CHEMIN DE MEMOIRE DES PARACHUTISTES
Bienvenue sur notre forum Chemin de Mémoire des Parachutistes...

Si vous êtes membre de notre fratrie, ce message s'affiche car vous avez certainement oublié de vous connecter.

Si vous avez oublié votre mot de passe, en bas de page accueil du forum, par l'icône "contact", adressez un message à l'administrateur qui trouvera pour vous une solution.

Ce message s'affiche également pour nos visiteurs qui tardent à s'inscrire...!

En attendant, bonne navigation à tous.....!


« ... Le devoir de mémoire incombe à chacun...rendre inoubliable. Ceux qui sont morts pour que nous vivions ont des droits inaliénables. Laisser la mémoire se transformer en histoire est insuffisant. Le devoir de mémoire permet de devenir un témoin... »
 
AccueilAccueil  S'enregistrerS'enregistrer  Connexion  

Partagez | 
 

 Décès du général Henri de Bordas, ancien des Forces aériennes françaises libres et compagnon de la Libération

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Pérignon
Expert
Expert
avatar


MessageSujet: Décès du général Henri de Bordas, ancien des Forces aériennes françaises libres et compagnon de la Libération   Mer 26 Oct 2011 - 9:56

Citation :
Le général Henri de Bordas, ancien pilote des Forces aériennes françaises libres (FAFL) et compagnon de la Libération, s’est éteint, le 22 octobre, à Saint-Mandé (Val-de-Marne), à l’âge de 90 ans.

Né le 4 octobre 1921, Henri de Bordas est encore étudiant quand la France est vaincue en juin 1940 par l’Allemagne nazie. Refusant la défaite, il s’embarque pour l’Angleterre à bord de l’Apapa, deux jours après la signature de l’armistice accepté par le maréchal Pétain.

Arrivé à Liverpool, Henri de Bordas, dont le père était un officier en retraite, blessé lors de la guerre de 1914-1918, s’engage au sein des Forces aériennes françaises libres (FAFL) le 15 juillet 1940, puis il est affecté à une école de pilotage de la Royal Air Force (RAF).

Breveté pilote de chasse, il rejoint successivement les Squadrons 242, 131 et 91 de l’aviation britannique, avant d’être versé au Squadron 340 « Île de France ». Par la suite, il est affecté au Free French Squadron, c’est à dire l’ »Alsace », au sein duquel vont s’illustrer Pierre Clostermann, René Mouchotte ou encore Christian Martell. Enfin, promu capitaine en septembre 1944, il terminera la guerre avec le squadron 329, qui n’est autre que le groupe de chasse 1/2 « Cigognes ».

Au cours du conflit, Henri de Bordas a participé aux opérations aériennes liés à l’affaire de Dieppe (1942), au débarquement allié en Normandie (juin 1944) ainsi qu’aux campagnes de Hollande et d’Allemagne. Il totalisera 480 heures de vol de guerre pour 140 missions offensives et 180 autres défensives, avec 11 victoires aériennes à son actif, dont 10 missiles allemands V-1.

Commandant le Centre de Transformation des avions de à réaction de Mont-de-Marsan de 1952 à 1954, après avoir occupé différents postes au sein de l’armée de l’Air, il devient attaché de l’Air à l’ambassade de France à Washington.

Conseiller technique de l’homme du 18 juin lorsque celui-ci était président du Conseil, en 1958, Henri de Bordas passe colonel en 1960. Par la suite, il sera détaché à deux reprises auprès de l’état-major particulier du général de Gaulle à l’Elysée.

Après de nouveau avoir exercé les fonctions d’attaché de l’Air, mais cette à l’ambassade de France à Londres, Henri de Bordas reçoit ses étoiles de général de brigade aérienne en juillet 1966. Trois ans plus tard, il commande la IV région aérienne, puis le transport aérien militaire.

Au cours des années 1970, le général de Bordas devient conseiller du gouvernement pour les affaires de défense et inspecteur technique de l’armée de l’Air. De 1977 à 1983, il préside la Fondation pour les Etudes de Défense nationale.

Compagnon de la Libération, le général Henri de Bordas était également Grand Croix de Légion d’Honneur, Grand Croix de l’Ordre national du Mérite, titulaire de la Croix du combattant 39/45, de la médaille de l’Aéronautique, de la Distinguished Flying Crosse, et de l’Air Medal américaine.

Source : http://www.opex360.com/

Revenir en haut Aller en bas
Marcus
Pro !
Pro !
avatar


MessageSujet: Re: Décès du général Henri de Bordas, ancien des Forces aériennes françaises libres et compagnon de la Libération   Jeu 27 Oct 2011 - 19:16

Merci Pérignon, effectivement un grand soldat!
Revenir en haut Aller en bas
Baëtz Daniel
Pro !
Pro !
avatar


MessageSujet: Re: Décès du général Henri de Bordas, ancien des Forces aériennes françaises libres et compagnon de la Libération   Dim 30 Oct 2011 - 17:34

Je me sent infiniment petit devant son courage et ces états de service . Un grand respect à cet homme de valeur, qu'il repose en paix.
Sincères condoléances à sa famille et ses proches qui peuvent être fier de l'avoir cotoyé.
Revenir en haut Aller en bas
Arcimboldo_56
Pro !
Pro !
avatar


MessageSujet: Re: Décès du général Henri de Bordas, ancien des Forces aériennes françaises libres et compagnon de la Libération   Lun 31 Oct 2011 - 12:14

Bonjour les paras,

ce Monsieur, avec un grand M, a commandé le COTAM.

Pour ceux qui connaissent.

Bonne journée

Arcimboldo
Revenir en haut Aller en bas
Marcus
Pro !
Pro !
avatar


MessageSujet: Re: Décès du général Henri de Bordas, ancien des Forces aériennes françaises libres et compagnon de la Libération   Lun 31 Oct 2011 - 13:57

Arcimboldo_56 a écrit:
Bonjour les paras,

ce Monsieur, avec un grand M, a commandé le COTAM.

Pour ceux qui connaissent.

Bonne journée

Arcimboldo

COTAM, COTAM, sans lui pas de TAP!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!

[img][/img]
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Décès du général Henri de Bordas, ancien des Forces aériennes françaises libres et compagnon de la Libération   

Revenir en haut Aller en bas
 
Décès du général Henri de Bordas, ancien des Forces aériennes françaises libres et compagnon de la Libération
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
CHEMIN DE MEMOIRE DES PARACHUTISTES :: AU PANTHEON DES PARACHUTISTES, tous égaux devant la mort, St MICHEL ne fait aucune distinction de grade :: LE DEVOIR DE MEMOIRE-
Sauter vers: