s'éterniser .....

Il est certain qu'aucun autre pays Européen et USA ne viendront à nos côtés sur le terrain, et que la force Africaine de la CEDEAO n'est qu'une farce : des " armées " tous juste bonnes à faire des putschs dans leurs pays. Par contre les 2 000 hommes qu'envoi le Tchad c'est autre chose, issus d'une armée aguerrie et connaissant bien la guerre en zone désertique. De plus et cela semble bien être en cours, le ralliement des indépendantistes-autonomistes du MNLA n'est pas négliger : une bonne partie servait dans l'armée de Kadhafi, et était une de ses meilleures troupes. Certes il faudra leur fournir de l'armement, et appui aérien.

Au total cela donne une force d'intervention qui compte : 3 000 Français ( nos militaires présents ont quasi tous opérés en Afghanistan ) + 2 000 Tchadiens + ~ 1000 MNLA. De plus là contrairement à l'Afghanistan les Islamistes n'ont guère l'appui de la population. Je suis donc relativement confiant sur la suite militaire, à condition que l'on " borde " bien l'armée malienne ou du moins ce que l'on appelle ainsi, afin d'éviter qu'elle se livre à des exactions sur la population Touareg. Ce qui me préoccupe c'est l'après, à savoir imposer à l'actuel " gouvernement " Malien une solution politique durable au problème Touareg : autonomie, partage du pouvoir et revenus. Là est ce que Hollande et son gouvernement auront la volonté et courage de le faire ? .....

gervez alexis a écrit:
.....Je l'avais déja écris pour l'Afghanistan : c'est chez nous en France qu'il faut combattre les terroristes (et les bandits ) aussi.Si l'un d'entre vous a des doutes ,qu'il m'explique à quoi ont servis nos Morts en Afghanistan ? Le dernier soldat de la coalition parti ,les Talibans reprendrons le contrôle et tout reviendra comme avant .....

Totalement d'accord, après avoir aidé les USA à renverser les Talibans dans les six mois suivant le 11 Septembre par solidarité qui se justifiait. On aurait du repartir immédiatement, et pire en 2008 renforcer notre présence fut une immense stupidité. On a joué alors les harkis des Américains, cela dans une cette guerre qui nous concernais nullement.

gervez alexis a écrit:
..... Les choses ne changeront que quand les dirigeants de la planète comprendrons qu'il faut d'abord combattre l'intégrisme et le terrorisme d'abord chez eux (et chez nous) ,même les Russes se sont cassé les dents en Afghanistan . Autre question ! d'après vous ,combien y a-t-il de Djihadistes en puissance en France prêts à intervenir chez nous dès qu'ils ont recevront l'ordre ? C'EST DONC CHEZ NOUS QU'IL FAUT LES COMBATTRE au lieu de les laisser faire comme Mohamed Mérah ,connu , fich et que l'on a ignoré tout en sachant qu il était ?.....

Là encore totalement d'accord, c'est une des priorités que nos différents gouvernements auraient du se fixer depuis au moins le début des années 2000. Mais n'empêche que l'on ne peut pour autant se désintéresser de l'Afrique, et notamment de ce qui allait se produire au Mali. L'instauration d'une califat islamiste dans ce pays, il se serait vite étendu dans tous les pays limitrophes et aurait eu des répercussions fortes dans toute l'Afrique du nord. Une telle base logistique islamiste sur 1/4 à 1/3 de l'Afrique, on en aurait assez rapidement subit les c.nséquences.

Certes comparaison n'est pas raison : en 1938 nos gouvernants et ceux Anglais, il ne prenaient pas au sérieux les discours de Hitler et volonté hégémonique des nazis. Ils croyaient qu'en lui donnant la Tchécoslovaquie, cela les calmeraient pour au moins dix ans, et que d'ici là ils s'assagiraient ou s'effondreraient. Mais 4 ans après, ils avaient envahis et dominaient toute l'Europe et 1/3 de l'URSS. Les fanatiques idéologiques ou religieux rien ne les arrête, hormis une réponse militaire rapide et brutale. La volonté de conquête des Islamistes elle vaut celle des Nazis, et est même plus dangereuse car rêvent d'asservir près de la moitié du monde.
Revenir en haut Aller en bas
jacky alaux
Expert
Expert
avatar


MessageSujet: Re: HOLLANDE ET LE MALI opération SERVAL   Mar 22 Jan 2013 - 2:21

[quote="battement zéro"]
Citation :
Ce
Posons la question dès maintenant, je n'ai aucun doute sur l'issue finale. Comme je l'ai lu dans ce forum que feront-ils, les uns et les autres, de cette victoire?Paramicalement

--------------------------------------------

De quelle victoire parles tu, camarade ?[/b] Tout comme en Afganistant dont l'intervention nous aura couté une centaine de nos soldats tués pour rien , des que nous aurons quitter le Mali les islamiques s'y réinstalleront, ca c'est certain. Nous vivons une montée de l'islam a travers la planète, dont le but est d'islamiser, l'Afrique puis, la France ensuite l'Europe et qui sait, le monde entier. C'est le Djihad ( la guerre sainte )... C'est ca la 3eme guerre mondiale et malheur a tout ceux qui comme en France n'ont encore rien compris à cette calamité. Comme le disait un de nos camarades: Nos enfants diront " [b]Ils n'ont rien vu venir, ces c.ns " Quant a tout ces commentaires sur l'Historique du Mali c'est du bla, bla. Faisons plutot le ménage dans notre maison et stopons cette manie bien francaise de vouloir sauver la planete. Nettoyons plutot notre pays de cette racaille qui pollue la France. Pas de cadeaux a tout ceux qui veulent nous imposer leurs meurs et coutumes moyenageuses. Expulsion radicale de la racaille issue du banditisme souvent lié a l'arabisation, Dehors tout ces clandestins et surtout l'mmigration doit se limiter a l'Europe. Si non ! Si non ! Ca continura jusqu'a ce que notre "Douce France" n'exisera plus.
Revenir en haut Aller en bas
FOUQUET66
Expert
Expert
avatar


MessageSujet: Re: HOLLANDE ET LE MALI opération SERVAL   Mar 22 Jan 2013 - 9:13

Bien vu Jacky;nous assistons,en effet,à une montée de l'islam a travers la planète et une grande majorité de Français se voile les yeux,quand certains ne les accueillent pas à bras ouverts.
Au mali,nous allons nous démerder seuls...et si nous arrivons à anéantir les "terroristes"comme le dit notre Président - il ne s'est pas encore rendu compte que ce n'étaient que des djihadistes -,une fois partis d'autres viendront prendre la place et recommencer leur invasion!!.
L'Afrique est bouffée petit à petit par cette gangrène : Egypte,Soudan,Ethiopie,Erythrée,Lybie,Tchad,Algérie,Tunisie,Niger,Mauritanie.....Il faut ouvrir les yeux,avant qu'à notre tour nous ne soyons bouffés...et digérés!
Comme tu le dis et comme le dit Alexis,commençons à faire le ménage dans notre propre pays.
Revenir en haut Aller en bas
http://www.legionetrangere.fr/
FOUQUET66
Expert
Expert
avatar


MessageSujet: A lire avec grande attention.   Mar 22 Jan 2013 - 9:40

BHL, les morts français au Mali, c'est ta faute !




Publié le 15 janvier 2013 par Alain Dubos -


Il n’est pas question ici de revenir sur la nécessité d’une intervention urgente au Mali, Aqmi ou pas, Touaregs ou pas, Bamako ou pas. Tout juste regrettera-t-on qu’après le vote d’une résolution claire à l’ONU et face à une situation géopolitique à la fois claire et complexe, la réaction occidentale soit à ce point mièvre. Là où il fallait un mouvement d’emblée solidaire contre le pire danger qui nous menace tous, on ne voit à ce jour que quelques timides propositions d’une coopération mesurée à l’avion près par les petits comptables de la lâcheté continentale. On va en parler, dit-on. Après dîner.

S’il fallait une raison de plus de vomir cette Europe que l’on nous impose, elle est là, dans cet accord concédé du bout des lèvres. Il semble que le discours soit pour l’instant « la France se déproblème et on attend la suite ». Bravo Bruxelles! On est fier de savoir que tu présides à nos destinées communes avec les attributs d’un taureau de combat!

En attendant le sursaut de cette guimauve cuite dans l’oubli de ce qu’elle fut, nos soldats pénètrent un peu plus chaque jour dans la guerre. Et cette guerre, manifestement sous-estimée par les civils qui la mènent, répond aux questions que je posais sur ce site il y a quelque temps déjà : comment annihiler le croissant islamiste qui va se renfonçant du nord-Nigeria à la Somalie? Comment sortir de ce conflit sans engager, à un moment ou à un autre, nos hommes, descendants directs des Français qui eurent à combattre maintes fois entre dunes et palmeraies, sur le terrain même et bien plus massivement qu’aujourd’hui ? Quelle sera l’attitude à moyen terme de l’Algérie, dont je pressentais que François Hollande avait discuté la neutralité (sans forcément l’obtenir à l’époque) lors de son récent voyage? Et d’autres questions, tout aussi brûlantes.

Et puis, encore, que va-t-on faire de la cinquième colonne islamiste parfaitement installée chez nous depuis plus de trente ans par des apprentis-sorciers qui continuent à lui caresser le ventre? Comment, dès lors que tant de régions du pays se scindent à grande vitesse entre « terres de la trêve » et « terres du djihad », régler désormais le problème de cette armée silencieuse que des gouvernements successifs, de droite comme de gauche, ont laissée se structurer, s’organiser? Les médias, volaille frissonnante des peurs qu’ils s’ingénient à créer, audimat oblige, peuvent se taire un peu plus là-dessus, comme ils se taisent sur les Maliens brandissant des drapeaux tricolores (horreur post-coloniale) quant tant de jeunes Français crachent dessus et se torchent le c....................! avec à la moindre occasion. Ils jouent sur du velours, nos fringants analystes, personne aujourd’hui en France n’étant en mesure de donner de ce péril une évaluation crédible, personne sauf, sans doute, les gens du renseignement, anonymes courageux et patriotes dont le pouvoir utilise à sa convenance les précieuses informations. Quand ça l’arrange. Quand il a lui-même la trouille. Quand il faut bien se résoudre à donner au peuple sa pâture.

Comment traiter maintenant la haine ouverte que l’Islam déverse sur nous par ses propres médias, haine en tous points semblable à celle claironnée par les tueurs de Gao, de Tombouctou et de Somalie? Combien de temps faudra-t-il encore supporter l’insolence de ceux qui se revendiquent ennemis de la France à l’intérieur même de ses frontières? Il n’est pas un jour, pas une heure, sans que ces tenants de la solution finale du problème français ne s’expriment. Mais que sommes-nous donc devenus pour considérer que ces discours de mort encouragés par des Qaradâwî, des Ramadan, des religieux stupides, des complices maquillés pour le studio et des politiciens aux ordres (ils jettent le masque, l’un après l’autre), sont un élément parmi d’autres de notre vie en démocratie? Combien les Aqmi, les Shebab, les dingues du Nigeria devront-ils tuer de gens avant qu’on se décide à mettre une fois pour toutes leur base arrière en Europe, faite de ceux qui les soutiennent chez nous, hors d’état de nuire? Ils sont des centaines, voire des milliers, à attendre l’ordre d’agir, à Paris, à Marseille, à Grenoble, partout ailleurs! Courage Président! Il se pourrait bien que votre ouvrage pour l’Histoire ne soit qu’à peine commencé. On peut rêver, même quand le CFCM, dans une de ces contorsions dont il a décidément le secret, vous félicite pour avoir simplement qualifié de terroristes les islamistes de nord-Mali.

Nous sommes en vérité dans la tragédie, au chevet du lieutenant Boîteux peut-être bien tué par une de ces armes dont Monsieur Bernard-Henri Lévy a si généreusement doté les charia-boys de Libye. Ah, les jolis compagnons de route que voilà! Tu es fier de toi, BHL? Tu ne ressens rien à la vue d’un cadavre d’officier français troué par l’un de ces flingues offerts à des gens dont tu as eu vite fait de t’éloigner, histoire de ne pas froisser davantage le lin de ton joli costume? Moi, je prétends que tu es responsable de cette mort. Oh, certes, il ne s’agit que d’un homme allongé sur du sable, loin de Saint-Paul de Vence et de Paris. Mais cet homme-là est mon frère, vois-tu, et je t’en veux d’avoir donné à son ennemi la kalachnikov qui l’a abattu.

Là, je te vois, disert, te pencher vers quelque ami mieux informé que toi et lui demander : »C’est quoi, au juste, un lieutenant de l’armée française? » Et je trouve ce mépris pour ton pays parfaitement dégueulasse.

Alain Dubos
Revenir en haut Aller en bas
http://www.legionetrangere.fr/
Fombecto
Expert
Expert
avatar


MessageSujet: Re: HOLLANDE ET LE MALI opération SERVAL   Mar 22 Jan 2013 - 17:31

Citation :
Combien de temps faudra-t-il encore supporter l’insolence de ceux qui se revendiquent ennemis de la France à l’intérieur même de ses frontières? Il n’est pas un jour, pas une heure, sans que ces tenants de la solution finale du problème français ne s’expriment.
Bonsoir,
J'ai sélectionné ces quelques mots, mais il y en a d'autres à foison...!
Rappelez-vous 1957, la bataille d'Alger, nous avions gagner cette bataille contre le terrorisme en terre d'Islam avec des "ptits gars du contingent".
Comme je l'ai lu ou dis sur ce forum, je ne sais plus, dans mille ans "ils" nous le reprocherons encore.
Paramicalement

_________________
« A la Grèce, nous devons surtout notre raison logique. A Rome, nos maximes de droit et de gouvernement. Mais à l'Evangile nous devons notre idée même de l'homme. Si nous renions l'Evangile, nous sommes perdus. » Maréchal de Lattre de Tassigny (mort le 11 janvier 1952).
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: HOLLANDE ET LE MALI opération SERVAL   

Revenir en haut Aller en bas
 
HOLLANDE ET LE MALI opération SERVAL
Revenir en haut 
Page 3 sur 3Aller à la page : Précédent  1, 2, 3

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
CHEMIN DE MEMOIRE DES PARACHUTISTES :: ACTUALITES DIVERS :: L'ACTUALITE DU JOUR, LES BREVES-
Sauter vers: