CHEMIN DE MEMOIRE DES PARACHUTISTES
Bienvenue sur notre forum Chemin de Mémoire des Parachutistes...

Si vous êtes membre de notre fratrie, ce message s'affiche car vous avez certainement oublié de vous connecter.

Si vous avez oublié votre mot de passe, en bas de page accueil du forum, par l'icône "contact", adressez un message à l'administrateur qui trouvera pour vous une solution.

Ce message s'affiche également pour nos visiteurs qui tardent à s'inscrire...!

En attendant, bonne navigation à tous.....!


« ... Le devoir de mémoire incombe à chacun...rendre inoubliable. Ceux qui sont morts pour que nous vivions ont des droits inaliénables. Laisser la mémoire se transformer en histoire est insuffisant. Le devoir de mémoire permet de devenir un témoin... »
 
AccueilAccueil  S'enregistrerS'enregistrer  Connexion  

Poster un nouveau sujet   Répondre au sujetPartagez
 

 Des paras au combat en zone urbaine: Français et Britanniques s'entraînent au CENZUB

Aller en bas 
AuteurMessage
RGP
Pro !
Pro !
RGP


Des paras au combat en zone urbaine: Français et Britanniques s'entraînent au CENZUB Empty
MessageSujet: Des paras au combat en zone urbaine: Français et Britanniques s'entraînent au CENZUB   Des paras au combat en zone urbaine: Français et Britanniques s'entraînent au CENZUB EmptyMar 6 Mar 2012 - 17:06

Mardi 6 mars 2012
Des paras au combat en zone urbaine: Français et Britanniques s'entraînent au CENZUB

06.03.2012 par P. CHAPLEAU Lignes de Défense

Depuis lundi et jusqu'au 15 mars 2012, le 1er régiment de hussards parachutistes (Tarbes) est engagé dans un exercice bilatéral aux côtés du 3rd Parachute Regiment de la 16th Air Assault Brigade britannique (Colchester) au Centre d'entraînement aux actions en zone urbaine (CENZUB) à Sissonne.

Ces deux unités forment deux sous-groupements tactiques interarmes (SGTIA) dans le contexte du CENZUB.

- Le sous-groupement tactique interarmes (SGTIA) britannique est armé par la compagnie Alpha du 3° Para. Les éléments britanniques sont renforcés par un peloton Leclerc du 12e régiment de cuirassiers (Olivet).

- Le SGTIA français, à dominante blindée, est majoritairement armé par le 2e escadron du 1er régiment de hussards parachutistes (Tarbes). Il est renforcé par une section d’infanterie du 1er régiment de chasseurs parachutistes (1er RCP - Pamiers), des éléments génie du 17e régiment du génie parachutiste (17e RGP -Montauban) et artillerie du 35e régiment d’artillerie parachutiste (35e RAP- Tarbes). En complément, une équipe du Groupement de commandos parachutistes (GCP) du 1er RHP est également engagée dans l’exercice. Le poste de commandement est quant à lui armé par l’état-major du 1er RHP. Au total, près de 500 hommes sont engagés dans l’exercice.

L’exercice dure deux semaines :

- 1ere semaine : enseignement de savoir-faire techniques, dans le cadre de missions offensives et défensives, avec pour objectif constant l’intégration interarmes au plus bas niveau.

- 2e semaine : restitution des connaissances acquises. Immergés en zone urbaine pendant plus de 72 heures, les commandants d’unités se retrouvent ainsi confrontés à la difficulté de ce milieu, notamment dans les domaines logistique et sanitaire.
Revenir en haut Aller en bas
chasseur para
confirmé
confirmé
chasseur para


Des paras au combat en zone urbaine: Français et Britanniques s'entraînent au CENZUB Empty
MessageSujet: Centre d'Entraînement aux Acions en Zone Urbaine CENZUB   Des paras au combat en zone urbaine: Français et Britanniques s'entraînent au CENZUB EmptyMar 6 Mar 2012 - 17:56

Pour les nouveaux nul en abréviations militaires, j'ai recherché CENZUB sur le WEB
La réponse d'après Wikipédia est:
Centre d'Entraînement aux Acions en Zone Urbaine

On estime que pratiquement 75% de la population mondiale résidera dans des zones urbaines d'ici 2010. Fort de cette estimation et de l'expérience des conflits des 20 dernières années (Somalie, Tchétchénie, Balkans, Irak, Côte d'Ivoire…) l'armée française a entrepris en 2004 la construction d'un centre interarmes d'instruction au combat en zones urbaines. L'objectif de ce centre est de permettre à des troupes (jusqu'à 250 hommes) provenant de toutes les armes, de s'entraîner de façon réaliste et intégrée au combat dans les villes et villages. Ce centre d'entraînement est situé dans le camp de Sissonne, dans le département de l'Aisne.

En fait, maintenant que j'ai relu les différentes informations, je l'avais oublié.
Revenir en haut Aller en bas
RGP
Pro !
Pro !
RGP


Des paras au combat en zone urbaine: Français et Britanniques s'entraînent au CENZUB Empty
MessageSujet: Fausse ville mais véritable exercice pour nos militaires   Des paras au combat en zone urbaine: Français et Britanniques s'entraînent au CENZUB EmptyJeu 15 Mar 2012 - 16:20

Publié le 15/03/2012 03:47 | Andy Barréjot
Fausse ville mais véritable exercice pour nos militaires

Des paras au combat en zone urbaine: Français et Britanniques s'entraînent au CENZUB 2012_012

Un véhicule blindé de l'alliance franco-britannique s'avance dans la zone urbaine./Photo 1er RHP


Depuis dix jours, les soldats du 1er RHP, appuyés par ceux du 35e RAP et d'autres régiments midi-pyrénéens mènent un exercice original avec les forces britanniques, au cœur du centre d'entraînement aux actions en zone urbaine (Cenzub).

À quelques kilomètres de Reims, le Cenzub a tous les apparats du petit bourg. Cœur de village historique, quartier moderne, HLM ou pavillonnaire et même son centre-ville commercial avec fleuriste, boulanger, lieu de culte et petit supermarché. Un cadre idyllique si l'on fait abstraction des 400 soldats appuyés par 50 véhicules blindés et un hélicoptère qui se sont déployés, depuis dix jours, sur ce centre d'entraînement en zone urbaine érigé par le ministère de la Défense.

Un endroit unique en Europe où les militaires de la région (200 soldats du 1er RHP, une dizaine du 35e RAP et des hommes venus de Pamiers et Montauban) ont établi leurs quartiers. « Nous avons déjà utilisé ce centre, mais c'est la première fois que nous réunissons autant de monde », précise le colonel De Montgros. Car à l'important contingent français s'ajoutent 160 soldats britanniques issus du « 3rd parachute regiment » de Colchester. « Suite aux accords de Lancaster, la collaboration s'est renforcée entre la 16e air assault brigade et la 11e brigade parachutiste qui comprend tous les régiments du Sud-Ouest, précise le colonel de Montgros. Même si nous avons déjà eu des échanges avec les Britanniques, nous devons améliorer notre capacité à travailler ensemble. Il y a des détails dans le commandement, des points de procédure à affiner. » Conséquence, pour cette première, l'ensemble des communications se fait en anglais.

Après une phase d'entraînement en amont dans la garnison, les troupes sont arrivées sur site le 5 mars. Pendant une semaine, les militaires ont bénéficié des enseignements des instructeurs du centre. « Depuis lundi, nous sommes entrés dans la phase opérationnelle, avec 96 heures d'exercices non-stop, jour et nuit, dans un environnement hostile », narre le colonel De Montgros qui pilote l'ensemble de l'opération. Non content d'offrir un terrain d'entraînement réaliste, le Cenzub dispose de son propre sous-groupement interarmes, fort de 200 hommes et 30 blindés. « Avoir un adversaire, avec des missions propres en face de nous, contribue au réalisme de la situation. Nos manœuvres communes ont un vrai sens. D'autant que ces hommes ont une parfaite connaissance des lieux. » Tous les tirs sont simulés et les caractéristiques de chaque impact, suivant la taille et la précision du projectile, sont prises en compte, grâce à des capteurs sur chaque soldat. Au terme de la journée, le contrôleur qui suit chacune des unités débriefe le contenu des dernières 24 heures. « C'est un processus pédagogique très complet, note le colonel. Les hommes sont fatigués, mais c'est pour eux une opportunité formidable d'optimiser leurs compétences en se frottants aux conditions réelles d'une guérilla urbaine. » Fin de l'exercice cet après-midi. Les premières prises d'alertes communes franco-britanniques sont, elles, prévues dès 2013.

lire l'article DDM
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




Des paras au combat en zone urbaine: Français et Britanniques s'entraînent au CENZUB Empty
MessageSujet: Re: Des paras au combat en zone urbaine: Français et Britanniques s'entraînent au CENZUB   Des paras au combat en zone urbaine: Français et Britanniques s'entraînent au CENZUB Empty

Revenir en haut Aller en bas
 
Des paras au combat en zone urbaine: Français et Britanniques s'entraînent au CENZUB
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Les françaises font beaucoup d'enfants, mais de plus en plus
» Les rêves du nageur de combat avaient un goût de sel
» Françoise Dorléac
» Frédéric François
» Le Havre - Rue Catinat > François Mazeline

Permission de ce forum:Vous pouvez répondre aux sujets dans ce forum
CHEMIN DE MEMOIRE DES PARACHUTISTES :: LES UNITES PARACHUTISTES France et OM :: 11e B.P. - Brigade Parachutistes-
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujetSauter vers: