CHEMIN DE MEMOIRE DES PARACHUTISTES
Bienvenue sur notre forum Chemin de Mémoire des Parachutistes...

Si vous êtes membre de notre fratrie, ce message s'affiche car vous avez certainement oublié de vous connecter.

Si vous avez oublié votre mot de passe, en bas de page accueil du forum, par l'icône "contact", adressez un message à l'administrateur qui trouvera pour vous une solution.

Ce message s'affiche également pour nos visiteurs qui tardent à s'inscrire...!

En attendant, bonne navigation à tous.....!


« ... Le devoir de mémoire incombe à chacun...rendre inoubliable. Ceux qui sont morts pour que nous vivions ont des droits inaliénables. Laisser la mémoire se transformer en histoire est insuffisant. Le devoir de mémoire permet de devenir un témoin... »
 
AccueilAccueil  S'enregistrerS'enregistrer  Connexion  

Partagez | 
 

 GUYANE : DEUX MILITAIRES du 9e Régiment d'infanterie de marine (RIMa) tués en Guyanne

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
gédé
enregistré
enregistré
avatar


MessageSujet: GUYANE : DEUX MILITAIRES du 9e Régiment d'infanterie de marine (RIMa) tués en Guyanne   Jeu 28 Juin 2012 - 8:02

Guyane: deux militaires tués dans une opération contre des orpailleurs, le ministre attendu sur place

Deux militaires ont été tués et deux gendarmes grièvement blessés mercredi dans une opération conjointe entre l'armée et la gendarmerie contre des chercheurs d'or clandestins en Guyane, un épisode d'une rare violence dans la lutte des forces de sécurité contre l'orpaillage.

Le ministre des Outre-mer, Victorin Lurel, se rendra sur place jeudi matin pour "rendre hommage aux deux militaires tués et se rendre au chevet des blessés", a-t-on appris auprès de son ministère dans un communiqué.

Les ministres des Outre-mer, de l'Intérieur, Manuel Valls, et de la Défense, Jean-Yves Le Drian ont exprimé leur "très vive émotion" à la suite du décès de deux militaires. Les trois membres du gouvernement ont salué "l'engagement" des militaires décédés dans cette opération "ainsi que celui de tous les militaires dans la lutte contre l'orpaillage clandestin". Ils condamnent "avec la plus grande fermeté" cette attaque "contre des représentants de l'autorité républicaine".

Les deux militaires faisaient partie du 9e RIMa, qui participe aux opérations "Harpie" contre les orpailleurs. L'un est un caporal-chef de 32 ans, père d'un enfant, l'autre un adjudant de 29 ans.

Le pronostic vital des deux gendarmes grièvement blessés n'est pas engagé, a assuré le colonel Didier Laumont, commandant de gendarmerie de la région. Ils faisaient partie d'un groupe de militaires et gendarmes revenus à proximité des lieux où un peu plus tôt un hélicoptère de la gendarmerie avait essuyé des tirs, dans la région de Dorlin (ouest), qui se situe sur l'immense territoire de la commune de Maripasoula (18.000 km carrés).

Cet hélicoptère participait à une opération de sécurisation de la zone devant permettre l'installation progressive d'une société minière légale dans cette région qui est un haut lieu isolé de l'orpaillage clandestin en Guyane depuis près de 20 ans, sans accès terrestre depuis le littoral. Des géologues devaient initialement se rendre sur place dès jeudi.

Vers 10H00 heure locale, l'hélicoptère a essuyé des tirs, blessant légèrement un gendarme à la cuisse. "C'est comme si quelqu'un avait vidé le chargeur de son pistolet sur l'hélicoptère", a rapporté un témoin. Il y a eu au moins six impacts de tir sur l'appareil.

Vers 13H00, les autorités décidaient de déposer à quelque 2 km de l'incident une douzaine de gendarmes et 18 à 20 militaires. Après avoir marché une centaine de mètres sur un sentier bordé de forêts, ils ont essuyé un feu nourri. "Ils sont tombés dans une embuscade", a assuré la préfecture. Les deux militaires et les deux gendarmes touchés étaient en tête du groupe.

En janvier dernier à Dorlin, dans les heures précédant la visite de Nicolas Sarkozy en Guyane, des heurts entre bandes armées avaient fait cinq morts avérés - leurs corps ont été retrouvés - et "vraisemblablement un 6e", avait indiqué le parquet sur la base de "témoignages concordants". Le sixième corps aurait été jeté à Dorlin au fond d'un puits clandestin de l'orpaillage et n'en a, depuis, jamais été extirpé.

Le dispositif "Harpie", mis en place en 2008 et faisant suite à l'opération Anaconda, a pour mission d'éradiquer l'orpaillage clandestin et associe le parquet, la gendarmerie, l'armée, la police aux frontières, la douane et l'Office national des Forêts.

Infos ce matin sur les radios et les chaînes de télé.

Condoléances aux familles et prompt rétablissement aux bléssés.
Revenir en haut Aller en bas
gédé
enregistré
enregistré
avatar


MessageSujet: Re: GUYANE : DEUX MILITAIRES du 9e Régiment d'infanterie de marine (RIMa) tués en Guyanne   Jeu 28 Juin 2012 - 15:15

Guyane: une embuscade tendue avec des armes de gros calibres




Une trentaine de militaires revenaient sur les lieux où, trois heures plus tôt, un hélicoptère EC-145 de la gendarmerie avait essuyé des tirs, dans la région de Dorlin (ouest) sur l'immense territoire de la commune de Maripasoula (18 000 km2). Cet hélicoptère participait à une opération de sécurisation de la zone devant permettre l'installation progressive d'une société minière légale dans cette région, haut lieu isolé de l'orpaillage clandestin en Guyane depuis près de 20 ans, sans accès terrestre depuis le littoral. Des géologues devaient initialement se rendre sur place dès jeudi.

Vers 10h heure locale, l'EC-145 a essuyé des tirs, blessant légèrement un gendarme à la cuisse. "C'est comme si quelqu'un avait vidé le chargeur de son pistolet sur l'hélicoptère", a rapporté un témoin. Touché par sept impacts, l'aéronef est parvenu à se poser avec un moteur en moins.

Vers 13h, les autorités décidaient de déposer à deux km de l'incident 36 gendarmes et "marsouins". Après une centaine de mètres sur un sentier bordé de forêts, ils ont essuyé un feu nourri. "Ils sont tombés dans une embuscade", a expliqué la préfecture. Les deux militaires et les deux gendarmes touchés étaient en tête du groupe. Deux marsouins (un adjudant et un caporal-chef) ont été tués malgré leurs gilets pare-balles.

Le pronostic vital des deux gendarmes grièvement blessés n'est pas engagé, a assuré le colonel Didier Laumont, commandant de gendarmerie de la région. Jeudi matin on précisait à Paris qu'un des gendarmes avait été touché à l'abdomen et le second au bras et à la jambe. Ils appartiennent au Peloton de sécurité et d'intervention de la gendarmerie (PSIG) de Cayenne.

Ce n'est pas la première fois que les militaires français sont pris à partie par des tirs d'armes à feu. Un soldat du 1er RI, le caporal Julien Giffard, a été le 8 juillet 2010, sur un checkpoint fluvial à Cayodé.

Nouvelles infos de Ouest-France.
Revenir en haut Aller en bas
bleu12
Pro !
Pro !
avatar


MessageSujet: Re: GUYANE : DEUX MILITAIRES du 9e Régiment d'infanterie de marine (RIMa) tués en Guyanne   Jeu 28 Juin 2012 - 17:56

Condoléances aux familles et aux amis

_________________
"Nous avons eu l’impression d’être trahis, ce qui explique notre révolte" Commandant Hélie de Saint-Marc dernier Chef de Corps du 1er REP
Revenir en haut Aller en bas
PATGISOL
Pro !
Pro !
avatar


MessageSujet: Re: GUYANE : DEUX MILITAIRES du 9e Régiment d'infanterie de marine (RIMa) tués en Guyanne   Jeu 28 Juin 2012 - 21:01



Condoléances aux familles des deux militaires et prompt rétablissement aux deux blessés de la gendarmerie .
Revenir en haut Aller en bas
http://patgisol.e-monsite.com/
NDL
Pro !
Pro !
avatar


MessageSujet: Re: GUYANE : DEUX MILITAIRES du 9e Régiment d'infanterie de marine (RIMa) tués en Guyanne   Ven 29 Juin 2012 - 0:05

Condoléances aux familles
Revenir en haut Aller en bas
zriri
Pro !
Pro !
avatar


MessageSujet: Re: GUYANE : DEUX MILITAIRES du 9e Régiment d'infanterie de marine (RIMa) tués en Guyanne   Ven 29 Juin 2012 - 1:33

Putain de série noire...
Dormez en paix les Gars et bon rétablissements aux collègues de la Maréchaussée.
zizi
Revenir en haut Aller en bas
gédé
enregistré
enregistré
avatar


MessageSujet: Re: GUYANE : DEUX MILITAIRES du 9e Régiment d'infanterie de marine (RIMa) tués en Guyanne   Ven 29 Juin 2012 - 8:03

Les biographies des deux marsouins tués en Guyane




Le Sirpa Terre a communiqué les biographies officielles des deux soldats tués mercredi en Guyane.

Agé de 28 ans, l’adjudant Stéphane MORALIA aura servi la France pendant plus de neuf ans. Engagé volontaire sous-officier à l’Ecole nationale des sous-officiers de Saint-Maixent l’école le 1er mars 2002, il est nommé sergent le 1er septembre suivant et rejoint le Régiment de marche du Tchad (RMT) alors à Noyon le 4 novembre. Chef de groupe infanterie AMX 10P puis chef de groupe anti-char courte portée, il est promu sergent-chef le 1er octobre 2006. Sous-officier adjoint au chef de section puis chef de section de combat de l’infanterie blindée, il est promu adjudant le 1er octobre 2011. Le remarquable parcours professionnel de ce jeune sous-officier est jalonné de nombreuses opérations extérieures. En 2003, il fait partie de l’opération LICORNE en République de Côte d’Ivoire. En 2005, il part pour l’Afghanistan dans le cadre de l’opération PAMIR. En 2007 il intervient au Kosovo pour l’opération TRIDENT. En 2008, il prend part à l’opération DAMAN au Liban. En 2009, il est pour la première fois sur le continent sud- américain, en Guyane, dans le cadre de la mission HARPIE. La même année, en 2011, il est envoyé en mission au Tchad pour l’opération EPERVIER, puis retourne en République de Côte d’Ivoire. Homme de terrain au charisme hors du commun, il brille par son exemplarité et par ses compétences techniques. Doué de remarquables qualités de chef, volontaire et motivé, il fait preuve d’un professionnalisme sans faille dans l’exercice de ses fonctions. Le 1er août 2011, il est affecté en Guyane, au 9e Régiment d’infanterie de marine 9e RIMa – Cayenne), comme sous-officier adjoint au sein des Commandos de recherche et d’actions en jungle (CRAJ) et il est engagé plus particulièrement dans le cadre de l’opération de lutte contre l’orpaillage illégal HARPIE.
Le 27 juin 212, engagé dans le cadre de la mission Harpie de lutte contre l’orpaillage clandestin, dans le secteur de Dorlin, dans le Sud-ouest de la Guyane, l’adjudant MORALIA, chef d’élément commando de recherche et d’action en jungle, est grièvement blessé au cours d’un accrochage avec des tireurs embusqués. Il est évacué par hélicoptère vers Maripasoula sur une structure médicale. L'adjudant MORALIA meurt des suites de ses blessures.
Il est détenteur d’une citation du niveau régiment avec attribution de la croix de la valeur militaire, de la médaille d’outre-mer et de la médaille d’or de la Défense nationale avec citation à l’ordre du régiment. Célibataire et sans enfant, l’adjudant Stéphane MORALIA a été tué dans l’accomplissement de sa mission au service de la France.

Agé de 33 ans, originaire du Morbihan où vivent ses parents, le caporal-chef Sébastien PISSOT aura servi la France durant plus de treize ans. Il s’engage au 1er Régiment d’infanterie de marine (1er RIMa – Angoulême) le 1er décembre 1998. 1ère classe le 1er juillet 1999, il est nommé caporal le 1er décembre 2000. A l’issue de sa formation de spécialité initiale, il devient cavalier porté et intègre le 1er escadron. Il est promu au grade de caporal-chef le 1er octobre 2003, puis caporal-chef de 1ère classe le 1er décembre 2009. En juillet 2004, il rejoint le 6e Bataillon d’infanterie de marine (6e BIMa) au Gabon, en tant que tireur sur véhicule blindé ERC 90. En 2006, il rejoint à nouveau le 1er RIMa et devient adjoint chef de patrouille sur véhicule blindé léger en 2008, puis chef de patrouille en 2010. En janvier 2011, il devient auxiliaire sanitaire de son unité. Le remarquable parcours professionnel de ce militaire du rang est jalonné de nombreuses opérations et missions extérieures. En 1999, il est en Côte d’Ivoire dans le cadre de l’opération LICORNE. En 2000, il est envoyé en mission à Djibouti. En 2001, il intervient au profit de la SFOR ONU en Ex-Yougoslavie. En 2002, il part pour Mayotte. En 2004, il intervient en Afghanistan, au profit de la mission HERACLES. Il part de nouveau pour Djibouti en 2008. En 2009, il participe à l’opération EPERVIER au Tchad. Enfin, en 2010, il retourne pour la 3e fois à Djibouti. Affecté depuis le 1er août 2011, à la compagnie de commandement et de logistique du 9e de Marine, le caporal-chef de 1ère classe Sébastien PISSOT est employé en qualité de chef d’équipe débarquée et d’auxiliaire sanitaire à la section de Commandos de recherche et d’actions en jungle (CRAJ). Particulièrement compétent et volontaire, il sert avec abnégation et montre une réelle maitrise des savoir-faire techniques et tactiques. Engagé régulièrement dans le cadre de l'opération HARPIE de lutte contre l’orpaillage illégal, il remplit toujours avec succès l’ensemble des missions en jungle qui lui sont confiées. Animé des plus belles qualités, il est apprécié de ses cadres et de tous ses camarades.
Le 27 juin 2012, engagé dans le cadre de la mission Harpie de lutte contre l’orpaillage clandestin, dans le secteur de Dorlin, dans le Sud-ouest de la Guyane, le caporal-chef de 1ère classe Sébastien PISSOT a été mortellement touché au cours d’un accrochage avec des tireurs embusqués, alors qu’il portait secours à un militaire blessé.
Il est titulaire de la médaille d’outre-mer et de la médaille d’or de la Défense nationale. Pacsé avec un enfant à charge, le caporal-chef de 1ère classe Sébastien PISSOT a été tué dans l’accomplissement de sa mission au service de la France.

Info Ouest France.

Mobilisons nous pour leur rendre un hommage fraternel.








Revenir en haut Aller en bas
dulac
confirmé
confirmé
avatar


MessageSujet: Re: GUYANE : DEUX MILITAIRES du 9e Régiment d'infanterie de marine (RIMa) tués en Guyanne   Ven 29 Juin 2012 - 16:44

Reposez en paix, condoléances aux familles.
Revenir en haut Aller en bas
Pérignon
Expert
Expert
avatar


MessageSujet: Re: GUYANE : DEUX MILITAIRES du 9e Régiment d'infanterie de marine (RIMa) tués en Guyanne   Sam 30 Juin 2012 - 9:40

Citation :
Une cérémonie officielle se tiendra aux Invalides, mardi, en fin d'après-midi, pour honorer la mémoire des deux soldats du 9e RIMa tués en forêt vierge mercredi.

http://lemamouth.blogspot.fr/2012/06/une-ceremonie-aux-invalides-mardi.html
Revenir en haut Aller en bas
gédé
enregistré
enregistré
avatar


MessageSujet: Re: GUYANE : DEUX MILITAIRES du 9e Régiment d'infanterie de marine (RIMa) tués en Guyanne   Sam 30 Juin 2012 - 10:03

Une cérémonie d'hommage aux deux militaires tués en Guyane lors d'une mission de lutte contre l'orpaillage clandestin aura lieu mardi prochain.

Le caporal-chef Sébastien Pissot et l'adjudant Stéphane Moralia, appartenant tous deux au 9e régiment d'infanterie de marine, ont été tués mercredi 27 juin en Guyane, alors qu'ils participaient à une mission de lutte contre l'orpaillage illégal, en soutien de la gendarmerie nationale.

Un hommage leur sera rendu lors d'une cérémonie présidée par Jean-Yves Le Drian, ministre de la Défense, mardi 3 juillet à 17h dans la Cour des Invalides. Victorin Lurel, ministre des Outre-mer, participera aussi à cette cérémonie.

Selon le procureur, Ivan Auriel, les examens pratiqués "par deux médecins légistes, assistés d'un expert en balistique" ont établi que "l'adjudant Stéphane Moralia a été blessé mortellement par un projectile de calibre 5.56 qui l'a atteint au niveau du thorax". "Le caporal-chef Sébastien Pissot a été blessé mortellement par un projectile pouvant être, sous réserve d'analyses complémentaires, de calibre 7.62 qui l'a atteint au niveau du thorax",
Revenir en haut Aller en bas
zriri
Pro !
Pro !
avatar


MessageSujet: Brevet Forêt...    Sam 30 Juin 2012 - 20:50

pour les amateurs d'insignes :

l’adjudant Stéphane MORALIA porte cet insigne.



C'est l'équivalent je pense du brevet d'Aguerrissement du Centre d’Entraînement en Forêt équatoriale de la Légion Étrangère (3ème RIE) ils doivent bosser de temps en temps ensemble.

Brevet Gendarmerie non homologué pour l'instant et introuvable.


http://fr.search.yahoo.com/r/_ylt=A7x9QV9xSe9P_g0AvRZjAQx.;_ylu=X3oDMTE1NG5ucGRxBHNlYwNzcgRwb3MDMgRjb2xvA2lyZAR2dGlkA0ZSMDYxNV82MTU-/SIG=125dcuk0e/EXP=1341110769/**http%3a//fr.wikipedia.org/wiki/Orpaillage_en_Guyane
Revenir en haut Aller en bas
gédé
enregistré
enregistré
avatar


MessageSujet: Re: GUYANE : DEUX MILITAIRES du 9e Régiment d'infanterie de marine (RIMa) tués en Guyanne   Lun 2 Juil 2012 - 17:46

Les cérémonies d'hommage aux deux marsouins seront ouvertes au public




Des cérémonies d’hommage national aux deux soldats tués en Guyane la semaine dernière se dérouleront demain mardi, à Paris.

Les deux militaires appartenant au 9e Régiment d’infanterie de marine de Cayenne ont été tués en Guyane le 27 juin 2012 au cours d’une opération de lutte contre l’orpaillage illégal. Il s’agit de :
- l’adjudant-chef Stéphane Moralia, célibataire ; il avait 28 ans ;
- le sergent Sébastien Pissot avait un enfant ; il avait 33 ans.

Le programme de l'hommage:
- entre 12h et 12h15 : rassemblement sur le pont Alexandre III, au passage du convoi funéraire ;
- à 16h : office religieux dans la Cathédrale des Soldats aux Invalides (ouvert à tous) ;
- à 17h : honneurs militaires, présidés par le ministre de la Défense dans la Cour d’Honneur (ouvert à tous).
Revenir en haut Aller en bas
Camp d'Idron
Pro !
Pro !
avatar


MessageSujet: Re: GUYANE : DEUX MILITAIRES du 9e Régiment d'infanterie de marine (RIMa) tués en Guyanne   Lun 2 Juil 2012 - 17:51

merci gédé!

_________________
       
  601° GIA                          602° GIA

« La France n’est plus que silence. Elle est perdue quelque part dans la nuit, tous feux éteints, comme un navire. Sa conscience et sa vie spirituelle se sont ramassées dans son  épaisseur » (Antoine de Saint-Exupéry)
Revenir en haut Aller en bas
Pérignon
Expert
Expert
avatar


MessageSujet: Re: GUYANE : DEUX MILITAIRES du 9e Régiment d'infanterie de marine (RIMa) tués en Guyanne   Lun 2 Juil 2012 - 20:07

et merci à Philippe Chapleau, journaliste au service Politique de Ouest-France et responsable du blog " Lignes de défense ! "
Revenir en haut Aller en bas
Camp d'Idron
Pro !
Pro !
avatar


MessageSujet: Re: GUYANE : DEUX MILITAIRES du 9e Régiment d'infanterie de marine (RIMa) tués en Guyanne   Lun 2 Juil 2012 - 20:11

Oui Pérignon, citer ses sources!

_________________
       
  601° GIA                          602° GIA

« La France n’est plus que silence. Elle est perdue quelque part dans la nuit, tous feux éteints, comme un navire. Sa conscience et sa vie spirituelle se sont ramassées dans son  épaisseur » (Antoine de Saint-Exupéry)
Revenir en haut Aller en bas
gédé
enregistré
enregistré
avatar


MessageSujet: Re: GUYANE : DEUX MILITAIRES du 9e Régiment d'infanterie de marine (RIMa) tués en Guyanne   Mar 3 Juil 2012 - 7:57

Bonjour à tous,
Hier pour prévenir le plus grand nombre de personnes et le plus rapidement possible de l'hommage des Invalides qui se tiendra aujourd'hui 3 juillet à partir de 16 H 00, j'ai fait un "copier-coller" un peu trop rapidement. Mille excuses à vous et surtout à Ph. Chapleau qui anime un site que je visite plusieurs fois par jour. SITE A CONSOMMER SANS MODERATION. Je bats donc ma coulpe. Mea-culpa.
Revenir en haut Aller en bas
Pérignon
Expert
Expert
avatar


MessageSujet: Re: GUYANE : DEUX MILITAIRES du 9e Régiment d'infanterie de marine (RIMa) tués en Guyanne   Mar 3 Juil 2012 - 16:44

gédé a écrit:
Mille excuses à vous et surtout à Ph. Chapleau qui anime un site que je visite plusieurs fois par jour. SITE A CONSOMMER SANS MODERATION.

Lequel déplore aujourd'hui des erreurs de communication, en particulier sur l'horaire de passage du convoi funèbre sur le pont Alexandre III, et revient avec des précisions intéressantes sur l'accrochage meurtrier du 27 juin en forêt guyanaise :

Citation :
Par ailleurs, selon le général Bernard Metz, commandant des forces armées en Guyane, lors de l'accrochage en forêt le 27 juin, les soldats du 9e Régiment d'infanterie de marine (RIMa) "ont riposté rapidement, en moins de deux secondes, et il y a eu des pertes en face", une information qui n'avait pas encore été confirmée officiellement.
Le général a fait état de "témoignages" des militaires engagés dans cette opération dans l'ouest guyanais qui "disent avoir vu les impacts de leurs munitions sur les personnes qui leur faisaient face" mais le commandant s'est refusé à plus de commentaires se réfugiant derrière "le secret de l'enquête".
Il a affirmé que les fusils des militaires engagés dans la lutte contre l'orpaillage en Guyane étaient "chargés" en réaction à des informations parues dans la presse indiquant le contraire. "Nos militaires vont en opération avec tout l'armement nécessaire (...). Ces fusils ne sont peut-être pas toujours armés avec une balle dans la chambre, mais ils sont toujours chargés".

http://lignesdedefense.blogs.ouest-france.fr/archive/2012/07/03/hommage-aux-deux-tues-de-guyane-mauvais-timing-sur-le-pont-a.html
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: GUYANE : DEUX MILITAIRES du 9e Régiment d'infanterie de marine (RIMa) tués en Guyanne   

Revenir en haut Aller en bas
 
GUYANE : DEUX MILITAIRES du 9e Régiment d'infanterie de marine (RIMa) tués en Guyanne
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
CHEMIN DE MEMOIRE DES PARACHUTISTES :: ACTUALITES DIVERS :: VEILLE ACTUALITE MILITAIRE-
Sauter vers: