CHEMIN DE MEMOIRE DES PARACHUTISTES
Bienvenue sur notre forum Chemin de Mémoire des Parachutistes...

Si vous êtes membre de notre fratrie, ce message s'affiche car vous avez certainement oublié de vous connecter.

Si vous avez oublié votre mot de passe, en bas de page accueil du forum, par l'icône "contact", adressez un message à l'administrateur qui trouvera pour vous une solution.

Ce message s'affiche également pour nos visiteurs qui tardent à s'inscrire...!

En attendant, bonne navigation à tous.....!


« ... Le devoir de mémoire incombe à chacun...rendre inoubliable. Ceux qui sont morts pour que nous vivions ont des droits inaliénables. Laisser la mémoire se transformer en histoire est insuffisant. Le devoir de mémoire permet de devenir un témoin... »
 
AccueilAccueil  S'enregistrerS'enregistrer  Connexion  

Partagez | 
 

 Homélie du Padre Richard KALKA St Michel le 12 septembre2012 et en 2016 Richard Kalka signe un livre témoignage d'une grande force

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Claude Millet
Fondateur
avatar


MessageSujet: Homélie du Padre Richard KALKA St Michel le 12 septembre2012 et en 2016 Richard Kalka signe un livre témoignage d'une grande force   Sam 15 Sep 2012 - 16:49

Messe de la saint Michel
Burlats, le 8 septembre 2012


source photo ici: "Site DAGUET"

"Je n’ai pas l’habitude de parler de moi dans une homélie. Aujourd’hui, je ferai une exception. Arrivé en France à l’âge de 27 ans, je ne parlais pas un mot français. J’ai donc appris cette belle langue et, par un concours de circonstances providentiel, je me suis rapidement intégré dans ce pays. Je suis, comme on dit, la première génération d’immigré, celle qui a souvent du mal à se reconnaître, à trouver sa place, à s’identifier.Celle qui dans la plupart des cas se révolte, tout en profitant du système. Non seulement je me suis intégré et assimilé, mais je me suis laissé séduire par le charme et la grandeur de la France. J’aime ce pays. Mon statut d’aumônier militaire m’a permis, à maintes reprises, de le dire et aussi, en toute humilité, de le prouver. C’est pour cela qu’aujourd’hui je prie le Seigneur de nous donner le courage, à nous tous et à chacun de nous, de prendre conscience de ce qui se passe en France. Je prie le Seigneur de nous donner la force de faire le nécessaire pour sauver la France. Je prie le Seigneur de nous donner la foi, car il n’y a que dans la foi que notre service et notre sacrifice pour la France prennent tout leur sens.

Nous nous rassemblons depuis longtemps sous le signe et la bannière de saint Michel. Le combattant par excellence, l’archange nous guide dans nos tourmentes et nos bagarres, pour que nous puissions efficacement combattre les puissances du mal. Et celles-ci, vous les savez bien, sont de plus en plus à l’œuvre aujourd’hui dans notre pays.

Des fous qui ne comprennent rien, des inconscients ou des ravis de la crèche, des naïfs et des candides qui poursuivent leur chemin de félicité imperturbables, des enfants de chœur : tous ceux-là ne sont pas méchants, mais ils ne nous aident en rien.

Mais les autres ? Des libres penseurs qui sont nuisibles par vocation, quelles que soient leur idéologie, origine ou appartenance. Les médias qui se croient toujours à la page du moment qu’ils poursuivent leur action d’intoxication. Et enfin tout le reste : cette masse informe, ou plutôt uniforme, sublime dans sa tiédeur et admirable dans sa bêtise, qui abandonne petit à petit tout ce qui donnait à la France sa noblesse : Dieu, la foi, l’Eglise, la famille, le travail, la justice, la vraie justice, celle qui s’ajuste à la volonté de Dieu.

Noyé dans la magouille internationale, ayant le fric, le taux d’intérêts et le rendement à tout prix pour dieux, l’amour remplacé par le profit, les convictions par le politiquement correct, les sentiments par des réseaux d’influence et l’espérance par un orgueil démesuré, sans foi ni Dieu, le monde se croit très fort, voire invincible.

Et même à notre petit niveau : petit confort, petits mensonges, petites jalousies, petite tranquillité, petites trahisons, petites magouilles et grosses conneries. Voilà nos armes, voilà notre bouclier : « on n’aura pas mis longtemps à quitter le chemin ».Mais le pire, le pire est que nous vivons aujourd’hui un véritable « déclin du courage ».

Je vais être vulgaire : tout fout le camp aujourd’hui. Et puisque la nature ne supporte pas le vide… On nous tiendra un discours comme dans l’Ancien Testament : « Puisque vous n’avez pas été fidèles, puisque vous avez adoré les idoles, puisque vous avez versé dans les abominations, puisque vous avez rejeté le bien pour cultiver le mal, je vais vous exterminer… » Ou peut-être un autre, moins violent, celui de l’Apocalypse : « Puisque vous n’êtes ni chauds ni froids mais tièdes, je vais vous vomir… »

Ouvrez les yeux, réveillez-vous, convertissez-vous ! Que l’archange Michel, dont le nom signifie « Qui est comme Dieu », vous montre le chemin et qu’il vous mène au combat contre l’intégrisme tapi à vos portes, contre l’exclusion et le mépris de l’autre, contre le fanatisme, contre toute sorte de puissance démoniaque. « Il y eut un combat dans le ciel : celui de Michel et de ses anges contre le Dragon. »

Dans son livre « Aimer l’Armée », le général Bentégeatcite la fameuse boutade de Victor Hugo : « Il y a des hommes qui sont nés pour servir leur pays, d’autres sont nés pour servir à table ». Vous, vous êtes nés pour servir la France. Restez donc fidèles à votre vocation.

Père Richard KALKA"



Merci Arcimboldo pour la communication de ce texte

_________________

RASURA_________SER
1er RCP - 257.174

« Il n'y a pas de sens de l'Histoire, il n'y a pas de vent de l'Histoire car ce qui fait l'Histoire, selon notre conception occidentale et chrétienne qui est vérifiée par tous les faits historiques, c'est la volonté des hommes, c'est l'intelligence des hommes, ce sont leurs passions, bonnes ou mauvaises. »Colonel Bastien THIRY procès Petit Clamart


Dernière édition par Claude Millet le Dim 31 Jan 2016 - 23:54, édité 2 fois
Revenir en haut Aller en bas
http://membres.multimania.fr/intelligencearmee/
Pérignon
Expert
Expert
avatar


MessageSujet: Re: Homélie du Padre Richard KALKA St Michel le 12 septembre2012 et en 2016 Richard Kalka signe un livre témoignage d'une grande force   Sam 15 Sep 2012 - 18:47

Un article sur le Padre Richard Kalka :

Citation :
Richard Kalka est né voilà 60 ans en Pologne. Il exercera son sacerdoce de parachutiste-prêtre durant encore une année. Maisil devrait rester auprès du « 8 » encore un peu. Il est aumônier militaire depuis 26 ans, 6e RPIMa, 1er RCP, 3e RPIMa, et le 8e RPIMa et état -major de la brigade depuis quatre ans. Il est entré en prêtrise voilà 40 ans, après le séminaire suivi d'un doctorat de philosophie. « J'ai été coopté par des amis aumôniers militaires, explique-t-il. L'armée n'était pas un choix au départ; j'y suis entré par le hasard. Dans un premier temps, j'ai dit OK. Pour voir… Je suis passionné par ce qui est effort, dépassement de soi. »

Lire ICI : http://www.ladepeche.fr/article/2012/01/25/1269433-castres-l-aumonier-du-8-evoque-ses-6-mois-en-afghanistan.html
Revenir en haut Aller en bas
Beber
enregistré
enregistré
avatar


MessageSujet: Re: Homélie du Padre Richard KALKA St Michel le 12 septembre2012 et en 2016 Richard Kalka signe un livre témoignage d'une grande force   Dim 22 Déc 2013 - 16:44

Citation :
Ouvrez les yeux, réveillez-vous, convertissez-vous ! Que l’archange Michel, dont le nom signifie « Qui est comme Dieu », vous montre le chemin et qu’il vous mène au combat contre l’intégrisme tapi à vos portes, contre l’exclusion et le mépris de l’autre, contre le fanatisme, contre toute sorte de puissance démoniaque. « Il y eut un combat dans le ciel : celui de Michel et de ses anges contre le Dragon. »
Revenir en haut Aller en bas
Claude Millet
Fondateur
avatar


MessageSujet: Re: Homélie du Padre Richard KALKA St Michel le 12 septembre2012 et en 2016 Richard Kalka signe un livre témoignage d'une grande force   Dim 31 Jan 2016 - 20:12



Richard Kalka livre le témoignage d'un curé de «campagnes»

Publié le 31/01/2016 à 03:53

Aumonier catholique du 1er RCP



image: http://static.ladepeche.fr/content/media/image/large/2016/01/31/201601311475-full.jpg

Richard Kalka signe un livre témoignage d'une grande force ./DDM JPHC.

image: http://www.ladepeche.fr/images/pictos/zoom.png

À l'armée, on l'appelle «le padre». «L'aumônier opérationnel se contente de ce qu'il a. Il est autonome, dans la vie et sur terrain. Il se case où il peut. La place qui convient à un soldat est bien assez bonne pour lui. Il prie là où il peut. Il ne divise pas, il rassemble. Il est pauvre et témoigne de la pauvreté de Jésus-Christ !» Voilà ce qu'écrit quelque part dans son livre le père Richard Kalka, aumônier du 1er RCP, entre autres chapelles aux armées où il a officié pendant des décennies. De ces années d'aumônier catholique opérationnel, qui l'ont amené aux quatre coins du monde, au côté des militaires français engagés dans les OPEX, Richard Kalka a fait un livre. Non qu'il ait eu au départ la volonté de se lancer dans les lettres, mais parce que des amis, journalistes, militaires, l'ont incité à le faire, pour témoigner.
De ces années de baroud avec la petite croix, si discrète, au revers du treillis, il a tiré un livre témoignage que ne reniera aucun des curés de «campagnes» qui, comme lui, partagent, une vie durant le quotidien des militaires. Que ce soit dans la paix comme dans la guerre et aussi au milieu des populations qu'ils sont appelés à côtoyer au cours des missions. De ces années de sable, de froid, de boue et de sang, sort à l'orée des 65 ans, cet homme singulier, au visage de baroudeur et au cœur immense. De ce livre qui ne témoigne d'aucune prétention, de ces récits simples d'un soldat de Dieu en campagne, le lecteur recueille l'essence même de cet engagement, l'amour des autres, fut-il même l'adversaire. C'est le regard sur ces soldats irakiens prisonniers et malheureux. Ce sont ces Kosovars et ces Serbes, dont il n'épouse pas la haine réciproque, mais dont il cherche les liens communs qui pourront retisser une communauté. C'est cette compassion désespérée pour les Rwandais massacrés de quelque bord qu'ils fussent, ou morts du choléra, et que l'on enterre en masse, dans les fosses communes.

«Le mal ce n'est pas Dieu, c'est nous !»

Ce sont aussi des souvenirs plus heureux, avec les petits bonheurs du troufion en campagne, des instants de bonheur saisis autour d'une boîte de sardine assaisonnée de sable du désert, quelque part, autour d'un feu de camp qui brille au fin fond du Tchad. C'est l'amour pour l'Afrique et les Africains, ce peuple déchiré et merveilleux. Et finalement, malgré tant de drames partagés, demeure cette étincelle qui fait que Richard Kalka aime la vie et ceux qui la font : «Je n'ai jamais désespéré, le mal est soit naturel, fruit de la nature, soit c'est le mal moral dont une personne ou plusieurs sont responsables. Le mal ce n'est pas Dieu, c'est nous !» Il nous appartient de nous corriger.
Richard Kalka a appelé son livre «Dieu désarmé». L'aumônier, au milieu des combattants, n'a d'autre arme que la parole, sa foi, et sa volonté d'aider. Souvent à l'heure dernière, lorsque la mort frappe au combat, là où elle règne plus que partout ailleurs.
Vigny avait écrit «Grandeur et servitudes militaires» et l'aumônier Richard Kalka, ou tant d'autres comme lui, fussent-ils protestants, israélites ou musulmans, portent témoignage de cette grandeur et de cette servitude qui leur est propre, soldats désarmés mêlés à l'embrasement du monde. De tout cela, le livre de Richard Kalka est pétri : un journal de «campagnes», qui au fil des pages conduit le lecteur dans une errance initiatique, au fond du cœur humain aux prises avec ce mal si humain et presque consubstantiel à notre état : la guerre !
«Dieu désarmé» le livre du père Kalka arrive peu à peu dans les librairies, et peut être obtenu auprès de l'auteur. email : richard.kalka@orange.fr.
L'aumônier catholique du 1er RCP, le père Richard Kalka, vient d'écrire ses souvenirs de trente ans d'aumônerie aux quatre coins du monde. Un témoignage exceptionnel.
J.-Ph.C.

En savoir plus sur http://www.ladepeche.fr/article/2016/01/31/2267309-richard-kalka-livre-le-temoignage-d-un-cure-de-campagnes.html#MWMbA6GwyivIfdEK.99

_________________

RASURA_________SER
1er RCP - 257.174

« Il n'y a pas de sens de l'Histoire, il n'y a pas de vent de l'Histoire car ce qui fait l'Histoire, selon notre conception occidentale et chrétienne qui est vérifiée par tous les faits historiques, c'est la volonté des hommes, c'est l'intelligence des hommes, ce sont leurs passions, bonnes ou mauvaises. »Colonel Bastien THIRY procès Petit Clamart
Revenir en haut Aller en bas
http://membres.multimania.fr/intelligencearmee/
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Homélie du Padre Richard KALKA St Michel le 12 septembre2012 et en 2016 Richard Kalka signe un livre témoignage d'une grande force   

Revenir en haut Aller en bas
 
Homélie du Padre Richard KALKA St Michel le 12 septembre2012 et en 2016 Richard Kalka signe un livre témoignage d'une grande force
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
CHEMIN DE MEMOIRE DES PARACHUTISTES :: MEMOIRE des PARACHUTISTES :: HOMMAGE A NOS AUMONIERS PARACHUTISTES-
Sauter vers: