CHEMIN DE MEMOIRE DES PARACHUTISTES
Bienvenue sur notre forum Chemin de Mémoire des Parachutistes...

Si vous êtes membre de notre fratrie, ce message s'affiche car vous avez certainement oublié de vous connecter.

Si vous avez oublié votre mot de passe, en bas de page accueil du forum, par l'icône "contact", adressez un message à l'administrateur qui trouvera pour vous une solution.

Ce message s'affiche également pour nos visiteurs qui tardent à s'inscrire...!

En attendant, bonne navigation à tous.....!


« ... Le devoir de mémoire incombe à chacun...rendre inoubliable. Ceux qui sont morts pour que nous vivions ont des droits inaliénables. Laisser la mémoire se transformer en histoire est insuffisant. Le devoir de mémoire permet de devenir un témoin... »
 
AccueilAccueil  S'enregistrerS'enregistrer  Connexion  

Poster un nouveau sujet   Répondre au sujetPartagez | 
 

 20 novembre 2012 le général Bigeard rejoindra ses compagnons d'armes au mémorial des guerres d'Indochine à Fréjus où une stèle sera dévoilée

Aller en bas 
AuteurMessage
Claude Millet
Fondateur
avatar


MessageSujet: 20 novembre 2012 le général Bigeard rejoindra ses compagnons d'armes au mémorial des guerres d'Indochine à Fréjus où une stèle sera dévoilée   Lun 15 Oct 2012 - 18:42

20 novembre 2012 le général Bigeard rejoindra ses compagnons d'armes au mémorial des guerres d'Indochine à Fréjus où une stèle sera dévoilée
Cette date correspond au lancement de l'opération Castor avec le largage du 6ème BCCP du commandant Bigeard, elle correspond également au déclenchement de la bataille de Dien Bien Phu.

Montage et textes de notre camarade Robert Bertrand


Dernière édition par Claude Millet le Lun 15 Oct 2012 - 23:23, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
battement zéro
Pro !
Pro !
avatar


MessageSujet: Re: 20 novembre 2012 le général Bigeard rejoindra ses compagnons d'armes au mémorial des guerres d'Indochine à Fréjus où une stèle sera dévoilée   Lun 15 Oct 2012 - 20:48

Cette solution avait été soulevé en son temps par nos membres
"Au milieu de ses p'tits gars"
C'est une belle fin!
Revenir en haut Aller en bas
Pérignon
Expert
Expert
avatar


MessageSujet: Re: 20 novembre 2012 le général Bigeard rejoindra ses compagnons d'armes au mémorial des guerres d'Indochine à Fréjus où une stèle sera dévoilée   Lun 15 Oct 2012 - 20:58


Dien Bien Phu 20 novembre 1953
Revenir en haut Aller en bas
bleu12
Pro !
Pro !
avatar


MessageSujet: Re: 20 novembre 2012 le général Bigeard rejoindra ses compagnons d'armes au mémorial des guerres d'Indochine à Fréjus où une stèle sera dévoilée   Lun 15 Oct 2012 - 23:08

Citation :

Dien Bien Phu 20 novembre 1953
Oui Pérignon, c'est également DBP

_________________
"Nous avons eu l’impression d’être trahis, ce qui explique notre révolte" Commandant Hélie de Saint-Marc dernier Chef de Corps du 1er REP
Revenir en haut Aller en bas
Kéo
Expert
Expert
avatar


MessageSujet: Re: 20 novembre 2012 le général Bigeard rejoindra ses compagnons d'armes au mémorial des guerres d'Indochine à Fréjus où une stèle sera dévoilée   Mer 17 Oct 2012 - 11:32

Je suis satisfait que cette polémique prenne enfin une solution acceptable pour les paras.
La politique était trop mêlée: dispersion des cendres sur DBP, urne aux Invalides.
Mon général, reposez enfin en paix au milieu de vos gars!

Pérignon, belle photo de Bigeard en action.


Dernière édition par Kéo le Mer 17 Oct 2012 - 14:50, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
FOUQUET66
Expert
Expert
avatar


MessageSujet: Re: 20 novembre 2012 le général Bigeard rejoindra ses compagnons d'armes au mémorial des guerres d'Indochine à Fréjus où une stèle sera dévoilée   Mer 17 Oct 2012 - 14:38

L'Histoire prend maintenant toute sa signification.Marcel Bigeard va enfin reposer auprés de "ses petits gars".
Revenir en haut Aller en bas
http://www.legionetrangere.fr/
Montaner
confirmé
confirmé
avatar


MessageSujet: Re: 20 novembre 2012 le général Bigeard rejoindra ses compagnons d'armes au mémorial des guerres d'Indochine à Fréjus où une stèle sera dévoilée   Mer 17 Oct 2012 - 19:39

Fouquet66 a écrit:
Marcel Bigeard va enfin reposer auprés de "ses petits gars".
Qu'il repose en paix!
Revenir en haut Aller en bas
Bertrand
Pro !
Pro !
avatar


MessageSujet: Re: 20 novembre 2012 le général Bigeard rejoindra ses compagnons d'armes au mémorial des guerres d'Indochine à Fréjus où une stèle sera dévoilée   Dim 28 Oct 2012 - 1:04

Hommage au Général Bigeard





Revenir en haut Aller en bas
tante ju
Pro !
Pro !
avatar


MessageSujet: Re: 20 novembre 2012 le général Bigeard rejoindra ses compagnons d'armes au mémorial des guerres d'Indochine à Fréjus où une stèle sera dévoilée   Dim 28 Oct 2012 - 18:28

Merci Bertrand
Revenir en haut Aller en bas
Pérignon
Expert
Expert
avatar


MessageSujet: Re: 20 novembre 2012 le général Bigeard rejoindra ses compagnons d'armes au mémorial des guerres d'Indochine à Fréjus où une stèle sera dévoilée   Jeu 15 Nov 2012 - 9:35

Citation :
Le transfert des cendres du général Bigeard à Fréjus, le 20 novembre, mettra un terme à deux années d'atermoiements et de polémiques. Les cendres de l'ancien secrétaire d'Etat à la Défense n'ont ni été dispersées au-dessus de Dien Bien Phu ni déposées aux Invalides. Elles reposeront au Mémorial des guerres en Indochine, situé à Fréjus, dans le Var.

Invité par la famille du général Bigeard, Jean-Yves Le Drian présidera les cérémonies de transfert des cendres, en compagnie du ministre des Anciens combattants.

Programme:
12h15 : arrivée du ministre de la Défense au 21e régiment d'infanterie de marine, Camp Lecoq, à Fréjus, revue des troupes
12h30 : arrivée du képi et des décorations du général Bigeard sur deux porte-coussins, lecture de l'ordre du jour par le ministre de la Défense, discours de Valéry Giscard d'Estaing
12h55 : sonnerie Aux Morts et minute de silence

http://lignesdedefense.blogs.ouest-france.fr/archive/2012/11/13/transfert-des-cendres-du-general-bigeard.html
Revenir en haut Aller en bas
PATGISOL
Pro !
Pro !
avatar


MessageSujet: Re: 20 novembre 2012 le général Bigeard rejoindra ses compagnons d'armes au mémorial des guerres d'Indochine à Fréjus où une stèle sera dévoilée   Jeu 15 Nov 2012 - 17:56

Tante JU a écrit:
Merci Bertrand

Merci pour ce superbe montage photo !!
Revenir en haut Aller en bas
http://patgisol.e-monsite.com/
Pérignon
Expert
Expert
avatar


MessageSujet: Bigeard parmi les siens   Ven 16 Nov 2012 - 11:52

Citation :
Armées. Menacé par l’oubli aux Invalides, il sera un héros de légende au milieu de ses compagnons d’armes à Fréjus.

....Mardi prochain 20 novembre, à l’heure même où les parachutistes s’emparaient de Diên Biên Phù cinquante-neuf ans plus tôt, le ministre de la Défense, Jean-Yves Le Drian, et le ministre délégué aux Anciens combattants, Kader Arif, présideront à Fréjus, d’abord au camp Lecocq du 21e régiment d’infanterie de marine puis à la nécropole nationale, les cérémonies au cours desquelles les cendres du général Bigeard seront déposées parmi celles de ses dix-sept mille frères d’armes du corps expéditionnaire français tombés en Indochine. Enfin ! Ce sera en effet le terme d’un long parcours où la fidélité au soldat l’aura disputé aux obstacles de ce que Bigeard appelait la « jungle politique ».....

...L’urne funéraire attendait à Toul. Une Fondation Général-Bigeard avait été constituée au mois de juin 2011. C’est elle, et Marie-France Bigeard, qui devaient prendre l’initiative d’une autre cérémonie. C’est ainsi que l’on revint au projet initial, celui de la nécropole de Fréjus.
Encore fallait-il l’accord du nouveau ministre de la Défense de François Hollande, Jean-Yves Le Drian. Lui au moins avait connu Bigeard. À la fin du mois de septembre dernier, celui-ci accepta l’invitation, accompagnant sa décision d’un hommage qui faisait hurler sur sa gauche : « Bien plus qu’un chef, le général Bigeard était un meneur d’hommes. Celui vers qui les regards se tournent dans les moments les plus difficiles ; celui qui cultive le goût de l’exigence et de la “belle gueule”[…]. »

La date fut arrêtée ; ce serait le 20 novembre, date anniversaire du saut sur Diên Biên Phù. Mais c’était aussi une date proche du voyage du président de la République en Algérie ; le Quai d’Orsay allait-il protester ? Fréjus n’était pas les Invalides. Le Drian maintint sa décision. Et Valéry Giscard d’Estaing, toujours fidèle à son ancien ministre, annonça qu’il prononcerait un hommage devant la stèle de bronze dévoilée en l’honneur du “premier para de France”.

Texte intégral de l'article ICI :

http://www.valeursactuelles.com/bigeard-parmi-siens20121113.html
Revenir en haut Aller en bas
Pérignon
Expert
Expert
avatar


MessageSujet: Re: 20 novembre 2012 le général Bigeard rejoindra ses compagnons d'armes au mémorial des guerres d'Indochine à Fréjus où une stèle sera dévoilée   Mar 20 Nov 2012 - 14:28

Jean-Yves Le Drian: "Bigeard mérite le respect"

Extraits de l'interview :

..Mais pourquoi une cérémonie d'une telle ampleur ?

" Qu'on le veuille ou non, le général Bigeard est une figure emblématique de notre histoire militaire. Il était aimé et respecté de ses hommes. Il s'est particulièrement illustré comme résistant et comme soldat en Indochine. Il fut par ailleurs député pendant dix ans et secrétaire d'État auprès du ministre de la Défense de l'époque Yvon Bourges...

..Pour l'agrégé d'histoire contemporaine que vous êtes, que représente Bigeard ?

Une histoire. Des hauts faits d'armes. Un engagement. Et, comme tout homme, des périodes fortes et des périodes moins fortes. Mais au total, c'est une personnalité qui mérite le respect. En particulier pour ce qu'il a fait en Indochine. "

http://www.nicematin.com/article/jean-yves-le-drian-bigeard-merite-le-respect.1057199.html
Revenir en haut Aller en bas
Pérignon
Expert
Expert
avatar


MessageSujet: Re: 20 novembre 2012 le général Bigeard rejoindra ses compagnons d'armes au mémorial des guerres d'Indochine à Fréjus où une stèle sera dévoilée   Mar 20 Nov 2012 - 14:56

Citation :
L'hommage du Président Giscard d'Estaing au Général Bigeard


Le Président Valery Giscard d'Estaing et jean Yves Le Drian, ministre de la défense.Photo Prisca Thivaud

La cérémonie de transfert des cendres du Général Bigeard a débuté dans l'enceinte du 21e rima.

Le ministre jean Yves Le Drian, accompagné du President Valéry Giscard d'Estaing est arrivé dans l'enceinte du 21e Rima à Fréjus. Avant de se rendre vers le Mémorial d'Indochine, un hommage a été rendu au Général Bigeard.

"Les vieux soldats ne meurent jamais. Ils s'effacent seulement à l'horizon". a dit l'ancien Président lors de cette cérémonie, affirmant qu'il est le dernier soldat emblématique de notre histoire".

http://www.varmatin.com/frejus/lhommage-du-president-giscard-destaing-au-general-bigeard.1043349.html

Lire aussi :

Citation :
Bigeard : "Un très bel exemple d'élévation au mérite", selon le ministre de la Défense

Jean-Yves Le Drian a présidé la cérémonie de transfert des cendres du général à Fréjus, se gardant bien d'évoquer la guerre d'Algérie...

Nous publions ci-dessous le texte intégral du discours prononcé par Jean-Yves Le Drian, ministre de la défense, aujourd'hui à Fréjus, lors du transfert des cendres du général Marcel Bigeard au Mémorial des guerres d'Indochine.

Ce transfert avait suscité quelques polémiques au sein de la gauche radicale, dont nous nous sommes fait l'écho. Prudemment, le ministre de la Défense s'est bien gardé d'évoquer la participation de Bigeard à la guerre d'Algérie, tout comme son engagement politique à droite... Reste que Jean-Yves Le Drian a tenu sa promesse d'un hommage au risque de faire crisser quelques dents dans son propre camp.

"Comme s’il n’avait rien laissé au hasard, c’est le 18 juin 2010, le jour du soixante-dixième anniversaire de l’appel du général De Gaulle, que le général Bigeard nous a quittés. Le 18 juin est un jour qui symbolise les valeurs de courage, de dévouement, de grandeur, qu’il a faites siennes tout au long de sa vie. Un jour qui nous rappelle aussi ses premiers combats en 1940, quand, prisonnier des Allemands, refusant lui aussi la défaite, il tente par trois fois de s’évader ; parvenu en zone libre, il part s’engager en Afrique ; et c’est aux côtés des résistants d’Ariège, où il a été parachuté, qu’il finit une guerre héroïque.

Le 20 novembre éveille d’autres souvenirs, ceux qui nous rassemblent aujourd’hui. Moi qui l’ai connu sur les bancs de l’Assemblée nationale, je crois qu’au fond, s’il avait eu vraiment le choix, c’est sans doute ce jour-là qu’il aurait retenu. Le 20 novembre 1953, le chef de bataillon Bigeard survole les rizières du Tonkin. Depuis 1945, c’est son troisième séjour en Indochine. Avec le 6e BPC, un an auparavant, il a déjà connu la gloire en ayant fait preuve du plus grand courage : à l’automne 1952, parachuté sur Tu Lê avec son bataillon, il est menacé d’encerclement par une division du général Giap. Commence alors l’une des manœuvres d’exfiltration les plus audacieuses de notre histoire militaire. Lui et ses hommes sont donnés pour perdus, mais ils se frayent un chemin à travers la jungle et déjouent la poursuite des combattants du Vietminh. Après plusieurs jours harassants, ils parviennent jusques aux lignes françaises. Toute la France vibre alors au seul nom de Bigeard, qui s’étale à la une des journaux. Une première fois, il venait de faire la preuve qu’une retraite pouvait être héroïque.

Au matin du 20 novembre 1953, l’opération Castor vient d’être lancée et le chef de bataillon Bigeard s’apprête à sauter sur Dien Bien Phu. Le « 6 » sera parachuté deux fois sur la cuvette. Ce matin-là, avec le 2ème bataillon du 1er régiment de chasseurs parachutistes, ils doivent s’emparer de l’aéroport et de ces collines dont les noms vont entrer dans l’histoire : Gabrielle, Béatrice, Eliane… Au terme d’un magistral combat, la mission est remplie, le colonel de Castries prend le commandement du camp retranché, Bigeard et ses hommes sont relevés.

Au printemps 1954, le général Giap décide une attaque générale contre Dien Bien Phu et conduit lui-même l’assaut. Le 6e BPC est parachuté le 16 mars, alors que le sort de la bataille est scellé. Sa seule arrivée insuffle du courage. Nommé lieutenant-colonel au cours de ces combats, Bigearddevient l’un des héros de Dien Bien Phu, l’un de ceux qui n’aura jamais baissé la tête. Le communiqué de victoire du Vietminh lui-même, rendra hommage à « l’acharnement et l’héroïsme extrêmes » dont il aura fait preuve.

On ne peut citer tous les combats de Marcel Bigeard. Pendant vingt ans, de l’Alsace au Sénégal, des cuvettes de Ban Som et de Dien Bien Phu aux djebels algériens, il est de toutes les guerres de la France, ayant lié son destin à celui de la Nation, parce qu’il a toujours cru en un idéal qui dépassait l’horizon de sa vie.

De l’Indochine, il rentre avec plus de vingt citations. C’est l’Indochine qui le révèle à la Nation comme un très grand soldat. C’est là, surtout, qu’il se distingue comme un chef charismatique, aux qualités exceptionnelles. Car celui qui était aimé, admiré de tous, avait en retour la passion de ses hommes, prompt à les exhorter au combat, mais toujours attentif à leur sort.

En un sens, c’est cette passion-là qui nous rassemble ici. En l’accompagnant dans sa dernière demeure, au Mémorial de Fréjus, nous ne rendons pas seulement hommage à l’engagement qui fut le sien en Indochine. Nous saluons la mémoire de tous ceux qui, comme lui, parfois à ses côtés, furent engagés en Indochine et y perdirent la vie, au service de la France. Aujourd’hui, nous sommes les témoins de ce lien qui s’est forgé au feu entre Bigeard et tous ces hommes, ce lien que rien n’aura pu altérer.

C’est que le général Bigeard fut d’abord l’un d’entre eux. Employé de banque entré dans l’armée comme militaire du rang, il s’est hissé, par son courage au feu et son aptitude au commandement, jusqu’au sommet de la hiérarchie militaire. C’est un très bel exemple d’élévation au mérite pour nos armées et notre République.

Général de corps d’armée sorti du rang, cinq fois blessé, titulaire de 25 citations individuelles et Grand-Croix de la Légion d’Honneur, il fut un parachutiste hors pair et un soldat infatigable, jusque dans les combats politiques qu’il a portés à l’Assemblée nationale et notamment à la Commission de la Défense qu’il présidait. C’est là que je l’ai connu. Avec lui, une page importante de notre histoire se tourne.

Aujourd’hui, cinquante-neuf ans après le début de l’Opération Castor, celui qui a donné aux « paras » de France quelques « parcelles de gloire » et une part essentielle de leur identité, rejoint dans l’éternité ses compagnons d’Indochine. Hommage lui soit rendu.

C’est dans le souvenir commun des combattants d’Indochine que nous nous recueillons aujourd’hui. S’il faut mesurer tout le chemin que nous avons parcouru depuis, n’oublions pas que ce conflit colonial fut un jour notre guerre et que ces hommes sont tous morts pour la France. Aujourd’hui, avec respect, nous leur rendons hommage."


http://www.marianne.net/blogsecretdefense/Bigeard-Un-tres-bel-exemple-d-elevation-au-merite--selon-le-ministre-de-la-Defense_a843.html


L'ancien président de la République Valéry Giscard d'Estaing était présent aux cotés du ministre de la Défense, du ministre délégué, chargé des Anciens combattants et de la fille du général Bigeard. CC1 Chatard/Dicod



Les cendres du général Bigeard ont été déposées dans une stèle du mémorial de Fréjus où sont rassemblées les dépouilles des combattants français en Indochine - CC1 Chatard/Dicod

Photos : http://www.defense.gouv.fr/actualites/articles/la-derniere-demeure-du-general-bigeard
Revenir en haut Aller en bas
Camp d'Idron
Pro !
Pro !
avatar


MessageSujet: Re: 20 novembre 2012 le général Bigeard rejoindra ses compagnons d'armes au mémorial des guerres d'Indochine à Fréjus où une stèle sera dévoilée   Mer 21 Nov 2012 - 19:58

Merci Pérignon!
En complément, des camarades publieront certainement leurs propres photos.
Revenir en haut Aller en bas
Bertrand
Pro !
Pro !
avatar


MessageSujet: Re: 20 novembre 2012 le général Bigeard rejoindra ses compagnons d'armes au mémorial des guerres d'Indochine à Fréjus où une stèle sera dévoilée   Jeu 22 Nov 2012 - 23:44

Le 20 novembre, le général Bigeard à retrouvé ses compagnons d'armes, au mémorial des
guerres d'Indochine à Fréjus.


Le général Bigeard à retrouvé ses compagnons d'armes, au mémorial des guerres d'Indochine à Fréjus.
Revenir en haut Aller en bas
ROUGE1
Pro !
Pro !
avatar


MessageSujet: Re: 20 novembre 2012 le général Bigeard rejoindra ses compagnons d'armes au mémorial des guerres d'Indochine à Fréjus où une stèle sera dévoilée   Jeu 22 Nov 2012 - 23:51

Bravo Bertrand!
Revenir en haut Aller en bas
Pérignon
Expert
Expert
avatar


MessageSujet: Re: 20 novembre 2012 le général Bigeard rejoindra ses compagnons d'armes au mémorial des guerres d'Indochine à Fréjus où une stèle sera dévoilée   Sam 24 Nov 2012 - 11:00

Sur le site du Ministère de la Défense, la photothèque du transfert des cendres du général Bigeard à Frejus :

http://www.defense.gouv.fr/portail-defense/mediatheque/photos/ceremonies-evenements/phototheque-transfert-cendres-bigeard-frejus
Revenir en haut Aller en bas
Bertrand
Pro !
Pro !
avatar


MessageSujet: Re: 20 novembre 2012 le général Bigeard rejoindra ses compagnons d'armes au mémorial des guerres d'Indochine à Fréjus où une stèle sera dévoilée   Dim 2 Déc 2012 - 1:59

Plaquettes hommage à Marcel Bigeard.


Revenir en haut Aller en bas
PATGISOL
Pro !
Pro !
avatar


MessageSujet: Re: 20 novembre 2012 le général Bigeard rejoindra ses compagnons d'armes au mémorial des guerres d'Indochine à Fréjus où une stèle sera dévoilée   Dim 2 Déc 2012 - 8:50

Très belles plaquettes Bertrand!!
Revenir en haut Aller en bas
http://patgisol.e-monsite.com/
dulac
Pro !
Pro !
avatar


MessageSujet: Re: 20 novembre 2012 le général Bigeard rejoindra ses compagnons d'armes au mémorial des guerres d'Indochine à Fréjus où une stèle sera dévoilée   Dim 2 Déc 2012 - 16:58

Très belle photo
Publiée sur "Mémoire Parachutistes" Face Book par Lionel Gendron
Revenir en haut Aller en bas
chouf
confirmé
confirmé
avatar


MessageSujet: Re: 20 novembre 2012 le général Bigeard rejoindra ses compagnons d'armes au mémorial des guerres d'Indochine à Fréjus où une stèle sera dévoilée   Mar 4 Déc 2012 - 18:23

Vu sur le net:
À l’occasion du transfert des cendres du Général Bigeard auxquels les CVR rendent un vibrant hommage, nous reproduisons également ci-dessous un message du Général Christian Piquemal, Président de l’UNION NATIONALE DES PARACHUTISTES.

Bonjour à tous !
Malgré les limitations d'accès dues aux invitations, les contrôles et filtrages prévus, nous avons pu participer avec 40 drapeaux et 180 membres de l'UNP à la grande cérémonie au Camp Lecoq le 20 novembre à Fréjus.
Je tiens tout d'abord à exprimer mes plus vifs remerciements à tous ceux qui étaient présents et à leur adresser mes plus vives félicitations. Pourquoi ?
Beaucoup venus de loin ont pris des risques sans être certains de pouvoir participer afin de rendre un dernier hommage solennel au Général Bigeard.
De plus, la cérémonie étant seulement à midi quinze, l'attente debout était longue et pénible.
Mais, ayant 20 ans dans le cœur, les participants de l'UNP ont été dignes, sérieux, imposants et nobles.
Heureusement d'ailleurs que l'UNP était là en nombre, car sinon le Général Bigeard n'aurait pas eu beaucoup de paras à ses côtés pour l'accompagner dans la sépulture où il repose pour l'éternité au milieu de ses Frères d'arme d'Indochine.
Ceci étant dit, je voudrais dire que, comme moi, beaucoup ont été choqués par l'allocution du Ministre de la Défense qui volontairement, bien sûr, en raison des controverses, a occulté totalement la guerre d'Algérie qui pourtant a vu, pendant plusieurs années, le Colonel Bigeard s'illustrer brillamment à la tête de son régiment.
Comment est-ce possible de passer sous silence huit ans de guerre dans laquelle plus de 26.000 hommes, dont de nombreux paras, ont donné leur vie pour la France ?
La carrière du Général a été ainsi amputée et limitée à la 2ème Guerre Mondiale et l'Indochine pour éviter la Guerre d'Algérie.
Agissant ainsi, le Ministre a cautionné les attaques des détracteurs et opposants du Général Bigeard qui avaient déjà réussi à lui interdire l'accès des Invalides.
Il a reconnu implicitement que les adversaires et calomniateurs du Général Bigeard avaient raison.
Cette attitude révoltante, choquante et insultante pour tous les Combattants d'Algérie et notamment pour les paras des 10ème et 15ème DP justifie une réaction de notre part.
Aussi, j'écrirai à Jean-Yves Le Drian, Ministre de la Défense, pour lui en faire part et manifester notre réprobation et notre indignation.
En dernier lieu, je tiens encore à dire à tous ceux qui étaient à Fréjus, combien leur présence a dû combler l'âme du général Bigeard entré définitivement, enfin, au Panthéon des parachutistes.
Merci à tous, du fond du cœur.
Avec ma fidèle amitié para,

Général (2S) Christian Piquemal
Président National de l'UNP
Revenir en haut Aller en bas
jacky alaux
Expert
Expert
avatar


MessageSujet: Re: 20 novembre 2012 le général Bigeard rejoindra ses compagnons d'armes au mémorial des guerres d'Indochine à Fréjus où une stèle sera dévoilée   Mar 4 Déc 2012 - 22:33

chouf a écrit:
Vu sur le net:
À l’occasion du transfert des cendres du Général Bigeard auxquels les CVR rendent un vibrant hommage, nous reproduisons également ci-dessous un message du Général Christian Piquemal, Président de l’UNION NATIONALE DES PARACHUTISTES.

Cette attitude révoltante, choquante et insultante pour tous les Combattants d'Algérie et notamment pour les paras des 10ème et 15ème DP justifie une réaction de notre part.
Aussi, j'écrirai à Jean-Yves Le Drian, Ministre de la Défense, pour lui en faire part et manifester notre réprobation et notre indignation.
En dernier lieu, je tiens encore à dire à tous ceux qui étaient à Fréjus, combien leur présence a dû combler l'âme du général Bigeard entré définitivement, enfin, au Panthéon des parachutistes.
Merci à tous, du fond du cœur.
Avec ma fidèle amitié para,

Général (2S) Christian Piquemal
Président National de l'UNP

--------------------------------------------------------------------

Petite mise au point... 10eme et 25eme DP . La 15eme n'existait pas .
Revenir en haut Aller en bas
R.Mathieu
confirmé
confirmé
avatar


MessageSujet: Re: 20 novembre 2012 le général Bigeard rejoindra ses compagnons d'armes au mémorial des guerres d'Indochine à Fréjus où une stèle sera dévoilée   Mar 4 Déc 2012 - 23:48

Bien noté Jacky, s'agissant d'un copié-collé, notre camarade a recopié sans faire attention...
Revenir en haut Aller en bas
FOUQUET66
Expert
Expert
avatar


MessageSujet: LE DERNIER BIVOUAC    Lun 11 Mar 2013 - 15:32



LE DERNIER BIVOUAC

Lorsque le général Bigeard a fait part de ses dernières volontés « urbi et orbi » il n’a surpris que ceux qui ne le connaissaient pas.
Quand on s’appelle Bigeard, le fils de Sophie, on se doit de ne pas finir comme tout le monde.

Déjà, « être » comme lui : fallait le faire, comme on dit dans les classes moyennes. Mais « durer », ce n’est pas commun, surtout si longtemps.

Il m’est arrivé souvent – mais pas assez- d’aller lui rendre visite à Toul où, assis derrière son bureau, devant ses trophées et sa bibliothèque, il attaquait un long monologue de vingt à trente minutes où il refaisait le monde dont il brossait un tableau sans retouches en ne faisant que très rarement un retour sur le passé tout en étant inquiet sur l’avenir de la patrie. « Sa France »
Et après avoir jeté un regard sur la photo de Marc Flament où l’on peut voir le sergent-chef Santenac à l’agonie, il reprenait son souffle puis me posait quelques questions d’usage.

Au fur et à mesure que le temps passait je le trouvais toujours aussi disert mais moins agile. Pour aller de son bureau à la pièce la plus proche en restant au même niveau, il s’accrochait au mur. On sentait chez celui, qui en Algérie se déplaçait comme un lévrier afghan, l’humiliation et la souffrance de ne plus être et paraître ce qu’il était avant.
- Tu vois Allaire, avant j’avais la tête et les jambes, Tu t’en souviens quand je te rattrapais à la marche commando ? (Il est vrai qu’il n’était pas le seul) maintenant les jambes c’est fini il ne me reste que la tête.
- C’est l’essentiel mon général.
- Oui c’est vrai, mais quand-même…

Ainsi donc Bruno ,lui qui en Indochine courrait plus vite que son ombre et attachait toujours le plus grand prix à la souplesse et la rapidité de sa « boutique » en opération ,ce qui lui vaudra au retour de la « Bandera de Tu-Lé » le surnom de bataillon Zatopek par ceux qui n’en seraient probablement pas revenus ; voici qu’à l’automne d’un parcours hors du commun il se retrouvait à l’arrivée classé dans la catégorie des retraités à mobilité réduite.
Et cette tête, dont il se plaisait à dire qu’elle marchait encore, ne lui suffira bientôt plus pour faire marcher ses jambes.
Se souvenait-il lorsque nous nous retrouvions sur les rives de la Moselle de nos entretiens à Bône à propos du changement de la devise du 3°R.P.I.Ma «Etre et Durer » ? Que je trouvais quelque peu utopiste.
Car on peut être au top un temps plus ou moins long de sa vie, mais durer…
Qu’importe, car pour lui qui s’était toujours relevé de ses blessures et évadé de captivité rien ne pourra jamais l’empêcher d’être ce qu’il avait toujours été, il ne baisserait jamais sa garde.

De fait, le soir venu il changera donc la forme du combat qui était en lui et les instruments nécessaires pour « durer » en utilisant des armes différentes : le stylo et l’éloquence.
De sa belle écriture en volutes, il poursuivra son combat tous azimuts, en restant en prise avec un monde qui n’évoluait pas selon son cœur.

L’un des avantages de Bruno quand on le retrouvait, c’est qu’il avait toujours un fer au feu. Il lisait chaque jour ses journaux préférés, regardait les infos du jour sur la télévision et y suivait l’actualité du monde entier. Il vous parlait d’Obama, de Sarko et de la mère Aubry comme s’ils étaient ses voisins.

Il se trompait pourtant sur le profil et l’avenir des uns et des autres et portait des jugements sur eux que je ne partageais pas toujours …. Sauf pour Chirac, auquel il ne pardonnait pas d’avoir trahi Giscard d’Estaing son sponsor. (Mais s’il n’avait trahi que lui !)
Il est vrai que Giscard en avait fait son Secrétaire d’état à la défense puis un Député et enfin.... avait couché dans son lit…à Toul, ce dont il n’était pas peu fier. - Ca crée des liens me disait-il devant Gaby qui nous servait le champagne en souriant.

Xxxx
Un jour Bigeard s’est couché, lui qui voulait « crever » debout a du faire comme tout le monde .Et de plus un 18 Juin !
Bien que très au dessus du commun des mortels Bigeard n’a pas réussi ce jour là à faire de l’ombre au monument de Colombey. Il n’a donc pas eu la priorité au journal de 20 Heures comme il l’aurait mérité.

Et maintenant ?

Bigeard avait tout prévu, du moins le croyait-il : »je veux que mes cendres soient larguées sur Dien-Bien-Phu, ça emmerdera les gouvernements vietnamien et français. »
J’abrège, mais l’esprit y est.
En attendant la réalisation de son rêve, l’urne funéraire contenant ses cendres rejoint Nancy, le funérarium le plus proche, où elle attendra plus de deux ans .
Gaby, son épouse est effondrée tout comme sa fille Marie-France.
L’armée, et pas seulement les paras est en deuil. Dès ce moment, ses anciens de tous grades ou sans, les généraux Porcher, Leboudec , Schmitt et Cann ,parmi d’autres qui l’ avaient croisé dans leur carrière ,les généraux Leclère, Champenois, Rémi Bordron, Roudeillac, etc ont décidé de se battre pour faire aboutir les souhaits de leur ancien chef.
Il faudrait pour être complet citer les sous-officiers dont Martial Chevalier, son fidèle secrétaire et un chuteur –opérationnel qui n’envisageait pas moins que de sauter sur Dien-Bien-Phu pour y répandre les cendres de son idole.

On ne peut oublier la Fondation Bigeard créée dans ce but .Et de nombreux élus qui se mobilisent pour que les dernières volontés du Général soient respectées.
Madame Bigeard souffrante, n’admet aucun compromis. Son mari qu’elle a aimé et admiré toute sa vie doit reposer à Dien-Bien-Phu. Il s’avèrera assez vite que ce rêve était irréalisable. Pour la première fois de sa vie, notre vieux soldat a fait une très mauvaise analyse de notre ennemi d’hier, aujourd’hui il est libre, indépendant, et qui plus est vainqueur.
Pas question de recevoir sur le Verdun asiatique l’un des meilleurs adversaires de sa guerre.
Après un an de tergiversations la réalité se fait jour à Paris : Les cendres de Bigeard devront être déposées ailleurs.

Madame Bigeard vient de mourir, peut être est –elle morte de cela. L’action des uns et des autres se concentre sur les deux seules possibilités restantes: Toul ou Fréjus ;
Encore que Gaby était opposée à ces dernières solutions pour des motifs qui n’ont pas à être révélés ici.
Gaby ayant rejoint Marcel dans un monde meilleur, les fidèles de Bigeard et sa fille Marie-France se rallient à la solution du Mémorial de Fréjus. Car au Mémorial de Fréjus Bruno pourra retrouver « ses p’tits gars « tout autant qu’à Dien-Bien-Phu et ceux qui jouent les prolongations depuis soixante ans pourront venir le saluer sans qu’il leur soit nécessaire pour cela de franchir 12 000 km à pied, à cheval ou en Dakota..

Xxxxx

La décision du gouvernement de l’époque se fait attendre.
Pendant la guerre d’Indochine qui a duré neuf ans, dix neuf gouvernements ont « gouverné» la France. Plus d’un demi-siècle plus tard le problème est le même.
Qui sera Président demain ?
Nous sommes en 2011-2012 .Peut-on sans risquer des manifestations ingérables, déposer l’urne d’un des plus grands soldats de sa génération et acteur principal des guerres de décolonisation, à Fréjus ?
Le mieux serait sans doute d’attendre les résultats de la prochaine élection présidentielle … «Etre et Oser », d’accord. Mais il est parfois urgent d’attendre.
Ouf ! La nouvelle majorité est en place.
Le problème reste entier, on entend toujours les loups qui hurlent au fond des bois appuyés par les chacals, mais miracle : le gouvernement décide de rendre un hommage mérité au général Bigeard en plaçant l’urne sur le jardin du souvenir à Fréjus où il est devenu d’usage d’y déposer celles des combattants d’Indochine qui en ont exprimé le souhait.
La cérémonie aura lieu le 20 novembre 2012, cinquante neuf ans après le jour du déclenchement de l’opération « Castor « .Opération aéroportée où le bataillon Bigeard sauta sur Dien-Bien-Phu avec d’autres bataillons frères.
Au cours de cette cérémonie Monsieur Jean- Yves Le Drian , ministre de la défense et le président Giscard d’Estaing ,président d’honneur de la fondation Bigeard ,ont rendu un vibrant hommage au Général en omettant pudiquement de relater son action probablement trop efficace pendant la guerre d’Algérie .
Sa fille Marie-France, la bien nommée, entourée de ses parents et amis a pu assister sereinement à la dernière Victoire de son père.

Il repose désormais au milieu de » ses p’tits gars » et des autres acteurs d’une guerre orpheline. La multitude d’anciens combattants qui a participé à cet hommage et les porte-drapeaux des régiments qu’il avait commandés dans ce qu’on appelait encore l’Empire ,ont permis à tous de communier dans le souvenir des combats de leur jeunesse.

Je ne puis clore ce récit sans citer le Général Cuche qui a tenté de faire déposer l’urne du général Bigeard dans la crypte des Invalides dont il est le gouverneur et où reposent non loin de l’Empereur Napoléon 1er, les grands soldats les plus célèbres qui au fil du temps ont permis que la France reste la France .
Cette France, que Bigeard a si bien défendue et dont le nom apparaît dans chacun des nombreux livres écrits à la fin de sa vie.

A bientôt Bruno !
C’est Allaire au Bigo !
Revenir en haut Aller en bas
http://www.legionetrangere.fr/
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: 20 novembre 2012 le général Bigeard rejoindra ses compagnons d'armes au mémorial des guerres d'Indochine à Fréjus où une stèle sera dévoilée   

Revenir en haut Aller en bas
 
20 novembre 2012 le général Bigeard rejoindra ses compagnons d'armes au mémorial des guerres d'Indochine à Fréjus où une stèle sera dévoilée
Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous pouvez répondre aux sujets dans ce forum
CHEMIN DE MEMOIRE DES PARACHUTISTES :: L'ACTUALITE DU FORUM :: AGENDA DU PARACHUTISTE-
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujetSauter vers: