CHEMIN DE MEMOIRE DES PARACHUTISTES
Bienvenue sur notre forum Chemin de Mémoire des Parachutistes...

Si vous êtes membre de notre fratrie, ce message s'affiche car vous avez certainement oublié de vous connecter.

Si vous avez oublié votre mot de passe, en bas de page accueil du forum, par l'icône "contact", adressez un message à l'administrateur qui trouvera pour vous une solution.

Ce message s'affiche également pour nos visiteurs qui tardent à s'inscrire...!

En attendant, bonne navigation à tous.....!


« ... Le devoir de mémoire incombe à chacun...rendre inoubliable. Ceux qui sont morts pour que nous vivions ont des droits inaliénables. Laisser la mémoire se transformer en histoire est insuffisant. Le devoir de mémoire permet de devenir un témoin... »
 
AccueilAccueil  S'enregistrerS'enregistrer  Connexion  

Partagez | 
 

  Mauvais climat au ministère de la Défense

Aller en bas 
AuteurMessage
Bernard Dufort
confirmé
confirmé
avatar


MessageSujet: Mauvais climat au ministère de la Défense   Ven 4 Jan 2013 - 20:50


Mauvais climat au ministère de la Défense

4 janvier 2013 – 18:09

La presse, et en particulier la rubrique “Défense ouverte”, tenue par Jean Guisnel sur le site de l’hebdomadaire Le Point, s’est fait l’écho de deux affaires qui traduisent un certain manque de sérénité au ministère de la Défense.

La première concerne Isabelle Gougenheim, l’actuelle directrice de l’ECPAD (Établissement de communication et de production audiovisuelle de la défense), dont le poste serait à la fois menacé et convoité par un contrôleur général des armées, qui a mis en cause des contrats accordés à une réalisatrice qui se trouvait être l’épouse du responsable du pôle commercial de cette structure (et qui l’a quittée depuis) tout en proposant des tarifs relativement bas par rapport aux pris du marché.

La seconde porte sur la gouvernance du ministère de la Défense. Pour faire court, le ministre, Jean-Yves Le Drian, souhaiterait revenir sur les mesures qui, prises lors des deux précédents quinquennats, ont renforcé le rôle et la fonction du chef d’état-major des armées (CEMA).

En clair, il s’agit de “restaurer la primauté du politique”, qui n’a pourtant jamais été remise en cause, en reprenant au CEMA la gestion des armées, des opérations et des ressources humaines pour les confier au Secrétaire général pour l’administration (SGA)[...]

Suite dans Zone Militaire
Revenir en haut Aller en bas
Marcus
Pro !
Pro !
avatar


MessageSujet: Re: Mauvais climat au ministère de la Défense   Lun 21 Jan 2013 - 19:59

Pour compléter le sujet, un camarade m'a fait parvenir cette déclaration d'un ancien CGA :

Objet : Réflexions relatives au malaise décrit par Le Point entre le CEMA et le Cabinet du ministre
>
>


> Réflexions relatives au malaise décrit par Le Point entre le CEMA et le Cabinet du ministre
>
>

Point de vue du CGA 2s Charles-Henri de Noirmont
> Source : ANOCR


> A la suite des lectures des différents articles de presse concernant les relations entre l' EMA et le Minsitre, les attributions du CEMA, je me suis renseigné auprès de camarades encore en activité au CGA (où j'ai servi 12 ans ) pour avoir une information à peu près objective.
> De ces entretiens, je vous adresse cet éclairage, nécessairement partiel , du fait de mon éloignement des "affaires":
>
> - Ill faut relire le "Fil de l'Epée" et se rappeler que, s'agissant de la conduite de la guerre, les relations entre le politique et le militaire n'ont jamais été faciles.
>
> A l'arrivée de Madame Alliot-Marie, succédant à Mr Alain Richard (PS) les personnages cités dans la presse étaient investis des responsabilités suivantes:
>
> le Contrôleur Général Jean Michel Palagos: SGA/Directeur des ressources humaines, (nommé par Alain Richard.)
> le CGA Piotre , directeur de cabinet de Mme Alliot Marie,
> CGA Bodin : SGA / direction du patrimoine et de la mémoire.
> CGA Dominique Connort, chef du CGA.
>
>
> Les évènements se succèdent:
>
> -le CGA Palagos est brutalement démis de ses fonctions par Mme Alliot Marie, au seul motif qu'il appartenait à l'ancienne majorité PS.
> Il est remplacé par le CGA Roudière.
> Palagos , un temps "au placard" au CGA, demande sa mise en 2eme section, et ouvre un cabinet de conseil dans le civil.
>
> Succédant au Général Bentegeat, le général Georgelin est à l'origine du profond remaniement de l'organisation de l'etat-major, dont il a jeté les bases au moment où il était à l'Etat Major Particulier du Président de la République, avec lequel il entretenait d'excellentes relations..
>
> Il semble qu'il avait été envisagé la suppression des chefs d'état-majors d'Armées (terre air et marine ) au profit du seul CEMA
> Cette solution a été écartée et le compromis actuellement mis en oeuvre fait du CEMA le supérieur direct des chefs d'Etats- majors, avec des attributions très, trop étendues, aux yeux de l'actuelle majorité, notamment la gestion des ressources humaines, au coeur du présent débat dans la presse.
>
> La nouvelle majorité a toujours combattu ces décrets d'attributions du CEMA, car elle y voit une réduction de la primauté du politique sur le militaire, voir l'ouvrage cité ci-dessus et voir l'adage :"Cedant arma togae".
>
> Par ailleurs, le Général Georgelin, du fait de sa forte personnalité, que nous avons bien connue, et en tous cas éprouvée par moi-même lorque j'étais au CGA contrôleur des programmes d'armement terrestres, a eu des conceptions très extensives de ses attributions, ce qui fait que l'EMA aujourd'hui s'occuppe (curat ) de beaucoup trop de "minimis" et enfle en effectifs au point de friser l'hydrocéphalie, au moment où il faut réduire les effectifs des etats-majors centraux.
>
> l'actuelle "équipe dirigeante" se compose de
> CGA Palagos: directeur de cabinet
> CGA Bodin: SGA
> CGA Piotre: chef du CGA.
> CGA Connort : En 2éme Section.
>
> Il est probale que le ressentiment personnel du CGA Palagos envers l'ancienne majorité joue un rôle non négligeable dans l'animosité "idéologique " qui sévit en ce moment entre le cabinet du ministre et l'EMA.
> Je suis d'avis que son éviction de la Direction des ressources humaines du ministère, brutale, blessante, et sans aucune considération pour la qualité des tâches accomplies, a été parfaitement outrageante.
> Sa "mise au placard" au CGA, avant sa mise en 2eme section a été très durement ressentie, d'autant plus que le CGA Connort , très bien en cour du temps de Madame Alliot-Marie, lui manifestait un froid palpable..
>
> J'ai eu à ce sujet quelques conversations avec lui, car nous étions à quelques portes de distance, dans le même couloir du CGA .
> Il se trouve que je connais assez bien le ci-devant capitaine ORSA d'Infanterie Palagos, pour l'avoir cotoyé dans le même bureau de l'EMAT/BEP , dirigé par le Colonel Bernard Janvier, de 1986 à 1988, à une porte de distance, et d'avoir été chargé de sa préparation à l'EMS II et à Sciences-Po pendant deux ans.
>
> En résumé, nous assistons à:
>
> Un possible retour de balancier dans l'organisation du commandement, avec comme souvent, une affaire de personnes.
>
> Bien amicalement
>
> Charles Henri de Noirmont.
Revenir en haut Aller en bas
 
Mauvais climat au ministère de la Défense
Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
CHEMIN DE MEMOIRE DES PARACHUTISTES :: ACTUALITES DIVERS :: VEILLE POLITIQUE: DEFENSE NATIONALE-
Sauter vers: