CHEMIN DE MEMOIRE DES PARACHUTISTES
Bienvenue sur notre forum Chemin de Mémoire des Parachutistes...

Si vous êtes membre de notre fratrie, ce message s'affiche car vous avez certainement oublié de vous connecter.

Si vous avez oublié votre mot de passe, en bas de page accueil du forum, par l'icône "contact", adressez un message à l'administrateur qui trouvera pour vous une solution.

Ce message s'affiche également pour nos visiteurs qui tardent à s'inscrire...!

En attendant, bonne navigation à tous.....!


« ... Le devoir de mémoire incombe à chacun...rendre inoubliable. Ceux qui sont morts pour que nous vivions ont des droits inaliénables. Laisser la mémoire se transformer en histoire est insuffisant. Le devoir de mémoire permet de devenir un témoin... »
 
AccueilAccueil  S'enregistrerS'enregistrer  Connexion  

Répondre au sujetPartagez
 

 si les Turcs condamnaient le" génocide français " de 1793 en Vendée?

Aller en bas 
AuteurMessage
Beber
confirmé
confirmé
Beber


si les Turcs condamnaient le" génocide français " de 1793 en Vendée?  Empty
MessageSujet: si les Turcs condamnaient le" génocide français " de 1793 en Vendée?    si les Turcs condamnaient le" génocide français " de 1793 en Vendée?  EmptyMar 27 Déc 2011 - 19:26

Le prix du pari arménien de Sarkozy

26 décembre 2011 - 3 réaction(s)

Nicolas Sarkozy joue gros avec cette proposition de loi déposée réprimant toute négation de génocides dont celui des Arméniens en 1915. Le président sortant s'attire les foudres de la Turquie et divise tant chez ses partisans que chez ses adversaires. Pourquoi prendre un tel risque alors?

[A_CLERC-Q]Jusque-là, les initiatives les plus contestées de Nicolas Sarkozy (par exemple, le discours de Grenoble) se voulaient «clivantes»: il s'agissait de rendre plus visible la frontière entre droite et gauche et de récupérer l'électorat du FN. Or, la loi adoptée par l'Assemblée nationale visant à punir de lourdes amendes et peines de prison toute contestation du génocide arménien de 1915 provoque l'effet contraire: elle sème à nouveau le doute chez les «déçus du sarkozysme» qui commençaient à revenir au bercail. Certes, le Président n'est pas l'auteur de la proposition de loi déposée par une députée UMP des Bouches-du-Rhône et votée à main levée par la quarantaine d'élus encore présents dans l'Hémicycle à la veille de Noël. Mais cette loi n'aurait pas été inscrite à l'ordre du jour s'il ne l'avait pas voulu.

Ministre bafoué

Pourquoi cette décision? Elle divise certes le PS: de nombreux élus sont pour, tandis que Robert Badinter la juge «peu conforme à la Constitution» et François Hollande dénonce «une manoeuvre électorale». Mais cette loi «mémorielle» divise davantage encore le camp sarkozyste! «Que dirions-nous, interroge Michel Diefenbacher, député UMP et président de l'Amicale France-Turquie, si les Turcs condamnaient le" génocide français " de 1793 en Vendée?». Quant au ministre des Affaires étrangères, Alain Juppé, le plus populaire du gouvernement, déjà bafoué lors de la reconnaissance surprise par l'Élysée des «résistants» libyens soutenus par Bernard-Henri Lévy, il pointe «une loi pas opportune» (traduction diplomatique pour «une énorme c... ie»). Cela le rapproche de son voisin et ami d'Aquitaine, François Bayrou, de son ex-directeur de cabinet, Dominique de Villepin... et même de Marine Le Pen, qui accuse le président sortant de «mettre notre pays en danger par électoralisme»!

Prix lourd

On le découvre: les électeurs d'origine arménienne «pèsent» 500.000 voix. Mais combien de voix Sarkozy perdra-t-il si le Premier ministre turc, RecepTayyipErdogan, annule des commandes d'Airbus et met fin non seulement à des accords militaires mais aux relations avec les entreprises françaises implantées en Turquie? Ici, on se pose la question: et si Sarkozy avait agi pour laisser une certaine idée de lui-même? Parce qu'il en a assez de se sentir impuissant devant le dictateur syrien et incapable d'empêcher les fermetures d'usines et la dégradation de la note de notre pays? «La France est souveraine, martèle-t-il. La France a des convictions...». Et l'on croit entendre : «Ici, c'est encore moi qui commande!» et «Oui, je suis attaché à des principes! J'en apporterai la preuve... fût-ce au prix d'une éclatante défaite». [/A_CLERC-Q]

Vu dans le Telegramme
Revenir en haut Aller en bas
La Citadelle
confirmé
confirmé
La Citadelle


si les Turcs condamnaient le" génocide français " de 1793 en Vendée?  Empty
MessageSujet: Monsieur Erdogan est bien mal placé pour parler de « génocide » en Algérie   si les Turcs condamnaient le" génocide français " de 1793 en Vendée?  EmptyMar 27 Déc 2011 - 19:34

Autre réaction..........

« Monsieur Erdogan est bien mal placé pour parler de « génocide » en Algérie, région qui fut durant trois siècles une colonie ottomane sous le nom de Régence d’Alger (Wilayat el-Djezair en arabe et Gezayir-i Garp en turc), et dans laquelle les janissaires turcs s’illustrèrent par leurs méthodes particulièrement brutales et expéditives.

En 1520, Sidi Ahmed ou el Kadhi fut le premier résistant kabyle à la colonisation turque, réussissant même à s’emparer d’Alger et forçant le chef de bande Khar ad-Din Barberos à se replier à Djidjelli.

En 1609, les Kabyles vinrent battre les murs d’Alger puis, entre 1758 et 1770, ce fut toute la Kabylie qui se souleva. Au début du XIX° siècle, plusieurs autres insurrections se produisirent, notamment entre 1805 et 1813, puis en 1816 et enfin en 1823.

Il en fut de même dans les Aurès où les Chaouias réussirent à interdire toute présence effective du pouvoir ottoman.

Constantine fut un cas à part car les Ottomans y avaient de solides alliés avec la tribu des Zemoul, ce qui n’empêcha pas les autres tribus kabyles de se soulever régulièrement.

Tous ces mouvements furent noyés dans le sang, à l’image de ce qui fut la règle en Libye : « La force est employée à la turque
: les colonnes de réguliers, Turcs et Couloughlis, usent du sabre, du fusil et du canon, brûlent récoltes et villages, s’emparent d’otages, empalent et décapitent, exposant par dizaines les têtes coupées.

L’usage de la force démontre la résolution du maître et l’irréversibilité de la situation »

Dans la Régence d’Alger, les Turcs pratiquèrent une ségrégation institutionnalisée, la politique de l’élite dirigeante militaro administrative ottomane étant d’éviter de se dissoudre par mariage dans la masse de la population. … »

Bernard LUGAN nous informe
Revenir en haut Aller en bas
tango uniforme
confirmé
confirmé
tango uniforme


si les Turcs condamnaient le" génocide français " de 1793 en Vendée?  Empty
MessageSujet: Re: si les Turcs condamnaient le" génocide français " de 1793 en Vendée?    si les Turcs condamnaient le" génocide français " de 1793 en Vendée?  EmptyMar 27 Déc 2011 - 20:01

La réaction en Algérie du journal EL WATAN:

Il juge le qualificatif inapproprié au cas algérien
Le génocide version Yves Lacoste

le 26.12.11 | 01h00 13 réactions

Les déclarations du Premier ministre turc Erdogan accusant la France d’avoir commis un génocide en Algérie continuent de susciter de «fortes» réactions des politiques et historiens français.

Yves Lacoste, considéré comme le «père» de la géopolitique française, rejette cette «accusation» qu’il qualifie de «sans fondement». «Ce fut une guerre dure, mais il n’y avait pas discours génocidaire», a-t-il déclaré dans un entretien accordé au journal électronique Metro France. Dans sa tentative de minimiser la gravité des massacres commis par l’ancienne puissance coloniale, cet historien et géographe se livre à un exercice «arithmétique». «Ainsi, dira-t-il, au lendemain de la guerre, on a parlé d’un million de morts, les historiens les plus partisans de l’indépendance de l’Algérie parlent de 500 000 morts sur une population de 9 millions d’habitants musulmans. Ce n’est donc pas comparable avec le génocide projeté puis mis en œuvre par l’Empire ottoman contre les Arméniens de 1915 à 1917.

Autre argument de M. Lacoste : le FLN et les nationalistes algériens n’ont jamais eu ce discours.» Il ajoute que la conquête française de l’Algérie avait «des formes de génocide», mais jamais il y avait eu une extermination programmée comme c’était le cas en Arménie ! Il considère ainsi qu’il n’y avait pas eu en Algérie une intention délibérée d’extermination de la population. «On a parlé d’une centaine de milliers tués en 1945, ce qui est déjà énorme, mais qui ne correspond pas du tout à 15% de la population algérienne, sinon cela aurait fait 1 million de morts», a-t-il argué. Tuer 45 000 personnes en un jour n’est-il pas une œuvre génocidaire ?

Visiblement non pour M. Lacoste qui met en avant le volume réduit de la population algérienne à l’époque coloniale. «En 1830, la population de l’Algérie était sans doute aux alentours de 3 millions d’habitants. En 1870, on en dénombre 2,5 millions», a-t-il relevé.
En voulant forcer l’argumentation, l’historien se contredit. Tout en excluant tout génocide, il admet que la diminution de la population d’un demi-million en 38 ans a été causée par «les famines». Des famines, ajoute-t-il encore, qui ont été causées par «les incendies des terres et les épidémies. Ces incendies ont été l’œuvre du tristement célèbre maréchal Bugeaud qui a mené, reconnaît M. Lacoste, une politique de la terre brûlée qui a pris des formes de génocide dans l’ouest de l’Algérie».

Il a cependant oublié de parler du fameux chef de bataillon, Lucien de Montagnac, qui s’était illustré par sa brutalité à l’égard des populations locales. Ce chef militaire avait écrit en 1943 ceci : «Selon moi, toutes les populations qui n’acceptent pas nos conditions doivent être rasées, tout doit être pris, saccagé, sans distinction d’âge ni de sexe : l’herbe ne doit plus pousser où l’armée française a mis le pied.» Sans commentaire !
Mokrane Ait Ouarabi

EL WATAN
Revenir en haut Aller en bas
bleu12
Pro !
Pro !
bleu12


si les Turcs condamnaient le" génocide français " de 1793 en Vendée?  Empty
MessageSujet: Re: si les Turcs condamnaient le" génocide français " de 1793 en Vendée?    si les Turcs condamnaient le" génocide français " de 1793 en Vendée?  EmptyMar 27 Déc 2011 - 22:43

Et voilà les conséquences d'une politique irréfléchie!

Belkhadem tire à boulets rouges sur la France
Abdelaziz Belkhadem était en visite avant-hier à Mila, une ville considérée comme étant l’un des bastions des redresseurs. Peut être est-ce une façon pour lui de les provoquer dans leur propre camp. Devant plus de 2.000 personnes réunies pour l’occasion, le patron du FLN a trouvé dans la crise diplomatique entre la France et la Turquie une occasion en or pour régler son compte à l’ancienne puissance coloniale."La France doit balayer devant sa porte", dira-t-il en référence à la fameuse loi adoptée jeudi par le Parlement français qui pénalise le déni du génocide arménien. " La France ne nous fera jamais pitié ", renchérit encore Belkhadem sous les ovations de la salle. Le chef du FLN, sur sa lancée, rendra hommage au Premier ministre turc, démentant ainsi l’information selon laquelle il serait agacé par le fait qu’Erdogan ait évoqué le cas de l’Algérie. Bien au contraire, Belkhadem parlera lui aussi d’ "atrocités" commises contre les Algériens."Si nous sommes tolérants, cela ne veut point dire que nous avons oublié les enfumades et autres exécutions collectives sommaires commises contre des citoyens algériens aux quatre coins du pays", dit-il. Dans la foulée, il a invité l’ex-puissance coloniale à " reconnaître ses crimes et à s’en excuser au lieu de les glorifier contre toute logique. C’est cette même assemblée qui a voté, en 2003, une loi sur les soi-disant bienfaits du colonialisme et qui aujourd’hui criminalise la Turquie", insistera encore le chef du FLN.
sorce: "Réflexion" journal d'information d'Algérie

_________________
"Nous avons eu l’impression d’être trahis, ce qui explique notre révolte" Commandant Hélie de Saint-Marc dernier Chef de Corps du 1er REP
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




si les Turcs condamnaient le" génocide français " de 1793 en Vendée?  Empty
MessageSujet: Re: si les Turcs condamnaient le" génocide français " de 1793 en Vendée?    si les Turcs condamnaient le" génocide français " de 1793 en Vendée?  Empty

Revenir en haut Aller en bas
 
si les Turcs condamnaient le" génocide français " de 1793 en Vendée?
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Françoise David appuie les revendications
» François-Eugène VIDOCQ
» Les françaises font beaucoup d'enfants, mais de plus en plus
» Françoise Dorléac
» Frédéric François

Permission de ce forum:Vous pouvez répondre aux sujets dans ce forum
CHEMIN DE MEMOIRE DES PARACHUTISTES :: ACTUALITES DIVERS :: Actualité instantanée :: Coup de gueule envers nos chers politiciens-
Répondre au sujetSauter vers: