CHEMIN DE MEMOIRE DES PARACHUTISTES
Bienvenue sur notre forum Chemin de Mémoire des Parachutistes...

Si vous êtes membre de notre fratrie, ce message s'affiche car vous avez certainement oublié de vous connecter.

Si vous avez oublié votre mot de passe, en bas de page accueil du forum, par l'icône "contact", adressez un message à l'administrateur qui trouvera pour vous une solution.

Ce message s'affiche également pour nos visiteurs qui tardent à s'inscrire...!

En attendant, bonne navigation à tous.....!


« ... Le devoir de mémoire incombe à chacun...rendre inoubliable. Ceux qui sont morts pour que nous vivions ont des droits inaliénables. Laisser la mémoire se transformer en histoire est insuffisant. Le devoir de mémoire permet de devenir un témoin... »
 
AccueilAccueil  S'enregistrerS'enregistrer  Connexion  

Poster un nouveau sujet   Répondre au sujetPartagez | 
 

 8 juin 2012 Comémoration INDOCHINE

Aller en bas 
AuteurMessage
NDL
Pro !
Pro !
avatar


MessageSujet: 8 juin 2012 Comémoration INDOCHINE   Mer 6 Juin 2012 - 19:55

Le 8 juin 2012 à l'ETOILE aura lieu la traditionnelle cérémonie d'hommage aux morts d'Indochine.
Notre ministre de la défense et des anciens combattants sera présent à la cérémonie.
Revenir en haut Aller en bas
Claude MILLET
Fondateur
avatar


MessageSujet: Re: 8 juin 2012 Comémoration INDOCHINE   Dim 10 Juin 2012 - 19:28

Cérémonie Limoges
Photo communiquée par Jean-Luc Hemar a droite sur la photo
Revenir en haut Aller en bas
battement zéro
Pro !
Pro !
avatar


MessageSujet: Re: 8 juin 2012 Comémoration INDOCHINE   Lun 11 Juin 2012 - 0:09

MESSAGE DE KADER ARIF
MINISTRE DELEGUE AUPRES DU MINISTRE DE LA DEFENSE,
CHARGE DES ANCIENS COMBATTANTS.
Journée nationale d'Hommage aux "morts pour la France" en Indochine
8 juin 2012
L'Etat rend hommage, chaque 8 juin, aux "morts pour la France" en Indochine et, par delà, à tous les combattants de cette guerre.
Cette journée nationale, décidée il y a seulement sept ans, a été choisie à une date particulièrement symbolique puisqu'elle rappelle le jour du 8 juin 1980 où, par son inhumation solennelle dans la nécropole nationale de Notre-Dame de Lorette, le soldat inconnu d'Indochine rejoignait dans la mémoire nationale ses frères d'armes des précédents conflits.
Cette inhumation tardive témoigne de la lenteur avec laquelle le souvenir des combattants d'Indochine est parvenu à occuper la place qui lui revient. Car la mémoire est sélective, partielle et partiale. Heureusement, elle évolue.
La mémoire de ces hommes et de ces femmes, acteurs d'une guerre lointaine, aussi bien sur une mappemonde que dans les esprits, a longtemps été submergée par le courant de l'histoire qui entraînait avec lui les évènements, leur interprétation, les petits et les hauts faits d'armes.
A l'image de cette terre d'Indochine oû les pluies de mousson balaient tout sur leur passage, il faut attendre que le sol soit redevenu sec pour que le paysage puisse à nouveau être observé.
Désormais, le temps a fait son oeuvre. La guerre d'Indochine est devenue un sujet de débat pour historiens. La mémoire des combattants ressurgit, quant à elle, peu à peu et se transmet maintenant aux jeunes générations, notamment lors de commémorations comme celle d'aujourd'hui.
C'est la mémoire des résistants aux forces japonaises pendant la Seconde Guerre mondiale, celle des victimes du coup de force du 9 mars 1945, des torturés dans les geôles de la Kampetaï.
C'est la mémoire de ces soldats que la France a engagé derrière ses meilleurs chefs, entre 1946 et 1954, dans un conflit aux contours incertains. Une guerre âpre, usante, ponctuée d'actions d'éclats et d'épreuves terribles, au milieu d'une nature aussi envoûtante que redoutable.
Et partout, l'adversaire, imprévisible et très mobile, dans un combat où, comme l'écrivait Jean Lartéguy, "l'homme luttait contre l'homme avec à peu près les mêmes armes ; le courage et l'endurance l'emportaient seuls."
Par delà les mots, il faut voir des hommes et des femmes qui se sont battus, ont affronté tant de souffrances, dans l'indifférence de l'opinion publique quand ce n'est pas sa réprobation. Il leur fallait un sens du devoir exceptionnel pour avancer malgré tout, et non seulement servir dans l'obéissance, mais aller jusqu'au sacrifice.
Cette épogée tragique, un homme avait su la faire partager au grand public : Pierre Schoendoerffer, décédé cette année, cet ancien reporter de guerre, amoureux de l'Indochine, dont l'oeuvre a été constamment nourrie de son séjour en Extrême-Orient de 1952 à 1954.
Aujourd'hui, la Nation rappelle son chagrin d'avoir perdu, avec ses morts, parmi les meilleurs de ses soldats, et témoigne sa reconnaissance envers les survivants. Ces combattants d'Indochine ont valeur d'exemple pour nos soldats français engagés actuellement dans des actions de feu et de pacification, car ils ont montré le chemin du courage et de la fierté, même quand tout suggérait le renoncement et l'abandon.

_________________

Revenir en haut Aller en bas
chasseur para
confirmé
confirmé
avatar


MessageSujet: Roger Dumon réhabilite la mémoire d'anciens d'Indochine   Lun 11 Juin 2012 - 14:21


Roger Dumon réhabilite la mémoire d'anciens d'Indochine

Publié le 09/06/2012 à 03h04

Le vent se lève et bruisse dans les arbres autour du monument aux morts, hier, alors que Bruno Magnier, maire, évoque dans son discours la mousson, les combats, la « mémoire sélective, partielle, partiale », qui fait qu'il n'y a sept ans seulement que le 8 juin est journée nationale d'hommage aux morts pour la France en Indochine. Il parle de Pierre Schoendoerffer, décédé cette année, homme de lettres et d'images qui a rapporté, pour nous, cette guerre. Avant que le silence ne se fasse pour laisser la parole à Roger Dumon, Serquois, ancien d'Indochine, membre de l'Association nationale des anciens et amis de l'Indochine, combattant au Vietnam entre 1951 et 1955, prisonnier de guerre, libéré en 1954, le jour de l'armistice.

Roger Dumon est ému. Un an qu'il travaille à cette stèle, inaugurée hier, pour ajouter aux quatre noms gravés sur le monument aux morts audomarois, Raymond Provence, René Courtin, Pierre Brioul, Marcel Héens, six autres qui n'y figuraient pas. Il les égrène au micro pendant qu'un autre ajoute « mort pour la France » après chaque patronyme. Raphaël Thibaut, Émile Roland, Maurice Hilde, Jacques Denécker, Pierre Chrétien, Émile Dumon.

C'était son cousin. C'est par lui que Roger Dumon a renoué le fil avec les autres.

« Il était aviateur, rappelle Roger Dumon. Sous son avion il y avait deux obus, les soldats vietnamiens l'avaient piégé.

Il est mort à Tourane. Lui c'était plus que les autres, c'était mon copain. J'ai su qu'il était mort quand j'ai été libéré. » Émile Dumon est enterré dans le cimetière du Haut-Pont, « sa plaque est usée. Je ne comprenais pas, dit Roger Dumon, pourquoi son nom n'était pas sur le monument aux morts. De fil en aiguille, j'en ai trouvé d'autres ». Il les a réhabilités. Reste un infime regret : « Il y en a deux ou trois que je n'ai pas réussi à retrouver. » Avec Bruno Magnier, Roger Dumon dépose des fleurs pour ces soldats oubliés. Les porte-drapeaux font flotter haut les couleurs de la France. La musique fait résonner la sonnerie aux morts alors que le temps a tourné à la pluie. Sous l'averse, après la cérémonie, Roger Dumon évoque son envie de retourner au Vietnam, voir la léproserie de Saïgon. À demi-mot, dit que peut-être là-bas, il trouvera des survivants. Se laisse le temps de partir. « D'ici un ou deux ans, selon mon état de santé. » Roger Dumon a 78 ans. Une ancienne blessure tiraille sa jambe gauche. • J-L.D.

Article et photo LAVOIX DU NORD NUMERIQUE
Revenir en haut Aller en bas
La Citadelle
confirmé
confirmé
avatar


MessageSujet: Re: 8 juin 2012 Comémoration INDOCHINE   Mar 12 Juin 2012 - 9:53

Ouest-France / Pays de la Loire / Angers / Archives du samedi 09-06-2012
Ils se souviennent des morts de Dien Bien Phu - Angers
samedi 09 juin 2012 Georges Ascencio.


Hier, vendredi 8 juin, avait lieu la journée nationale d'hommage aux morts pour la France en Indochine. A cette occasion, à la mairie, se tenait une cérémonie commémorative. Georges Ascencio, 77 ans, qui rentra dans l'armée à l'âge de 18 ans dans un commando parachutiste, était invité à témoigner. « Nous rampions à l'intérieur d'abris écroulés, glissant sur des corps en décomposition, dans des tranchées remplies de boue. Sans ravitaillement, sans munitions. Le combat cessa le 8 mai vers 4 h du matin. Nous partîmes vers la captivité. » On sait ce qu'elle fut. Beaucoup moururent durant la fameuse marche de 600 km. « Nous mangions des feuilles pour survivre. J'attendais la mort comme les autres ».

source ouest France
Revenir en haut Aller en bas
bleu12
Pro !
Pro !
avatar


MessageSujet: Casteljaloux Hommage a été rendu aux combattants d'Indochine   Ven 15 Juin 2012 - 15:52

Publié le 13/06/2012 à 06h00 0 commentaire(s)

Casteljaloux
Hommage a été rendu aux combattants d'Indochine

Jean-Claude Guénin, le maire, est intervenu. (Photo Michelyne Cailleau)
Une journée nationale est dédiée, chaque 8 juin, depuis sept ans, aux morts pour la France en Indochine.

Vendredi, les autorités civiles et militaires y ont participé. Jean-Claude Guénin, le maire, a cité, lors de son intervention, le courage des combattants « qui ont affronté tant de souffrances, dans l'indifférence de l'opinion publique, quand ce n'était pas sa réprobation », lors de cette épopée tragique. Il a rappelé parmi les hommes qui ne l'ont pas oublié, Jean Lartéguy, dans ses livres, ou Pierre Schoendoerffer, reporter de guerre, disparu cette année, dans son œuvre cinématographique.

Deux gerbes ont ensuite été déposées au monument aux morts.

Casteljaloux

_________________
"Nous avons eu l’impression d’être trahis, ce qui explique notre révolte" Commandant Hélie de Saint-Marc dernier Chef de Corps du 1er REP
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: 8 juin 2012 Comémoration INDOCHINE   

Revenir en haut Aller en bas
 
8 juin 2012 Comémoration INDOCHINE
Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous pouvez répondre aux sujets dans ce forum
CHEMIN DE MEMOIRE DES PARACHUTISTES :: L'ACTUALITE DU FORUM :: AGENDA DU PARACHUTISTE-
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujetSauter vers: