CHEMIN DE MEMOIRE DES PARACHUTISTES
Bienvenue sur notre forum Chemin de Mémoire des Parachutistes...

Si vous êtes membre de notre fratrie, ce message s'affiche car vous avez certainement oublié de vous connecter.

Si vous avez oublié votre mot de passe, en bas de page accueil du forum, par l'icône "contact", adressez un message à l'administrateur qui trouvera pour vous une solution.

Ce message s'affiche également pour nos visiteurs qui tardent à s'inscrire...!

En attendant, bonne navigation à tous.....!


« ... Le devoir de mémoire incombe à chacun...rendre inoubliable. Ceux qui sont morts pour que nous vivions ont des droits inaliénables. Laisser la mémoire se transformer en histoire est insuffisant. Le devoir de mémoire permet de devenir un témoin... »
 
AccueilAccueil  S'enregistrerS'enregistrer  Connexion  

Partagez | 
 

 C'est un «moment d'inattention causé par un agent extérieur» survenu «dans les derniers instants du vol sous voilure» qui est responsable de la mort du cameraman-parachutiste Philippe Huard

Aller en bas 
AuteurMessage
Courcelles
confirmé
confirmé
avatar


MessageSujet: C'est un «moment d'inattention causé par un agent extérieur» survenu «dans les derniers instants du vol sous voilure» qui est responsable de la mort du cameraman-parachutiste Philippe Huard   Jeu 27 Sep 2012 - 16:24

Chantal Vallée
La Voix de l'Est


(Granby) C'est un «moment d'inattention causé par un agent extérieur» survenu «dans les derniers instants du vol sous voilure» qui est responsable de la mort du cameraman-parachutiste Philippe Huard, le 10 octobre 2010 à Farnham, conclut le coroner Luc Malouin à la suite de l'enquête publique tenue en avril dernier.
[...]
«Chaque parachutiste est conscient qu'il met sa vie en péril lorsqu'il effectue un saut sans prendre toutes les mesures de sécurité nécessaires. Plus encore, chaque parachutiste connaît les dangers d'un atterrissage hors zone ou mal effectué et ne veut surtout pas avoir de séquelles d'une telle situation qui risque de mettre un terme à la pratique de son sport ou encore de lui faire perdre la vie», fait-il valoir.

En ouvrant le parachute à une altitude inférieure à celle du tandem, le cameraman touche le sol deux minutes plus tôt que les gens qu'il filme, ce qui lui donne «amplement le temps de faire son travail», retient le coroner.

Pourquoi?

Luc Malouin admet qu'on ne saura jamais complètement ce qui s'est passé le 10 octobre 2010.

Il rappelle que les parachutes modernes utilisés par les experts «ont des voilures très performantes qui peuvent atteindre facilement plus de 80 km/h avec un vent dans le dos». «Ils ont la caractéristique de répondre rapidement aux commandes du parachutiste et la moindre erreur de pilotage, en basse altitude, peut être fatale», note-t-il.
[...]

lire la totalité de l'article
Revenir en haut Aller en bas
 
C'est un «moment d'inattention causé par un agent extérieur» survenu «dans les derniers instants du vol sous voilure» qui est responsable de la mort du cameraman-parachutiste Philippe Huard
Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
CHEMIN DE MEMOIRE DES PARACHUTISTES :: RECORDS SPORTIFS PARAS - PARATIR :: Sport et EXPLOITS AERONAUTIQUES-
Sauter vers: