CHEMIN DE MEMOIRE DES PARACHUTISTES
Bienvenue sur notre forum Chemin de Mémoire des Parachutistes...

Si vous êtes membre de notre fratrie, ce message s'affiche car vous avez certainement oublié de vous connecter.

Si vous avez oublié votre mot de passe, en bas de page accueil du forum, par l'icône "contact", adressez un message à l'administrateur qui trouvera pour vous une solution.

Ce message s'affiche également pour nos visiteurs qui tardent à s'inscrire...!

En attendant, bonne navigation à tous.....!


« ... Le devoir de mémoire incombe à chacun...rendre inoubliable. Ceux qui sont morts pour que nous vivions ont des droits inaliénables. Laisser la mémoire se transformer en histoire est insuffisant. Le devoir de mémoire permet de devenir un témoin... »
 
AccueilAccueil  S'enregistrerS'enregistrer  Connexion  

Partagez | 
 

  Jean-Yves Le Drian, qui a reçu hier Albert Chennouf, père d’un jeune parachutiste assassiné, avait décidé de créer une mention «mort pour le service de la Nation»,

Aller en bas 
AuteurMessage
chasseur para
confirmé
confirmé
avatar


MessageSujet: Jean-Yves Le Drian, qui a reçu hier Albert Chennouf, père d’un jeune parachutiste assassiné, avait décidé de créer une mention «mort pour le service de la Nation»,   Mer 28 Nov 2012 - 14:01

Voir l'article ici dans Libération

Par PATRICIA TOURANCHEAU

Le ministre de la Défense, Jean-Yves Le Drian, qui a reçu hier Albert Chennouf, père d’un jeune parachutiste assassiné le 15 mars par Mohamed Merah, lui a annoncé que l’Etat avait décidé de créer une mention «mort pour le service de la Nation», qui devrait être attribuée aux trois militaires tués par le jihadiste toulousain. Le ministre doit rencontrer, d’ici demain, les familles Ibn Ziaten et Legouad, familles de deux autres soldats abattus à Toulouse et Montauban par Merah en raison de leur appartenance à des régiments engagés en Afghanistan. Cette décision a été prise à la demande du président de la République, suite aux revendications fortes des proches des victimes. Les deux mentions existantes - «mort pour la France» ou «mort en déportation» - ne pouvaient pas s’appliquer à ces victimes de Merah, comme l’a dit Albert Chennouf, «car il aurait fallu que nos fils soient morts en combattant. Or, Merah était un terroriste, pas un combattant». La mention «mort pour le service de la Nation» portée sur l’état-civil permettra d’inscrire sur les monuments aux morts les noms des militaires tués par Merah, et la reconnaissance de leurs ayants droit enfants comme pupilles de la Nation. En outre, les trois parachutistes bénéficieront à titre posthume de la Légion d’honneur et d’un grade supérieur, caporal-chef pour Abel Chennouf. Son père en éprouve «une fierté incommensurable» et trouve que cette fois-ci, «la République a été à la hauteur».
Revenir en haut Aller en bas
 
Jean-Yves Le Drian, qui a reçu hier Albert Chennouf, père d’un jeune parachutiste assassiné, avait décidé de créer une mention «mort pour le service de la Nation»,
Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
CHEMIN DE MEMOIRE DES PARACHUTISTES :: ACTUALITES DIVERS :: L'ACTUALITE DU JOUR, LES BREVES-
Sauter vers: