CHEMIN DE MEMOIRE DES PARACHUTISTES
Bienvenue sur notre forum Chemin de Mémoire des Parachutistes...

Si vous êtes membre de notre fratrie, ce message s'affiche car vous avez certainement oublié de vous connecter.

Si vous avez oublié votre mot de passe, en bas de page accueil du forum, par l'icône "contact", adressez un message à l'administrateur qui trouvera pour vous une solution.

Ce message s'affiche également pour nos visiteurs qui tardent à s'inscrire...!

En attendant, bonne navigation à tous.....!


« ... Le devoir de mémoire incombe à chacun...rendre inoubliable. Ceux qui sont morts pour que nous vivions ont des droits inaliénables. Laisser la mémoire se transformer en histoire est insuffisant. Le devoir de mémoire permet de devenir un témoin... »
 
AccueilAccueil  S'enregistrerS'enregistrer  Connexion  

Poster un nouveau sujet   Répondre au sujetPartagez | 
 

 Les Commandos Parachutistes de l'Air aujourd'hui

Aller en bas 
AuteurMessage
Michel
Expert
Expert
avatar


MessageSujet: Les Commandos Parachutistes de l'Air aujourd'hui   Mar 5 Aoû 2008 - 8:53

Sous l’impulsion du Général de Maricourt, commandant l’Air en Algérie, le Groupement des Commandos Parachutiste de l’Air (GCPA) est créé en 1956, afin de compléter au sol, l’action des moyens aériens. Les Commandos Parachutistes de l’Air n°10, 20 et 30 font encore l'actualité aujourd'hui.

Commando Parachutistes de l'Air n°10

Implantation:
Base aérienne 123 Orléans Bricy

Historique
- En 1965, la Compagnie de Commandos Parachutistes de l'air 50.541 est dissoute et est remplacé par l’Escadron des Commandos de l’Air qui reçoit la mission de former le personnel chargé de la protection des installations des forces nucléaires. Après quatre années, il apparaît nécessaire de tester l’efficacité des dispositifs de protection mis en place. Ainsi, en 1969, l'Escadron d'Evaluation et d'Intervention (EEI) est mis sur pied et est implanté sur la Base Aérienne 726 de Nîmes-Courbessac. L'EEI devient Escadron de Protection et d'Intervention (EPI 11.301) en 1979.

Le 10 juin 1992, Monsieur Pierre Joxe, ministre de la Défense, signe un décret donnant naissance aux forces spéciales(COS). En septembre 1993, l’Etat-Major du Commandement des Opérations Spéciales est déclaré opérationnel.
Des unités des trois armées sont identifiées. Elles seront employées par le COS pour les opérations ou dans le cadre de l’entraînement interarmées. S’agissant de l’Armée de l’Air, outre des moyens aériens, il est décidé de mettre à disposition du commandement des opérations spéciales des Commandos de l’Air qui seront chargés plus particulièrement de faciliter l’engagement dans la profondeur des aéronefs.

Ainsi, le 1er janvier 1994, l'EPI devient l'Escadron d'Intervention des Commandos de l'air en regroupant les Commandos Parachutistes 10 et 40.
En juillet 1996, la Base Aérienne 726 de Nîmes-Courbessac ferme ses portes et le CPA 10 devient une unité à part entière dont l’appellation officielle devient CPA 10.566. Il est alors stationné sur la BA 200 d’APT, qui est à son tour fermée et le CPA 10.566 s’installe en juillet 1999 sur la Base Aérienne d'Orléans Bricy au Quartier Reymondaud.

Commandants d’unité
Groupement des Commandos Parachutistes de l'Air 10.541
1956 à 1958 Cne Meyer
1958 à 1960 Ltt Pallardy
1960 à 1961 Ltt Jamin

Escadron d'Evaluation et d'Intervention
02-1969 à 08-1969 Ltt Vinciguera
1969 à 1973 Cne Catalifau
1973 à 1974 Ltt Donate
1974 à 1976 Cne Keryhuel
1976 à 1979 Cne Lassalle

Escadron de Protection et d'Intervention 11.301
1979 à 1982 Cne Janvier
1982 à 1985 Cne Jean
1985 à 1987 Cne Masson-regnault
1987 à 1990 Cne Bonnefond
1990 à 1992 Cne Redon
1992 à 12-1993 Cne Charpentier

Commando Parachutiste de l’Air N°10

” composante opération spéciale de l'EICA 11.301 ”

01/1994 à 1995 Cne Charpentier
1995 à 1996 Cne Willem

Pour l’histoire, deux unités issues de l'EPI sont citées :
1994 à 1996 EICA 11.301 Lcl Duval
1996 à 1999 EICA 06.566 Lcl Viarouge

Commando Parachutiste de l'Air N° 10.566

1996 à 1997 Cdt Willem
1997 à 1999 Cdt Landicheff
1999 à 2002 Lcl Fontant
2002 à 2006 Lcl Renon
depuis septembre 2006 Lcl Sutter

Commando Parachutiste de l'Air N°20

Implantation
- Base aérienne 107 Villacoublay (Yvelines)

Historique
L'origine de l'EPH remonte aux compagnies de protection et d'honneur. Le 1er juillet 1946, une compagnie d'honneur de l'air 66 est créée au Bourget pour représenter en région parisienne, les troupes de l'air aux prises d'armes, défilés et réception de hautes personnalités. Son effectif théorique est de 30 officiers, 22 sous-officiers et 105 hommes de troupe. Elle avait un insigne non homologué, fabriqué par Courtois, représentant une tête de lion et un domino ailé, vraisemblablement en hommage au chef de la 2e RA, le général Domino. Le double 6 du domino est le numéro de la compagnie.
Le 1er novembre 1962, la compagnie d'honneur devient compagnie de protection et d'honneur CPH 30/352, chargée en plus de la mission de protection de la BA 104 du Bourget et éventuellement de la protection rapprochée des avions de transport des hautes personnalités. Elle est composée de 6 détachements au Bourget, à Creil, Orléans, Chateaudun, St Cyr l'Ecole et Villacoublay. Un nouvel insigne est fabriqué par Arthus-Bertrand portant les ailes de l'armée de l'air et le sigle CPH sur un écu aux couleurs bleu et rouge de la ville de Paris.
La CPH 30.352 est dissoute le 31 janvier 1966 et le lendemain un escadron de protection et d'honneur EPH 31.352 lui succède au Bourget et à Villacoublay un EPH 30.352 est créé. L'EPH 31.352 va faire réaliser par Drago un insigne qui représente l'emblème des Fusiliers de l'Air, le poignard et l'aile, sur un écu aux couleurs de Paris. Cet insigne est homologué A.948 le 10 août 1966.
Les deux CPH seront regroupées à Saint-Cyr-l'Ecole en 1970 pour former l'escadron de protection et d'honneur 31.352

En 1976 il renoue avec les opérations extérieures en renforçant la protection de la Base aérienne de Djibouti qui traverse une grave crise intérieure.
Au gré des restructurations, il change de nom : Escadron des fusiliers commandos de l’air en 1978 puis Commando de l’air n°20 en 1993. Parallèlement, ses missions évoluent en intégrant l’évaluation de la protection des Bases aériennes puis la participation aux Mesures actives de sûreté aérienne (1995) et enfin la Recherche et sauvetage au combat (1996). Sa participation aux opérations extérieures s’intensifie.
Depuis 1999, l’unité a repris le nom de Commando Parachutiste de l'air n°20 et s’est professionnalisée en totalité.

Commandants d’unité
Commando Parachutiste de l'Air 20.541
1956 à 1957 Cne Lucht
1957 à 1958 Cne Jomain
1958 à 1959 Ltt Bourc
1959 à 1961 Ltt Lajoux

Compagnie de Protection et d’Honneur
1962 Cne Derouard
1962 à 1963 Cne Boite
1963 à 1966 Cne Dosbaa

Escadron de protection et d’honneur
1966 à 1970 Cne Gandner
1970 à 1974 Cne Paoli
1974 à 1977 Cne Pain
1977 à 1978 Cne de La Brosse

Escadron des Fusiliers Commandos de l’Air
1978 à 1982 Cne Lambert
1982 à 1984 Cne Moreau
1984 à 1986 Cne Jacotey
1986 à 1990 Cdt Desjardins
1990 à 1993 Cdt Martigny
1993 à 1994 Cdt Cêtre

Commando de l’Air n°20
1994 à 1995 Cdt Cêtre
1995 à 1998 Cdt Castelet
1998 à 1999 Cdt Renon

Commando Parachutiste de l'Air n°20.566
1999 à 2001 Cdt Renon
2001 à 2003 Cdt Guiod
2003 à 2007 Lcl Maillere
depuis juillet 2007 Lcl Soriano

Structure de l’unité
- 3 compagnies : BRETAGNE, NORMANDIE, PICARDIE.Commando Parachutiste de l'air n°30


Implantation
Base Aérienne 106 de Bordeaux-Mérignac (Gironde)

Historique

Le Commando de l’Air n°30 (CA 30) a été créé le 1er février 1994 à Bordeaux Mérignac. Le 7 mai 1996, la remise de son fanion de tradition au cours d’une cérémonie dans les jardins du château Dulamon à BLANQUEFORT à laquelle assistent des anciens du ” trente “, rehausse la symbolique de cette renaissance.

Avec les nouvelles données géopolitiques et économiques du 21ème siècle, la professionnalisation des armées se met en place. Le 1er septembre 1999, le CA n°30 est dissout pour prendre l’appellation de Commando Parachutiste de l'Air n°30 (CPA 30) qui reçoit à son tour son fanion le 1er octobre.


Fort de 250 militaires, tous parachutistes, qu’ils soient chuteurs, tireurs d’élite, instructeurs corps à corps, maîtres chien ou spécialistes en armement et explosifs, les hommes (et les quelques femmes) des commandos Aramis, Athos et d’Artagnan, des cellules spécialisées qui composent l’unité, se voient confier des missions d’un nouveau type telles que la mise en oeuvre de mesures actives de sûreté aérienne et la recherche et sauvetage au combat.


Le CPA effectue également des exercices aéroportés intégrant des sauts d’entraînement à la manoeuvre TAP ciblés sur des zones aéroportuaires ainsi que le marquage tactique de zone de poser, le renforcement de la protection de sites et la participation à l’évacuation de ressortissants.


Commandants d’unité
Commando Parachutiste de l'Air N° 30.541
1 956 à 1957 Cne TURCK
1957 à 1957 Ltt SANDILLON
1957 à 1958 Cne GERARD
1958 à 1959 Ltt VELAY
1959 à 1960 Ltt ROUGIER
1960 à 1961 (dissolution) Ltt PRUD D’HOMME

Commando de l’Air N° 30 62.301
1994 à 1997 Cdt LART
1997 à 1999 Cdt PENET

Commando Parachutiste de l'Air N° 30.566

1999 à 2003 Lcl JACQUES
2003 à 2005 Lcl LANDICHEFF
2005 à 2007 Lcl PAYSSAN
Depuis septembre 2007 Lcl Chabanne
Revenir en haut Aller en bas
 
Les Commandos Parachutistes de l'Air aujourd'hui
Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous pouvez répondre aux sujets dans ce forum
CHEMIN DE MEMOIRE DES PARACHUTISTES :: LES UNITES PARACHUTISTES France et OM :: Fusiliers et Commandos Parachutistes de l'Air "CPA"-
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujetSauter vers: