CHEMIN DE MEMOIRE DES PARACHUTISTES
Bienvenue sur notre forum Chemin de Mémoire des Parachutistes...

Si vous êtes membre de notre fratrie, ce message s'affiche car vous avez certainement oublié de vous connecter.

Si vous avez oublié votre mot de passe, en bas de page accueil du forum, par l'icône "contact", adressez un message à l'administrateur qui trouvera pour vous une solution.

Ce message s'affiche également pour nos visiteurs qui tardent à s'inscrire...!

En attendant, bonne navigation à tous.....!


« ... Le devoir de mémoire incombe à chacun...rendre inoubliable. Ceux qui sont morts pour que nous vivions ont des droits inaliénables. Laisser la mémoire se transformer en histoire est insuffisant. Le devoir de mémoire permet de devenir un témoin... »
 
AccueilAccueil  S'enregistrerS'enregistrer  Connexion  

Poster un nouveau sujet   Répondre au sujetPartagez | 
 

 Major Otto Willems

Aller en bas 
AuteurMessage
Egon
enregistré
enregistré
avatar


MessageSujet: Major Otto Willems   Mar 15 Nov 2011 - 9:01

Je relaie une annonce de décés. Un homme que mon père a bien connu . Décidément en ce moment c'est la série noire.

Le Major (h) Otto WILLEMS n'est plus
Décédé le 6 Novembre 2011 dans sa 81ème année.



Le Major WILLEMS était :
Commandeur de la Légion d’Honneur
Médaillé militaire
Officier de l’Ordre Nation du Mérite
Croix de guerre de TOE avec six citations
Ancien des BEP et du 2e REP
Ancien de Dien Bien Phu.
Il a été blessé à trois reprises
Porteur de la main du capitaine Danjou à Camerone 2006

Biographie :

Willems (Major Otto), Né en 1930 à Cologne en Allemagne, rejoint la Légion étrangère, en nov. 1948. Après son instruction de base, il est affecté au 2e BEP qui fait campagne au Cambodge. Participant à toutes les opérations de son unité, il devient caporal puis sergent le 1 mai 1951.
Chef de groupe à la 4e compagnie, il est à Tao Mon, sur la RC 6, à Cou Tram Khu et à Kon Tum, où il est blessé mais gagne 3 citations. Fin 1952, il rentre en Algérie, portant à titre individuel la fourragère aux couleurs de la croix de guerre des Théâtres d'opérations extérieurs. Il retrouve l’Indochine en oct. 1953, pour un second séjour. Dans les rangs du 1er BEP, il saute sur Diên Biên Phù à la tête de son groupe et participe aux premiers combats de Ban Hoi Phuc destinés à tester le dispositif ennemi. Il y gagne sa quatrième citation. À compter du début du mois d’avril, les BEP sont utilisé pour colmater les brèches du camp retranché. Devenu sous-officier adjoint, il est blessé par balle sur Eliane 2, le 18 avril. Il refuse l'évacuation, Il reçoit ses galons de sergent-chef dans les tranchées, le 30 avril. 1954. Sur Eliane 6, le 4 mai, il est fauché par un obus. Blessé à la tête et au bras gauche, il est fait prisonnier mais en raison de son état, il est remis à la Croix Rouge le 22 mai 1954.
Rapatrié sur l’Algérie, il sert au 3e BEP puis au 1er régiment étranger comme instructeur au peloton d’élèves gradés. Il reçoit la médaille militaire lors des cérémonies de Camerone 1955. Il est affecté en renfort au 2e REI au Maroc, en qualité de sous-officier adjoint au sein des 2e, 3e puis 11e compagnies. Il obtient ses brevets de chef de section et devient instructeur « armes lourdes » au sein de la compagnie d'instruction des cadres du GILE pendant deux ans. À l'été 1959, Il est affecté en qualité d’adjudant d'unité à la 2e compagnie du 2e REP. Promu au grade d’adjudant en juil. 1960, il est de nouveau cité, Puis il reprend ses fonctions d'instructeur au GILE et acquière le brevet de moniteur parachutiste. En juin 1962, il participe au transfert de la Légion vers la Corse. Six mois plus tard, il débarque à Marseille où il sert au Bas Fort Saint- Nicolas comme gérant du foyer, emploi qu’il cumule avec celui de moniteur parachutiste pour les élèves du Lycée militaire d'Aix-en-Provence.
En août 1967, adjudant-chef, il rejoint les rangs de la 13e demi-brigade de Légion étrangère en qualité de chef de section « travaux ». À son retour en Métropole, il est affecté au poste de recrutement de Strasbourg.
En août 1971, naturalisé français, il quitte la Légion étrangère. Il entame alors une autre carrière au sein de la direction des transports militaires par voie ferrée où il sera l'un des premiers à accéder au grade de major. Enfin le 28 déc. 1985, il quitte le service actif.
Revenir en haut Aller en bas
Philippe MULLER
Expert
Expert
avatar


MessageSujet: Re: Major Otto Willems   Mar 15 Nov 2011 - 18:13


RESQUIESCAT IN PACE

au côté de Saint Michel.
Revenir en haut Aller en bas
ROUGE1
Pro !
Pro !
avatar


MessageSujet: Re: Major Otto Willems   Mar 15 Nov 2011 - 23:44

Que St Michel accueil ce grand soldat!
Revenir en haut Aller en bas
le 6
Pro !
Pro !
avatar


MessageSujet: Re: Major Otto Willems   Mer 16 Nov 2011 - 18:43

Nul doute que St Michel l'accueille !

Un grand homme , au passé exceptionnel ! C'était une valeur sure dans la manière de servir ...

Espérons que pour sa denière piste , les Paras étaient présents ...

Merci Egon ! Nos Anciens de cette envergure ne doivent pas partir dans l'anonymat ...
Revenir en haut Aller en bas
Claude Millet
Fondateur
avatar


MessageSujet: Re: Major Otto Willems   Mer 16 Nov 2011 - 23:39

Respect à ce grand soldat.
Que St Michel veille sur lui!
Peut-on savoir pour la mémoire du forum, son n° de Brevet?
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Major Otto Willems   

Revenir en haut Aller en bas
 
Major Otto Willems
Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous pouvez répondre aux sujets dans ce forum
CHEMIN DE MEMOIRE DES PARACHUTISTES :: AU PANTHEON DES PARACHUTISTES, tous égaux devant la mort, St MICHEL ne fait aucune distinction de grade :: AU PANTHEON DES PARACHUTISTES-
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujetSauter vers: